AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782916878430
256 pages
Éditeur : Thierry Souccar Editions (24/09/2009)

Note moyenne : 4.14/5 (sur 11 notes)
Résumé :
En deux siècles d'histoire, la vaccination a connu succès et scandales. Aujourd hui il est bien difficile de savoir si les données scientifiques sont suffisantes pour créer sans cesse et sans risque de nouveaux vaccins.

Contrairement aux médicaments, les vaccins sont destinés aux bien-portants pour prévenir une hypothétique maladie. Il semble donc important que chacun connaisse les risques de ces maladies ainsi que ceux induits par les vaccins.
... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
IsabelledlG
  21 décembre 2017
SYNOPSIS : l'histoire du vaccin a commencé il y a près de deux siècles. Depuis les premiers essais jusqu'au 21ème siècle où le vaccin est devenu incontournable et/ou obligatoire, de nombreux scandales ont ébranlé les postulats sur le système immunitaire. Ce livre fait la somme de nombres études et articles pour nous démontrer que peut être les vaccins nous font plus de mal que de bien.
CE LIVRE EST FORT INTERESSANT, et bien documenté. La démonstration est magistrale, et sa lecture laisse un goût aigre… le lobbying pharmaceutique est sans doute en train de rendre malade l'humanité, qui de bonne foi, se laisse vacciner, « antibiotiser », « pilluler »….
5/5
Commenter  J’apprécie          90
gazellll
  16 juillet 2019
Un torchon qui propage les contre-vérités qu'on entend partout chez les complotistes.
Couper un arbre pour imprimer ça, c'est vraiment n'avoir aucun respect pour la nature ! (Les complotistes sont souvent adeptes du "retour au naturel)
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   27 juillet 2014
Il est important de considérer que les microbes ne sont pas nos ennemis, la plupart sont endogènes, c’est-à-dire qu’ils sont présents naturellement dans l’organisme, et participent au maintien de la vie. Il existe davantage de bactéries dans nos intestins que de cellules dans notre corps et sans ces bactéries, nous ne pourrions pas vivre. Ces constituants cellulaires ne sont pas des « agresseurs venus d’ailleurs » et ne cherchent pas à nous attaquer, ils veulent seulement vivre et ne deviennent dangereux par leur prolifération que lorsque notre organisme est en rupture d’équilibre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
rkhettaouirkhettaoui   27 juillet 2014
On peut comparer le système immunitaire à un clavier de piano, on pourrait aussi le comparer à une armée qui se met en marche aussitôt qu’un agresseur apparaît à l’horizon. L’immunité se construit peu à peu, au cours des années, au fur et à mesure qu’elle rencontre des « ennemis », microbes, bactéries et virus des maladies infantiles, ou de simples agressions psychologiques. Ces ennemis sont appelés  « antigènes » et les armes de l’immunité sont nommées  « anticorps ». Chaque antigène donne lieu à la fabrication d’anticorps qui lui sont spécifiques. Une fois que le système immunitaire a produit un type d’anticorps, il le garde en stock au cas où l’antigène se représente.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
rkhettaouirkhettaoui   27 juillet 2014
On s’immisce dans les rapports naturels du système immunitaire avec des virus alors qu’il est parfaitement capable de s’en débarrasser tout seul la plupart du temps, et qu’on remplace une souche par d’autres souches à haut risque cancérigène, ce qui favorise les lésions précancéreuses et les cancers du col de l’utérus. C’est ainsi qu’on risque d’obtenir l’effet inverse de ce qu’on souhaite.
Commenter  J’apprécie          80
rkhettaouirkhettaoui   27 juillet 2014
C’est ainsi que non seulement les mensonges perdurent, mais qu’ils grossissent et se multiplient au fur et à mesure qu’ils sont repris. Des multitudes de mensonges répétés à l’envi sont devenus des dogmes qui déclenchent des crises d’hystérie dès lors qu’on ose les remettre en cause.
Commenter  J’apprécie          80
rkhettaouirkhettaoui   27 juillet 2014
Le tétanos ne menace aucun enfant né d’une mère en bonne santé, dans un pays où l’hygiène n’est pas remise en cause. La maladie n’est pas contagieuse, elle ne se transmet donc pas par contact d’individu à individu, et, contrairement aux autres maladies infantiles, elle n’est pas immunisante.
Commenter  J’apprécie          71

Videos de Sylvie Simon (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sylvie Simon
Médecine alternative=secte?
>Technique (sciences appliquées)>Sciences médicales, médecine>Santé publique et sujets connexes. Médecine préventive (19)
autres livres classés : VaccinsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Ecrivain et malade

Marcel Proust écrivit les derniers volumes de La Recherche dans une chambre obscurcie, tapissée de liège, au milieu des fumigations. Il souffrait

d'agoraphobie
de calculs dans le cosinus
d'asthme
de rhumatismes

10 questions
204 lecteurs ont répondu
Thèmes : maladie , écriture , santéCréer un quiz sur ce livre