AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782825145395
182 pages
Éditeur : L'Age d'Homme (12/05/2016)
4.33/5   3 notes
Résumé :
La marée est haute, la Tamise scintille sous la lune. En Allemagne, le mur de Berlin vient de tomber. La peine de mort en France a été abolie il y a huit ans, soit quatre ans trop tard pour Jiminy. Sud de la France, 1975. Une rencontre fortuite nous convie à partager avec délicatesse le quotidien bohème d'une communauté très libre. Un jeune homme solaire en assure l'équilibre, s'offrant à tous avec une touchante allégresse. Destins et corps s'entremêlent au hameau d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
ktylauney
  07 février 2017
Merci à Babelio et aux Éditions L'Âge d'Homme pour la réception de ce livre dans le cadre de la Masse critique.
John est anglais. Il est ici le narrateur du récit et fait un trip en France. Sa petite amie vient de le plaquer.
En panne avec son minibus il fait la connaissance de Jérémie Crichon qu'il rebaptise Jiminy Cricket.
Nous sommes en 1975 dans L'Aveyron et
Jiminy emmène John dans les ruines d'un village abandonné appelé "Les Bains" où il vit en communauté avec sept autres personnes.
On peut dire de Jiminy qu'il est le ciment de cette communauté et que c'est un garçon atypique, enjoué, avec une part de mystère. Il est comme entouré d'une aura et sait jouer de son charme naturel sans artifices et sans aucune manipulation. Il attire les autres comme un aimant.
C'est un ado à la peau blanche et aux boucles rousses. On ne sait pas quel âge il peut avoir au début de l'histoire. Plus tout à fait un enfant mais pas encore un homme.
Mais en matière de sexualité il est ouvert à tout et s'offre à tous, hommes et femmes, passant d'une chambre à l'autre, se glissant tour à tour dans les draps de chacun. Comme cité dans le roman : "Jiminy n'était l'amant de personne et de tout le monde. Il nous aimait tous."
John nous narre son expérience personnelle au sein de cette communauté, sa rencontre avec Jiminy, ses membres et les routards de passage qui s'y installent quelquefois pour des durées éphémères et repartent quand bon leur semble.
Comme dans bon nombre d'histoires la vie semble trop belle pour que cela puisse durer. le vent de liberté qui souffle sur le petit groupe ne saurait perdurer et devient tempête quand un drame survient, entraînant sur son passage la dislocation prévisible de la communauté.
Ce livre est envoûtant car il nous renvoie à la nostalgie d'une époque révolue, celle des années hippies et de la liberté sexuelle.
Un tel idéal de vie en autogestion serait utopique à l'heure actuelle mais fait presque rêver. Le retour à la nature, à la promesse d'un bonheur de vivre au jour le jour quasiment sans contraintes et sans obligations. En tout cas sans tiers dominateur voulant tout commander.
Ici Jiminy est l'élément central de ce petit groupe de personnes bohèmes.
Il est très justement comparé à un chat. Indépendant et sachant disparaître à son gré, ou câlin et ronronneur.
Grâce à son sourire enjôleur qui ne le quitte jamais, il attire, séduit, frôle les peaux, se frotte, distribue les caresses et distille l'amour et la bonne humeur entre tous.
Quand Jiminy est absent les caractères deviennent maussades et le manque se fait sentir car le garçon est comme le pilier de soutènement sans lequel l'édifice fragile serait prêt à s'effondrer.
J'avais quelques a priori avant d'ouvrir ce roman. Peur peut être que ce soit un énième livre sans intérêt dans l'unique but d'offrir des détails salaces. Or ce n'est pas du tout le cas.
Olivier Sillig décrit Jiminy tel qu'il est. Sans retenue ni fausse pudeur. J'aurais voulu en savoir plus sur lui, que son personnage soit plus creusé mais peut être que l'auteur a voulu préserver son côté mystérieux.
Jiminy n'anticipe rien sauf quand il s'agit de sauver l'organisation sociale qu'il a mise en place.
C'est un personnage qui se sait irrésistible auprès de tous. Il est lui-même. Facile et léger, libre dans sa tête et dans ses actes. Libertin et libertaire.

Un beau style, un bon auteur pour un excellent roman. le charme et le pouvoir d'attraction de Jiminy ont agi sur moi. Je le quitte à regret le sourire aux lèvres en imaginant le sien.





