AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 978B06X1B8VPG
Éditeur : Simon & Schuster Ltd Imprint Simon & Schuster Childrens Books (09/02/2017)

Note moyenne : 3.77/5 (sur 44 notes)
Résumé :
La mort ne prévient jamais. Lorsque Griffi apprend la disparition brutale de Théo, son premier amour, son univers vole en éclats. Bien que Théo ait déménagé en Californie pour ses études et ait commencé à fréquenter Jackson, Griffi n'a jamais douté qu'il reviendrait un jour vers lui. À présent, l'avenir qu'il s'imaginait a changé du tout au tout et le vide laissé par Théo demande à être comblé...
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (26) Voir plus Ajouter une critique
aventurelecture
  03 août 2020
Adam Silvera, ce génie !
Retrouver la plume de cet auteur après « Et ils meurent tous les deux à la fin » ( un de mes livres préférés ) a été un vrai plaisir.
Encore une fois, ce qui m'a le plus convaincu c'est les personnages. Je ne me suis jamais autant attaché à des personnages que dans les romans d'Adam Silvera. Leurs personnalité, leur humour ( parce que oui, encore là du génie de cet auteur : il arrive à écrire une histoire sur le deuil avec de l'humour présent tout le temps ce qui rend un livre incroyable qui nous fait définitivement passé par toutes les émotion ).
Honnêtement, j'ai tout aimé dans ce livre. La seule reproche que je peux lui faire c'est sa longueur, certains passages n'étaient pas utiles à mon goût, mais à part ça, tout était beau, touchant et incroyable.
J'avais une petite appréhension avant de commencer ce livre : être déçue par rapport à mon énorme coup de coeur de Et ils meurent tous les deux à la fin. Et même si ce livre n'est pas un coup de coeur ( il manquait un petit truc mais je ne pourrais dire quoi ), cette lecture n'en reste pas moins géniale.
Après avoir fini ce livre, la plume d'Adam me manquait déjà ( oui bon je l'appelle Adam je vais pas réécrire le nom en entier à chaque fois ), j'ai donc commandé « Pourquoi pas nous ? » son dernier roman traduit en français ( c'est là que je me dis que j'ai bien fait de me mettre à la VO ! ) puis du coup j'enchainerai plus tard avec « More happy than not » et « Infinity son » ( romans VO 😉 ), j'ai trop hâte !! Et vu que depuis un certain temps j'ai envie de relire « Et ils meurent tous les deux à la fin », je le lirais cette fis-ci en VO !!
À part tous ses points positifs, l'histoire était bien évidement géniale ( j'ai répété ce mot un peu trop de fois dans cet avis mais bref ), LISEZ DU ADAM SILVERA !!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
AngieRomain
  26 juin 2018
J'ai deux conseils concernant ce livre : tout d'abord, courrez l'acheter au plus vite ; ensuite, laissez près de vous une boîte de mouchoirs neuve, vous en aurez besoin.
Ça faisait un petit moment que j'entendais parler d'Adam Silvera, cette nouvelle pépite du young adult qui sévit outre-Atlantique. Et puis un jour, en parcourant mes stories sur Instagram, je tombe sur celle d'Estelle (qui tient le compte @clovescentbook), et qui parle avec passion de ce roman qu'elle vient de dévorer. En bonne lectrice manipulable à souhait que je suis, je fonce sur mon téléphone pour le commander. Et j'ai très vite compris pourquoi Estelle vantait tant ce roman.
On suit ici Griffin, un jeune homme de 17 ans, qui vient d'apprendre le décès de son ex-petit ami, Theo. Très vite dans les premières pages, lors de l'enterrement, Griffin tombe sur le nouveau copain de son ex, Jackson. D'ennemi numéro 1, Jackson va vite devenir la seule personne qui puisse comprendre ce par quoi passe Griffin, et les deux rivaux vont tisser des liens inattendus.
