AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2253142778
Éditeur : Le Livre de Poche (01/09/1997)

Note moyenne : 3.48/5 (sur 60 notes)
Résumé :
Lorsqu'ils se rencontrent au milieu de la nuit dans un bar de Manhattan, Kay et Franck sont deux êtres à la dérive. Lui, acteur naguère célèbre, proche de la cinquantaine, tente d'oublier que sa femme l'a quitté pour un homme plus jeune. Elle, chassée de la chambre qu'elle partageait avec une amie, n'a plus même un endroit pour dormir... Mais si l'attirance entre eux est réciproque, peut-elle suffire à leur faire oublier les blessures de la vie? Redoutant de la perd... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
cmpf
  07 mars 2018

Deux êtres qui se sentent seuls et sans beaucoup d'avenir désormais, se rencontrent dans un bar. Ils errent dans la ville de New York, et finissent par s'attacher l'un à l'autre. Lui est un acteur français célèbre, qui a quitté la France parce que sa femme lui a préféré un homme jeune. Il m'a fait penser à Simenon lui-même. Elle s'est retrouvée à la porte du logement qu'elle partageait avec une amie. Elle est moitié sincère, moitié mythomane. Mais l'amour leur est encore possible.
Le point de vue est celui de l'homme, François qui ne s'attend pas à ne plus pouvoir envisager la vie sans Kay, cette femme qui a passé la trentaine “et qui n'est même pas belle”.
Du Simenon, à lire pour l'analyse des pensées et l'évolution des relations.
Commenter  J’apprécie          170
Fortuna
  14 juillet 2014
Deux êtres à la dérive vont se rencontrer par hasard - mais est-ce vraiment un hasard - dans une "boutique à saucisses" (nous sommes en 1946) à New York. Puis va commencer une longue errance de bar en bar dans les rues de Manhattan.
François Combe est un acteur français réfugié à Manhattan après un divorce douloureux. Il y vit très seul et dans la pauvreté.
Key est autrichienne, elle souffre également de la solitude après un divorce, exilée elle aussi, vivant de petits boulots et se trouvant à la porte de l'appartement qu'elle partageait avec une amie.
Ils vont échouer dans une chambre d'hôtel, puis chez lui, enfin chez elle. de chambre en chambre ils vont découvrir leur intimité, mais les blessures du passé vont hanter leurs premières journées, méfiance, jalousie, doutes vont infiltrer leur relation naissante.
Le dénouement nous fait regretter un bon Maigret mais le suspens psychologique nous tient malgré tout jusqu'au bout.
Commenter  J’apprécie          110
xgalaup
  31 juillet 2009
Nous sommes loin des enquêtes policières du commissaire Maigret. G. Simenon met en scène dans ce roman la rencontre de deux êtres à la dérive, blessés mais avides d'amour, Kay et Franck. Elle est à la rue pour cause d'abandon par ses amis ou amies. Lui est un acteur célèbre en perdition et qui tente d'oublier que son ex-femme l'a quitté pour un jeune homme. Ils s'accrochent désespérément l'un à l'autre tout en se méfiant tout en se repoussant tout en détestant leur lâcheté réciproque. Voici une histoire d'amour désespérante de doutes et de sentiments contradictoires où le lecteur se demande à chaque instant si cela ne va pas mal tourner. Trois chambres a Manhattan est un huis-clos psychologique étouffant où nous ne pouvons qu'admirer à nouveau la finesse d'analyse psychologique de G. Simenon.
Commenter  J’apprécie          70
liberlibri
  05 juillet 2009
Deux êtres perdus, en proie à la solitude, se rencontrent dans un bar glauque une nuit. Ils s'épient, observent une marque de rouge à lèvres sur une cigarette, une impatience mal contenue. Ils vont s'agripper l'un à l'autre, traîner de bars en bars, errer dans Manhattan pour repousser la solitude. Finalement, ils trouveront un hôtel, y passeront une nuit, puis deux. Ils se découvriront avec une lucidité douloureuse, sans illusion. Pourtant, si aucun des deux ne semble pouvoir s'éloigner l'autre, le passé ressurgit, les contraignant à se séparer. le frêle équilibre qui s'était établi entre eux sera menacé par chacune des interventions extérieures. Il est d'une jalousie maladive, elle se plaît à lui raconter des aventures dont on ne sait si elles sont vraies, à lui montrer qu'elle peut plaire encore à d'autres hommes. Ils vont pourtant se construire une histoire, la façonner à force de scotches, de chansons sur des juke-boxes et de petites habitudes prises en commun. Il finira l'emmener chez lui, par lui livrer cette intimité qu'il redoute. Par peur de s'engager, lui risquera de briser cette entente fragile en retournant vers un vieil ami cynique et sans attaches, en tentant des expériences dangereuses qui l'éloigneront un peu plus d'elle. Elle, de son côté, sera confrontée à ses proches, à son ancienne vie. Pourtant, chacun de leurs errements les rapprochera finalement. Ce que Simenon décrit dans ce livre, c'est la découverte de l'autre et la peur de le perdre, la peur de soi-même aussi. le roman nous embarque également pour une singulière balade dans le New-York de l'après-guerre et livre quelques instantanés sur des familles d'exilés qui tentent de se reconstruire Outre-Atlantique. Simenon a vécu plusieurs années aux Etats-Unis, il y a connu celle qui deviendra sa seconde épouse, Trois chambres à Manhattan constitue un écho romancé de cette rencontre, un récit ayant le souci du détail, relatant à merveille les mille instants des premiers moments d'un couple. Les Simenon sans Maigret gagnent vraiment à être connus.
Lien : http://www.liberlibri.fr/?p=..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
LN
  07 janvier 2016
Deux êtres esseulés se rencontrent un soir de désoeuvrement. Ils passent la nuit à marcher dans New York, fuyant leur quotidien, comme deux inconnus qui se raccrochent l'un à l'autre par peur de retrouver leur solitude.
Combe est un acteur cinquantenaire sur le retour après avoir connu le succés en France. Sa femme, elle aussi actrice, vient de le quitter pour un homme bien plus jeune. Il vit depuis six mois à New York tentant d'apprivoiser sa solitude. Kay est une trentenaire entre deux vies, entre deux portes, logeant chez une amie et se retrouvant sans toit temporairement. Elle décide de jeter son dévolu sur le premier venu. Ce sera Combe.
Au fil de leurs pérégrinations nocturnes, les deux êtres comprennent "la valeur inestimable d'un contact humain"
"Il était seul, avec sa chair triste. Et il avait rencontré Kay. Et ils avaient plongé tout de suite aussi loin dans l'intimité de leurs êtres que la nature humaine le permet.
Parce qu'ils avaient faim d'humain."
Peu à peu des liens se tissent, une relation s'esquisse la chambre d'hôtel ils passent à la chambre de Combe puis à la chambre dans laquelle logeait Kay avec son amie. Mais peut on s'abstraire du passé et recommencer à faire confiance ? Recommencer sa vie ? Avec au fond du coeur la peur de perdre l'autre ? Avec cette jalousie rivée au corps ?
Dans cette ville fantôme, Simenon offre un roman rès cinématographique marqué par la finesse de l'analyse psychologique. Il s'inspire de sa propre expérience puisque à 42 ans Simenon rencontre à New-York une jeune canadienne de 25 ans avec qui il aura trois enfants et vivra une liaison tumultueuse pendant 15 ans.
Pas d intrigue policière à la Maigret dans cet opus, juste la solitude de deux êtres qui se frôlent...

Lien : http://www.lecturissime.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
andreepierretteandreepierrette   01 mars 2015
Vous êtes français ? C'est en Français qu'elle lui avait posé la question, en un français qu'il crut d'abord sans accent.
Elle ajouta, avec une pointe de nostalgie dans le sourire : Parisien ?
Commenter  J’apprécie          50
Poulpe40Poulpe40   02 décembre 2013
Il s'était relevé brusquement, excédé, à trois heures du matin, s'était rhabillé, avait failli sortir sans cravate, en pantoufles, le col du pardessus relevé, comme certaines gens qui promènent leur chien le soir ou le matin de bonne heure. Puis une fois dans la cour de cette maison qu'il ne parvenait pas, après deux mois, à considérer comme une vraie maison, il s'était aperçu en levant machinalement la tête, qu'il avait oublié d'éteindre sa lumière, mais il n'avait pas eu le courage de remonter.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
FortunaFortuna   13 juillet 2014
C'était presque un jeu, un jeu extrêmement savoureux. C'était la troisième chambre où ils étaient ensemble et, dans chacune, il découvrait non seulement une Kay différente, mais de nouvelles raisons pour l'aimer, une nouvelle façon de l'aimer.
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Georges Simenon (117) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Georges Simenon
Le polar et le livre-audio : quand le suspense s'écoute Avec 5% du marché, le livre audio est aujourd'hui en pleine progression et le polar n'échappe pas au phénomène ! Cela parle à Michel Bussi, l'un des écrivains les plus vendus en France, dont tous les romans sont adaptés en audio depuis ses ""Nymphéas noirs"". Il reviendra sur la mise en son de ses romans à succès dont il reconnaît à la fois la difficulté et la force. Comment vit-il ses mots dans la voix de quelqu'un d'autre ? Est-ce que cela modifie son rapport à l'écriture ? Face à lui, le comédien Antoine Duléry, qui livrait une performance inoubliable dans la série ""Les Petits Meurtres d'Agatha Christie"". Celui qui prête sa voix à la première aventure du commissaire Maigret à l'occasion des trente ans de la mort de Simenon établira le lien entre son expérience d'acteur et celle de lecteur professionnel lors de cette table ronde au festival Quais du Polar 2019. Retrouvez toutes les interviews de Quais du Polar : https://bit.ly/2UAHsed
+ Lire la suite
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox


Lecteurs (144) Voir plus




Quiz Voir plus

Le commissaire Maigret

Quel est le prénom du commissaire Maigret ?

Hercule
Édouard
Jules
Nestor

12 questions
175 lecteurs ont répondu
Thème : Georges SimenonCréer un quiz sur ce livre
.. ..