AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9791094902264
312 pages
Nitchevo Factory (16/07/2021)
4/5   3 notes
Résumé :
Les royaumes faes viennent de subir le plus grand choc qui leur ait été infligé depuis la fondation : le retour de Seuil, la Cour Périlleuse, qui menace d'abolir des millénaires de concessions politiques, et de fragile statu quo avec les autres Sphères.
Tandis que les Monarques se déterminent, et que le conflit se dessine, les conquérants de Seuil font face à la rétivité du fief qu'ils ont voulu donner comme dernier refuge aux réfractaires, qui ne cesse d'épr... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
PrinceGrenouille
  06 octobre 2021
J'ai de la peine à le dire, mais c'est la première fois que je suis déçu par un livre de Léa Silhol, et si je le signale, c'est pour qu'un lecteur ou une lectrice qui découvrirait par hasard l'autrice par ce livre-ci puisse se réoritenter vers un autre roman (et commencer le cycle par le bon bout, par la même occasion.)
J'ai adoré Nigredo et Albedo, les premiers tomes de la Glace et la Nuit, ou encore Possession Point que je relis régulièrement. Je ne parle même pas des recueils de nouvelles, les Sacra quittent rarement ma table de chevet. J'aime le travail de cette autrice, vraiment, et cette lecture-ci ne remet rien en cause.
Ici, ce n'est pas tant la qualité du roman qui joue sur mon ressenti, mais plutôt l'impression que je n'ai pas lu le roman que j'aurais dû lire, comme si j'avais eu dans les mains une version alpha, pas la version finale. Outre des chapitres bizarrement connectés entre eux, on a une abondance de longs dialogues (ce qui n'est pas un mal en soi, au contraire, selon mes goûts) qui semblent nus, presque dénués d'incises : des suites de répliques sans cadre, sans description (un roman de Léa Silhol avec quasi pas de description sur l'ensemble, c'est un comble). Des personnages capitaux sont également presque absents, relégués au rang de figurants. Et bien trop souvent, on me dit plus qu'on ne me montre
Bien sûr, il y a pléthore d'excellents points, comme le fait de nous faire découvrir Seuil, mais l'ensemble se révèle froid et assez plat, comme un épisode filler dans une série télé. A noter aussi pas mal de coquilles qui parsèment l'ensemble.
L'autrice nous a habitué à tellement mieux que j'ai vraiment hésité à poster cet avis, et je suis bien persuadé que c'est un écart dans un parcours jusque là sans fautes.
Ce n'est pas que le roman n'est pas bien, mais c'est qu'il parait inabouti. Peut-être sorti trop vite, je ne sais pas. En tout cas pour moi, et c'est bien là mon seul point de vue qui n'a rien d'universel, ce livre a été une déception.
A noter, pour une bonne note de conclusion, une édition soignée, avec une mise en page irréprochable, un papier de qualité, l'objet est très beau et de bonne facture, dans la lignée des livres sortis ces dernières années avec Nitchevo Factory.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
psycheinhell
  13 mars 2022
Seuil.
Seuil, enfin. La cité indocile, évasive, hermétique. L'objet d'une si longue quête — dont nous autres lecteurs auront pu apprécier la route, et les multiples et passionnantes étapes, constellées de défis posés aux quêteurs, en premier lieu Angharad & Finstern : joutes d'esprit, duels au chant ou à l'épée, parties d'échecs, sacrifices mystiques et négociations essentielles. Seuil, clef de la résistance au projet despotique de la Haute-Reine de Féerie Titania — à condition de trouver les clefs pour en ouvrir les portes, et, plus encore… pour lui parler, et l'apprivoiser.
Les portes sont ouvertes, à l'heure où Kelis rédige les premières pages de cet opus. Son récit, démarré aux premiers jours du retour de Seuil, alors qu'arrivent les nouveaux hôtes de la cité, va nous mener sur huit années, jusqu'aux portes de la guerre, prédite pour la neuvième.
Ce sont des temps étranges qu'il nous relate, une parenthèse pour les plus guerriers des fées, une période de transition, d'ajustements, de tensions pour les habitants qui doivent apprendre à vivre ensemble (y compris avec des humains !), et peinent, pour nombre d'entre eux, à renoncer tant à leur Cour qu'aux millénaires coutumes de Féerie.
Une période de test, aussi, de la part de Seuil, féroce et fantasque comme un fauve, au point qu'il devient dangereux d'y vivre. Qui saura la convaincre de rentrer ses griffes, et la faire ronronner ? La réponse tira un grand sourire à cette féline de lectrice, qui guettait depuis longtemps la rencontre qui s'ensuivit.
J'ai perdu le compte du nombre de relectures, intégrales ou partielles, que je fis de cet opus.
Revenant méditer sur les échanges et réflexions autour du pouvoir, de son poids dans un monde féerique figé et structuré de longue date par l'adoration du souverain par son peuple, des chaînes et de la solitude que cela implique. Sur l'utopie, sa force dynamique et ses failles critiques…
Passant saluer, encore et encore, les personnages de cet opus, en ces temps d'épreuve. Des êtres connus, soumis au creuset de l'évolution (ou refusant de s'y soumettre) ; de nouvelles rencontres qui furent autant de coups de coeur, qu'il s'agisse de prometteurs oisillons, corbeaux ou pinsons, ou de personnes marquées par la beauté de l'adéquation…
Aimantée par la puissance narrative des coups de tonnerre qui vinrent secouer le statu quo de ces huit années. Les confrontations avec Titania et ses allié.e.s, magistralement orchestrées ; l'intensité d'une scène d'attaque contre des populations civiles, du point de vue d'un témoin et combattant qui n'a rien d'un guerrier mais refuse, et il n'est pas seul, de tourner les talons et détourner le regard ; la tension dramatique d'un procès sur lequel se joue le devenir de Seuil — ou sur lequel Seuil joue l'avenir de ses hôtes…
Me lasserai-je un jour de cette « queue du paon », cette étape alchimique délicate, et de ce qui s'y reflète dans l'espoir que représente Seuil ? Comme dirait dans Cauda Pavonis un certain A. : je ne crois pas, non.
Lien : https://psycheinhell.wordpre..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Bookworm84
  02 novembre 2021
Troisième opus de la Glace et la Nuit, mais quatrième de la saga Vertigen, Cauda Pavonis nous présente les conséquences de la conquête de Seuil. Car ce nouveau royaume va bouleverser l'échiquier politique des Cours Féeriques, et contrarier les plans de Titania, la Haute-Reine. Mais comme si cela ne suffisait pas, Angharad et Finstern vont également être confrontés à un problème venu de l'intérieur : Seuil étant ce qu'elle est, entrer en ses murs n'était pas la seule étape. Il leur faut, à présent, apprivoiser la ville elle-même. Et rien ne sera plus difficile, là où tant d'autres ont échoué avant eux.
J'ai retrouvé avec grand plaisir la plume toujours aussi superbe de Léa Silhol dans ce nouvel opus, où l'on continue de suivre la quête d'Angharad. À peine a-t-elle remporté une victoire qu'un autre obstacle se dresse sur son chemin !
J'ai apprécié de retrouver d'autres Faes dans cet opus, ainsi que quelques petites références subtiles à d'autres mythologies. Il n'y a guère de suspense, on sais qu'Angharad surmontera tous les obstacles, mais l'intérêt de l'histoire est tout autre : on assiste à la construction d'un nouveau monde féerique, à un changement majeur dans leur structure même. Un bouleversement qui crée soit l'adhésion, soit le refus, soit encore une attitude neutre de la part des autres Faes. Une ombre reste au tableau : le fameux ennemi encore caché, issu d'une guerre millénaire, et qui avait déjà cause la chute d'Angharad dans sa précédente incarnation. Cet ennemi-là est encore lointain, mais je m'interroge sur ce qui adviendra le jour où Angharad y sera à nouveau confrontée !
Quelques intrigues amoureuses viennent aussi se mêler de la grande intrigue politique, et vont parfois risquer d'envenimer les choses – ou de les apaiser. Elles apportent aussi au récit, qui à l'aspect des grandes sagas mythiques, avec ses personnages distants car trop inhumains, une certaine douceur et une sorte d'humanité, si je puis dire, considérant que l'on parle de personnages non humains.
Le titre de chacun des opus trouve aussi son éclairage dans ce volume – il s'agit d'une référence à un procédé alchimique. N'y entendant goutte à l'alchimie, j'ai apprécié que, au cours d'un dialogue, on ait l'explication de ces titres. Et cela fait sens !
J'ai hâte, à présent, de connaître la suite des événements, dans le 4e et dernier opus de la Glace et la Nuit, Rubedo, qui devrait paraître d'ici la fin de l'année.
Lien : https://lullastories.wordpre..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
psycheinhellpsycheinhell   02 septembre 2021
Il n'y a que les esprits les plus pauvres et les plus simples qui, lorsqu'on leur dit "cette personne est magnifique", ne se montrent capables que de visualiser un visage ou des formes attrayantes. Ce sont les Humains, souvent, qui souffrent de ce travers. Leur vision se limite à une triste conformité à des canons d'harmonie établis par leurs normes, et ils n'envisagent la splendeur que comme un canal de séduction. Ils ignorent alors ce que savent les Immortels, les artistes et ceux que l'on nomme parfois des 'fous' : la beauté est souvent question de démesure, et de singularité. C'est la marque des âmes qui vivent à voix haute.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
psycheinhellpsycheinhell   02 septembre 2021
As-tu la moindre idée de ce qu'est la solitude, Ombrecœur ? La solitude, c'est d'être né étoile, d'élever ta voix vers le ciel, et que des crétins d'oiseaux s'égosillent à te répondre *cui-cui* !
Commenter  J’apprécie          20

Video de Léa Silhol (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Léa Silhol
Aperçu du processus de création pour la maquette de l'ouvrage Fo/vea
autres livres classés : féerieVoir plus
Notre sélection Imaginaire Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
4058 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre