AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Patrick Berthon (Autre)
ISBN : 2253041203
Éditeur : Le Livre de Poche (02/10/2002)

Note moyenne : 3.75/5 (sur 140 notes)
Résumé :
Majipoor est une planète géante dont la colonisation par les humains date de près de 10 000 ans. Avec eux sont arrivés d'autres races, toutes parfaitement intégrées dans une société pacifique dirigée religieusement et temporellement par les quatre puissances de Majipoor: "le Coronal", qui règne du haut du Mont du château, "le Pontife", qui vit au fond du Labyrinthe, "la Dame", qui prodigue ses rêves bienfaisants depuis l'île du sommeil et "le Roi des rêves" qui envo... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Crazynath
  31 août 2018
Après avoir lu avec plaisir le château de Lord Valentin, j'ai eu envie de retourner rapidement sur la planète géante Majipoor .
J'espérais retrouver les personnages du premier tome, et je dois avouer que j'ai éprouvé une petite déception quand j'ai réalisé que cela n'était pas le cas.
En réalité, on retrouve le jeune Hissune que l'on avait croisé dans le labyrinthe, et qui va être le fil conducteur de ce livre qui se présente sous forme de petites histoires (ou des chroniques, car finalement le titre s'est inspiré de cela, non ?)
Hissune va faire plusieurs plongées dans le temps grâce à un procédé qu'il a découvert dans le service des archives. Cela va lui permettre de suivre des tranches de vie de personnes ayant vécu quelquefois il y a plusieurs milliers d'années.
Même si ce n'est pas le format que je préfère, j'ai suivi avec intérêt ces petites histoires, mettant en scène des personnes ayant vécu à des périodes différentes sur Majipoor…. Et ces histoires nous permettent finalement d'avoir une bien meilleure connaissance et une base solide sur le sujet, il faut le dire. On apprend même quelle est l'origine du roi des rêves, et cela permet de mieux comprendre certains éléments du premier tome de la série.
On découvre aussi un peu mieux certains aspects genre les conséquences de la colonisation de cette planète sur les metamorphes. Certaines races vivantes actuellement sur Majipoor vont être mises à l'honneur dans l'une ou l'autre histoire comme par exemple les gharyog (hommes à l'aspect reptilien) et les metamorphes.
Après un petit moment de déception au départ de ma lecture, (bah oui, j'avoue que j'avais envie de retrouver Valentin et son entourage si hétéroclite), je n'ai pas boudé mon plaisir en lisant ces chroniques…
Des chroniques que je qualifierais de sympathiques, même si je reconnais que je vais surement assez vite oublier ce tome au profit du précédent…et du suivant.
Challenge Robert Silverberg
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          204
VALENTYNE
  29 août 2012
L'histoire : Hissune, un garçon de 14 ans, travaille dans le labyrinthe, aux archives de Majipoor. Lord Valentin lui a trouvé ce travail au registre des âmes en remerciement de son aide lors de son périple pour reconquérir son trône (cf. le château de Lord Valentin)
Hissune use de subterfuges pour avoir accès aux capsules d'enregistrements de souvenirs d'habitants de Majipoor. Hissune se glisse ainsi « dans la peau » d'une dizaine de personnes successivement et nous raconte l'enseignement qu'il en retire. Il ne s'agit donc pas ici d'un roman mais de nouvelles qui permettent d'approfondir l'analyse des personnages déjà vus dans le Château de Lord Valentin. Entre deux nouvelles, Hissune fait part au lecteur des enseignements qu'il en retire. le livre couvre 3 ans de la vie d'Hissune mais plus de 6000 ans de Majipoor. J'ai beaucoup aimé les réflexions d'Hissune et de le voir « murir » entre chaque nouvelle.

1) Thesmes et le Ghayrog (6000 ans avant Hissune)
Thesmes, une jeune femme, rencontre Vismaan le Ghayrog, mi-reptile, mi-mammifère. Celui-ci est blessé et elle le sauve. Amour, attirance, incommunicabilité entre les races sont les thèmes de cette très belle nouvelle.
2) le grand incendie
Eremoil, un colonel, raconte un épisode de la guerre menée contre les métamorphes. Hissune y apprend que Lord Stiamot, considéré, après sa mort, comme un lord important pour Majipoor, était en fait un homme usé, vieilli, pressé d'en finir. Il y apprend aussi que quelqu'un peut préférer mourir sur son lieu de naissance plutôt que de vivre en exil.
3) La cinquième année :
Embarqué avec son équipage pour une traversée estimée à 12 ans, cette histoire met en scène le capitaine, Sinnabor Lavon. Confronté d'abord à l'ennui d'une traversée qui n'en finit pas, puis aux éléments, il est confronté à un dur choix : tuer un homme ou laisser une mutinerie se propager sur son bateau.
4) Cette nouvelle dont je n'ai pas noté le titre se déroule dans le labyrinthe du pontife Arioc. Celui-ci, dépassé par la tache qui lui incombe, semble devenir fou. Un épisode intéressant où on découvre que le plus fou n'est pas celui que l'on croit et qu'il ne faut pas se fier aux apparences

5) le désert des rêves volés : l'action se passe sur Suvrael, le continent le plus au sud de Majipoor. Un jeune homme, fonctionnaire au château entreprend un pèlerinage pour expier une faute qu'il a commise par négligence. Une nouvelle forte sur la culpabilité et la façon d'y faire face.
6) le peintre d'âme et la changemorphe : Un humain tombe amoureux d'une métamorphe. Nismile, le peintre, rencontre Sarine la métamorphe. On chemine avec lui à travers ses pensées et ses doutes.
7) Crime et châtiment : le chemin spirituel de Haligone qui tue un commerçant lui ayant vendu de la marchandise non conforme, culpabilité et rédemption.
8) Interprète des rêves : Cet épisode présente Tisana, que l'on avait rencontrée dans le château de Lord Valentin. Il raconte comment Tisana surmonte l'épreuve pour devenir interprète des rêves après sept années d'études.
9) Une voleuse à Nimaye
Une jeune commerçante se fait escroquer mais réussit à rebondir : une histoire optimiste ou Hissune apprend qu'un grand malheur peut être l'occasion d'un nouveau départ.
10) Voriax et Valentin : Hissune, en s'enhardissant, vit un épisode de la vie de l'actuel lors Valentin (qui dans la nouvelle a 17 ans)
Epilogue : Lord Valentin rend visite à Hissune, et l'emmène loin du labyrinthe vers de nouvelles aventures

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Beatson
  09 février 2018
Ce deuxième tome ne porte pas sur la vie de Valentin. L'objectif de Silverberg est de présenter des éléments de l'histoire humaine sur la planète de Majipoor. Il le fait de manière assez intelligente en utilisant un personnage déjà rencontré dans le premier tome : le jeune guide effronté Hissune qui avait guidé Valentin et ses amis dans le labyrinthe. Hissune, placé dans le service des archives par Valentin pour parfaire sa formation s'ennuie assez ferme et décide d'aller étudier le passé de la planète en lisant, de manière illégale, le journal des âmes (enregistrement de la mémoire obtenu de leur vivant) . Ainsi on a une construction de type « suite de nouvelles » mais fermement ancrée sur le fil conducteur de l'histoire de la planète et de la formation de Hissune (on se doute assez rapidement que Valentin s'attendait fortement à son manège illégal).
Ce qui est vraiment intéressant dans ce tome c'est le tableau qui est dressé de l'histoire de l'humanité sur cette planète, à travers la lectures des « âmes » des personnages choisis par Hissune. On retrouve tous les aspects qui font que la composante Fantasy est pratiquement plus présente que celle de science-fiction. Et évidemment le style narratif de Robert Silverberg est assez plaisant.
L'aspect qui m'a le plus gêné est que je pense que la base du récit est peu cohérente : j'ai du mal à penser que l'humanité s'étant exilé dans le cosmos, ait perdu toutes les technologies qui permettent de faire ce type de voyage, ait au contraire développé des technologies de type télépathiques et, dernier point, ait accepté un gouvernement de type féodal centralisé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          32
Philemont
  11 janvier 2013
Hissune s'ennuie ferme dans son emploi de commis de bureau à la Chambre des Archives du Labyrinthe. Heureusement il trouve le moyen d'accéder au Registre des Ames, lieu plein de promesses d'aventures et, ce qu'il ne sait pas encore, d'enseignements sur la vie…
Chroniques de Majipoor n'est pas un roman mais un recueil de dix nouvelles. Il s'agit de dix tranches de vie sur Majipoor, à des époques plus ou moins lointaines, et à des niveaux sociaux plus ou moins élevés. Chacune est introduite par les pensées d'Hissune sur ce qu'il vient de vivre et sur ce qu'il aimerait vivre désormais, le Registre des Ames plongeant celui qui le consulte dans l'esprit même de celui qui y a déposé son témoignage.
Tout cela est très informatif sur l'histoire de Majipoor et la vie sur la planète géante. En outre, la nouvelle est la grande spécialité de Robert Silverberg (à ce jour il en a publié 450), ce qui lui permet d'éviter les défauts rencontrés dans le château de Lord Valentin. le nombre limité de personnages dans une nouvelle lui permet en effet de s'y consacrer pleinement, et le temps n'est plus un problème lorsque l'on passe d'une histoire indépendante à une autre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Fromtheavenue
  08 novembre 2012
C'est un classique de la SF qui le mérite amplement.
Il raconte l'histoire d'un ado, Hissune, qui va peu à peu devenir adulte en faisant l'expérience des souvenirs des autres, à tous les moments de l'histoire de Majipoor. Grâce à des capsules qu'il consulte illicitement, il va être tour à tour dans l'esprit enregistré d'hommes, de femmes, au coeur de leurs sentiments, de leurs ressentis. On découvre cet univers immense, ses terres, ses mers, son histoire plusieurs fois millénaire, ses personnages importants et ses petites gens. Différentes ethnies se rencontrent, s'aiment, se combattent. On s'y perd mais toujours pour mieux s'y retrouver.
J'ai particulièrement aimé Thesme et le Ghayrog, la première âme visitée par Hissune fut celle de cette femme amoureuse d'une créature à l'apparence d'un serpent, à la langue fourchue et à la peau squameuse, douce et souple. Avec sa fin tragique à la manière d'un mélodrame.
La troisième aventure m'a également troublé : La cinquième année de la traversée nous fait partager un voyage en mer interrompu brutalement par une invasion d'herbe à dragon qui empêche le bateau d'avancer ou de reculer. Cette herbe, dévorée en partie par d'immenses dragons (si bien décrits qu'on ne peut nier leur existence, c'est prodigieux!), fige l'embarcation dans le temps et dans l'espace jusqu'à l'issue finale : elle arrivera non pas à avancer mais à rebrousser chemin. L'image du retour en arrière est passionnante tandis que notre ado chemine vers l'âge adulte et que l'on réalise en lisant ces pages qu'il devient un autre lui-même en grandissant et surtout en se nourrissant des autres.
La conclusion nous offre un bel écho à cette situation, tandis qu' Hissune regarde le soleil pour une dernière fois avant de rebrousser chemin pour retourner définitivement dans le labyrinthe afin d'assister Lord Valentin de Majipoor.
Je viens de détailler un peu ici les deux moments qui m'ont plu énormément mais beaucoup d'autres sont inoubliables, comme ce parcours dans le désert des rêves volés. La région désertique de Suvrael et sa galerie de portraits sublimes par exemple.
Lien : http://fromtheavenue.blogspo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
VALENTYNEVALENTYNE   29 août 2012
Un extrait de la huitième nouvelle : Interprète des rêves.

Un jour, il y avait sept ans de cela, elle avait reçu un message de la Dame qui lui disait d’abandonner sa ferme et de se diriger vers l’interprétation des rêves et, sans barguigner, elle avait obéi, avait emprunté de l’argent et avait entrepris le long pèlerinage de l’Ile du Sommeil pour y recevoir l’enseignement préparatoire, puis ayant obtenu l’autorisation de s’inscrire au chapitre de Velaliser, elle avait retraversé la mer infinie jusqu’à ce désert écarté et désolé où elle avait passé les quatre dernières années de sa vie. Sans un doute, sans une hésitation.
Mais il y avait tellement à apprendre ! Les innombrables détails des relations de l’interprète avec ses clients, les usages de la profession, les responsabilités, les embûches. La méthode pour préparer le vin et pour opérer la fusion des esprits. Les différentes manières de formuler les interprétations en termes utilement ambigus. Et les rêves en eux mêmes ! Leur type, leur portée, leur signification cachée ! Les sept rêves illusoires et les neufs rêves instructifs, les rêves de convocation et les rêves de congédiement, les trois rêves de transcendance, les rêves d’ajournement du plaisir et les rêves de conscience amoindrie, les onze rêves de tourments et les cinq rêves de félicité, les rêves de voyage interrompu et les rêves de contention, les rêves de bonne illusion et les rêves des illusions pernicieuses, les rêves de l’ambition mal fondée, les treize rêves de grâce – Tisana avait tout appris à les connaître, avait intégré toute la liste dans son système nerveux au même titre que la table de multiplication et l’alphabet, avait connu chacun des ces nombreux types tout au long de plusieurs mois de sommeil programmé, et elle était en vérité devenue experte, elle était une initiée, elle avait acquis tout ce que ces jeunes filles pas encore formées s’efforçaient d’apprendre, et malgré tout, l’Epreuve du lendemain risquait de tout détruire, ce qu’aucune d’elles ne pouvaient comprendre.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Th0uar_V1kTh0uar_V1k   11 septembre 2012
Il la peignit jour après jour, jusqu’à ce qu’il ait utilisé toutes ses toiles qu’il accrochait partout à l’intérieur de la hutte. Sarise et le dwikka, Sarise dans la prairie, Sarise sur le fond laiteux du brouillard vespéral, Sarise au crépuscule, verte sur l’arrière-plan pourpre. Il lui était impossible de préparer plus de toiles, mais il essaya. Cela n’avait pas vraiment d’importance. Ils commencèrent à partir ensemble pour de longues promenades d’exploration, descendant un cours d’eau puis un autre, s’enfonçant dans des parties reculées de la forêt, et elle lui montrait de nouveaux arbres et de nouvelles fleurs et les animaux de la jungle, lézards aux longues dents, vers dorés fouisseurs, lourds et sinistres amorfibots passant la journée à dormir dans des lacs fangeux. Ils se parlaient peu ; le moment de répondre aux questions était passé et les mots n’étaient plus utiles.

Le peintre d'âme et la changeforme
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
BeatsonBeatson   27 janvier 2018
L’insistance qu’il mettait à garder le secret servit au moins à réduire au minimum la discussion publique de ces problèmes, qui pouvait si rapidement conduire à la panique. Chacun était au courant mais chacun faisant comme s’il était le seul à se rendre compte de la gravité de la situation.
Commenter  J’apprécie          50
VALENTYNEVALENTYNE   29 août 2012
Un extrait de le première « nouvelle » : Thesmes et le Ghayrog

Une Ghayrog presque aussi grande que Viesmaan sortit de la chaumière, avec la même armure nacrée et luisante d’écailles et les mêmes cheveux flexueux qui se tordaient lentement ; il y avait entre eux une seule différence extérieure, mais elle était véritablement étrange, car la poitrine de la Ghayrog était festonnée de seins tubulaires et pendants, au moins une douzaine, terminés par un mamelon vert foncé. Thesme frissonna. Viesmaan avait dit que les Ghayrogs étaient des mammifères et l’évidence sautait aux yeux, mais l’aspect reptilien de la femelle était encore renforcé par ces extraordinaires tétons qui lui donnaient un air non pas de mammifère mais bizarrement hybride et incompréhensible. Le regard de Thesme se portait de l’une à l’autre de ces créatures avec une gêne profonde.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
BeatsonBeatson   26 janvier 2018
Elle fit halte à un petit lac qu’elle connaissait, se déshabilla et se plongea dans ses profondeurs fraîches pour se purifier des dernières souillures de la ville, puis, ses vêtements de ville jetés avec désinvolture sur l’épaule, elle reprit nue sa marche dans la jungle jusqu’à sa hutte.
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Robert Silverberg (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Robert Silverberg
Robert Silverberg, October 24, 1986.
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

gilgamesh

qui est gilgamesh ?

UN PAYSAN
UN ROI
UN ENFANT
UN CHIEN

4 questions
52 lecteurs ont répondu
Thème : Gilgamesh, roi d'Ourouk de Robert SilverbergCréer un quiz sur ce livre