AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
>

Critique de Resistant


Resistant
  19 janvier 2022
Aline Sitoé Diatta est née en 1920 dans le village côtier de Kabrousse, en Casamance dans le sud du Sénégal, alors colonie française. Elle est d'ethnie diola.
Aline Sitoé Diatta a été éduquée par son oncle à la mort de son père. En grandissant elle se met à travailler. Elle trouve un travail de docker dans la petite ville de Ziguinchor, capitale de la région de Casamance.
Durant la saison sèche elle part à Dakar, travailler comme bonne à tout faire.
Alors qu'elle est à Dakar elle entend selon la légende, des voix lui ordonnant de se rebeller contre la colonisation française. Une très grande similitude avec Jeanne d'Arc.
Au début elle s'y refuse, puis finalement elle se décide, et retourne en Casamance.
A son arrivée en Casamance, Aline Sitoé Diatta, entraine les villages et les populations dans une campagne de désobéissance civile. Elle appelle aux boycotts des impôts, aux refus de la monoculture imposée par les colons.
Lors de ces émeutes et ces campagnes de désobéissance, les représentants français de l'administration coloniale prennent peur, et redoutent une grande rébellion.
Cette région de Casamance, peuplée en majorité par l'ethnie diola est très sensible. En effet, cette ethnie n'a jamais reconnu d'autre autorité que celle du clan, et n'accepte que très mal l'autorité française. Ils sont très enclins à se rebeller.
Nous sommes en 1943 et les français sont dans une position militaire délicate, à cause de la Seconde Guerre Mondiale. En effet la France, perd la guerre contre les nazis, et donc n'a presque plus de pouvoir militaire.
L'administration ne peut pas gérer une rébellion dans les colonies, alors elle fait tout pour éviter un affrontement armé. Elle fut surnommée « Dame de Kabrousse », à cette époque.
Ainsi les français arrêtent et jugent Aline Sitoé Diatta, chef du mouvement. L'administration coloniale considère Aline Sitoé Diatta comme très dangereuse alors ils décident de l'exiler à Tombouctou dans l'actuel Mali, alors aussi colonie française.
Elle meurt du scorbut à Tombouctou en 1944, à l'âge de 24 ans.
Cette femme est une digne descendante d'Antigone car, elle se bat contre un système colonial injuste, meurtrier et autoritaire. Mais aussi car elle se bat pour des idéaux juste, d'un intérêt général (à contrario d'Antigone, qui se bat pour son intérêt personnel).
Elle a une telle force de caractère qu'elle a réussi à faire peur à une grande puissance occidentale qu'est la France.
Elle est aujourd'hui considérée comme l'une des grandes héroïnes africaine, et figure de la résistance à la colonisation française du Sénégal, mais plus précisément de la Casamance.
Lien : https://www.instagram.com/le..
Commenter  J’apprécie          30



Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Ont apprécié cette critique (3)voir plus