AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Éditeur : L'Herne (17/10/2012)

Note moyenne : 2.8/5 (sur 5 notes)
Résumé :
Adèle, vieille fille juive de Lublin, est depuis son plus jeune âge obsédée par l’élégance, les fioritures, les beaux vêtements, les parfums autant que par d’excessives fourrures et rubans en tous genres. Tout cela en fait une originale irrésistible, la légende extravagante et excentrique de la ville.
La mort approchant, elle répugne à quitter ce monde en se faisant enterrer selon le rite de sa religion, qui impose une stricte modestie, la solution qui lui re... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Lolokili
  13 novembre 2012
Seurpraïze… Cet ouvrage reçu grâce à Masse Critique est en fait une petite nouvelle suivie d'un court essai. Hé j'ai pas dit remboursez hein ? Naaan, je l'ai pas dit ; chouette, ai-je même d'ailleurs réflexionné à l'intérieur de moi-même, ça va être cool pour la critique règlementaire. Mal vu ma fille, c'était sans compter cet affligeant paramètre : je n'ai pas vraiment adhéré au concept. D'où mon absence d'inspiration aisément perceptible ci-après.
Concrètement, cet opuscule des Editions de L'Herne est un séduisant objet (du plus charmant effet au pied du sapin, il n'est jamais trop tôt pour y penser) : mini format, couverture noire chic et sobre, papier d'impression un peu épais et surtout, élégante calligraphie d'un bleu très doux.
« La coquette » (nouvelle parue à l'origine en 1970)
Au grand dam de son entourage, une originale-vieille-coquette-juive-polonaise est obnubilée depuis toujours par sa toilette. Elle poussera le… vice jusqu'à se convertir au catholicisme afin qu'à ses propres obsèques elle puisse encore apparaitre dans ses fastueux atours, idée inenvisageable dans la religion juive.
Bof. Histoire sans grand intérêt, pas plus pour l'anecdote que pour le style plutôt désuet. Qui plus outre, le texte est accompagné d'illustrations un peu naïves pouvant, à mon sens, dérouter un peu plus l'ami lecteur déjà dubitatif quant à la destination de ce livret.
« Langage « indécent » et sexualité en littérature »
Le titre de cet essai, également rédigé dans les années 70, parle de lui-même (qui a dit feignasse ??)
Dix pages sur l'usage des « gros mots » (sic) et l'évocation du sexe dans l'évolution de la littérature contemporaine. D'intéressants parallèles avec la Bible, la Torah ou la Kabbale mais là encore tout est daté et souvent redondant.
Reu-bof.
Inculte que je suis, j'aurais néanmoins appris l'existence d'Isaac Bashevis Singer. Cet auteur polonais naturalisé américain et apparemment mal connu en France a reçu le Prix Nobel de littérature en 1978, quand même.
Mais bon, j'ai pas adhéré, j'ai pas adhéré…

Lien : http://minimalyks.tumblr.com/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
Maldoror
  06 décembre 2012
Ce livre est un peu un OGM de l'édition. En effet :
·        il a le format et le look d'un livre de poche ;
·        sa couverture lui donne un genre intello : sombre et triste, sans image ni photo, avec le nom de l'éditeur, réputé pour sa production intellectualisante, mis très en avant car écrit en plus gros que le titre et que le nom de l'auteur ;
·        son contenu est celui d'un livre pour enfant avec de belles illustrations à l'eau de rose, un beau papier, une belle encre bleue et une histoire gentillette ;
·        un nombre de pages si petit (55) qu'il le met à la portée des plus réfractaires à la lecture ;
·        et donc une épaisseur des plus pratiques, qui permet même de l'offrir par La Poste ;
·        un prix qui est celui d'un livre de poche relativement épais (genre 300 pages) ;
·        son auteur est une valeur sûre (prix Nobel de littérature) ;
·        un contenu hétérogène qui associe une historiette avec un essai de 10 pages, sans autres liens entre eux que leur auteur ;
·        ces textes n'ont pas de caractère inédit ou d'actualité ; ils sont même assez anciens.
 