Que dire ? J'ai absolument tout aimé dans ce roman. L'écriture est à la fois limpide, claire, et poétique. Elle est d'ailleurs très facilement accessible à des lecteurs novices en VO. Les mots choisis sont à leur juste place pour frapper là où il faut, c'est à la fois direct et efficace.
Les personnages sont également très touchants, et l'intrigue leur permet de se dévoiler pleinement ici. Griffin et Jackson traversent l'épreuve du deuil ensemble, et tout le chapelet de personnages secondaires qui gravitent autour d'eux évolue avec eux. Ce que j'ai aimé surtout à propos de nos deux héros, c'est qu'ils ne sont pas tout blancs ou tout noirs. Ils ont leurs qualités et leurs défauts, sont parfois de bonnes personnes, mais ils commettent aussi des erreurs, se reprochent certaines choses. Et ce roman tourne notamment autour de cet aspect, et de la façon dont Griffin et Jackson dévoilent et acceptent non seulement leurs erreurs respectives, mais aussi celles des autres. C'est une très belle leçon sur l'acceptation de soi et des autres, dans leur ensemble, et non pas seulement dans l'image qu'on leur prête.
Parlons également homosexualité, puisque c'est l'un des thèmes principaux du roman. J'ai particulièrement apprécié la façon dont cet aspect était intégré au texte. Ici, on parle d'une histoire d'amour, pas d'une histoire de deux ados gays. Certes ils le sont, mais on s'intéresse à leur romance en elle-même, là où l'utilisation de personnages homosexuels en littérature s'apparente souvent à une ultra-sexualisation qui a plutôt tendance à déranger ou exciter les libidos endormies par un goût d'interdit. Je n'ai rien contre l'homoromance et la sexualisation qu'elle contient, puisque le genre annonce la couleur. Mais j'ai l'impression – ou peut-être suis-je tombée sur les mauvais livres – qu'on utilise trop souvent la sexualité entre personnes de même sexe dans des romans où ça n'a pas grand-chose à voir, par simple goût du voyeurisme ou du tabou. Ce n'est pas du tout le cas ici. On est dans une romance, point. Et d'ailleurs, tous les personnages autour du trio gay semble trouver cela tout à fait normal et acceptable, et ça fait du bien ! C'est peut-être un peu idyllique comme environnement, mais c'est vraiment agréable de lire un texte où une histoire d'amour entre deux hommes ne choque pas, et où l'histoire ne tourne pas autour de ça.
La temporalité est très intéressante également, puisque les chapitres se découpent en deux temps : « History », pour les chapitres qui parlent de l'histoire d'amour (terminée, donc) entre Theo et Griffin ; et « Today », qui raconte « l'après » de la mort de Theo, et notamment la rencontre entre Griffin et Jackson. On jongle entre ces deux temporalités, et paradoxalement, ce système permet d'avoir une linéarité temporelle très solide. On avance vraiment dans l'histoire, les deux temporalités sont très bien reliées entre elles et les chapitres s'enchaînent avec logique. On découvre petit à petit les éléments qui nous permettent de comprendre la situation que vivent Theo et Jackson au temps « présent », et ce procédé permet vraiment d'amener du suspense et une progression dans l'histoire.
Lien : https://unlivreenhiver.wordp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Gr3nouille2010
  12 janvier 2019
Je ne peux pas dire que je suis déçue par ce roman mais je ne peux pas dire que j'ai été emballée non plus. J'en ai beaucoup entendu parler, en bien, en plus que bien, et je ne comprends pas tout cet engouement. Toutefois, j'ai aussi entendu dire que ce n'était pas le meilleur de l'auteur, alors je vais sûrement essayer à nouveau.
Griffin a vécu une belle histoire d'amour, sa première, avec Theo pendant deux ans. Même si ce dernier est parti en Californie et est finalement sorti avec Jackson, Griffin l'a toujours aimé et a toujours espéré qu'il lui revienne. Jusqu'à cet appel qui a complètement bouleversé son monde. Griffin n'est pas sûr de savoir vivre sans Theo...
De base, les drames ne sont plus pour moi parce que plus on fait dans le dramatique, moins j'accroche. Je pense que je n'y arrive simplement plus à cause de tout ce que ça provoque, de ce que ça remue. Dans ce roman, il y a aussi du positif mais c'est avant tout une histoire de deuil, et comme à chaque début de deuil, les choses ne sont pas du tout faciles à accepter et à gérer. Ceci, on le ressent bien du début à la fin. Les sentiments sont forts et les émotions aussi. Toutefois, c'est long. Pour un sujet comme celui-ci, qui tourne exclusivement autour du deuil, plus de quatre cent pages c'est vraiment long. En tout cas, pour moi ça l'a été. Il y a pas mal de passages qui trainent en longueur. Ça peut aider pour s'attacher aux personnages car on finit par mieux les connaître, en détails, mais je ne sais pas, ça ne l'a pas fait avec moi pour ce roman. Pour la première moitié, ça ne m'a posé aucun souci ; pour la seconde, je n'en voyais plus la fin...
Les chapitres sont alternés entre le présent et le passé. Un chapitre sur deux, Griffin parle de son début de relation avec Theo, jusqu'à sa mort ; quant aux autres chapitres, Griffin parle à Theo, depuis qu'il n'est plus là. J'ai adoré cette construction. Non seulement ça laisse plus de suspense pour la fin mais en plus on sait vraiment à quoi s'en tenir. Autant dans le passé que dans le présent. le vécu de "l'ancien" Griffin et les pensées du "nouveau" se superposent et donnent un certain rythme à l'intrigue. Je pense que j'aurais abandonné cette lecture sans ça car c'est en grosse partie cette construction qui m'a motivée à continuer.
Pour ce qui est des émotions, je sais qu'elles sont là. J'en ai ressenti à certains moments, il y avait des passages assez déprimant tellement c'était fort, mais elles ne m'ont pas tenue jusqu'à la fin. J'ai fini par me lasser de cette histoire. C'était trop long, comme je le disais. J'avais l'impression d'en connaître suffisamment sur tous ces personnages et j'avais envie que la fin arrive. Une (longue) fin assez surprenante, je dois l'avouer.
Je ne me suis pas spécialement attachée aux personnages, toutefois j'ai adoré découvrir l'histoire de Griffin et Theo, puis comment Griffin affronte la mort de son premier amour. le deuil est bien traité et le fait que Griffin s'adresse directement à Theo, lorsque la narration est dans le présent, a été quelque chose de très fort pour moi. Ça m'a rappelée des souvenirs, ça m'a remuée et ça ne m'a pas laissée indifférente.
On découvre principalement le ressenti de Griffin, de Jackson et celui de Wade, le meilleur ami de Griffin et Theo. le deuil tourne donc autour des ados dans ce roman, pas de la famille ou des autres proches et c'est déjà beaucoup. C'est dur à imaginer un ado survivre après un tel drame et, pourtant, ce sont des choses qui arrivent. Je trouve que l'auteur a tout de même traité le sujet avec beaucoup de délicatesse et de justesse à travers ses personnages.
En bref, je ne suis pas déçue mais je ne suis pas emballée non plus par la globalité de ce roman. Je suis convaincue par les émotions qui en ressortent bien que je n'ai pas accroché à tout, convaincue par la façon dont le sujet a été traité mais j'y ai trouvé également trop de longueurs. Je retenterai toutefois un autre roman de l'auteur.
Lien : http://uneenviedelivres.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
MademoiselleBouquine
  05 décembre 2018
Un grand merci aux éditions Robert Laffont et à Babelio pour cet envoi !

--------------------------------------------------------

Griffin vient de perdre son premier amour. Et il s'est sans doute aussi un peu perdu depuis le jour où il l'a appris.
Certes, Theo et Griffin n'étaient plus ensemble depuis des mois déjà lorsque la nouvelle est tombée, certes, Theo étudiait à l'autre bout du pays et s'était déjà mis en couple avec quelqu'un d'autre.
Oui. Griffin le sait.
Mais il y avait encore de l'espoir.
Tout n'était pas dit. Tout n'était pas fini.
Sauf que maintenant, ça l'est. L'histoire de Theo et de Griffin n'aura jamais droit au dénouement auquel tous deux aspiraient. Et Griffin est désormais incapable de passer à autre chose.
Il ne lui reste rien de Theo. Rien qu'un vide, une absence, une négativité. Et une histoire.
C'est un drôle de roman que Tu ne m'as laissé que notre histoire. Tout simple à première vue, écrit très simplement, très sobrement - trop ? -, il parvient à construire l'air de rien un véritable cadre, un cocon intime et complexe où l'on voit Griffin se confier, évoluer, piétiner parfois, souffrir beaucoup, grandir surtout. Au fur et à mesure que les souvenirs s'accumulent et que les jours défilent, on se prend d'affection pour ce personnage tout en retenue et en contrôle, qui souffre de ne pas parvenir à se livrer, jusque dans la façon dont il s'exprime.
Les personnages sont touchant parce qu'hautement imparfaits, et n'offrent à aucun moment de mode d'emploi de "comment bien faire son deuil", loin de là. Griffin verse souvent vers des comportements possessifs, teintés de jalousie, de méfiance, voire d'agressivité, tandis que de son côté Theo pêche par insouciance et par indélicatesse. Si on est si touché par Griffin, c'est aussi et surtout parce qu'il fait n'importe quoi à l'annonce du décès de Theo, parce qu'il est incapable de se ressaisir, parce qu'il ne fait que ruminer ses erreurs passées, et puis finalement parce qu'il se démène malgré tout, et que miraculeusement, il avance.
Ce n'est qu'une histoire parmi d'autres. Mais elle sonne juste.
Pas forcément de passages saisissants d'émotion ou de prose splendide élégiaque, on reste ici dans quelque chose d'assez réservé et pudique, même au niveau de la plume de l'auteur, ce qui contribue sans doute plus ou moins volontairement à la justesse du roman. On aurait pu souhaiter un peu plus d'audace dans le style, pour donner encore plus d'ampleur à ces émotions, et le roman comporte encore quelques passages qui manquent un peu de subtilité ou d'originalité, mais il est indéniable que le tout reste fluide, pertinent, et appréciable à plus d'un titre.
Appréciable parce qu'il reconnaît tout simplement que l'on peut avoir 17 ans et avoir sincèrement, profondément le sentiment d'avoir fait le tour de ce que la vie a à offrir, sans se moquer, sans chercher à décrédibiliser le narrateur.
Appréciable pour sa représentation toute simple de plusieurs personnages LGBT sans jamais se laisser tenter par le drama gratuit, sans jamais faire de ces adolescents des personnages hautement torturés et rejetés par les autres en raison de leur orientation sexuelle, parce que oui, surprise, ça existe, les couples gays à qui personne ne demande de comptes.
Appréciable enfin pour son message attendu mais ô combien bien senti sur le deuil, sur le monde qui continue de tourner, sur l'impossibilité de trouver de réponses satisfaisantes. Cela a déjà été dit ailleurs, bien sûr, mais cette leçon d'acceptation demeure essentielle, d'autant plus qu'elle apparaît sans fards, sans trop de clichés, sans volonté désespérée de faire dans le sensationnel. le rythme est simplement scandé par les flash-backs, structure assez classique mais qui fonctionne, et on se laisse tout simplement porter, convaincre... et émouvoir, par surprise souvent.

Lien : https://mademoisellebouquine..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
ReveursEtMangeursDePapier
  23 novembre 2018
Griffin a choisi de quitter Théo, son premier amour parti à l'autre bout du pays pour ses études. Les deux garçons s'aiment toujours et sont restés en contact. Griffin était convaincu qu'ils formeraient à nouveau un couple un jour, même quand Théo se met à fréquenter Jackson. Malheureusement, toutes les promesses s'envolent à la mort de Théo, qui laisse derrière lui un garçon qui a bien du mal à vivre dans un monde où il n'est plus...

Ce roman était dans ma bibliothèque depuis quelques semaines et j'ai eu bien du mal à l'en sortir. L'histoire de ces deux garçons semblait si triste, je ne me sentais pas prête à y plonger tout de suite. Je ne m'étais pas trompée, c'est une histoire dramatique, qui m'aura touché en plein coeur. On parle ici de deuil, une épreuve qui va être bien difficile à traverser pour Griffin. Adam Silvera choisit encore une fois les bons mots et nous en parle avec beaucoup, beaucoup d'amour...

J'ai beaucoup apprécié l'alternance des chapitres au niveau de la chronologie. On balance entre le passé et le présent, avec chaque fois beaucoup d'émotions. On apprend à connaître les garçons, le lien qui les unissait et on découvre toutes les petites choses qu'ils ont vécu ensemble (coming-out, première fois, l'amour le vrai...). Ces passages sont vivants, mignons comme tout et on s'attache énormément aux personnages. En parallèle, on suit Griffin après la mort de Théo. Ces chapitres sont particulièrement profonds puisque l'adolescent s'adresse directement à Théo, son meilleur ami, son premier amour, et se confie sur cette terrible impression que personne ne comprend sa douleur.

Griffin est un personnage coup de coeur. Profondément généreux et plus complexe qu'il n'y paraît. C'est un garçon qui a fait beaucoup de sacrifices pour Theo, pour ne jamais nuire à son bonheur. Son récit est de plus en plus fort au fil de la lecture et il réagit à sa façon pour surmonter son deuil. On découvre un ado heureux, aimé, mais aussi un garçon perdu, blessé, angoissé, qui fait parfois des erreurs. Son amour pour Theo m'a beaucoup touché, même dans les moments où on l'encourage à passer à autre chose.

Ce roman nous fait passer par toutes sortes d'émotions, et davantage dans la seconde moitié qui nous dévoile tous les pans de cette histoire d'amour. Elle se veut éprouvante pour Griffin, pour le lecteur aussi, tant on s'est attaché aux personnages. Parce que finalement, ce n'est pas seulement l'histoire de Griffin, de Théo, mais aussi celle de Wade et de Jackson. Il leur est difficile de dire adieu, mais Adam Silvera arrive toujours à trouver un peu de lumière dans la souffrance de ses personnages pour y puiser toute la force nécessaire pour les faire avancer.

Lien : https://revesurpapier.blog4e..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (27) Voir plus Ajouter une citation
IdeesALireIdeesALire   20 octobre 2018
Ça fait un mois que l'univers t'a perdu. Un mois que tu ne t'es pas réveillé le matin. Un mois que tu n'as pas ouvert un livre. Un mois que tu n'as pas mangé un repas. Un mois que tu n'as pas écrit de textos. Un mois que tu n'es pas allé te balader. Un mois que tu n'as pas tenu la main de quelqu'un. Un mois que tu n'as pas embrassé ton copain. Un mois que tu n'as pas pensé à un avenir qui n'arrivera jamais. Un mois que tu n'as pas rêvé de tes univers parallèles.

Ça fait un mois que tu es mort
Ça fait un mois que tu as vécu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
ReveursEtMangeursDePapierReveursEtMangeursDePapier   24 novembre 2018
Tu es toujours en vie dans des univers parallèles, Theo, mais moi j'habite dans le vrai monde, celui où tes funérailles ont eu lieu ce matin devant un cerceuil ouvert. Je sais que tu es là, quelque part, en train de m'écouter. Et tu devrais savoir que je suis vraiment furax parce que tu m'avais juré que tu ne mourrais jamais et, pourtant, regarde où on en est. Ce qui me fait encore plus mal, c'est que ce n'est pas la première fois que tu ne tiens pas une promesse...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
LesLecturesDeStanLesLecturesDeStan   05 novembre 2018
C'est la fin.Le moment où on abandonne tout espoir d'inverser le temps , le moment où on renonce à trouver un remède contre la mort, le moment où on doit vivre dans cet univers sans Théo, le moment de lui dire adieu.
Je n'en suis pas capable.Pour la plupart des gens c'est un adieu, mais pas pour moi. Jamais.
Commenter  J’apprécie          30
ReveursEtMangeursDePapierReveursEtMangeursDePapier   24 novembre 2018
Si je veux survivre à la journée d'aujourd'hui, à celle de demain et à toutes celles qui vont suivre, il faut que je reprenne tout depuis le début, depuis l'époque où on était deux garçons qui ont appris à se connaître en faisant des puzzles et ont fini par tomber amoureux..."
Commenter  J’apprécie          10
salingerJDsalingerJD   26 juin 2017
I'm like a coin constantly flipping - heads, tails, heads, tails,, heads, tails, heads, tails- like someone tossed me into the air to settle something once and for all but didn't catch me, and now I'm falling into an abyss, unable to see what will come up when I land.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Adam Silvera (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Adam Silvera
Vidéo de Adam Silvera
autres livres classés : deuilVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3784 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre

.. ..