AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de nameless


nameless
  28 mars 2014
Je vole quelques phrases pondues par le Canard enchaîné du mercredi 26.03.14, en espérant qu'il ne m'enverra pas un violent "pan sur le bec" pour mon copié-collé, mais j'ai confiance, car rien ne pouvait être mieux dit que par cet irrévérencieux anatidé, dont je ne revendique pas la maternité de ses coins-coins tellement salutaires :

"Dominique Simonnot a retrouvé les survivants de cette grande grève. de Bully-les-Mines à Méricourt en passant par Mazingarbe, elle a recueilli les témoignages sur cette condition prolo qui paraît aujourd'hui dater des galères. Toutes-puissantes, les Houillères contrôlaient toute la vie, de la naissance au cimetière, matin et soir, jour et nuit. Jusqu'à la fin des années 30, dès que le soleil tombait, "le coron était cadenassé, jusqu'à la dernière rue. Personne ne pouvait en sortir". En képi et uniforme, les gardes étaient là pour surveiller et punir". (Frédéric Pagès, journaliste au Canard enchaîné)

Je précise les origines polaks de mes parents, immigrés, dans un pays de terrils.
Commenter  J’apprécie          50



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (5)voir plus