AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9791092982268
Éditeur : Éditions du Réalisme Délirant/OUTLIER (24/01/2017)

Note moyenne : 4.1/5 (sur 21 notes)
Résumé :
Une série Drug Thriller dans les quartiers de Brooklyn.CE LIVRE EST LE PREMIER ÉPISODE DE LA SÉRIE / ROMAN FEUILLETON. LA SAISON 1 INTEGRALE EST DÉJÀ DISPONIBLE.Courtney Burden a tout : un riche et beau mari, Jeb ; deux magnifiques enfants, Cameron et Sawyer ; un métier créatif et une brownstone de trois étages à Brooklyn, New York, là où tout le monde veut vivre. Alors pourquoi chine t-elle dans les rues ? A-t-elle un problème ? Est-elle cinglée ? Non, juste une c... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (23) Voir plus Ajouter une critique
Chroniqueuse
  16 avril 2019
J'ai tenu à découvrir ce livre pour sa particularité qui consiste en une série de Drug thriller humoristique et je remercie Chris Simon de me l'avoir fait parvenir au Liban
Franco-américaine, l'auteure est une adepte de série télévisée d'une diversité élargie ce qui lui a amplement permis de s'en inspirer et de débuter avec un enchaînement considérable de livres que vous pouvez retrouver et vous abonner sur son site www.chrisimon.com
La tonicité et la vivacité de sa plume nous imprègnent de suite dans cette incroyable aventure on se croit vraiment non pas entrain de lire mais de regarder une série de télés palpitantes et assez loufoques avec ces drôles de personnages qui nous intègrent à leur vie quotidienne pétillante d'humour.
La retranscription de tous les protagonistes au début de ma lecture m'a beaucoup plu. On sait d'avance sur quoi se définir et cela m'a permis de tirer profit pour la suite.
Une famille sympathique pour sa gaieté malgré les contrariétés qu'apporte Courtney Burden que l'on perçoit clairement très attachée à sa maisonnée mais son envie de toujours fouiner dans les poubelles pour dénicher selon elle des objets précieux n'apporte que des déboires.
Entre drogues sex and fun, on n'a pas le temps de sombrer dans notre lecture avec cette chasse à l'homme par de douteux malfrats pour retrouver leur canapé disparu dans des circonstances atténuantes…un canapé qui va se retrouver dans le douillet salon de Courtney décidément son addiction va lui apporter bien des embrouilles.Quand la poudre monte au nez,il faudra donner l'alerte rouge...
L'auteure a choisi de nous livrer dans Brooklyn Paradis Saison 1,6 épisodes qui défilent à une vitesse incroyable par l'enchainement des rebondissements qui ne manqueront pas de nous faire sourire ou nous rendre hilare.
Je vous précise que cette série comporte 4 saisons donc en lisant la saison 1 croyez-moi vous n'aurez plus envie de lâcher.
On plonge dans le coeur de l'histoire avec une facilité déconcertante, tournant les pages en alerte avec un intérêt certain pour suivre le déroulement des épisodes et la rencontre des personnages cités dans le livre.
Je souhaite à Chris Simon que ces écrits soient dans un avenir prochain porté à l'écran.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
kateginger63
  06 janvier 2018
Ohhh mon beau canapéééé...
*
Je remercie tout particulièrement l'auteure Chris Simon qui m'a envoyé cette saison 1.
La couverture du pont de Brooklyn en N&B avec le titre en jaune flashy m'a tapé dans l'oeil. Et le résumé m'a tout de suite mis dans une ambiance de polar déjanté.
*
On se croirait vraiment dans une série policière telle que "Lilyhammer", un poîlar qui raconte les mésaventures d'un gang de mafiosi new-yorkais.
Une famille huppée de Brooklyn: la mère désoeuvrée, qui remplit le vide émotionnel par l'accumulation d'objets trouvés sur les trottoirs; le père trader overbooké; le fils aîné "gaté-pourri" en plein dans les affres de l'adolescence; le petit dernier de 4 ans qui cherche son affection là où il peut le trouver c'est à dire avec les employés de maison et n'oublions pas le chat, celui qui met le "feu aux poudres" (c'est le cas de le dire!!!).
*
Bref, toute une galerie de personnages bien campés, bien décrits, un peu stéréotypés mais qui réussissent à bien nous les restituer "visuellement".
En deuxième histoire parallèle, nous avons les malfrats, ceux qui brillent par leur présence scénique. Des personnages très typés allant de la "petite frappe" à la prostituée et le Big Boss mafieux.
Tout ce petit monde vit dans Brooklyn, la ville qui ne dort jamais.
J'ai vraiment eu l'impression d'assister à un vaudeville. Des portes qui claquent, des gens qui rentrent et sortent du salon, des dialogues de sourds, des coups de feu, (euh non, mais c'est pour l'ambiance à la Pulp Fiction!), la femme de ménage qui crie, l'adolescent baillonné....Et l'élément central, l'objet tant convoité par tout le monde, c'est le CANAPE ! Ah celui-là, s'il pouvait parler, il pourrait nous raconter de drôles de choses....
Je n'ai qu'une hâte, c'est de poursuivre avec une deuxieme saison.
*
Un véritable page-turner.
Le style est léger, facile d'accès, des phrases courtes, des dialogues bien placés. Même le vocabulaire un peu cru des gangsters fait voyager.
Vous aimez les séries noires avec plein d'humour? Alors ce livre est fait pour vous.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
alexandrapapiersmaches
  19 mai 2019
Dans les épisodes précédents… Un canapé, un trafic de drogue. Parfois il ne faut pas grand chose pour déclarer la guerre et enclencher la descente aux enfers d'une famille. Mais ça, c'était sans compter sur Courtney Burden et sa manie de chiner tout et n'importe quoi dans les rues de Brooklyn. Avait-elle besoin de ramasser ce canapé au petit matin au bord du fleuve et de le ramener chez elle ? Non, mais elle le croyait abandonné sur ce parking paumé. Sauf qu'il ne l'était pas. Et qu'il appartient à des gars pas cools du tout, qui tiennent à leurs affaires… Et que ces gars, super vénères, vont tout faire pour le récupérer.
Oui, ici nous parlons de saison et non d'un tome. Pourquoi ? Parce-qu'il s'agit d'une série littéraire. Récemment, j'ai eu la bonne surprise de découvrir sur instagram le compte @pitchserie_off, qui n'est rien d'autre que le compte d'une plateforme en ligne qui propose des séries TV… à lire ! Connaissiez-vous ce concept ? Je trouve que l'autrice a su tirer partie d'un mélange des genres et des styles permettant aux amateurs de séries TV qui ne souhaitent pas rester confinés devant des heures devant un écran, de proposer des histoires, des saisons, des épisodes (chapitres) en version brochée. Personnellement j'ai apprécié lire pour la première fois ce style de livre version policier, merci Chris ! du coup, je ne sais pas trop à quoi m'attendre, alors je me laisse guider et je suis impatiente de découvrir les aventures de Courtney et de sa famille.
Première chose qui me saute aux yeux : il y a beaucoup de dialogues. Et qui dit dialogues dit nombreux personnages. Je précise qu'il m'a fallu un petit temps d'adaptation pour reconnaître chacun des personnages mis en scène dans cette série. Je trouve néanmoins que les dialogues sont bien construits et très vifs car je n'ai pas eu de mal à me plonger dans l'histoire par la suite. Les dialogues sont courts et animés par des personnages ayant chacun un trait de caractère distinctif qui les rend attachants, loufoques, déjantés et pour certain, sombres. Puis, si vous êtes perdus à un moment, l'autrice à penser à insérer la liste des personnages en début de son ouvrage (comme si on pouvait voir défiler les noms des acteurs en début d'épisode ^.^).
Le personnage auquel je me suis le plus attachée est celui de Courtney qui est complètement dingue et d'un naturel simplet !^^ Sa manie de chiner tout et n'importe quoi est bien trouvé. Je vais la jouer psy du dimanche, mais cette manie ne viendrait-elle pas tenter de combler un manque d'amour ? Il faut dire que son mari n'est pas souvent présent à la maison… Calmer ses angoisses quotidiennes d'être une femme d'affaires active et respectée et une mère dévouée passerait-il par ce TOC ? Quoi qu'il en soit, je trouve que l'autrice déjoue avec subtilité les codes d'un policier classique où l'enquête se transforme en un conflit de rires. Ici point d'enquête minutieuse mais une invitation à réfléchir quant à des sujets politiques, polémiques et sombres.
Niveau ambiance, contexte, je suis servie avec en toile de fond des méchants qui organisent la récupération de ce fameux canapé. Ce que j'ai apprécié, ce sont les nombreux rebondissements auxquels je ne m'attendais pas et qui rythment avec humour et décadence ce roman. Leurs mots sont crus et apportent du piquant à l'histoire à la manière de cette sauce pimentée qui relève mes noix de saint-jacques et mes légumes sautés au wok.
Certains stéréotypes sont accentués ce qui donne un côté comique mais réel à l'histoire. Derrière cet aspect se cache des thématiques assez lourdes comme la lutte des différentes classes sociales dans la société mais également des faits divers morbides comme des morts suite à des règlements de compte, des trafics de drogues etc.Je vous rassure, point de côté sanglant dans ce livre.
De plus, chiner dans les rues peut sembler anodin mais ici n'est pas synonyme d'un moment shopping. Cette introduction souligne selon moi et avec justesse, les lois de la rue : premier arrivé, premier servit. Des règles dures qui témoignent d'une dimension autre que ce que la réalité nous offre à voir si on ne fait pas partie de ceux qui survivent ainsi. Les trocs, les vols, les arnaques et les négociations sont risqués. En témoignent la traque que des gangsters vont engager pour récupérer leur drogue auprès d'une famille qui semble bien sur tout rapport.
Cette dimension est accentuée par le trafic clandestin qui se joue en parallèle avec l'un des fils de Courtney. Nous pouvons alors nous interroger sur la difficulté ressentie par les parents quant aux fréquentations et aux faits et gestes de leurs enfants. Mais lorsqu'un parent devient complice malgré lui d'une destructuration des liens, comment réagir par une telle situation ?
Enfin, la barrière de la langue est également un aspect que pointe l'autrice en faisant intervenir du personnels de maison aux accents forts. Comment se faire comprendre par l'autre qui ne parle pas la même langue que nous ? Peut-on compter sur des traductions à la sauce de Google traduction ? Les liens familiaux, amicaux et professionnels ne s'en trouvent pas ainsi malmenés ? Quel sens leur donner ? Autant de questions qui se cachent derrière cette première saison policière qui somme toute, peut vous sembler légère à première vue.
Le mot de Chris
Brooklyn Paradis est ma deuxième série littéraire. Je n'aime pas les fins, et pourtant, il me faut l'admettre, même les meilleures séries ont une fin.
D'abord publiée, chez un éditeur qui a fermé, c'est ma spécialité (2 en 7 ans), j'ai décidé de reprendre mes droits et de la continuer en l'auto-éditant.
L'idée de départ combine un fait divers que j'ai lu, il y a une quinzaine d'années dans le New York Times et un scandale pharmaceutique récent aux États-Unis (vous avez peut-être entendu parlé de cet anti-douleur, l'Oxycodone ?). Je voulais écrire un polar humoristique sans enquête, sans testostérone, j'ai donc mis une femme au centre de l'histoire qui ne soit pas dans la police, erreur, même les femmes à talons ont de la testostérone.
J'ai inventé Courtney Burden, je l'ai plongée dans un monde de trafiquants par accident. J'aime divertir tout en instruisant mon lecteur. J'aime traiter de sujet grave avec une certaine légèreté et de l'humour. le rire est une attitude zen contre la noirceur du monde. le roman noir social et l'humour sont deux outils très puissants pour éclairer sur l'économie mondiale actuelle et l'ambiance sociale qui en découle. Qui sont les trafiquants ? Des individus isolés sans foi ni loi, des laboratoires pharmaceutiques, des investisseurs peu scrupuleux ?
Pourquoi New York ? Parce que j'y ai vécu la moitié de ma vie et que j'avais envie de faire de cette ville un peu la vôtre.
Brooklyn Paradis en 4 tomes met en scène deux mondes différents à travers une jeune femme, mère, riche et protégée de tout jusqu'au matin où elle trouve un canapé sur un parking de Brooklyn…
Sur mon blog, la mise en scène du livre de Chris SIMON !

Lien : https://despapiersmaches.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
livrement_ka
  25 avril 2019
Titre :  BROOKLYN PARADIS saison 1
Auteur : Chris SIMON
Editions : auto-édité
Genre : Thriller
Nombre de pages : 151
Date : 2017 (janvier)
Prix : 12 €

Présentation physique du livre :
Un livre de moyen format comprenant plus de 150 pages.
La couverture représente un pont suspendu avec en premier plan un revolver.

Résumé : 
Courtney Burden a tout : un riche et beau mari, Jeb ; deux magnifiques enfants, Cameron et Sawyer ; un métier créatif et une brownstone de trois étages à Brooklyn, New York, là où tout le monde veut vivre. Alors pourquoi chine t-elle dans les rues ? A-t-elle un problème ? Est-elle cinglée ? Non, juste une chineuse compulsive qui adopte les objets pour se rassurer? Avait-elle besoin de ramasser ce canapé au petit matin au bord du fleuve et de le ramener chez elle ? Non, mais elle le croyait abandonné sur ce parking paumé. Sauf qu'il ne l'était pas. Et qu'il appartient à des gars pas cool du tout, qui tiennent à leurs affaires? Et que ces gars, super vénères, vont tout faire pour le récupérer. Et ça, c'est le début de la fin pour Courtney et les siens.

Sur l'auteur et son univers 
Chris Simon est auteur du théâtre, des nouvelles et scénarios. 
Franco-américaine de New York, elle vit en France depuis 2009. 
En 2011, elle se lance dans l'aventure ebook et auto-publie "La couleur de l'oeil de Dieu", l'année suivante "Le baiser de la mouche" puis en octobre 2012 son premier roman "Ma mère est une fiction" paraît aux éditions Publie.net.


AVIS
Merci encore à Chris Simon pour m'avoir transmis son livre dans le cadre d'un service de presse via le site Simplementpro.fr.

Début du livre 
Courtney Burden poussa la porte de la chambre entrouverte, se faufila dans la pénombre de la pièce. Son petit Sawyer suivant sans difficultés sa première année de maternelle.

Ce qui m'a d'emblée attirée, c'est la couverture. Une superbe photo en noir et blanc avec un titre écrit en lettres jaunes. j'ai vraiment flashé sur cette couverture.
Il est vrai que la première impression est soit le devant du livre soit la 4ème de couverture. et pour ce qui est de cette dernière, je m'efforce de ne pas la lire avant de débuter un livre pour ne pas être aiguillée sur la tournure de l'histoire.
Donc l'histoire se déroule au sein d'une famille quelque peu banale habitant dans le quartier riche de Brooklyn, et composée de :
. Courtney, la mère : femme dont la passion est de dénicher des meubles ou autres bibelots . Elle ne sait pas se débarasser de ce dont elle ne se sert plus. C'est bien celà le problème.
. Jeb : le père un peu dépassé par tout ça, et surtout par la manie de sa femme.
. Cameron : adolescent en pleine crise d'identité, qui e pense pas à grand chose à part à faire la fête avec ses copains et aux filles/femmes.
. Sawyer : petit bonhomme de 5 ans qui essaie de trouver sa place au milieu de tout ça.
Et les employés  qui font tourner la maison .
Parallèlement à cette famille tout à fait ordinaire, deux malfaiteurs essaient tant bien que mal de transporter un canapé bourré de drogues, et de l'apporter au chef de bande.
Les deux éléments qui vont faie fasculer le destin de tout ce petit beau monde :
- le chat et le canapé.
Comment ? je vous laisse découvrir cela pour ne pas spoiler. 

Le style de l'auteur
Le livre est présenté à la manière d'un film ou plutôt même d'une série policière avec des personnages quelques fois à la limite de la dérision et de la caricature.
Des passages très sérieux à d'autres plus loufoques  font de ce livre un 
La description des scènes est telle que j'imagine de suite Courtney, jeune femme un peu guindée, snob et en même temps excentrique arriver avec sa Cherokee violette et aller voir les transsexuels pour l'aider à récupérer un canapé qu'elle vient de remarquer dans la rue... Cette femme pas du tout à sa place dans ces quartiers chauds mais qui n'a aucun scrupules ni aucune peur à accoster des transsexuels qu'on imagine très excentriques !!!!

Le décor
Brooklyn, ses quartiers huppés et les autres !!

Le genre
Un thriller assez léger et facile à lire, à la manière d'une série policière.

La forme de l histoire
J'ai bien aimé la forme de ce livre avec une note de l'auteur, la description des personnages et ensuite plusieurs chapitres. le texte est aéré et l'écriture suffisamment fluide pour en faire une lecture agréable.

Conclusion : 
Un nouveau genre de thriller  présenté sous forme de série.
Je vous le conseille pour une lecture détente.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
celinedr
  28 juillet 2017
Suite à l'offre 6 nuances de Polars, me voilà partie pour une totale découverte tant au niveau des romans que des auteurs. le premier titre que j'ai eu envie de lire est Brooklyn Paradis, Saison 1. J'en avais déjà entendu parler et les avis étaient plutôt bons. le résumé me tentait bien, la couverture était simple mais aguicheuse. Et puis, ça se passe à New York et parfois, j'avoue que ça joue beaucoup…D'ailleurs, je m'y suis cru dans la ville qui ne dort jamais et, ne serait-ce que pour ce voyage qui à mes yeux à toute son importance, je remercie l'auteure de m'avoir transportée dans un des lieux que j'affectionne tout particulièrement.
Alors tout d'abord, je dois dire que la surprise fut grande. Je ne m'attendais pas à ça ! Après donc des débuts quelque peu laborieux, des premières pages que j'ai trouvées assez vulgaires (appelez-moi prude ) eh bien, je me suis laissée emporter par l'humour de cette situation plutôt cocasse et par les personnages loufoques. Qui est « normal » dans ce roman ? Courtney qui vit dans l'opulence mais passe son temps à ramasser de vieux trucs dans la rue qu'elle seule trouve sublime ? Son mari Jeb qui ne sait s'opposer aux caprices de sa femme ? Son obsédé de fils aîné ? Ou son petit dernier qui, à 4 ans, impose de prendre son goûter dans un Starbucks ? Au fil des pages, de déjantés ils sont devenus sympathiques à mes yeux. Pourquoi ?
Sans doute grâce à la plume légère et agréable de l'auteure dont l'écriture si, ici, ne se veut sans doute pas particulièrement « belle », est sans fioritures, directe et parfaitement adaptée au ton que Chris Simon souhaite donner à son roman. C'est divertissant et assez drôle. Une belle découverte en somme !
Je dirais donc que j'ai passé un bon moment de lecture avec ce concept de série / roman feuilleton assez novateur. Enfin, le principe en lui même ne l'est pas puisque Flaubert, Balzac ou Maupassant écrivaient déjà leurs histoires sous cette forme qu'ils publiaient peu à peu dans des journaux. L'auteure le fait donc revivre à sa façon et cette originalité n'est pas pour me déplaire.
Il va de soi que je lirai la saison 2. Je ne peux pas ne pas savoir ce qu'il va se passer ! Et puis peut-être même que je me laisserais tenter par d'autres séries de l'auteure qui a indéniablement « quelque chose ».
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
kateginger63kateginger63   03 janvier 2018
Dénicher dans une poubelle, sur un coin de trottoir, un objet beau ou simplement en état de marche, la rassurait. L'objet trouvé lui donnait l'impression d'avoir de la chance, que tout était encore possible et lui offrait l'irrésistible folie de croire en elle depuis sa première trouvaille.
Commenter  J’apprécie          70
LeParfumdesMotsLeParfumdesMots   02 janvier 2018
"— On a tout, non ? Et s’il nous manque quelque chose, on peut le commander en un clic et se le faire livrer dans les vingt-quatre heures.

— Ce n’est pas la même chose. J’aime chasser, mais au lieu de chasser la biche en forêt, je chasse les objets en milieu urbain. C’est certainement plus inoffensif."
Commenter  J’apprécie          30
alexandrapapiersmachesalexandrapapiersmaches   19 mai 2019
– Mes enfants ne prendront jamais de drogue.
– Sûr. Mais à quel prix ? Ils vivent en dehors de la société, en dehors du réel. Autant passer sa vie en prison.
– Il n’y a qu’une réalité : Dieu.
Mike reboucha son tube de crème méticuleusement.
– Tu surveilles. J’fais une petite sieste. Tu me réveilles uniquement si le merdeux apparaît.
Dan entama une longue prière par j’ai pêché non intentionnellement devant Toi…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LeParfumdesMotsLeParfumdesMots   02 janvier 2018
"— Chérie, ton accumulation au sous-sol vient de me coûter mille dollars.

— Réjouis-toi, mon cœur. Si je faisais du shopping chez Bloomingdale’s, ça te coûterait dix fois plus."
Commenter  J’apprécie          30
BookscriticsBookscritics   18 juin 2019
Il avait l’impression que rien ne pouvait entraver sa marche. Il traçait sa route, vainqueur.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Chris Simon (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Chris Simon
Les éditons La Bourdonnaye seront présentes lors du Festival "Etonnants voyageurs" de Saint-Malo du 22 au 25 mai 2015.
On amène toute l'équipe avec nous : Benoît de la Bourdonnaye notre directeur, Laurent Bettoni notre directeur littéraire, Stéphanie Vecchione la responsable de la communication, Stéphanie Chaussade (alias Choupi) et les écrivains bien sûr : Thierry Berlanda, Chris Simon, Antonia Medeiros, Isabelle Bouvier, et Philippe Duchateau. Alors pourquoi passer nous voir sur le stand du MOTIF? Parce qu'on est cool bien sûr mais aussi parce que nous vous avons réservé plein d'animations.
Suivez l'évènement en direct sur : - Facebook : https://www.facebook.com/labourdonnaye - Twitter : https://twitter.com/LaBourdonnaye - Google + : https://plus.google.com/+Labourdonnaye/posts - Instagram : https://instagram.com/editions_labourdonnaye/
+ Lire la suite
autres livres classés : humourVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Mémorial tour" de Chris Simon.

Qui est Sushi ?

un chien
un chat
un poisson

10 questions
0 lecteurs ont répondu
Thème : Mémorial Tour de Chris SimonCréer un quiz sur ce livre