AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9791092982114
147 pages
Éditeur : Éditions du Réalisme Délirant (05/05/2016)

Note moyenne : 4.14/5 (sur 25 notes)
Résumé :
Le devoir de mémoire nous protège-t-il contre la barbarie ?

Un couple sans histoire part en voyage organisé, une surprise que fait Patrice à sa femme Hélène.
Un matin, deux hommes viennent les chercher. Dans le véhicule qui les emmène jusqu'au lieu de départ, ils font la connaissance d'un couple plus jeune.
Après l'enregistrement, le couple attend sur un quai avec quelques centaines d'autres voyageurs alors que les organisateurs ont dispar... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (19) Voir plus Ajouter une critique
ecrivayon
  16 mai 2016
Voyage en absurdie.
Ce livre est extraordinaire, qui pose sans prétention aucune et avec beaucoup de sincérité la question du devoir de mémoire ainsi que la tentation de plus en plus répandue de faire revivre à des touristes avides de sensations les pires abominations que l'être humain aient réalisées.
J'aime ce livre aussi par la liberté que prend l'auteur dans le récit, notamment pour certaines scènes, dont quelques unes ne sont pas dénuées d'humour. Par la manière dont le voyage se termine en fonction de « l'option choisie » (je ne détaille pas pour ne pas dévoiler l'histoire, mais j'avoue, oui, que parfois j'ai ri). Par d'autres scènes d'un réalisme étonnant (comment vit-on plusieurs jours les uns sur les autres sans aucune « commodité »). Par sa forme qui ne tombe jamais dans le pathos. Par l'enthousiasme des voyageurs qui montent dans le train. Une manière de ridiculiser les marchands (du temple ?) qui offrent ce type de prestations. de dénoncer le tourisme noir et l'imbécillité de ceux qui s'y précipitent. Par la manière qu'a l'auteure d'évoquer non seulement la déportation des juifs, mais aussi des homosexuels par exemple, dans un « malentendu » qu'eux-mêmes ne comprennent pas. Lisez ce livre, vous y trouverez un brin de cynisme cher à l'auteure qui nous a déjà prouvée qu'elle n'avait pas peur des mots, de dire et d'écrire ce voyage vers l'absurde et l'innommable en toute humanité et simplicité.
Retrouvez tous les ebooks commentés par l'Ebookivore, en cliquant sur le lien
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
manue14
  18 novembre 2016
J'ai bien apprécié l'idée de découvrir une période de l'histoire à travers un roman qui doucement amène à un thriller.
Ce qui m'a plu c'est le fait que les personnages pouvaient être n'importe qui. Ce sont vraiment des humains avec des sentiments et non des héros comme on peut parfois en avoir dans d'autres romans ou par exemple comme on pourrait s'y attendre…
L'histoire est intéressante. Personnellement j'aime bien cette période de l'histoire. Les lieux sont remplis d'émotions et cela doit être émouvant de pouvoir les visiter. Quand j'étais au collège j'ai eu la chance que mon collège accueille un résistant et nous permette de mieux comprendre et de vraiment réaliser ce qui s'est passé.
Ce qui m'a par contre vraiment manqué c'est le fait qu'il n'y ait pas vraiment de rappel de ce qui est véritablement arrivé à cette époque. Chris Simon met en avant un personnage qui s'y connaît en histoire, cela aurait pu être intéressant justement qu'il évoque des faits réels et pourquoi pas des témoignages de survivants. Je pense que cela aurait donné un vrai plus au roman et qu'il aurait pu ainsi être lu en cours pendant l'étude de cette période.
Le style de l'auteur est peut-être un peu trop léger pour un roman comme celui-là. Je n'ai pas assez ressenti l'aspect dramatique et je me suis parfois demandé si finalement il n'y avait pas une caméra cachée quelque part…
L'histoire est assez courte, c'est dommage et frustrant en même temps. J'aurais vraiment apprécié en découvrir davantage.
Je ne suis malheureusement pas arrivée à me mettre dans la peau de ces protagonistes. Je ne sais pas si c'est parce que l'auteur enchaîne peut-être trop rapidement les situations, ou si c'est parce que l'histoire est trop courte…
Les descriptions concernant l'ambiance et les lieux sont bien présentes et cela est vraiment agréable. Par contre, concernant les personnages et parfois ce qu'ils peuvent ressentir il n'y a pas assez de détails et finalement, parfois, je ne savais plus qui était qui… Ce qui est un peu dommage c'est que l'auteur se concentre sur quelques personnages alors qu'apparemment ils sont nombreux et il oublie donc rapidement les autres voyageurs.
La fin m'a surprise. Je ne m'attendais pas à ce genre de situation finale. Je pense qu'il aurait pu être nécessaire de rajouter quelques pages ou chapitres pour nous dire ce qu'étaient devenus les personnages et leur état d'esprit à la fin de cette aventure. En terminant ce roman je suis un peu restée sur ma faim… Au final on ne sait pas du tout ce que sont devenus les autres. L'auteur se concentre beaucoup trop sur le couple…
En résumé, un roman assez intéressant que je vous conseillerais pour découvrir le voyage interminable et unique que certains ont pu faire dans le passé. Par contre, si vous connaissez bien cette période ce roman ne vous apprendra pas grand-chose… c'est un petit peu dommage.

Lien : http://fais-moi-peur.blogspo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
cat58
  03 novembre 2016
Chris Simon que j'ai découvert dans « Lacan et la boîte de mouchoirs » est décidément surprenante. J'aime sa plume, drôle, efficace et qui fait passer des thèmes récurrents comme si de rien n'était, discrètement, tout en douceur et pourtant, elle envoie.

Je m'attendais à un livre sur la Shoah, je me suis dit voilà une histoire de famille, un secret de famille, un pèlerinage en Pologne… Certes, c'est aussi le thème mais le scénario imaginé est franchement destabilisant, noir et désolant : le dark tourisme, le tourisme réalité, le tourisme macabre dont raffolent beaucoup d'entre nous.
L'histoire, un mari aimant offre à son épouse un petit voyage, la destination est un secret. Hélène, l'épouse, a rendez-vous avec l'Histoire, direction un célèbre camp de concentration, passage obligé à l'ancien camp de Drancy puis embarquement musclé et immédiat dans la locomotive 231 dans le wagon à marchandise. Ça ne rigole pas, on s'y croirait, voilà un drôle de voyage organisé, Hélène qui s'inquiète pour son chat, est très vite dépassée par les événements.
Incroyable ce roman court qui se lit d'une traite. Imaginez-vous, trente-huit touristes entassés dans un wagon, sans eau, sans sanitaires, sans nourriture, bref comme ceux, qui plus de quarante plus tôt ont pris le même chemin, direction les camps de la mort. Là, c'était pas pour le fun, c'était vrai. Sacrés touristes, ils l'ont voulu, ils l'ont eu leur rendez-vous avec l'Histoire, mais la réalité les dépasse, ils ne s'attendaient pas à ce que ce soit si réel, à ce que ce soit si dur… l'Histoire. Et oui correctement historique, le petit voyage! Alors, au fil de la lecture, l'angoisse monte petit à petit, tout en douceur, entre drôlerie et stress, on suffoque avec eux dans le wagon, on a envie de boire, de faire pipi, caca, on se demande, mais ce n'est pas possible, ils ne vont tout de même pas envisager pour eux la solution finale… Incroyable roman ! On est plongé dans une sorte de télé réalité morbide, on n'est pas devant le poste de télé, mais on lit et on est sidéré, sur le cul pour rester polie.
Certes, il y a un attrait pour ce type de tourisme, qui fait du fric sur la souffrance, l'horreur, les catastrophes… On a des frissons garantis en visitant Oradour-sur-Glane, Auschwitz Birkenau, le Murambi Genocide Memorial Centre Rwanda, Tchernobyl… Je n'en ai visité aucun. Devrais-je ? L'effort de mémoire passe aussi par là ? Non ? Enfin, je ne sais pas. Mais alors, le tourisme réalité tel qu'il est présenté dans « Memorial Tour », fait peur et pourtant, il en attirerait plus d'une et d'un, ceux qui sont en maque de sensations fortes.
Les touristes voyageurs de la locomotive 231, en ont eu pour leur argent. Ca c'est sûr!
À lire car excellent !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
domeva
  16 juin 2016
Quelle claque ce voyage vers l'enfer à un train d'enfer!Jusqu'où l'être humain est-il capable d'aller pour survivre?La société est-elle à ce point oublieuse d'une Histoire si dramatique,pas si lointaine, et ne peut-elle éviter des drames actuels,si furieusement ressemblants?Moi,je ne suis pas prête à oublier ce roman.
Commenter  J’apprécie          130
LaureValentin
  08 septembre 2016
L'enfer est pavé de bonnes intentions, et ce roman en est l'illustration parfaite.
Le programme Memorial Tour vous propose de revivre en « pension complète » des scènes incontournables de notre histoire. Attiré par la promesse de sensations fortes, et sa curiosité piquée au vif, Patrice a réservé un séjour pour deux qu'il compte offrir en cadeau à sa femme. Si Hélène ignore tout de ce voyage surprise, elle comprend bien vite qu'il ne sera pas de tout repos. Elle est bousculée, entraînée sans ménagement et entassée avec une trentaine d'autres touristes dans un wagon à bestiaux pour un voyage qui va durer des jours entiers. Comme elle ne tarde pas à le découvrir, c'est un séjour « mémoriel » qu'a choisi Patrice. Ensemble, ils vont revivre la déportation dans la peau d'un couple juif, dans des conditions inhumaines qui ont le mérite d'être « historiquement correctes ». Fascination morbide et tourisme d'autant plus sordide qu'il semble même aller trop loin au goût des voyageurs pourtant volontaires. Bientôt, tout le monde déchante, mais il est trop tard. Ils se sont engagés – et Hélène malgré elle – dans un voyage qui leur fera revivre les pires moments de notre histoire.
Servi par des personnages agréables et attachants, ce court récit au rythme enlevé et teinté d'humour gagne en intensité pour se terminer au bout de la route, lorsque les déportés arrivent enfin à destination. C'est un roman à plusieurs couches, car si le lecteur vit l'attente, le doute et l'angoisse aux côtés d'Hélène et de Patrice, il se met dans un deuxième temps à la place des premiers déportés, avant d'être inévitablement renvoyé à lui-même et à la question : « Et si c'était moi ? » Merci à Chris Simon pour les questions qu'elle soulève avec ce texte, sur le devoir de mémoire, le tourisme noir, et l'histoire avec un grand « h ».
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
GuyMontagGuyMontag   05 juillet 2016
Cet attrait pour le désastre, la mort, m’interroge, mais ce qui m’interroge le plus est le fait que les lieux de mémoire deviennent des lieux de tourisme de masse qui mélange les genres. Les images de touristes en short buvant du coca-cola ou se prenant en selfie dans ce qu’il reste des couloirs de la mort à Auschwitz est sinon indécent, du moins surréaliste.
Dans un article dans Télérama de 2011, le philosophe Alain Finkielkraut déplorait que le camp d’extermination nazi d’Auschwitz-Birkenau soit devenu « le Djerba du Malheur », un lieu où le tourisme de masse vient brouiller le message originel, celui du souvenir : « On ne peut aujourd’hui sacraliser Auschwitz sans profaner Auschwitz […] Seulement, à partir du moment où on érige Auschwitz en temple de la mémoire, on en fait une destination touristique […] Nous sommes des proies consentantes de la grande malédiction touristique. Et c’est terrible, parce qu’il n’y a pas de coupable […] Je me dis qu’honorer les morts, respecter ces lieux, c’est aujourd’hui ne plus s’y rendre. » On se dit qu’il est difficile parfois de faire la différence entre tourisme morbide et tourisme mémoriel.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
manue14manue14   18 novembre 2016
Mon mari n’intervient plus dans la préparation des valises, la seule fois où il l’a fait, c’était pour notre voyage de noces et cela avait fini en pugilat. Nous nous étions insultés, notre première engueulade de couple. Depuis, il me laisse l’entière responsabilité des bagages, même s’il lui arrive d’ajouter quelques objets personnels dans sa valise à la dernière minute. Il sort de la cuisine un torchon à la main.
- Tu ne veux pas me dire où on va ?
- Puisque c’est une surprise, lapin.
- Oui mais tout de même, cela m’aiderait à faire nos bagages.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60

Videos de Chris Simon (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Chris Simon
Les éditons La Bourdonnaye seront présentes lors du Festival "Etonnants voyageurs" de Saint-Malo du 22 au 25 mai 2015.
On amène toute l'équipe avec nous : Benoît de la Bourdonnaye notre directeur, Laurent Bettoni notre directeur littéraire, Stéphanie Vecchione la responsable de la communication, Stéphanie Chaussade (alias Choupi) et les écrivains bien sûr : Thierry Berlanda, Chris Simon, Antonia Medeiros, Isabelle Bouvier, et Philippe Duchateau. Alors pourquoi passer nous voir sur le stand du MOTIF? Parce qu'on est cool bien sûr mais aussi parce que nous vous avons réservé plein d'animations.
Suivez l'évènement en direct sur : - Facebook : https://www.facebook.com/labourdonnaye - Twitter : https://twitter.com/LaBourdonnaye - Google + : https://plus.google.com/+Labourdonnaye/posts - Instagram : https://instagram.com/editions_labourdonnaye/
+ Lire la suite
autres livres classés : thrillerVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Mémorial tour" de Chris Simon.

Qui est Sushi ?

un chien
un chat
un poisson

10 questions
0 lecteurs ont répondu
Thème : Mémorial Tour de Chris SimonCréer un quiz sur ce livre

.. ..