AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782757868478
384 pages
Éditeur : Points (08/03/2018)
3.74/5   138 notes
Résumé :
Qui est cette jeune femme élégante et décidée qui traverse régulièrement les salles d'embarquement de l'aéroport de Keflavík? Bragi, le vieux douanier, n'en doute pas: Sonja risque sa vie. Devenue passeuse de cocaïne, elle est contrainte à un jeu dangereux avec de puissants narcotrafiquants. Tout en composant avec un ex-mari pervers. Pourtant, en silence, Sonja prépare sa vengeance. Elle ne laissera pas le piège se refermer sur elle.

Née en 1972 en Is... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (51) Voir plus Ajouter une critique
3,74

sur 138 notes
5
14 avis
4
23 avis
3
7 avis
2
2 avis
1
0 avis

Kirzy
  02 juin 2018
Me voilà réconciliée avec le polar islandais !
Quelques infidélités à Arnaldur Indridason m'avaient portée vers Ragnar Jónasson , ses Snjór et Mork que j'ai trouvé d'une fadeur absolue, complètement hors-sol alors que le terroir islandais se prête tellement bien à une mise en scène policière pertinente.
Avec ce premier opus de la trilogie Reykjavik noir, nos deux pieds sont bien ancrés en Islande, années 2010-2011, en plein krach boursier avec le volcan au nom imprononçable qui couvre le pays de cendres comme une ultime métaphore funeste.
Dès les premières lignes, j'ai adoré le personnage de Sonja, intrigante passeuse de drogue loin des clichés habituels. Rapidement, on est complètement immergé dans son quotidien, ses difficultés familiales, financières, on lui colle aux basques, on tremble pour elle car, oui, c'est elle la piégée du titre, forcée à passer de la drogue dans ses bagages, d'Europe en Islande, son fils au milieu de tout cela.
Mais elle n'est pas seule à être piégée. Agla, son amante, l'est à sa façon, engluée dans un scandale financier entre investissements frauduleux et paradis fiscaux. Très intéressant personnage, tiraillée de toutes parts et notamment par une homosexualité qu'elle n'assume pas.
C'est un excellent thriller page-turner aux personnages attachants et complexes, très prenant, au rythme sans faille. le coup de théâtre final est réussi, juste la conclusion des ultimes pages qui est un petit peu soudaine et bazardée. J'attends la suite !
Lu dans le cadre du Jury Prix du meilleur polar des lecteurs Points
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          654
Sylviegeo
  20 avril 2021
Un polar venant du froid avec de la profondeur, de la chair , riche, solide. Ça fait du bien et ça me change de la vacuité de certains autres romans policiers de l'école scandinave.
Reykjavik après le gros krash boursier de 2008 qui a mis l'Islande sur les genoux. Nous sommes donc en 2010-2011 où certains banquiers et autres voleurs en cravate doivent rendre des comptes devant la justice. C'est aussi l'année où ce volcan là, oui celui là justement, a recouvert l'Europe du nord de ses cendres...Voilà pour l'ambiance.
Sonja, jeune femme dynamique, traverse 2 ou 3 fois par mois les corridors de l'aéroport pour jouer son rôle de mule.
Sonja a tout perdu mais au dessus de la liste vient la garde de son fils. Son mari l'ayant surprise au lit avec son amante Agla, lui en a fait baver lors du divorce. Elle a besoin d'argent pour se refaire une vie avec le petit garçon.
Elle acceptera l'offre de son avocat pour de l'argent facile (supposément) . Elle s'enlise donc dans ce piège . Prise dans les mailles du filet de son avocat, prise dans les griffes d'un divorce qui lui compte tout et Agla, conseillère financier, prise dans le piège de tous ces banquiers qui veulent sauver leurs fesses devant les tribunaux et prise dans le piège de sa moralité. Nous avons là de beaux personnages. Authentiques.
Scandale financier, vengeance complexe, chantage, fraude, appât du gain, leurre, on n'en peut plus et ces chapitres courts qui nous donnent du rythme et qui nous agrippent sans arnaque de la part de l'auteur.
Piégée, ce premier tome de "Reykjavik noir" est sombre mais captivant et je ne doute pas que le piège se refermera également sur vous, pauvre lecteur!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          450
kuroineko
  14 janvier 2019
Piégée est le premier tome de la trilogie Reykjavik noir de Lilja Sigurdardottir. L'Islandaise met en scène Sonja, une femme qui, suite à son divorce avec pertes et fracas - notamment la garde de son fils - tombe de Charybde en Sylla. Par un odieux chantage, elle se retrouve obligée à servir de mule pour ramener de la cocaïne de Copenhague ou Londres en Islande.
L'auteure fait démarré son intrigue en novembre 2010. le pays subit alors les conséquences du krach boursier avec licenciements à la pelle et coupes drastiques dans le domaine du service public. Les banques et leurs magouilles plus ou moins tordues sont sur la sellette. Pour couronner le tout, le volcan-dont-on-ne-peut-pas-citer-le-nom (car imprononçable pour tout non-islandophone) continue à faire des siennes en maculant la capitale d'une fine couche de cendres noires.
C'est dans ce contexte très particulier que Lilja Sigurdardottir fait évoluer ses personnages : Sonja, soumise aux dangers incessants des passeurs de drogue, Bragi, douanier âgé que ses chefs aimeraient voir partir en retraite mais qui renâcle, Agla, ex-directrice d'un secteur bancaire en pleine tourmente judiciaire (son secteur et elle) et qui ne parvient pas à accepter sa relation amoureuse.
