AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782259221368
288 pages
Éditeur : Plon (22/08/2013)

Note moyenne : 2.88/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Milena et Louis se sont aimés au lycée, puis perdus de vue. Ils se retrouvent longtemps après, à l’occasion d’un Salon du Livre : Louis, devenu anthropologue, est l’auteur d’un livre provocant sur la sexualité et ses origines mammifères ; Milena est libraire. Tandis que se déroule la comédie littéraire, ils entreprennent de se raconter leur vie et de tout se dire : leurs pensées intimes, leurs désirs, leurs secrets…

Pour elle, un départ outre-atlantiq... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
zabeth55
  10 mars 2017
Après un début mitigé, ma lecture s'est terminée sur une note plus positive.
Louis, écrivain et anthropologue, se rend à un salon du livre où il retrouve Miléna, son amour de jeunesse il y a plus de vingt ans.
Et chacun se raconte à l'autre, raconte les vingt ans qui se sont écoulés depuis leur séparation.
Louis m'a d'abord fort agacée. Prétentieux, sûr de lui……
Puis, petit à petit, ses faiblesses l'humanisent.
Miléna, plus fragile, spectatrice de sa vie est très attachante.
C'est une réflexion, sur l'amour, sur la sexualité, menée avec intelligence et un style agréable.
Commenter  J’apprécie          160
Vie27
  03 août 2013
Beau roman sur un sujet qui a fait et fera couler encore beaucoup d'encre ou comment homme et femme agissent, réagissent et interagissent face à l'amour.
Traité sous l'angle anthropologique des sentiments, le rapprochement des égos qui meurent de ne pas être aimés et en crèvent d'aimer…
Belle découverte de la prochaine rentrée littéraire !
Commenter  J’apprécie          50
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
Vie27Vie27   03 août 2013

Longtemps, la chair fut péché. Pendant des millénaires, les rois, les prêtres, les maris ont obstinément contrôlé les corps et la sexualité. En Occident, il a fallu des siècles, et tant de souffrances, tant de sang, pour desserrer le carcan des Etats et des religions, et imposer enfin le droit au plaisir et à l’amour.
Aujourd’hui, nous pouvons enfin faire l’amour sans procréer, procréer sans faire l’amour, et donner libre cours à notre désir. Pourtant, comme les hommes et les femmes d’antan, nous recherchons fébrilement le Graal, le grand amour, vrai, intense, et si possible durable. Comme chez Platon, nous sommes toujours en quête de notre autre moitié.
Alors nous errons, résignés, prisonniers de nos rêves inconciliables, ballotés entre notre soif d’absolu et l’appel récurrent de notre corps animal, entre la douceur qui nous fascine et le plaisir qui nous tue.
Louis Farrell – La Malédiction mammifère
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Vie27Vie27   20 juillet 2013
Croire à l'amour... Était-ce donc une religion ? Fallait-il avoir la foi ? Un jour, un journaliste l'avait surnommé "l'anthropologue de l'amour", et il en avait été flatté. cela faisait des années qu'il sillonnait la planète pour tenter d'établir l'origine des sentiments. Les Neandertal connaissaient-ils déjà la palette des émotions ? Comment était-on passé du rut simiesque à une étreinte plus subtile ? Qui, le premier, était sorti de sa gangue animale ? Qui avait tenté un geste tendre, une caresse inédite, un baiser, avant de découvrir l'empathie, l'affection, l'attachement ? Qui avait inventé l'amour ? C'est un beau sujet de recherche ! se disait-on souvent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Vie27Vie27   21 juillet 2013
A l'origine, le plaisir, c'est l'appât, une ruse de l'évolution qui incite les mammifères à procréer à certains moments favorables pour perpétuer l'espèce. Chez nous, les humains, le désir est permanent. C'est ce qui nous a fait progresser : comme ils ne pouvaient sauter les uns sur les autres en continuation, nos ancêtres Homo sapiens ont bien été obligés de refréner leur pulsion, de la transcender en somme. Ils ont mis le corps convoité à distance, ils l'ont magnifié, érotisé... Le sentiment amoureux est sans doute né de ce désir contenu et pacifié. Peut-être aussi l'art, la culture... En quelque sorte, nous sommes les enfants du désir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Vie27Vie27   20 juillet 2013
En temps de guerre, le viol suit systématiquement la conquête, la femme est le deuxième territoire à envahir.

En temps de paix, ce sont les bonnes vieilles croyances religieuses que l'on va chercher. Voiles-moi ces jambes, ce ventre, ces seins, ce visage, enveloppez-moi ce beau corps de femme, ma propriété, pour que je puisse en jouir en exclusivité ! Ce n'est pas moi qui l'exige, mais Lui, là-haut (gloire à Lui !), dans Son infinie sagesse... Comme c'est commode !

Quant à elles, les pauvres, prises dans le filet des interdits sans cesse réinventés, elles se désolent ou s'en accommodent, se lovent sur les poitrines velues et se prêtent au rituel ancestral en tentant de dérober au passage une parcelle de plaisir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Vie27Vie27   03 août 2013
Regarde, chaque vague suit toujours le même chemin, elle remplit les mêmes creux, les mêmes fissures, et, ce faisant, elle les creuse davantage. Il y a donc une sorte d’inclination immuable qui renforce de manière inéluctable les petites tendances. C’est ce que j’appelle la théorie du renforcement.
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Dominique Simonnet (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Dominique Simonnet
La statue de la Liberté (1886) | Au cœur de l’histoire | Europe 1
autres livres classés : librairesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3730 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre