AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782361932282
112 pages
Les Grandes Personnes (14/03/2013)
4.26/5   21 notes
Résumé :
Lafcadio, le lion qui visait juste

Quand un jeune lion naïf amateur de marshmallows devient le meilleur tireur du monde entier !
Célèbre et choyé, devient-il pour autant un lion heureux ? Et est-il seulement encore un lion ?
Autant de questions essentielles auxquelles Shel Silverstein répond avec un esprit, un humour et une plume qui ont fait de cette fable moderne sur le bonheur un classique de la littérature jeunesse américaine.
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Shool
  17 mars 2013
Au fond, qu'est-ce qui sépare l'homme de l'animal ? le sport ? La plongée sous-marine ? L'art ? Les vacances à Cannes ?
Oncle Shelby a la chance de rencontrer un lion pour le moins original, et il souhaite nous raconter son histoire.
Lafcadio vit dans la jungle. Il s'appelle d'ailleurs peut-être plutôt Ruggrrg ? Ou Grmmff ? Ca fait quand même plus lion, plus féroce !
Bref, peu importe. C'est un jeune lion bien simplet qui ne connait pas grand chose. Il aime dormir, manger et se baigner à la rivière. C'est donc tout naturellement que le jour où un chasseur arrive à grand pas, il va entamer un brin de causette avec lui. Or voilà, le chasseur n'est pas si sympathique qu'il y parait et va essayer de l'abattre. Notre ami décide alors de se défendre et va littéralement bouffer ce jeune chasseur prétentieux et s'emparer de sa longue canne en bois. de son fusil.
Quand tous les autres lions le voient arriver, ils n'en reviennent pas. Mais Lafcadio ne s'arrête pas là. Il décide d'apprendre à se servir de cette drôle d'arme. A force d'entrainement, il devient le meilleur tireur de l'ouest. Il commence à s'ennuyer. Il a appris à tirer avec la langue, la queue, les crocs, de dos, en faisant le poirier… Et il ne sait plus vraiment quoi faire de cet engin.
Tadam !!! Arrive alors un bonhomme un peu bizarre, tout d'or vêtu, qui va lui proposer d'intégrer son cirque et les soirées mondaines d'une Amérique people.

L'auteur a une façon bien à lui d'écrire. Et l'illustration qui accompagne le texte a tendance à le sauver d'une lassitude qui pointe le bout de son nez.
Le texte s'articule autour de jeux de mots, d'onomatopées et de calembours qui prêtent à sourire et peuvent parfois être compris à différents degrés.
Le point de vue du narrateur est intéressant et inclus le lecteur de façons parfois inattendues dans le roman. On se sent prit à parti, on se sent parfois même jugés ou juge d'une société contemporaine peut-être un peu trop superficielle.

C'est en gros un texte plutôt intéressant, avec une histoire qui tient en haleine mais peut avoir tendance à nous perdre si notre téléphone sonne pas bien loin. Alors coupez tout, et concentrez vous sur ce texte pour l'apprécier pleinement ! graooooouuugrr !!!

Ouvrage paru aux excellentes éditions Les grandes Personnes depuis Mars 2013. Destiné aux jeunes lecteurs, à partir de 9 ans, mais aussi aux plus vieux qui souhaitent retrouver un brin de folie et de présence absurde au monde.
Traduit de l'anglais.
Réédition du livre au même titre (évidement) paru aux éditions Passage piétons en 2006.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
murielan
  11 juin 2013
Lafcadio est un lion curieux, qui, s'emparant de l'arme d'un chasseur et à force d'entrainement, va devenir le meilleur tireur du monde. Embauché dans un cirque, il quitte la brousse pour suivre une carrière d'artiste et connait la gloire et la richesse. Mais est-il vraiment heureux ?
Un roman loufoque avec un lion qui parle, amateur de marshmallows, qui veut ressembler aux hommes mais sa recherche d'identité va peu à peu lui faire comprendre que l'argent ne fait pas le bonheur et que la nature profonde de chacun ne peut être modifiée...
Beaucoup d'humour dans ce récit mais aussi des questions philosophiques : Lafcadio est un lion naïf qui se met parfois dans des situations cocasses, persuadant les hommes d'un simple rugissement...
A partir de 9/10 ans.
Commenter  J’apprécie          110
sylvicha
  04 juin 2013
Les aventures d'un jeune lion qui par curiosité va s'emparer de l'arme d'un chasseur. A force d'entrainement il devient le meilleur tireur du monde et est contacté par un directeur de cirque qui le conduit dans une grande ville. C'est là qu'il rencontrera oncle Shelby, le narrateur de cet histoire. Il va devenir immensemment célèbre mais alors vont se poser des questions métaphysiques : Est-il devenu un homme ? Est-il toujours un lion ?
Une histoire loufoque qui mèle un lion parlant ( et grognant) aux hommes très amusante qui devrait ravir les enfants ( à partir de 9 ans).
Commenter  J’apprécie          60
MJF
  24 décembre 2016
Cette fable sur le bonheur est un véritable bonheur! L'auteur, surnommé ici le vieil oncle Shelby, narre l'histoire d'un lion qu'il a rencontré qui cherchait un salon de coiffure en ville. Dès les premières pages, je me suis surpris à sourire constamment en lisant ce récit complètement exagéré et déjanté. Shel Silverstein a tout un style! Il s'amuse avec les mots, surprend par la singularité de ses personnages, prend des détours rocambolesques, ajoute des précisions parfois plus que curieuses… Il devient alors très difficile de s'arrêter de lire; on dévore simplement!

