Accueil Mes livres Ajouter des livres
Découvrir
Livres Auteurs Lecteurs Critiques Citations Listes Quiz Groupes Questions Prix Babelio
EAN : 9782344012376
48 pages
Glénat (07/03/2018)
3.24/5   17 notes
Résumé :
Impitoyables, mais pour la bonne cause !
Fin du XIXe siècle. Alors que Paris a encore du mal à cicatriser des plaies de la Commune, un attentat se prépare contre l'écrivain Émile Zola. Son crime ? Avoir osé défendre le capitaine Alfred Dreyfus dans son célèbre texte « J'accuse ». Heureusement pour lui, dans cette Europe secouée par le fascisme, l'antisémitisme et les débuts de l'anarchisme, un groupe secret de marginaux lutte pour défendre les victimes des p... > Voir plus
Acheter ce livre sur

Lireka Fnac Amazon Rakuten Cultura
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Pixie-Flore
  23 décembre 2019
Le groupe Prospero s'est donné comme mission de mettre hors d'état de nuire les haineux de tous bords. En pleine affaire Dreyfus, ce n'est pas ce qui manque. Mais qu'à cela ne tienne : ce sera oeil pour oeil, dent pour dent.
J'ai trouvé ce premier tome de la série assez moyen. L'histoire entre dans le vif de l'action dès le départ mais ça n'a pas pris avec moi. Tout va trop vite, Noël Simsolo et Olivier Balez ne prennent pas vraiment le temps de poser leur contexte et leurs personnages. Les affrontements s'enchaînent sans préparation et avec un peu trop de facilité.
Commenter   J’apprécie          7 0
Erik_
  30 octobre 2020
J'avoue avoir moyennement apprécié mais tout n'est pas à jeter à commencer par le contexte historique de cette fin de XIXème siècle. Il est question d'une montée des nationalismes, du racisme et de l'antisémitisme. le groupe Prospero est composé de quatre femmes de couleur qui vont jouer les vengeresses dans une France divisée par la célèbre affaire Dreyfus.
Les méchants sont les nobles, les capitalistes, les racistes. Il y a de quoi faire pour ce groupe qui connait des succès et parfois des loupés. On espère qu'elles termineront le travail dans le second tome qui clôturera la série.
Dommage que cela soit si manichéen et si rectiligne. En plus, c'est de la ligne claire pur jus. Mais bon, il faut se faire une raison.
Commenter   J’apprécie          3 0
Bibeli
  17 mai 2018
Nous sommes à la fin du 19ème siècle, en Europe. le racisme et l'antisémitisme sont d'actualité et des groupes en faisant l'apologie se forment. Dans ce contexte, le groupe Prospero s'est donné pour but de faire justice aux victimes de ces extrémismes.
Une bande dessinée assez exigeante qui s'ancre dans la réalité historique : on y croise notamment Clémenceau et Zola. Elle ne fait pas dans la dentelle : les assoiffés de vengeance rendent la monnaie de leur pièce à ceux qui ont pulvérisé leur vie. La mise en page, avec les marges blanches entre chaque vignette est soignée, ainsi que les illustrations. Et quelle ambiance... A suivre !
Commenter   J’apprécie          3 0
Titteuf
  04 septembre 2019
Voici une bande dessinée qui se lit aisément.
L'intrigue est captivante.
Je trouve néanmoins qu'il manque des rebondissements. C'est un peu trop convenu pour moi.
Néanmoins les illustrations apporte une plus-Values au scénario et sont plutôt agréables à regarder.
La fin ne peut que susciter de l'envie chez le lecteur qui attendra avec impatience la suite....
Commenter   J’apprécie          0 0
kerfany54
  07 avril 2020
Une bd très verbeuse , où le texte explique beaucoup, donne énormément de détails pour tenter de dynamiser un scénario très linéaire.
Commenter   J’apprécie          1 0


critiques presse (3)
Actualitte   04 avril 2018
Il y a beaucoup de matière dans cette « Beauté Noire » scénarisée par Noël Simsolo. L'action se déroule à la fin du XIXe siècle, en pleine affaire Dreyfus, alors que la France se déchire autour du procès et que Zola publie dans l'Aurore son puissant réquisitoire, sous le titre « J'accuse ».
Lire la critique sur le site : Actualitte
BoDoi   22 mars 2018
Le trait d’une élégance sans fioritures d’Olivier Balez colle bien à l’esprit de ce début de série, nerveux mais envoûtant, comme si une once de poésie était venue se poser sur un volume au fond bien sombre. Pari réussi, on succombe au charme de cette Beauté noire.
Lire la critique sur le site : BoDoi
Sceneario   02 mars 2018
Le scénario est réellement très prenant, même si je trouve que les personnages manquent quelque peu d'expression, on sent qu'ils ne sont que les pièces d'une machine très efficace qui ne doit pas baisser les bras, quitte à s'effacer devant elle pour être plus efficace !
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
deuxquatredeux deuxquatredeux   10 mars 2018
- Mon cher Lucci, c'est parce que vous êtes Italien que vous me donnez toujours rendez-vous dans des églises ?
- Non, Akira, c'est pour être certain de n'avoir aucun Juif près de moi.
- Votre Jésus-Christ, pourtant...
- Lui, ça ne compte pas. Il est mort. (p. 32)
Commenter   J’apprécie          7 2
Pixie-Flore Pixie-Flore   23 décembre 2019
- Tu l'as vexé.
- Non, seuls les gens qui ont de l'honneur se vexent.

[p42]
Commenter   J’apprécie          2 0
Pixie-Flore Pixie-Flore   23 décembre 2019
La vérité provoque souvent des tempêtes qui évitent les naufrages.

[p25]
Commenter   J’apprécie          1 0
Erik_ Erik_   30 octobre 2020
La beauté est meuble fragile.
Commenter   J’apprécie          0 0

Lire un extrait
Videos de Noël Simsolo (25) Voir plus Ajouter une vidéo
RDV pour parler de Napoléon et de l'adaptation en BD avec Noël Simsolo, Fabrizio Fiorentino et animé par Bruno de la librairie Falba à Toulon!!
autres livres classés : racisme Voir plus
Acheter ce livre sur

Lireka Fnac Amazon Rakuten Cultura