+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
fran6h
  16 février 2017
Ici nous sommes en 1975 dans le Causse au dessus de Millau, le Larzac que l'on devine, avec ses hameaux abandonnés. Dans un de ces hameaux, une communauté, post-hippie, des jeunes qui se sont installés et partagent la vie quotidienne et le sexe. Au centre de la communauté : Jiminy Cricket.
C'est John, le narrateur, qui l'affublera de ce sobriquet emprunté à Disney et Collodi, John en panne avec son minibus et qui sera accueilli dans la communauté.
Jiminy c'est le soleil, l'astre, autour duquel tout tourne. Avec un charme mystérieux qui opère, c'est celui que tous aime, et celui qui les aime tous. Jiminy c'est aussi le gardien, la conscience, le ciment de la forteresse qui se dresse contre la déprédation envisagée par quelques investisseurs fonciers.
Conte lumineux et triste à la fois, qui fait référence au "Petit Prince" à plusieurs reprises, ce texte nous questionne sur notre liberté, notre rapport aux autres, notre rapport au sexe et à l'amour. Un conte révélateur d'une utopie. de rêves disparus. Des espérances enfouies profondément sous le consumérisme superficiel et l'individualisme totalitaire.
En passant avec finesse de la poésie enchanteresse aux scènes les plus crues grâce à une écriture délicate, l'auteur nous immerge dans ce monde, dans cet univers un peu magique, que l'on quitte à regret.
Une belle lecture. Merci Masse Critique.
Lien : http://animallecteur.canalbl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          82
LioneldeLyon
  22 février 2017
Jiminy Cricket est un roman surprise et une très belle découverte pour laquelle je tiens à remercier les éditions L'Âge d'homme et Babelio.
Ce texte est d'abord une rencontre avec un personnage attachant et émouvant, Jérémie Crichon, ou plutôt Jiminy Cricket comme il sera surnommé tout au long du roman. Solaire et sensuel, il est le ciment d'une petite communauté hippie au milieu des années 1970 dans le Sud de la France. J'ai rarement ressenti autant de tendresse et d'empathie pour un personnage de roman que pour ce Jiminy. Il m'a réellement touché.
Évidemment, on s'en doute, ces communautés isolées ayant rarement survécu aux années 70, celle-ci ne fera probablement pas exception. Dès le début, l'auteur ne cache d'ailleurs pas une issue dramatique et l'on va suivre l'enchainement des événements vu à travers les yeux de John, le narrateur et dernier venu dans le groupe.
La construction du récit est particulièrement habile, nous tenant d'un bout à l'autre et réservant quelques surprises. Il souffle un vent de liberté très agréable tout au long des pages où il est question d'amitié, d'amour et de sexualité. Les références explicites à deux contes mélancoliques Pinocchio et le Petit Prince donnent au récit richesse et profondeur. L'écriture d'Olivier Sillig est fluide et agréable et je découvre un formidable auteur avec ce roman.
Bref, vous l'aurez compris ce Jiminy Cricket est un joli coup de coeur et une belle surprise. En ces temps de repli sur soi, de recul des libertés et de cynisme revendiqué, ce roman et ses personnages sont juste une bouffée d'air frais salvatrice. Une lecture vivement conseillée !
Lien : https://lionelfour.wordpress..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
ktylauneyktylauney   06 février 2017
J'ai demandé :
- Comment tu t'appelles ?
Il a répondu :
- Jérémie.
J'ai réfléchi, je ne sais plus trop à quoi, il a dû se méprendre sur mon expression car il a complété :
- Jérémie Crichton.
J'ai ri et j'ai improvisé :
- Jiminy Cricket !
Il a répété avec une légère hésitation :
- Jiminy... Cricket ? Il m'a fixé et, pour s'assurer qu'il me comprenait bien, il a fait courir ses doigts sur la table comme s'il avait six pattes : Cricket ?
- C'est ça, Cricket. Pris au jeu, j'ai confirmé : Jiminy Cricket.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
ktylauneyktylauney   06 février 2017
Le soir, quand je rentrais après trois quarts d'heure de métro, c'était un réel plaisir quand le chat du bateau m'accueillait en se frottant contre mes jambes. Je l'ai déjà dit, Jiminy était notre chat. C'est pour ça que nous n'en avions pas d'autres.
Commenter  J’apprécie          10
ktylauneyktylauney   06 février 2017
Elle a répondu :
- Beaucoup plus d'hommes que l'on ne croit ont envie d'expériences avec d'autres hommes. Il vaut mieux qu'ils les explorent. Ici, ces envies, les ont même ceux qui, a priori, ne voudraient pas les avoir.
Nous regardions nos pieds qui balançaient contre les pierres sèches du muret.
- Comme Rosé, par exemple ?
- Oui, exactement, Rosé. Avant de débarquer aux Bains, il n'aurait jamais imaginé que cela lui arriverait. Mais ici, il y a Jiminy. Chacun son tour.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
ktylauneyktylauney   06 février 2017
Ensuite, Jiminy m'a désigné et il a dit :
- Lui, c'est Point vert, le spécialiste du bois. Bûches, bûchettes, fagots et brindilles. En indiquant Louise, il a ajouté : Point rouge lui prête volontiers main-forte. C'est elle l'intello du groupe. En fait, c'est la femme de Bruno, c'est même sa légitime, mais on surnomme ces deux-là Point vert et Point rouge à cause des timbres de l'épicerie.
Commenter  J’apprécie          00
ktylauneyktylauney   06 février 2017
- Les Bains, c'est ma maison. J'y suis rené. Se rendant compte que c'est un mot peu clair, Jiminy s'est repris : C'est ma maison, j'y suis né une deuxième fois. Puis, dans un murmure que même les journalistes ont entendu : Je ne suis pas sûr d'être capable de renaître une troisième fois.
Commenter  J’apprécie          00

Video de Olivier Sillig (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Olivier Sillig
Avec Estelle Faye, Charlotte Bousquet, Olivier Sillig, Agnès Marot Écoutez l'intégralité de la conférence sur : http://www.actusf.com/spip/Imaginales-2017-Vive-la-vie-Recits.html
autres livres classés : libération sexuelleVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Polar, Policier, Thriller, Suspens

Complétez ce titre de Dan Brown : "Forteresse ..........."

médiévale
papale
digitale
animale

8 questions
349 lecteurs ont répondu
Thèmes : thriller , suspenseCréer un quiz sur ce livre