Un lecteur moins averti pourrait, en suivant le rythme effréné du récit, n'y voir qu'un excellent roman humoristique. Or, vers la moitié du livre, Silverstein met en place tous les éléments pour créer un véritable conte philosophique. le lion, qui devient de plus en plus humain et de moins en moins lion, perd ses repères et se fond à la civilisation mondaine de la ville. Vient le jour où il craque, où le succès cesse de refléter le bonheur et où il cherche un sens nouveau à sa vie. Cela amènera le lecteur à la savoureuse scène finale où Lafcadio, parti en safari, en arrive à l'ultime question : « Qui est-il, au juste? »

Lafcadio, le lion qui visait juste est un incontournable pour toute bibliothèque jeunesse!
Lisez la suite ici : http://sophielit.ca/critique.php?id=1230
Lien : http://sophielit.ca/critique..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20


critiques presse (2)
HistoiresSansFin   12 juillet 2013
ur un air de l'absurde délicieux et désopilant, il nous invite sans difficulté, de la savane à la grande ville, à le suivre dans cette incroyable histoire. Il aurait été dommage de se priver de Lafcadio, le lion qui visait juste, une fable sur la cupidité et sur les essentiels qui nous rendent vraiment heureux.
Lire la critique sur le site : HistoiresSansFin
Ricochet   07 mai 2013
Lafcadio apparaît, tantôt actif, tantôt mélancolique, dans toute la liberté et la folie de l’histoire ! Evidemment, l’argent ne fait pas le bonheur, c’est très moral, loufoque … et très réjouissant !
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
VanessaVVanessaV   05 septembre 2016
Et bien, les lions ne l'entendirent pas venir avant la toute dernière minute parce que, certes, les lions ont l'ouïe très fine et peuvent entendre les choses de loin, du moins s'ils ont les oreilles propres, mais si en revanche leurs oreilles ne sont pas lavées, ils n'entendent pas tellement mieux que vous et moi, et pour tout vous dire je ne pense pas que les lions se lavent très souvent les oreilles, car il est très difficile de trouver des gants de toilette dans la jungle et le savon coûte au mins dix centimes et la plupart des lions n'ont pas dix centimes, et même s'ils les avaient ils ne pourraient sans doute pas acheter de savonnettes avec, car qui vendrait une savonnette à un lion?
Imaginez-vous un peu, les enfants, un lion frappant à votre porte avec dix centimes dans la patte et vous demandant: "Puis-je vous acheter une savonnette?" Lui vendriez-vous cette savonnette?
Vous comprenez mieux, à présent, pourquoi ces lions n'entendaient pas très bien. Par contre, ils virent venir le petit homme - et je vais vous dire une chose: les lions ont de très bons yeux et ils voient très bien dans le noir et de toute manière c'était en plein après-midi et leur vue est particulièrement bonne à ce moment-là de la journée, et puis on n'a jamais vu un lion avec des lunettes, si?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
sylvichasylvicha   04 juin 2013
Il était une fois un jeune lion qui s'appelait... à vrai dire, j'ignore comment il s'appelait, mais puisqu'il vivait dans la jungle avec plein d'autres lions, son nom n'était certainement pas Joe, ni Ernest, ni rien de ce genre. Non, il avait plutôt un nom de lion... Mettons, je ne sais pas, moi... peut-être Groograph, ou Ruggrrg, ou Grmmff, ou Grrrr.
Commenter  J’apprécie          80
voyagelectureenCM2voyagelectureenCM2   15 mai 2015
Et maintenant,les enfant,l'oncle shelby va vous renconter l'histoir d'un lion trés étrange
Commenter  J’apprécie          00

Video de Shel Silverstein (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Shel Silverstein
Shel Silverstein: "Ickle Me, Pickle Me, Tickle Me Too"
autres livres classés : bonheurVoir plus
Notre sélection Jeunesse Voir plus





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
18447 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre