AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Jean-Christophe Salaun (Traducteur)
EAN : 9791022610421
352 pages
Éditeur : Editions Métailié (11/06/2020)

Note moyenne : 3.92/5 (sur 18 notes)
Résumé :
Après plusieurs missions humanitaires éprouvantes, Úrsúla accepte de remplacer au pied levé le ministre de la Justice en attendant les prochaines élections.
Elle découvre très vite que son administration n’est là que pour bloquer toutes ses initiatives.

Aussitôt après sa première intervention publique, elle devient la proie d’un cyber-harcèlement menaçant et doit engager un garde du corps. Elle est également poursuivie par un sdf agressif, qui ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
mariech
  12 juillet 2020
Première lecture de l'auteur islandais Lilja Sigurdartottir , j'ai beaucoup aimé ce roman qui est très différent me semble - t - il des polars nordiques .
Ici pas de tueur psychopathe mais une jeune femme Ursula , mariée , maman comblée , qui a passé quelques années à travailler en Syrie au Liberia dans l'humanitaire et qui se lance dans la politique pour être plus disponible pour ses proches .
Dès ses premiers pas en politique , elle se rend compte d'une chose, c'est que ce travail est semé d'embûches , elle qui croyait être blindée par ses difficiles missions à l'étranger , se retrouve propulsée dans une ambiance où tous les coups sont permis .
Qui est cet SDF qui lui fait peur et qui au fil du temps semble vouloir la protéger ?
Arrivera - t - elle à résoudre cette délicate affaire de viol qu'une maman désespérée lui demande de reprendre ?
Pour le savoir plongez dans ce polar original , vous ne le regretterez pas .
Commenter  J’apprécie          290
Stewartjef
  21 juillet 2020
Qu'est-ce qui vient après une Trahison?
a- la peine
b- la crainte
c- la déprime
d- le rejet
Mais, non, ce qui vient après c'est la Vengeance!
Et ici, c'est ce qui manque à notre madame la ministre.
Et c'est aussi pourquoi elle n'est pas faite pour le métier.
Commenter  J’apprécie          180
Tancrede50
  24 juin 2020

Depuis la série TV Borgen le polar politique a fait irruption, avec fracas, dans les pays nordiques. Trahison apparait comme un chef d'oeuvre du polar politique nordique, lui aussi. Si l'univers ‘policier' signifie meurtres, enquêtes et risques, l'univers ‘politique' apporte en supplément manigances, coups fourrés et aussi trahison. Car il est question de trahison, comme le titre l'indique, sauf qu'il aurait été avisé de mettre le mot au pluriel, tellement il y a de trahisons différentes qu'on va découvrir au fil des pages. Tous les jours, dans la vie réelle, on a l'exemple de cet univers impitoyable qu'est celui de la politique, rendu plus impitoyable encore avec Internet, ses nouvelles en continu et ses réseaux sociaux.

Donc Ursula vient d'être nommée Ministre de l'Intérieur de l'Islande. Elle est en quelque sorte ‘vierge' en politique. Elle a en tête, un projet qui lui tient à coeur. Elle veut paraître simple, et refuse même (au début) d'avoir un chauffeur. Elle va vite découvrir qu'il lui faut un chauffeur - garde du corps, que son pouvoir est très limité et qu'il va lui être difficile de mener son projet à bien. Coincée entre un premier ministre qui lui dicte ce qu'elle doit décider et un chef de cabinet - Odinn - qui traîne des pieds si elle s'aventure là où il a décidé qu'elle n'irait pas. Elle croyait avoir vécu l'enfer au Liberia et en Syrie, elle découvre qu'elle risque tout autant sa vie en Islande en particulier si elle s'oppose au système existant et à son administration.

L'action se passe à Reykjavik, sur deux semaines et demi, et est centrée sur la prise de fonction d'Ursula. Il y a des fuites, des menaces, un déferlement médiatique, un appel à manifester, des agressions et la difficulté de concilier vie familiale et contraintes ministérielles. On va suivre la vie d'une des femmes de ménage du ministère, Stella, fauchée, lesbienne, un peu sorcière, et très seule. On va s'intéresser aux troubles causés à la famille d'un policier Jonatan, injustement accusé du viol de sa très jeune aide à domicile. On va aussi être ému par la vie de clochard de Petur, alcoolisé, bagarreur, et qui a connu le père d'Ursula. Petit à petit, Ursula va dépasser sa peur initiale, et prendre à bras le corps sa fonction quoiqu'il lui en coûte. Heureusement pour elle, elle peut compter sur Gunnar son efficace chauffeur - garde du corps, à qui elle confie des missions de plus en plus importantes. La fin est jubilatoire.

J'ai beaucoup apprécié la fluidité du style, la facilité à suivre l'action, malgré les nombreux protagonistes impliqués. Pour une fois, le prix littéraire que le livre a reçu (dans ce cas l'Icelandic Crime Fiction 2019) me semble amplement mérité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
frueka
  24 juin 2020
Voilà un bout de temps que je souhaitais lire l'auteure de polars islandaise Lilja Sigurðardóttir et je suis ravie de l'avoir enfin fait!
(...)
« Après mûre réflexion, c'était la promesse qu'Úrsúla avait faite le jour où elle avait pris ses fonctions qui avait provoqué sa perte. Et, en même temps, cette promesse avait fissuré l'armure qui enveloppait son coeur depuis trop longtemps. »
Lorsque le jour de la passation de pouvoir, la nouvelle Ministre de l'intérieur Úrsúla Aradóttir se fait invectiver par une mère en colère qui lui demande de l'aider à faire condamner le policier qui a violé sa fille, elle n'imagine pas une seconde qu'elle vient de mettre les pieds dans un engrenage infernal.
Femme de caractère et de principes, Úrsúla est déterminée à mettre à profit son année au Ministère pour instaurer de nouvelles directives nationales tout en faisant en parallèle la lumière sur cette sombre affaire de viol. Mais au fur et à mesure que les jours passent, ses détracteurs se font plus nombreux et les agressions à son encontre se multiplient. Elle finit par se rendre à l'évidence: elle ne fait pas le poids face aux nombreuses forces qui ont décidé de se liguer contre elle. Elle est d'autant plus fragilisée qu'elle souffre du syndrome de stress post-traumatique résultant de ses missions humanitaires au Liberia et en Syrie et qui affecte principalement ses sentiments envers son mari et ses enfants.
Lilja Sigurðardóttir alterne de façon très convaincante le parcours professionnel chaotique et la vie personnelle compliquée d'une femme qui a accepté de remettre en cause une grande partie de son existence pour remplacer au pied levé un ministre sortant. Il est question dans Trahison des liens obscurs existant entre médias et politique, de sexisme et de cyber-harcèlement mais également de stress post-traumatique, d'immigration ou encore de magie islandaise. Quant aux personnages, nombreux et provenant d'horizons fort divers, ils sont finement analysés. Un tour de force dans un roman relativement court!
Une bonne découverte et un bon moment de lecture!

Lien : https://livrescapades.com
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Lireparelora
  05 août 2020
Avec "Trahison", je découvre (enfin) l'autrice islandaise Lilja Sigurdardottir. Ce polar politique est entraînant et particulièrement réaliste. En rencontrant Ursula, alors qu'elle arrive au ministère de l'intérieur, on fait face aux politiciens et journalistes véreux. La jalousie, les manipulations et les coups bas sont légions !
Les courts chapitres s'enchaînent et poser ce roman devient vite difficile.

Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   10 mai 2020
Úrsúla Aradóttir. L’article annonçait qu’elle venait d’être nommée ministre. Elle ne pouvait quand même pas avoir grandi à ce point… Et pourtant, aucun doute, il s’agissait bien d’elle. Une fois encore, il fut envahi de l’étrange sensation que la vie des autres se déroulait en ligne droite tandis que la sienne tournait en rond. Il tira son carnet de sa poche. Il s’apprêtait à noter ces quelques réflexions sur le temps lorsque son regard se posa sur l’homme à côté d’Úrsúla sur la photo. Tous deux souriaient en fixant l’objectif. Ses yeux à elle étaient pleins de vie et de joie, comme ils l’avaient toujours été, tandis que ceux de l’homme étaient glacials. Le regard le plus froid du monde. Il continua d’observer la photographie sans comprendre comment Úrsúla, devenue ministre, pouvait ainsi lui serrer la main. Serrer la main du Diable en personne.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Tancrede50Tancrede50   23 juin 2020
Le chef de cabinet lui tendit un petit flacon de désinfectant pour les mains. - N'aie pas peur de l'utiliser en toute occasion. Durant le mois qui vient, tu vas devoir serrer plus de mains que tu ne l'as fait de toute ta vie, et la grippe vient de faire son retour. En souriant, elle s'empara du flacon dont elle versa quelques gouttes dans sa paume avant de lui proposer à son tour. Ils se frottèrent les mains quelques secondes. L'odeur douce et légèrement mentholée du produit rappela à Ursula à quel point elle était en sécurité ici: aucun germe ne résisterait à un simple désinfectant à base d'alcool. Au Liberia, ils devaient se laver les mains à l'eau de Javel.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   10 mai 2020
L’espace d’une seconde, elle sentit renaître en elle l’étincelle qu’elle avait si souvent perçue quand il lui souriait ainsi. Il était de plus en plus beau à mesure que les années passaient, et il ne faisait aucun doute qu’il vieillirait bien. Un peu de gris dans ses cheveux sombres ou sa barbe ne le rendraient que plus séduisant. Elle voyait bien à quel point il attirait le regard des autres femmes, et lorsqu’ils sortaient, lorsqu’ils se mêlaient à la foule, elle était fière d’être son épouse. Mais cette étincelle s’accompagnait invariablement de la culpabilité qui imprégnait tous leurs échanges depuis qu’ils étaient revenus vivre en Islande. Il lui demandait régulièrement ce qui n’allait pas. Qu’ils soient chez leur conseiller conjugal ou seuls à la maison, elle ne pouvait dire à voix haute qu’elle ne ressentait plus rien à son égard ni envers les enfants, qu’elle savait qu’elle les aimait mais ne parvenait pas à l’éprouver réellement. Elle ne pouvait pas dire qu’elle ne ressentait pour eux que la tendresse qu’elle éprouvait pour les gens en général. Qu’elle aimait les gens, qu’elle avait de l’empathie pour eux, qu’elle voulait les aider, eux trois compris. Mais qu’au-delà de ça… rien, à vrai dire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   10 mai 2020
Qui se lie d’amitié avec le Diable perd son âme et invoque le Mal. Le message était suivi d’un gribouillis indéchiffrable. Quelqu’un la croyait donc en train de pactiser avec le Diable. Les politiques étaient fréquemment l’objet de critiques acerbes, cela n’avait rien de nouveau, mais étant sans étiquette elle avait naïvement cru y échapper. Elle chiffonna la note et la jeta par terre dans la voiture. Un détritus de plus ne changerait pas grand-chose à l’état de son véhicule déjà jonché de papiers, de briques de jus de fruit et d’emballages de sucreries.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   10 mai 2020
Elle avait toujours eu un sentiment mitigé concernant le mode de vie des ministres. Avoir un chauffeur constituait en effet un certain confort, de même qu’un gain de temps, mais elle s’imaginait mal se faire ainsi conduire dans une voiture de luxe devant la population islandaise qui payait la note. Ce n’était tout simplement pas son genre. Ódinn reposa la liste et s’appuya au dossier de sa chaise, pensif.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Video de Lilja Sigurdardottir (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Lilja Sigurdardottir
Le coup de c?ur de la librairie Ryst, Cherbourg-en-Cotentin pour cette 26e édition du festival Les Boréales est Lilja Sigurðardóttir. Présentation par : Arnaud Coignet Réalisation : Fabrice Touyon Graphisme : le Klub
autres livres classés : littérature islandaiseVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Etes-vous incollable sur la littérature scandinave ?

Qui est l'auteur du roman "Bruits du cœur" ?

Herbjørg Wassmo
Jens Christian Grondhal
Sofi Oksanen
Jostein Gaarder

15 questions
117 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature scandinaveCréer un quiz sur ce livre

.. ..