Des personnages plutôt cabossés, pris chacun dans un engrenage qui s'intensifie au fil des pages. Lilja Sigurdardottir écrit un roman nerveux, tendu, aux chapitres courts et incisifs. J'ai lu ce premier tome complètement partie en Islande. Une Islande loin des guides touristiques. le contexte véridique du récit est un atout majeur dans les rapports de causalité de la trame fictive. le style de l'auteure est à l'image de l'intrigue. Ce qui n'exclue pourtant pas l'humanité de ses personnages.
Il me tarde déjà de les retrouver dans le tome deux de cette palpitante trilogie. Ça tombe bien, il ne devrait pas tarder à sortir en poche.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          350
missmolko1
  07 avril 2020
Un thriller que je voulais lire depuis tellement longtemps et je dois dire que je ne suis pas déçue car j'ai été happé par cette intrigue captivante. C'est un premier tome brillant qui laisse présager une excellente trilogie.
Le roman nous emmène à Reykjavík, touché il y a peu par l'éruption du volcan (dont personne n'arrive à prononcer le nom). Des cendres recouvrent la ville et le pays est aussi touché par le krach financier. Bref, nous évoluons dans une ambiance bien sombre et oppressante. Gravite un certain nombre de personnages : Sonja, qui après un récent divorce se voit entrainé dans un trafic de drogue, Bragi, un douanier de l'aéroport qui refuse de prendre sa retraite et qui soupçonne Sonja, Alga, la compagne de Sonja, prise dans un gros scandale financier….
C'est un roman qui en plus d'être prenant pour son intrigue et vraiment bien construit. Les très courts chapitres se succèdent et une fois commencé, il est impossible de le lâcher. Je découvre totalement Lilja Sigurdardottir avec ce récit et je dois dire qu'elle a su me conquérir. Je ne devrais pas tarder à me plonger dans d'autres de ses écrits.
Sonja est un personnage qui m'a beaucoup touché. Comme elle, on se sent vite pris au piège et l'on a envie de l'aider. Son amour pour son fils est touchant, son histoire avec Alga, bien compliqué et surtout je l'ai trouvé extrêmement intelligente et rusée lors des transports de drogue. Alga est plus difficile à cerner, on a envie de lui donner un petit coup de pied aux fesses pour qu'elle s'assume enfin et se libère de toute cette honte qui lui colle à la peau. Enfin Bragi est terriblement émouvant. Il ne souhaite pas prendre sa retraite et se raccroche à son travail de peur de la solitude depuis que son épouse souffre de démence et est placée dans une maison de retraite. Là encore, c'est un personnage extrêmement malin puisqu'il est le seul et unique à avoir des soupçons sur Sonja.
Les droits ont été achetés pour adapter cette trilogie au cinéma ou à la télévision, en tout cas, je verrai bien une série télé car cela ferai un excellent scenario. C'est un thriller convaincant, avec des personnages complexes. J'aurai aimé avoir un peu plus de contexte concernant la crise en Islande pour pouvoir mieux comprendre les enjeux du scandale bancaire soulevé ici mais ce n'est un petit détail face à un excellent roman.
Pour terminer un mot sur la fin et quelle fin ! Bien sûr, ça laisse présager une suite mais surtout j'ai adoré la chute pour nos trois personnages car je n'avais rien vu venir. Pour Sonja, je ne comprends pas qu'elle n'est pas prise cette décision avant, pour Alga, j'étais un peu triste mais est-ce qu'elle n'a pas ce qu'elle mérite ? Mais pour Bragi, je dois dire que j'ai été scotché. Je ne l'imaginais pas du tout de cette manière et j'espère que je vais vite retrouver ces personnages qui vont vraiment me manquer.
Lien : https://missmolko1.blogspot...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          320
Bazart
  04 avril 2017
Piégée, Sonja gagne sa vie dangereusement, officiellement elle est free-lance dans la maintenance informatique, mais ses voyages à Londres ou Copenhague servent exclusivement à alimenter un réseau de trafiquant de cocaïne. Cette jeune femme élégante, tellement normale, qui fréquente régulièrement l'aéroport de Keflavik attire l'attention de Bragi le vieux douanier ; en quarante années de carrière il sait que même la normalité est suspecte.
Nous sommes à Reykjavik hiver 2010, l'Islande se remet péniblement de la grave crise financière de 2008, au tribunal des têtes vont tomber, les banquiers véreux, les voyous en cols blancs font la une des journaux et Sonja n'aime pas voir la photo de sa maitresse en première page.
Trois destins comme trois Islande. L'Islande des affaires à l'éthique très particulière qui a emmené le pays au bord du gouffre, l'Islande piégée, dans la survie et la combine, et l'Islande d'avant, terrienne et marine, accueillante et méfiante à la fois.
Trois destins, trois histoires de vies qui se rencontrent, se frôlent et se déchirent. « Piégée » est le premier tome d'une trilogie prometteuse. Dans « Reykjavik Noir T1 » en courts chapitres, le lecteur va de surprises en surprises, Lilja Sigurdardottir nous a piégés, nous restons sur notre faim et c'est avec impatience que nous attendons la suite.

Lien : http://www.baz-art.org/archi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          360


critiques presse (2)
Actualitte   17 mai 2019
Ce premier opus nous offre une intrigue ficelée, des personnages très attachants, et nous laisse dans l’impatience de connaître la suite !
Lire la critique sur le site : Actualitte
LeMonde   23 juillet 2018
"Piégée" témoigne de la profonde dépression économique d’un pays et d’exactions financières à grande échelle. Dans un style direct, presque plat, le suspense prend de l’ampleur. Un thriller ultraréaliste et diablement efficace.
Lire la critique sur le site : LeMonde
Citations et extraits (32) Voir plus Ajouter une citation
BazartBazart   04 avril 2017
« Le couloir de l’aéroport était d’une importance majeure. Des caméras de surveillance y étaient disséminées, grâce auxquelles les douaniers observaient les passagers ; il valait mieux éviter toute action suspecte, comme de se précipiter aux toilettes à peine sortie de l’avion, ou de s’asseoir quelque part pour fouiller dans son bagage à main. Et, bien sûr, il ne fallait surtout pas regarder autour de soi ou montrer qu’on avait remarqué les caméras. Avoir peur dans un aéroport c’est légitime au départ, pas à l’arrivée. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
CrazynathCrazynath   11 mai 2018
Agla se leva à son tour et Sonja la suivit jusqu'à la porte sans un mot. Lorsqu'elle l'eut refermée derrière elle, elle s'appuya contre le battant, s’attendant à éclater en larmes. S’attendant à être submergée par une vague de tristesse. Mais c'est un autre sentiment qui l’envahit, et il lui fallut un certain temps pour l'identifier. La liberté. Une putain de liberté dans tout ce qu'elle avait de plus impitoyable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
missmolko1missmolko1   04 avril 2020
Alors qu'elle gravissait les douze marches qui menaient au cabinet d'avocat de Thorgeir, Sonja sourit avec amertume en se rappelant sa naïveté lors de sa première visite. Optimiste, elle avait sincèrement cru qu'il voulait l'aider. S'il y avait bien une chose qu'elle enseignerait à son fils, c'était que, s'il avait un jour des ennuis et qu'un inconnu se proposait de voler à son secours, mieux valait décliner l'offre. Elle lui apprendrait à ne compter que sur lui-même, à s'en sortir tout seul, et avant tout à ne pas s'attirer d'ennuis nécessitant un soutien extérieur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
CormorobinCormorobin   30 mai 2017
On doit faire bloc, maintenir le niveau ! Faire connaître le Pérou. Le Pérou, y a que ça de vrai ! Il faut que les gens sachent qui est l'original et qui sont les copies. Nous avons une responsabilité envers l'avenir, n'oublie jamais ça !
Commenter  J’apprécie          100
missmolko1missmolko1   04 avril 2020
C'était à croire que les appartements trop souvent délaissés finissaient par s'ennuyer. L'air lourd, les rideaux à demi tirés, un fin voile de poussière recouvrant tout. Agla pouvait presque palper cet ennui lorsqu'elle rentrait à la maison.
Commenter  J’apprécie          90

Video de Lilja Sigurdardottir (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Lilja Sigurdardottir
Le coup de c?ur de la librairie Ryst, Cherbourg-en-Cotentin pour cette 26e édition du festival Les Boréales est Lilja Sigurðardóttir. Présentation par : Arnaud Coignet Réalisation : Fabrice Touyon Graphisme : le Klub
autres livres classés : littérature islandaiseVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Vous aimez ce livre ? Babelio vous suggère




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2211 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

.. ..