AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070306534
Éditeur : Gallimard (06/10/2005)

Note moyenne : 4.18/5 (sur 73 notes)
Résumé :
Dorian et Solyane, frère et sœur jumeaux, vivent une jeunesse dorée entre les murs de la cité de Syrdahar, oasis survivant depuis des temps immémoriaux au milieu des Terres Bleues, un désert infranchissable où règnent la mort et la désolation. Jusqu'au jour où leur don de prémonition leur annonce la destruction imminente de la cité. Alors contraints de fuir, les deux enfants vont devoir traverser les Terres Bleues, première étape sur le chemin de la formidable avent... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
Apophis
  13 janvier 2016
Le chef-d'oeuvre méconnu de la science-fantasy française
Flash-back. Seconde moitié des années 90 (me souviens plus de la date exacte). A la fin d'un TP de chimie quelconque (on doit en étudier cinq types différents dans ma fac), deux de mes camarades de promo (un couple) viennent me voir, très excités, avec un ENORME livre à la main. Ils tiennent ab-so-lu-ment à me le prêter, parce que « c'est encore mieux que le Seigneur des anneaux ! ». Je suis sceptique, je sais très bien qu'ils manquent de références, n'ayant lu QUE le SdA en fantasy justement, et qu'elle a tendance à s'enthousiasmer très facilement. La couverture très roman sentimental, la quatrième, l'éditeur de l'édition en question (Editions du Rocher, pas un spécialiste reconnu de Fantasy, donc), bref rien ne m'inspire particulièrement confiance non plus. Je crains fort de tomber sur une fantasy de bas étage et devoir me taper les plus de 800 pages pour rien ou pas grand-chose. Mais bon, parce que le geste est amical, je le prends.
Vous savez quoi ? Ils avaient raison. Enfin presque. On ne va quand-même pas dire que c'est « mieux que le Seigneur des Anneaux », mais c'est quand-même à lire. Vraiment. Pour moi, ça fait partie de ces chefs-d'oeuvre méconnus, voire quasiment inconnus, qui n'auront jamais l'aura du Trône de Fer ou d'Hyperion, mais qui, pourtant, n'ont pas à rougir face à eux en termes de qualité. On peut aussi citer Replay de Ken Grimwood ou l'incroyable Inexistence de David Zindell, un des livres de SF les plus visionnaires, riches et hard-SF qu'il m'ait été donné de lire.
Voilà pourquoi c'est intéressant : attention, je préviens, il y a du spoiler (un peu, sur la nature de l'univers du roman) :
Outre l'univers, relativement original et sans conteste plaisant, c'est le style, très prenant et extrêmement immersif, qui donne son intérêt à ce roman. On est happé dedans, on ne peut plus en sortir. le livre est énorme, mais on le dévore, et une fois fini, on en redemande (sauf que… enfin voyez plus loin quand-même…).
L'intérêt tient aussi aux deux personnages principaux et à leur relation très, très particulière. Ils sont frère et soeur (faux-jumeaux), mais ils sont déchirés par une attirance (romantique mais aussi sexuelle, il faut dire les choses clairement) irrésistible. Etant donné que ce sont deux êtres admirables, hors-normes (si vous saviez à quel point…), ils résistent à cette attraction contre-nature, ils se marient, s'évitent, bref… Cette relation complexe est le moteur du roman, et sa nature réelle, la révélation finale, sa grande réussite. Sous la plume d'un autre auteur, tout cela aurait pu être carrément glauque, mais chez Simonay, c'est traité avec une grande délicatesse, bref comme le disait un célèbre animateur de radio pour djeun's à l'époque de mes études universitaires, « ce n'est pas sale ». C'est même une très belle histoire, contée avec beaucoup de sensibilité.
A noter également un fort aspect initiatique dans l'intrigue, surtout au début mais ça se poursuit plus ou moins jusqu'à la fin (ENORME révélation finale !).
Bon, donc l'univers est intéressant (à défaut d'être complètement original), les personnages fascinants, l'écriture prenante, donc ce livre n'a que des qualités ? Eh ben non. Les deux personnages principaux sont certes attachants et tout et tout, mais ils sont aussi un peu énervants, surtout Dorian, qui tient du surhomme à qui tout ou quasiment réussit (et même Solyane fait très Vierge Marie et peut agacer). Certes, la fin expliquera beaucoup de choses, mais vous serez peut-être un certain nombre à grincer des dents.
De plus, les personnages secondaires sont un peu transparents, et ce qui fait d'une bonne histoire une GRANDE histoire, à savoir un ennemi crédible et charismatique, est également un peu caricatural ou sans grande consistance.
Enfin, certains pourront trouver le rythme fluctuant, avec de très gros pics d'intérêt mais aussi des longueurs ou des scènes dispensables (ça dépasse les 800 pages après tout). Ça n'a pas été mon cas, mais bon je suis bon public on va dire.
EN RÉSUMÉ
Un très bon roman de science-fantasy à la française, inspiré par Moorcock mais avec son identité propre. Un monde riche, une belle histoire, deux beaux personnages principaux, une écriture prenante, mais des personnages secondaires et des antagonistes fades, et quelques longueurs sans doute pour la plupart d'entre vous. Mais dans l'ensemble, une histoire riche et cohérente, à fortement conseiller. Attention toutefois, si vous n'aimez pas les héros qui tiennent du surhomme à qui tout réussit, c'est un peu le cas ici. de plus, ce n'est pas à mettre entre toutes les mains, le coeur de l'intrigue est quand-même une envie d'inceste entre deux faux-jumeaux (même si c'est en fait beaucoup plus compliqué que ça).
Pour info, il y a une préquelle et deux suites : la préquelle est fort recommandable, sans atteindre le niveau de ce tome 1; le tome 2 est relativement correct, mais le tome 3 est franchement dispensable.
Lien : https://lecultedapophis.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
kllouche
  14 octobre 2014
Les livres achetés au hasard du rayon d'une librairie se révèlent souvent aussi bons (si ce n'est meilleurs) que les romans ovationnés par la presse ou les blogueurs. Voilà une leçon que m'aura rappelé la lecture de Phénix, premier tome de la trilogie du même nom. Pavé de plus de 800 pages, ce livre mêlant SF et fantasy, magie, amour interdit et aventure m'a totalement conquise au fil des pages.
Des jumeaux, un frère, Dorian, et sa soeur, Solyane, voient le monde s'écrouler quand la ville dans laquelle ils ont toujours vécu est détruite. Cette destruction s'accompagne de révélations quand à leur naissance. Obligés de se bâtir une nouvelle vie à partir de rien, ils vont grandir sous une identité toute neuve. Ces caméléons s'interrogent néanmoins toujours beaucoup quant aux secrets qui les entourent. L'enlèvement de Solyane fait l'effet d'élément déclencheur: il pourrait bien permettre à Dorian de faire quelques découvertes stupéfiantes !

Point de fées, d'elfes et d'ogres dans ce roman, tous (à l'exception d'un ou deux monstres marins) (et des dieux) sont humains. C'est original pour un univers de fantasy et en même temps rafraichissant. Les aspects de science-fiction n'interviennent vraiment qu'à la fin mais ont été très bien amenés. Néanmoins, il y a de nombreux événements qui font référence au contexte politico-social des années 80, quand le roman a été écrit (comme l'idée de destruction massive). Les préoccupations de l'époque ne sont plus les mêmes aujourd'hui et j'ai ressenti une certaine distance à ce niveau.
Dans le détail, les premiers chapitres sont très intrigants et donnent vraiment envie de percer le mystère qui entoure ces deux enfants. Très tôt, les premiers indices tombent et mettent le lecteur sur la piste. Et même si assez rapidement l'on peut faire des connections, cela n'empêche pas de vouloir tout démêler! Il n'y a bien que la traversée de la Médhelenie qui ralentie l'avancée de l'histoire. En effet, même s'il y a de nombreuses péripéties, ces dernières donnent l'impression de rallonger un peu trop une aventure qui aurait pu être écourtée et en aurait été moins redondante.
De plus, dans Phénix, les deux héros sont des jumeaux. Il est étrange de constater à quel point leur nom d'emprunt même (Arnaud et Isabelle) ne collent pas à leur personne. D'abord, ils ne semblent pas appartenir à un univers de fantasy. Puis, ils ne reflètent pas leur caractère divin. Ce qui est sacré chez ces personnages est comme annihilé par leur personnalité et par la voie qui est la leur à partir du moment où ils sont recueillis par Czarthoz, comte de Gwondaleya. Ils sont comme dédoublés: d'un côté les petits bourgeois, de l'autre les réincarnations royales. Je ne cacherai pas avoir été impressionnée par autant de travail sur les personnages. L'auteur a vraiment été au fond des choses.
Alors si je devais résumer ce que j'ai pensé de ce premier tome, je dirais que Bernard Simonay m'a impressionnée par la qualité de l'intrigue et la caractérisation des héros. Il manque cependant quelques elfes et quelques dragons pour que la magie, omniprésente dans ce roman, opère totalement avec moi. Je lirai la suite sans aucun doute. Je n'en ai pas terminé avec Solyane et Dorian. Et il semble bien que l'auteur est encore plein de chose à raconter à leur sujet !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
brigittelascombe
  23 août 2012
Alors que le monde a été réduit, suite à un horrible cataclysme "le jour du soleil", à "un désert de mort, hostile, mystérieux,infranchissable" surnommé "les Terres bleues", les jumeaux Dorian et Solyane, enfants princiers du paradisiaque Syrdahar, apprennent qu'il existe d'autres régions protégées et qu'ils doivent rejoindre Cybernia pour découvrir le secret de leur naissance.
Phénix, tome 1 du cycle Phénix, est un roman de science fiction et d'aventures, qui se déroule au XXII° siècle. le talent de l'imaginatif romancier Bernard Simonay est d'avoir crée un monde du futur à l'ambiance moyenâgeuse, au vocabulaire (inventé), aux animaux mutants fantastiques et aux personnages dotés de pouvoirs surnaturels (ex: Dorian est télépathe et sa soeur a des visions).
Les forces du bien et du mal vont s'affronter, d'où l'intrigue et l'intérêt du lecteur constamment relancés.D'abord internes,puisque ces frères et soeurs, à "l'amour absolu" désirent transgresser les interdits. Puis externes, vu les ennemis de toutes sortes à affronter (épreuves initiatiques,guerre,violence,monstres,désespoir...).
La prédiction d'une vielle sorcière se réalisera-t-elle? Qui sont-ils vraiment? Sont-ils réellement maudits? Et ces étranges bagues données par leur mère?
Beaucoup de suspense et surtout d'action!
On comprend aisément que Phénix (comme La porte de bronze) ait obtenu le prix Julia-Verlanger.
A suivre avec Graal et La malédiction de la licorne!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
lael8
  15 décembre 2010
Autant l'histoire n'est pas banale et fait preuve d'une originalité prenante, autant la forme se cantonne à un pseudo conte du graal revisité SF...
La structure de l'histoire laisse vraiment à désirer, le fil de l'intrigue semble faire des crochets en arrières, se multiplier, faire des détours surprenants... L'auteur semble indécis à prendre un point de vue d'un personnage, et passe bcp du coq à l'âne. le début du roman se centre sur Solyane, la belle jeune fille douée de prémonition, puis part sur son frère jumeau Dorian, le fier chevalier aux pouvoirs incroyables... et là les batailles mettent sa soeur plus qu'en retrait d'une façon très surprenante. Ce qui ne veut pas dire que leur relation fusionnelle n'est pas très bien retracée, mais on note un glissement du roman d'aventure à l'épopée de façon assez déstabilisante.
Dorian apparaît comme un Perceval moderne... mais en plus intelligent grand heureusement ! Ses aventures chevaleresques coulent bien, on se prend au jeu, mais à la longue on regrette que cette épopée prenne le pas sur l'intrigue de départ.
Quand au style même de l'écriture... Cela coule bien mais on fait vite une overdose des mots nouveaux. L'auteur s'y est donné à coeur joie ! Autant on peut le féliciter pour les expressions de salutations ou certains mots bien particulier, autant on peut le blâmer de manquer d'inspiration à vouloir à tout prix reprendre les noms des pays et régions en les rendant plus SF. Nogafrika pour l'afrique, Europannia pour l'Europe... Ou encore un type de fusil nommé gonn... cela rapelle furieusement un "gun" vous ne trouvez pas ? Et Lionorse pour un animal issu d'un croisement lion/cheval... lion-horse ?!
Alors oui pour l'histoire de base, oui pour l'épopée, oui pour la relation des jumeaux, mais diantre non pour la structure du récit et cette folie des mots inutiles !
ps : le début est trop court et faut s'accrocher... deux pages pour un chapitre c'est n'importe quoi !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Sallia
  27 janvier 2018
Il est de ces livres qui vous marquent à jamais... Phénix en fait partie ! Si je ne devais garder qu'un roman, ce serait celui-là.
Je suis tombée dessus à 16 ans, dans une bibliothèque, et ce livre a été une véritable révélation. Je l'ai relu quatre ou cinq fois depuis, toujours avec autant de plaisir !
Bernard Simonay a su créer un véritable chef d'oeuvre à la frontière entre littérature fantasy et science-fiction.
L'histoire : une épopée incroyable qui nous fait suivre le destin de Dorian et Solyane, deux enfants hors du commun dotés de pouvoirs mystérieux et puissants.
Déjà, cette histoire est très complète, prenante, et les personnages sont profonds et attachants. Mais en plus de cela, l'écriture elle-même est remarquable.
Bernard SImonay a su créer un univers extrêmement riche, à la fois complexe et accessible, dans lequel il est capable d'expliquer et de justifier le moindre détail. de nombreux sujets en liens avec notre vie (à nous, lecteurs) et l'actualité sont subtilement évoqués et amènent à la réflexion. La langue est belle, travaillée et très agréable à lire. On est loin de la saga SF commerciale : il y a ici un véritable talent littéraire !
Les deux autres tomes de la trilogie sont aussi réussis, mais je dois avouer que j'ai un petit plus pour ce premier volume qui est une entrée dans l'univers.
Je recommande vivement et notamment à ceux qui pensent que SF et fantasy ne sont pas de la "vraie" littérature !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
Acerola13Acerola13   25 août 2012
L'homme disparut presque totalement de la surface du monde. Les survivants et leurs descendants connurent le chaos. La faim et la misère les ravalèrent peu à peu au rang des bêtes sauvages. La nuit avait étendu ses ailes immenses sur le monde. Puis les dieux prirent les hommes en pitié. Ils leur refusèrent la lumière de leur présence mais confièrent à certains d'entre eux la tâche de relever la civilisation. A ces privilégiés ils confièrent une partie de la connaissance dont ils devaient garder les secrets. Ces privilégiés prirent le nom d'amanes. Seuls depuis des temps immémoriaux ils ont eu accès à la connaissance. » « Ainsi parle le livre de Thallan
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Acerola13Acerola13   25 août 2012
Il aimait les armes et le combat, elle aimait la musique et la peinture. Tandis qu'il maniait le sabre ou la lance, elle jouait de la thamys, sorte de harpe à vingt-neuf cordes dont elle tirait des mélodies aériennes et cristallines que nul ne pouvait imiter à Syrdahar. Une très grande tendresse unissait le frère et la sœur. Entre eux, les mots se révélaient souvent inutiles. Ils disposaient d'un moyen de communication beaucoup plus puissant. Les nobles, les chevaliers, se différenciaient des autres, les sapienniens, par le shod'l loer. C'était une faculté mentale qui permettait de deviner l'état d'esprit de son interlocuteur. Les deux enfants possédaient une forme de shod'l loer beaucoup plus évoluée, la télépathie. Ainsi se transmettaient-ils leurs sentiments et leurs émotions à l'état pur, dégagés de la déformation apportée par les mots
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Acerola13Acerola13   25 août 2012
Un éclair déchira la nuit de sa lueur aveuglante, loin au-dessus des Terres Bleues. Solyane redoutait que l'orage d'une violence exceptionnelle ne parvînt à franchir la barrière de la Ceinture. Il aurait pu alors déferler sur Syrdahar. Elle le redoutait, et l'espérait à la fois. Frissonnante, elle passa un bras autour de la taille du jeune garçon. Debout sur la terrasse qui longeait la chambre de Solyane, ils contemplaient l'horizon tourmenté. Soudain intriguée par le cheminement mental de son frère, la fillette leva les yeux vers lui. Se glissant dans ses pensées, elle déclara doucement: - Sans doute n'y a-t-il rien! - Je ne le crois pas! Les Terres Bleues ne peuvent pas être infinies! - Comment peux-tu affirmer cela?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
brigittelascombebrigittelascombe   23 août 2012
Ne laisse jamais la haine envahir ton coeur, Dorian.La vengeance est un poison stérile.Elle te détruira.Tu dois te situer au-dessus d'elle.
Commenter  J’apprécie          30
brigittelascombebrigittelascombe   23 août 2012
Il se pencha sur elle et l'enlaça.L'amour était le meilleur filtre d'oubli.
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Bernard Simonay (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Bernard Simonay
Va chercher bonheur plus bas :D - La vidéo en HD c'est encore mieux.
------------------------------------------------------------------
Découpage de la vidéo : * La partie roman : 1.40
Le book haul sur mon blog : http://bloggalleane.blogspot.fr/2016/01/book-haul-decembre-2015.html
------------------------------------------------------------------
Récapitulatif des livres cités Mangas : ? Sword Art Online Progressive, tome 3 de Reki Kawahara ? Shirayuki aux cheveux rouges, tome 9 de Sorata Akiduki ? Daytime Shooting Stars, tome 4 de Mika Yamamori
Romans : ? le journal intime de Marie-Cool D'india Desjardins ? le dernier royaume, tome 1 : Les cendres d'Auranos de Morgan Rhodes ? Les chroniques de Wildwood, tome 2 et 3 de Colin Meloy ? La célibataire d'India Desjardins et Magali Foutrier ? Phobos, tome 2 de Victor Diwen ? Fermez les yeux de C.J. Cooper : http://www.amazon.fr/Fermez-yeux-C-J-COOPER/dp/2253107743/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1452351801&sr=8-1&keywords=fermez+les+yeux ? le trône de fer, l'intégrale 5 de Georges R. R. Martin ? La protégée de l'apothicaire de Stéphanie Tréteault ? Les lieux sombres de Gillian Flynn ? le bonheur côté pile de Seré Prince Alverson ? Lueur de feu, tome 2 : Soeurs rivales de Sophie Jordan ? La guerre des volcans de Bernard Simonay
------------------------------------------------------------------
Mon blog : http://bloggalleane.blogspot.fr/ Ma page FB : https://www.facebook.com/pages/Le-blog-de-Galleane/137798319627169?ref=hl Twitter : https://twitter.com/GalleaneL Instagram : http://instagram.com/galleane
----------------------------------------­­-------------------
Ma wish-list amazon (aucune adresse n'y est associée) : http://www.amazon.fr/registry/wishlist/I3EDLGFMHCOZ Ma wish list sur LA : http://www.livraddict.com/profil/galleane/?goto=wishlist
----------------------------------------­­-------------------
Musique d'introduction : Réflection (Mulan)
+ Lire la suite
autres livres classés : incesteVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
2531 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre
.. ..