À quelle niche de marché (à ce niveau-là ce ne peut être qu'une niche) un tel objet hybride correspond-il ? Pour un début de réponse, pensez à ces magasins de cadeaux dans lesquels on va quand on n'a pas d'idée, et dans lesquels on trouve tout et n'importe quoi, qui le plus souvent ne sert pas à grand-chose, qu'on achète rarement pour soi, mais qui présente l'intérêt d'être un tant soit peu beau ou original pour faire de l'effet au moment où on l'offre. Eh bien voilà ! Notre petit livre a pour petit but de jouer le petit rôle du petit (forcément) cadeau sympa à apporter à une petite occasion, petite histoire de ne pas arriver avec ses petites mains vides. Souvenez-vous de Jacques Brel avec ses fleurs périssables et ses bonbons tellement bons qu'ils sont vite boulottés. Eh bien, pour ceux qui ont l'angoisse de l'éphémère, le livre, lui, peut perdurer et même faire l'objet d'une belle dédicace souvenir en prime : "À ma Lulu, ma coquette à moi !!! ;-), de la part de ton Dédé, avec tous mes bisous les plus distingués".

Après avoir discuté mercatique, parlons édition. En dehors d'être hétérogène (voir supra), le choix des textes est également surprenant. En effet, comme ils sont issus de recueils plus complets, pourquoi ne pas avoir repris un échantillon plus important de ces oeuvres ? Réponse : c'est pas le créneau du bouquin (voir supra) !
 
Évoquons maintenant l'aspect littéraire – ce qui va être court, vu la taille du livre –. La nouvelle est sympathique et mignonnette, mais n'a pas un attrait folichon, car elle ne tient pas particulièrement le lecteur en haleine ou ne le fait pas tordre de rire ou ne l'enrichit pas spécialement ou ne présente pas une morale forte ou ne le surprend pas ou... Et ne laisse finalement que faiblement entrevoir l'art de conteur, reconnu à l'auteur ; ce qui est un brin frustrant.
L'essai, dont le genre n'est pas la spécialité de celui-ci, a également un intérêt limité, car la teneur du sujet proposé paraît surannée ; dans le genre "peut-on laisser des livres grossiers ou sexuellement explicites dans les mains des jeunes filles ?". Putain heureusement, l'auteur répond que oui, en s'appuyant même sur la Bible et autres livres religieux. le texte date en effet des années 70 où morale sexuelle et censure étaient des sujets de société prégnants, dont certains aspects sont aujourd'hui dépassés, bordel !
 
Bref, on en veut presque à l'éditeur de proposer un tel livre qui ne permet pas de réellement découvrir l'auteur ou de vraiment s'enrichir de sa lecture. de ce fait, faute de matière, la critique ripe de l'oeuvre à l'ouvrage, d'où il ressort que l'approche de ce projet d'édition semble donc exclusivement marketing. En conclusion : livre à réserver pour un petit cadeau mondain à de vagues relations, éminemment sympathiques au demeurant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
gazelleduplatpays
  06 novembre 2012
Adèle jeune fille juive de la bourgeoisie de Lublin, ne vit que pour sa garde-robe, vêtements, chaussures, et autres fanfreluches... Ainsi passera sa vie, pendant que ses soeurs, ses amies, se marieront, auront des enfants, Adèle, refusera tous les prétendants qui lui seront présentés, et consacrera son existence à courir les tailleurs, les bottiers, les parfumeurs pour assouvir cette passion jusqu'à son dernier souffle.
Cette nouvelle m'a tout d'abord déconcertée, puis très vite, j'ai apprécié le style enlevé, et l'humour qui se dégage de ce récit du fait de l'absurdité de cette vie vouée au paraître. On pourrait tout à fait transposer cette histoire à notre époque de consumérisme effréné. Les dessins qui illustrent ce récit donnent à cette ouvrage un petit côté désuet tout à fait charmant. Je ne connaissais pas I.B. SINGER avant cette lecture, et j'ai très envie de découvrir ses recueils de nouvelles.
Commenter  J’apprécie          101
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
MaldororMaldoror   25 octobre 2012
La science est arrivée à la même conclusion que les cabalistes : l'homme ne peut apprendre à connaître Dieu sans se confronter à Satan.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Isaac Bashevis Singer (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Isaac Bashevis Singer
Vidéo de Isaac Bashevis Singer
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il Juif ?

Oui
Non
Zen
Catholique

10 questions
1129 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre