AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2265063754
Éditeur : Fleuve Editions (16/03/1998)

Note moyenne : 4.14/5 (sur 7 notes)
Résumé :
Dans sa fuite éperdue devant les forces du mal, elle ne sait qui croire ou qui suivre. Derrière elle, le Shegir répand son haleine putride, écrase tout de sa masse hideuse et la traque sans répit. Devant elle, il n'y a rien, que la promesse de sa perte et de celle de la pierre d'Arkem. Alors celle qui n'est pas la déesse de la mort, qui est devenue Sinièn, ne peut que fuir, fuir les ténèbres, fuir la réalité, fuir ceux qui lui veulent du bien : Kéo Seaghan, Mage de ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Lire-une-passion
28 décembre 2015
RISQUE DE SPOILERS DU TOME 1 !
Tout comme « L'assassin Royal », ce tome traînait sur ma table de nuit depuis le mois de mai (la honte). Je ne sais pas pourquoi, mais j'avais eu du mal à m'accrocher au début, et plutôt que de le terminer et d'en faire une chronique négative, j'ai préféré faire une pause et le reprendre après. Eh bien je peux vous dire que j'ai fait le meilleur choix ! Car une fois repris, j'ai eu du mal à le lâcher et résultat, en 2 jours, j'ai lu les 300 pages qu'il me restait ! La plume de Valérie Simon saura toujours m'étonner par sa poésie et me transporter dans chacun de ses univers !
Nous retrouvons donc Yanis, devenue Sinièn, traquée par le Shégir qui tente de l'attraper et de la corrompre. En compagnie de Kéo, le Mage de Lannilis, elle comprendra très vite que malgré elle, malgré la pierre d'Arkem qu'elle porte, elle n'a jamais été autant en danger. En plus de cela, on ne peut pas dire que leur entente soit cordiale. En effet, Kéo, comme Sinièn, est assez lunatique et les crises naissent entre eux quasiment à chaque page.
Comme je le disais plus haut, j'ai passé un excellent moment de lecture, et je ne comprends vraiment comment j'ai pu faire pour attendre autant de mois à le lire... Parce que tout simplement, je l'ai dévoré ! Mais littéralement ! La plume de l'auteure y est pour beaucoup : poétique, incisive et très prenante. Les actions s'enchaînent sans qu'on s'en rende compte, l'univers est complet et se complexifie de plus en plus. Bref, que du bonheur. Je dois dire que le passage qui m'a vraiment plus (ce qui veut dire, plus de la moitié du roman), c'est quand ils arrivent à Lannilis. Je ne sais pas, quand je le lisais, je ressentais presque la magie des lieux, j'imaginais très bien les endroits qu'elle décrivait, la façon qu'avaient les personnages de vivre et bon... j'y aurai bien été faire un tour, c'est sûr !
Mais le gros plus de ce roman (outre l'univers que j'aime vraiment beaucoup), c'est la psychologie des personnages et surtout le lien Kéo/Sinièn. Qu'est-ce que j'ai pu rire avec ces deux-là ! On sent qu'ils s'apprécient beaucoup (on le sait quand on lit) et pourtant, une sorte de haine naît peu à peu entre eux. Une haine qui prend sa source justement dans leurs sentiments trop forts, qu'ils n'arrivent pas à expliquer, et encore moins à s'avouer. de ce fait, ça donne des situations plutôt cocasses. Il faut dire aussi qu'ils ont tous deux un caractère bien trempé (pour rester poli). Ils n'hésitent pas à s'envoyer des piques dès qu'ils le peuvent, mais comme on dit : les opposés s'attirent, et Valérie Simon nous le montre bien ici, avec beaucoup de délicatesse et d'humour.
Quant à l'intrigue, qui n'était pas aussi forte dans le tome 1, elle prend une toute nouvelle tournure, qui donne vraiment envie de lire la suite (et à je remercie mon cerveau d'avoir eu la bonne idée de commander les 4 tomes d'un coup, comme ça je les ai sous la main!). Elle se complexifie de plus en plus, mais nous apporte aussi des réponses qu'on est contents d'avoir. Arrivés à la fin de ce second tome, on a qu'une hâte : poursuivre l'aventure ! Et je compte bien le faire avant les Imaginales de mai !
En résumé, un second tome qui m'a transportée dans un univers qui m'avait déjà conquise avec le premier opus et qui a confirmé avec celui-ci. Des personnages hauts en couleurs, un couple Kéo/Sinièn très drôle à suivre, des descriptions qui font rêver, et une plume poétique qui nous envoie dans d'autres contrées. Que demander de mieux, hein ?
Justine P.
Lien : http://lireunepassion.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
melusine1701
29 décembre 2014
Yanis, déesse de la mort, n'est plus. La jeune fille élevée comme une divinité s'est enfuie du temple où elle a toujours vécu cloîtrée, à la recherche de sa véritable identité. A son cou, Arkem, la redoutable pierre capable de déchaîner les pires horreurs, et dont elle semble la seule maîtresse. A ses côtés, Kéo Seaghan, le mage qui en voulant récupérer Arkem lui a révélé sa véritable destinée, et qui lui donne un nouveau nom: Sinièn. A ses trousses, d'horribles créatures. Mais alors qu'elle découvre à peine le monde, la nature autour d'elle, sa propre personne, tout lui rappelle la lourde responsabilité qui est la sienne et qu'elle veut de moins en moins assumer. Elle sait qu'elle n'a pas d'autre choix que suivre Kéo à la rencontre des mages de Lannilis si elle veut des réponses, mais elle ne peut pas supporter de se voir ainsi dépossédée d'elle même. Pourtant, le monde qu'elle découvre, avec ses hostilités, la révèle chaque fois un peu plus à elle-même, qu'il s'agisse des Lamies qu'elle peut faire fuir d'un simple cri, des Elfes dont elle comprend la langue ou des licornes qu'elle peut approcher et diriger.
Ce deuxième tome des aventures de la jeune fille aux multiples identités m'a embarquée plus sûrement encore que le premier. Il s'agit essentiellement du long voyage de Sinièn à la recherche de ses origines, ponctuées de toutes les rencontres qui vont construire petit à petit son personnage. L'occasion pour Valérie Simon de développer son univers dans toute sa richesse. le Shegir, colosse monstrueux que l'Innommable a envoyé après Sinièn, ou encore les plantes carnivores du marais sont autant de créatures aussi inquiétantes qu'originales. On croisera aussi des licornes… mais loin d'être ces créatures pures et éthérées auxquelles on s'attend, elles sont imposantes, craintes. de quoi renouveler de manière efficace les personnages classiques de ces univers magiques. J'ai tout particulièrement aimé la confrérie des magiciennes d'Oonagh, fermée aux hommes et rivales des si respectés mages de Lannilis, qui donnent un contrepoint féminin complexe et loin des clichés aux personnages masculins si forts de la fantasy.
Pour autant, j'ai tout simplement adoré le personnage de Kéo Seaghan. J'avais déjà beaucoup aimé son rôle de prisonnier un peu aventurier dans le premier tome. Ici, il dévoile toute sa puissance de mage mais aussi tout son savoir. Pour autant, c'est loin d'être un personnage qui se prend au sérieux, puisqu'il sait aussi se montrer espiègle et attachant, notamment dans ses faiblesses devant la plastique de déesse (sans jeu de mot) de la jeune fille qu'il escorte. J'ai passé tout le roman à attendre que Kéo et Sinièn se rapprochent et si ma frustration n'a cessé de monter, je dois reconnaître que j'ai aimé que l'histoire ne cède pas trop vite à cette facilité. Car ce serait trop facile si Sinièn n'opposait à son immense destinée son petit coeur tout prêt à être séduit. Au coeur de ce roman, c'est avant tout le joli portrait d'une femme qui se construit en découvrant la vie autant par l'amour que par la pluie et la forêt qui l'entourent. J'ai donc retrouvé avec bonheur le personnage que j'avais adoré, à la fois exceptionnelle et si simple.
Lien : http://mabouquinerie.canalbl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
AndreeLaPapivore
23 décembre 2013
Pas de temps mort dans ce second volume du cycle d'Arkem, l'histoire débute directement là où elle s'était arrêtée à la fin de Yanis, déesse de la mort, le précédent volume (pour voir l'article qui lui est consacré, c'est ICI). J'ai retrouvé avec beaucoup de plaisir Yanis (qui deviendra Sinièn en cours de route), un peu moins "tête à claque" que dans le premier volume, et Kéo Seaghan, le mage pour lequel je craque !! le style de l'auteur est toujours aussi vivant et poétique, tout son art est mis à contribution lors du périple de nos deux héros : l'action est très présente et les paysages - tantôt merveilleux, tantôt effrayants - s'enchaînent harmonieusement. Les nombreuses révélations laissent en outre présager un troisième volume du cycle d'Arkem des plus intéressants.
Mon seul petit regret : que les éditions du Riez n'aient pas inséré une carte du monde d'Arkem pour suivre les pérégrinations de nos héros ; les lecteurs qui comme moi ont un sens de l'orientation quelque peu défaillant risquent de se retrouver assez rapidement perdus...
Lien : http://andree-la-papivore.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Lireoumourir
26 mars 2013
Découvrons le second tome d'Arkem.

Yanis s'est enfuie du temple avec Kéo, et les jeunes gens décident de se rendre à Lannilis, afin de rencontrer les autres mages de la confrérie de Kéo, pour décider que faire de la pierre d'Arkem, seule capable de libérer le maléfique Innommable, qui, si il sortait de sa prison, serait un fléau pour le monde.
De plus, ils sont également à la recherche des mystérieuses origines de Yanis, qui semble développer de grands pouvoirs.

Bien qu'ayant fort apprécié le tome 1, celui-ci m'a fort déçu.

Tout d'abord, abordons le point de l'histoire.
Bien que certains aspects soient vraiment passionnants et qu'on se retrouve donc à plusieurs passages complètement plongés dedans, fascinés par les évènements, j'ai trouvé que ce tome ne faisait pas énormément avancer les choses au niveau de certains aspects, et j'ai trouvé ça assez dommage et ennuyeux. Heureusement, les passages assez passionnants compensent un peu le fait que l'histoire n'avance pas énormément.
Suite voir lien
Lien : http://lireoumourir.e-monsit..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
nanet
19 juillet 2016
Ce roman est un road-Book sur son intégralité, puisque les deux personnages principaux se déplacent d'abord du temple de Maelduin où a été élevée Yanis vers Lannilis, l'île des mages où a été élevé Kéo Seaghan, puis ils repartent à l'aventure, mais ça, je ne vous en parlerai pas.
Les mots pour : Style, évolution des personnages, Licorne
Les mots contre : road-book
En bref : un deuxième tome plus vif avec des aventures et quelques combats sympathiques, des rencontres magiques et une ouverture sur une épopée.
Lien : http://lesmotsdenanet.blogsp..
Commenter  J’apprécie          00
Citations & extraits (5) Ajouter une citation
limaginariumlimaginarium21 août 2016
Parfois, continua la jeune fille doucement, je vous hais car vous ne respectez pas ce que je fus. Vous oubliez trop facilement combien j'étais puissante. Lorsque j'étais une Déesse, la vie était si facile ! Il me suffisait de demander pour obtenir. Et même si certaines personnes ne croyaient pas en moi, elles se comportaient avec moi d'une façon toujours très respectueuse. Vous, vous êtes tellement dur ! Votre cynisme est ce que j'ai le plus de difficulté à supporter.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
AndreeLaPapivoreAndreeLaPapivore30 décembre 2013
Sharon la licorne apparut entre les platanes ; son corps dégageait une impression de lumière. Debout sur un monticule, elle toisait les voyageurs en clignant son regard brun. Sa corne torsadée renvoyait la clarté de la lune en échardes brillantes. Plus que belle, elle était magnifique. Véritable Reine des licornes, elle était la Souveraine de la forêt d'Esalen par sa beauté, par sa majesté, par ce sentiment puissant de magie qui émanait d'elle...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
limaginariumlimaginarium21 août 2016
Qui es-tu donc ? D'où viens-tu, de qui es-tu née, pour ainsi receler tant de majesté, tant de sauvage grandeur... Pourquoi parles-tu aux fées ? Et pourquoi es-tu celle qui maîtrise la pierre d'Arkem, alors que la prophétie avait annoncé un guerrier puissant capable de s'opposer aux maléfices de Raban Siwash l'Innommable ?
Commenter  J’apprécie          00
limaginariumlimaginarium21 août 2016
Et vous, satanée gamine ! De quelle race êtes-vous pour vous octroyer le droit à l'égoïsme ? On vous parle du destin de plusieurs peuples et vous, vous ne rêvez que de vous étendre au soleil ! Ne comprenez-vous donc pas qu'il n'y aura plus de soleil si personne n'intervient ?
Commenter  J’apprécie          00
limaginariumlimaginarium21 août 2016
Avant de vous connaître, j'avais des rêves de grandeur, de vagabondages, de pays lointains. Maintenant je n'aspire qu'à des banalités. Qu'est-ce que cela signifie ?
- Que l'on désire toujours ce que l'on n'a pas.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : loup-garouVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
876 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre