AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Freyja et Huldar tome 2 sur 6
EAN : 9782330121600
416 pages
Actes Sud (01/05/2019)
3.84/5   250 notes
Résumé :
Douze ans après le viol et le meurtre d'une jeune fille à Hafnarfjördur, une capsule témoin est déterrée à Reykjavik.
Elle contient entre autres un message anonyme qui liste les initiales de personnes destinées à être tuées. Peu de temps après, deux mains coupées sont retrouvées dans un jacuzzi en centre-ville.
Que lire après SuccionVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (54) Voir plus Ajouter une critique
3,84

sur 250 notes
5
13 avis
4
36 avis
3
3 avis
2
0 avis
1
0 avis
Après avoir lu et beaucoup apprécié "ADN", j'ai eu envie de poursuivre l'aventure auprès de Huldar et Freyja.
Bien qu'ayant de meilleures critiques qu' ADN, j'ai moi en revanche été moins séduite par "succion".
Le sujet est sombre puisqu'il s'agit de pédophilie, l'atmosphère est froide, nous sommes en Islande et ce ne sont pas les relations entre Huldar, flic, et Freyja, psychologue, qui réchauffent car les tensions ne se sont pas arrangées depuis ADN.
La fin est particulièrement bien réussie et comme j'ai un petit faible pour Huldar, je continuerai à suivre Yrsa Sigurdardottir.
Commenter  J’apprécie          500
On connaissait déja Lilja Sigurdadottir auteur d'une trilogie Reykjavik noir qui nous avait bien emballés avec le Filet ou Piégée .

A croire que ce nom est commun en Islande, car Yrsa n'a visiblement aucun lien de parenté avec l'auteur édité chez Metailié, mais sachez que ceux qui portent ce nom ont en commun de savoir tisser des polars aussi haletants qu'imaginatifs et sombre sur la société islandaise,

Yrsa est visiblement plus expérimentée et célèbre que son homonyme, car c'est une des auteurs polars majeurs de la scène littéraire islandaise qui ont récolté de nombreux prix littéraires dans ce pays qui compte quasiment autant d'auteurs que d'habitants.

Un cylindre est retrouvé avec à l'intérieur des dessins que les enfants d'une école avaient enfouis 10 ans auparavant, accompagné d'une une liste annonçant la mort de 6 personnes En parallèle de cette macabre découverte, des mains découpées sont retrouvées dans un jacuzzi Lien entre les deux affaires ? Pour l'inspecteur Huldar et la psychologue pour enfant Freyjan, les deux affaires pourraient bien être liées.

"Sussion" est la suite d' ADN un précédent roman mettant en scène Huldar et Freyjan mais il n'est pas forcément utile d'avoir lu le précédent pour s'y retrouver, les deux affaires étant indépendantes les unes des autres ne ambiance glaçante et prenante à souhait, et une écriture fluide et percutante .

On pourra également ne pas manquer de saluer la qualité de la traduction de Véronique et Catherine MERCY.
Lien : http://www.baz-art.org/archi..
Commenter  J’apprécie          443
Comme certains personnages de ce titre, j'ai moi aussi été happée dans le centre du tourbillon terrible qu'est ce récit.
Rapidement car c'est du lourd: le viol d'une fillette et dix ans plus tard, des mains retrouvées , puis d'autres personnes toutes horriblement tuées. Ça n'arrête pas. Alors vous êtres averti, c'est sombre, très.
On connait déjà Huldar, inspecteur de police et Freyja, psychologue pour enfants, que nous avions rencontrés dans ADN et ABSOLUTION. Mais là, ils ont été tous les deux dégradés après les polémiques de leur dernière enquête, ils ont perdu de leur statut et bien sûr ça freine les ardeurs. Huldar à qui on confie les fait divers se verra, toutefois, entrainé au coeur d'une sordide affaire et il forcera la main de Freyja pour qu'elle travailler avec lui. Les relations sont glaciales comme l'hiver islandais.
Un récit horrible sur la vengeance, sur les châtiments justes ou pas, sur la confiance qui fait outrageusement faux bond, sur l'impuissance aussi devant un système trop grand, trop organisé et bien sur , sur la cupidité et c'est redoutable. Tout est dit. On ne laisse rien dans le flou. On connait tout des motivations de chacun et on comprend bien , sans nécessairement accepter, la colère, la haine, la soif de vengeance. C'est bien ficelé, bien raconté et malgré ce polar qui nous vient du froid, ça ne peut nous laisser de glace.

Commenter  J’apprécie          365
Nettement meilleur qu'ADN !

Pour tous ceux (et celles) qui ont été déçu, je vous encourage à persévérer.

J'ai l'habitude de me poser plusieurs questions durant mes lectures, et souvent aussi à la fin.

Ici, aucune ambiguïté.

Les aveux sont complets.
Les motivations sont toutes connues.
Il n'y a plus aucune zone d'ombre.

Mais est-ce mieux ainsi ?

Commenter  J’apprécie          414
Crimes horribles en Islande : un polar qui commence par une petite fille violée et tuée.

Dix ans plus tard, on trouve des mains coupées flottant dans un jacuzzi. L'inspecteur Huldar en a plein les bras et il aura bien besoin d'un coup de main… de Freya, la psychologue pour enfants avec qui il a une relation pour le moins ambiguë, en partie à cause d'incidents d'une enquête précédente.

Et lorsque plus tard des enfants trouveront des pieds en jouant dans le jardin, on saura qu'on a affaire à des meurtres en série qui sortent de l'ordinaire. Mais Huldar est écarté de l'enquête (presque mis à pied!), depuis les cafouillages du passé et un coup de Brennevin ne l'aidera pas à résoudre ses problèmes.

Un thriller macabre, avec des enfants qui souffrent et des meurtres sanglants, ainsi qu'avec l'hypocrisie d'une société où des gens importants tentent de manipuler la justice.

Un titre un peu bizarre, mais un polar glaçant dans la noirceur de l'Islande.
Commenter  J’apprécie          351


critiques presse (2)
LeDevoir
05 août 2019
La romancière islandaise Yrsa Sigurdardottir joue d’abord la carte de l’ordinaire avant de nous faire plonger dans l’horreur la plus totale.
Lire la critique sur le site : LeDevoir
LeSoir
20 mai 2019
Avec Succion, l’Islandaise Yrsa Sigurdardottir nous fignole un polar où les enfants sont aussi présents que les démembrements à la tronçonneuse.
Lire la critique sur le site : LeSoir
Citations et extraits (44) Voir plus Ajouter une citation
C'était la quarante-cinquième dépression qui traversait le pays depuis le début de l'hiver. Chacune gagnait en puissance sur la précédente, chaque fois plus violente et déchaînée. On aurait juré que les Dieux qui régnaient sur les éléments avaient fait alliance avec l'Islande, mais que leur coalition avait dégénéré.
Commenter  J’apprécie          70
Il avait raté son enquête criminelle avec brio sans égal. Quand il avait tenté d'expliquer la chose à une de ses sœurs, il s'était comparé à un chirurgien convoqué en urgence qui se serait rué dans la salle d'opération en brandissant un scalpel, mais qui aurait trébuché et décapité son patient.
Commenter  J’apprécie          60
Pas de remords, pas de honte pour ce qu'il avait fait. Pas un mot pour les parents de la victime. Pas un mot non plus pour la victime dont il avait volé l'innocence et la vie. En revanche, il était intarissable sur le pardon que Dieu lui avait accordé, à condition qu'il se mette à son service. Il était convaincu de servir désormais la cause du bon Dieu. S'il disait vrai, pensait Fryja, Dieu devait absolument réviser ses objectifs dans le secteur du pardon, investir d'urgence dans l'achat d'un nouveau détecteur de mensonges, et vire dans la foulée son DRH.
Commenter  J’apprécie          20
… ce soir là, ce fut comme si nous étions au centre du tourbillon, Il nous aspirait irrésistiblement. Sa formidable succion promettait de satisfaire notre colère, notre haine, notre soif de nous venger.

(Actes Sud, p.398)
Commenter  J’apprécie          60
Il avait raté son enquête criminelle avec un brio sans égal. Quand il avait tenté d'expliquer la chose à une de ses sœurs, il s'était comparé à un chirurgien convoqué en urgence qui se serait rué dans la salle d'opération brandissant un scalpel, mais qui aurait trébuché et décapité son patient. (P. 20)
Commenter  J’apprécie          40

Videos de Yrsa Sigurdardottir (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Yrsa Sigurdardottir
Vilborg Yrsa Sigurðardóttir, né le 24 août 1963 à Reykjavik, est une écrivaine islandaise, auteure de plusieurs romans policiers et ouvrages de littérature d'enfance et de jeunesse. L'?uvre d'Yrsa Sigurðardóttir est composée d'ouvrages destinés aux enfants et de romans policiers. Elle a été traduite dans de nombreuses langues dont l'allemand, l'anglais, le danois, le catalan, l'espagnol, l'estonien, le français, le grec, l'italien, le néerlandais, le norvégien, le polonais, le portugais, le roumain, le russe et le suédois. Son travail a été primé en Islande à plusieurs reprises.
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Les plus populaires : Polar et thriller Voir plus


Lecteurs (615) Voir plus



Quiz Voir plus

Etes-vous incollable sur la littérature scandinave ?

Qui est l'auteur du roman "Bruits du cœur" ?

Herbjørg Wassmo
Jens Christian Grondhal
Sofi Oksanen
Jostein Gaarder

15 questions
152 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature scandinaveCréer un quiz sur ce livre

{* *}