AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations sur Demain les chiens (104)

patrick75
patrick75   07 juillet 2013
Au fond, commença Joe, vous êtes des gens très seuls, vous autres humains. Vous n'avez jamais connu votre semblable. Vous ne pouvez pas le connaître parce qu'il vous manque le terrain d'entente commun qui vous permettrait de le comprendre. Vous avez des amis, biens sûr, mais vos amitiés se fondent seulement sur des émotions, jamais sur une compréhension véritable.
Vous vous entendez les uns avec les autres, évidemment, mais par tolérance plutôt que par sympathie réelle. Vous arrivez à régler vos problèmes, mais des solutions que vous y apportez il ressort que toujours les plus forts ont raison de l'opposition des plus faibles.
Commenter  J’apprécie          370
steppe
steppe   03 novembre 2010
« Cette série fut écrite en réaction contre le crime massif et la guerre, mais aussi comme une sorte d’accomplissement de mes aspirations personnelles. J’y créais un monde que j’aurais voulu vrai. J’ai fait les chiens et les robots à l’image des gens avec lesquels j’aurais aimé vivre. Et le point capital est celui-ci : ce sont des chiens et des robots parce que jamais les humains ne pourront être cette sorte de gens ». Clifford D. SIMAK
Commenter  J’apprécie          310
jamiK
jamiK   02 février 2017
Tout être doit garder un souvenir du passé, quelque chose à quoi il puisse se raccrocher, qui soit un héritage et une promesse.
Commenter  J’apprécie          220
jamiK
jamiK   06 février 2017
— Vous n’avez pas l’esprit mécanique, dit Andrew. Pour vous, deux et deux ne font pas toujours quatre, mais pour nous ils doivent toujours faire quatre. Et je me demande parfois si la tradition ne nous aveugle pas. Je me demande quelquefois si deux et deux ne peuvent pas faire quelque chose d’un peu supérieur ou d’un peu inférieur à quatre.
Commenter  J’apprécie          191
Ecureuil
Ecureuil   10 décembre 2008
Voici les récits que racontent les Chiens quand le feu brûle clair dans l'âtre et que le vent souffle du nord. La famille alors fait cercle autour du feu, les jeunes chiots écoutent sans mot dire et, quand l'histoire est finie, posent maintes questions :
« Qu'est-ce que c'est que l'Homme ? » demandent-ils.
Ou bien : « Qu'est-ce que c'est une cité ? »
Ou encore : « Qu'est-ce que c'est que la guerre ? »
On ne peut donner à ces questions de réponse catégorique. Les hypothèses ne manquent pas, les théories, ni les suppositions les mieux fondées, mais rien de tout cela ne constitue véritablement une réponse.
Commenter  J’apprécie          190
jamiK
jamiK   01 février 2017
L’Homme était lancé dans une quête insensée de puissance et de connaissance, mais on ne trouve nulle part la moindre allusion à l’usage qu’il entendait en faire une fois qu’il les aurait obtenues.
Selon la légende, il était sorti des cavernes voilà plus d’un million d’années. Et pourtant ce n’est guère que cent ans avant l’époque où se situe ce récit qu’il aurait été capable d’éliminer de sa vie la notion de meurtre. Voilà qui donne assez la mesure de sa sauvagerie : il lui a fallu un million d’années pour se débarrasser du meurtre et il considérait cela comme une grande réussite.
Commenter  J’apprécie          180
Pavlik
Pavlik   04 juillet 2014
Dans le cercle de famille, plus d'un conteur a dû recourir à l'explication classique : il ne s'agit là que d'un conte, l'Homme n'existe pas et non plus la cité, et d'ailleurs ce n'est pas la vérité qu'on recherche dans une légende mais le plaisir du conte.
Commenter  J’apprécie          160
Pavlik
Pavlik   05 juillet 2014
L'homme d'affaire se cramponne encore au mythe de la cité, au mythe de la vente. Le temps viendra où il se rendra compte qu'il n'a pas besoin de la cité, et que le dévouement et une échelle de valeurs honnêtes lui apporteront des revenus plus substantiels que l'art de la vente.
Commenter  J’apprécie          150
LaDimensionFantastique
LaDimensionFantastique   19 juillet 2015
En gros, vous les humains vivez en solitaires. Vous ne connaissez pas votre prochain.Et vous ne pouvez pas le connaître, faute de posséder la faculté de compréhension qui le permettrait. Vous nouez des amitiés, bien sûr, mais basées sur de pures émotions et non sur un savoir avéré. Vous parvenez à vous entendre, oui, mais par la tolérance et non par l'entendement. Vous résolvez vos problèmes sur la foi d'accords, mais ils reviennent simplement à imposer les vues des esprits les plus forts aux esprits les plus faibles.
Commenter  J’apprécie          131
Pavlik
Pavlik   10 juillet 2014
Mais en se pliant à des limitations fixées par des gens moins extraordinaires qu'eux, ils avaient émoussé leurs possibilités, ils n'avaient pas utilisé à plein rendement leurs facultés. Et aujourd'hui encore, les possibilités du mutant avéré se trouvaient limitées, inconsciemment, par la redoutable routine de la logique.
Commenter  J’apprécie          132




    Acheter ce livre sur

    FnacAmazonRakutenMomoxLeslibraires.fr





    Quiz Voir plus

    Les plus grands classiques de la science-fiction

    Qui a écrit 1984

    George Orwell
    Aldous Huxley
    H.G. Wells
    Pierre Boulle

    10 questions
    3017 lecteurs ont répondu
    Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre