AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Françoise Ferlan (Traducteur)
ISBN : 2851976869
Éditeur : L'Herne (13/09/2007)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 3 notes)
Résumé :
" Ce n'est plus l'homme en général qui fait maintenant la valeur de l'individu, mais justement l'unicité et l'originalité des qualités de chacun. L'histoire de notre temps est celle de la lutte entre ces deux manières de définir le rôle du sujet à l'intérieur de l'ensemble, celle de leurs imbrications variables. La fonction de la ville est de faire place à la querelle et aux tentatives d'unification de ces deux tendances dans la mesure où le contexte particulier qu'... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
ClarenceM
  08 juin 2017
Sont exposées ici deux études sociologiques courtes développant l'idée selon laquelle les hommes vivant dans les villes modernes se détachent du monde tout en y étant plus intimement liés. Si l'on est déterminé à ignorer son voisin de pallier, c'est que la proximité qui nous lie à son individualité nous inquiète dans la mesure où ce rapprochement implique une perte de notre autonomie. A l'expliquer à un citadin, on peut encore se faire comprendre et pourtant cette idée affole l'habitant de la campagne qui nous ferait presque passer pour des monstres. Si nous devions avoir des égards pour tous les habitants de la cité galopante nous serions aliénés par la trop grande quantité d'information absorbée, sans compter que nos temps de trajet seraient rallongés de beaucoup. En quelque sorte nous protégeons notre individualité en étant indifférents aux autres.
Je suis moins d'accord avec Simmel sur le caractère «blasé» qu'il retrouve chez les citadins : certes on se blinde en se coupant de pas mal d'émotions, les sensations peuvent s'émousser à certains moment. Mais aucun autre espace sur terre ne concentre une énergie et une diversité aussi grandes que les villes. Souffrant d'une réputation sulfureuse depuis l'antiquité, elles offrent pourtant tous les ingrédients nécessaires à notre émerveillement.
L'étude sur la sociologie des sens met en perspective la contribution de nos sens dans la construction du rapport aux autres, spécifiquement dans les grandes villes modernes. L'apport de Simmel prend un coup dans l'aile lorsqu'il expose la complétude de l'ouï par rapport à la vue qui ne donne qu'une perception partielle : on ne peut pas se boucher les oreilles (du moins on évite) alors que l'on peut diriger notre regard là où l'on veut. Un siècle plus tard le rapport des sens a subit une révolution puisque aujourd'hui, grâce aux portables et aux casques, les citadins sont coupés du monde en pleine ville. Autistes mais canalisés et inoffensifs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Lire un extrait
autres livres classés : sensVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Charade-constat

Première saison d'une épopée

Iliade
Bible
Saga
Genji

6 questions
41 lecteurs ont répondu
Thèmes : sociologie , météorologie , vacancesCréer un quiz sur ce livre