AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Anne Guitton (Traducteur)
EAN : 9782081227194
379 pages
Flammarion (13/01/2010)
3.58/5   13 notes
Résumé :
Des coffres-forts secrets des banques privées suisses aux ruelles de Cracovie, des pluvieuses banlieues parisiennes aux plaines sans limites du Texas, Antoine Demarsand cherche la vérité sur les sympathies nazies de son père.

Au péril de sa vie et de celle de ses proches.

La mémoire des siens est à ce prix.

Mais, quand le passé tue, savoir est-il toujours nécessaire ?
Que lire après Au nom du sang verséVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
un premier roman du fils cadet de Georges Simenon le père de Maigret.
un coup de maitre, un triller efficace qui brouille les pistes en permanence.
qui nous promener des coffres forts secrets des banques suisse, aux ruelles de Cracovie, des banlieues parisiennes aux plaines du Texas. sur les traces d'un
héro attachant qui cherche a vérité sur les liens de son père avec les nazis.
Antoine demarsand et marqué par la
culpabilité c'est un personnage complexe
avec ses doutes et ses difficultés.pour
établir la vérité.
une intrigue bien mené qui maintient l,
attention en éveil.
il y a du suspense de l, action et un rythme d, enfer.
un bon roman pour l,été.
👍
Commenter  J’apprécie          130
Premier roman du fils de Georges SIMENON. Qu'on se rassure – ou qu'on s'en désole -, le drame psychologique sur fond d'enquête policière, cher au Commissaire MAIGRET, n'est pas au centre de ce récit. Pierre SIMENON vit aux Etats Unis, où il est avocat spécialisé dans le cinéma (comme son héros Antoine DEMARSAND). Il a écrit son roman en anglais, avant de le faire traduire dans sa langue maternelle et de le relire afin d'en vérifier la concordance. C'est loin d'être anecdotique, mais reflète au contraire l'inspiration anglo-saxonne plutôt que l'imitation paternelle.
L'intrigue, même si elle repose sur une interrogation originale (Un enfant peut-il et doit-il tout connaître de la vie de ses parents ?) , nous propose de découvrir de très (trop peut être) nombreux personnages. A la mort de sa mère, Antoine DEMARSAND va donc se trouver confronté au passé de son père, et si pour commencer, sa quête vise à rendre son honneur à son père défunt, il sera très vite contraint de mener à bien sa recherche pour sa propre survie et celle de ses proches.
On évolue tantôt dans le milieu des banques suisses, tantôt dans les moeurs corrompues des dirigeants nazis à la fin de la seconde guerre mondiale. Comme tout thriller anglo-saxon, un rebondissement par chapitre au minimum rythme le récit, rendant l'étude psychologique de tous les protagonistes non aboutie. On se laisse porter par le suspens, mais cet enchainement successif et répété de révélations se fait au détriment de l'intrigue (La caricature du tueur à gages, Wladeck Bisorski, peut faire sourire. L'attaque d'une villa –un véritable bunker – d'un milliardaire par un autre milliardaire – mais ce dernier est plus riche et a par conséquent plus de moyens – reste invraisemblable, et ne semble n'exister que pour une ..future adaptation hollywoodienne !!!).
Pierre SIMENON a l'écriture de son inspiration. Passant d'une époque à l'autre, d'un lieu à un autre,…, il écrit sans fioritures, rythmant son récit.
Un livre à lire donc pour le plaisir de se divertir avec un thriller remuant et attachant, même si il ne faut pas en attendre beaucoup plus….
Un grand Merci au forum Partage Lecture et aux Editions J'ai Lu pour m'avoir permis de découvrir ce premier roman d'un avocat hollywoodien (Tiens, je parlais d'adaptation il y a quelques instants…)

Lien : http://leslivresetlemonde.bl..
Commenter  J’apprécie          30
Le roman de Pierre Simenon est un bon thriller « à l'américaine », c'est-à-dire avec beaucoup de personnages, beaucoup d'action, beaucoup de suspens et... beaucoup de sang !!! le récit est bien mené mais c'est aussi, hélas, plutôt prévisible... Il y a beaucoup de rebondissements, quasiment à toutes les pages, parfois trop et c'est même parfois au détriment de l'intrigue !

Malgré cela, ou grâce à cela, il est difficile de le lâcher une fois qu'on est rentré dans l'histoire parce que le suspens est bien maîtrisé de bout en bout. le style de l'auteur donne souvent l'impression qu'il pourrait s'agir d'un scénario de film hollywoodien, c'est rythmé et efficace ! Cela permet de visualiser clairement l'action.

Les personnages sont très bien décrits, à la fois physiquement et psychologiquement. Même si on suit principalement Antoine, j'ai trouvé son frère Alexandre bien plus attachant et courageux, ainsi que, évidemment, Anna, qui va jusqu'à risquer sa vie pour Antoine...

En outre, la deuxième guerre mondiale y est traitée d'un point de vue différent de ceux habituels. Ici on ne parle pas de la guerre proprement dite ni des génocides mais plutôt du devenir des biens juifs qui leur ont été volés par les nazis. Même s'il s'agit d'une fiction on ne peut que penser à ce qui a réellement existé, surtout en ce qui concerne l'implication de la Suisse (principalement des banques suisses), finalement pas toujours aussi neutre qu'on a bien voulu le laisser croire...

En résumé, c'est un bon thriller pour l'été !
Commenter  J’apprécie          10
Premier roman du fils de Georges SIMENON. Qu'on se rassure – ou qu'on s'en désole -, le drame psychologique sur fond d'enquête policière, cher au Commissaire MAIGRET, n'est pas au centre de ce récit. Pierre SIMENON vit aux Etats Unis, où il est avocat spécialisé dans le cinéma (comme son héros Antoine DEMARSAND). Il a écrit son roman en anglais, avant de le faire traduire dans sa langue maternelle et de le relire afin d'en vérifier la concordance. C'est loin d'être anecdotique, mais reflète au contraire l'inspiration anglo-saxonne plutôt que l'imitation paternelle.
L'intrigue, même si elle repose sur une interrogation originale (Un enfant peut-il et doit-il tout connaître de la vie de ses parents ?) , nous propose de découvrir de très (trop peut être) nombreux personnages. A la mort de sa mère, Antoine DEMARSAND va donc se trouver confronté au passé de son père, et si pour commencer, sa quête vise à rendre son honneur à son père défunt, il sera très vite contraint de mener à bien sa recherche pour sa propre survie et celle de ses proches.
On évolue tantôt dans le milieu des banques suisses, tantôt dans les moeurs corrompues des dirigeants nazis à la fin de la seconde guerre mondiale. Comme tout thriller anglo-saxon, un rebondissement par chapitre au minimum rythme le récit, rendant l'étude psychologique de tous les protagonistes non aboutie. On se laisse porter par le suspens, mais cet enchainement successif et répété de révélations se fait au détriment de l'intrigue (La caricature du tueur à gages, Wladeck Bisorski, peut faire sourire. L'attaque d'une villa –un véritable bunker – d'un milliardaire par un autre milliardaire – mais ce dernier est plus riche et a par conséquent plus de moyens – reste invraisemblable, et ne semble n'exister que pour une ..future adaptation hollywoodienne !!!).
Pierre SIMENON a l'écriture de son inspiration. Passant d'une époque à l'autre, d'un lieu à un autre,…, il écrit sans fioritures, rythmant son récit.
Un livre à lire donc pour le plaisir de se divertir avec un thriller remuant et attachant, même si il ne faut pas en attendre beaucoup plus….
Un grand Merci au forum Partage Lecture et aux Editions J'ai Lu pour m'avoir permis de découvrir ce premier roman d'un avocat hollywoodien (Tiens, je parlais d'adaptation il y a quelques instants…)

Lien : http://leslivresetlemonde.bl..
Commenter  J’apprécie          20
Etonnant roman, car, entre le titre du livre et son sujet (un homme cherche à savoir si son père avait de fortes accointances avec les nazis), on aperçoit en filigrane l'auteur et son propre père. Mais, Simenon fils a grandi aux USA et son style s'en ressent, rapide, loin de la langueur paternelle.
Commenter  J’apprécie          70

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
notre génération ne sera pas jugée en
fonction des actes du passé, mais de notre capacité à faire face au passé avec
honnêteté et a atteindre un semblant de
justice.
Commenter  J’apprécie          10
les suisses fondèrent une banque sur les
calamités humaines.
Commenter  J’apprécie          10
en temps de guerre, tout le monde pille
un peu.
Commenter  J’apprécie          10
nous avons pacifié le monde pour les
escrocs.
Commenter  J’apprécie          10
un pigeon, c'est fait pour être plumé.
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : Cracovie (Pologne)Voir plus
Les plus populaires : Polar et thriller Voir plus


Lecteurs (28) Voir plus



Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2859 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..