AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Marie-Pierre Bay (Traducteur)Nili Wachtel (Auteur de la postface, du colophon, etc.)
EAN : 9782070403493
341 pages
Éditeur : Gallimard (27/08/1997)

Note moyenne : 3.8/5 (sur 22 notes)
Résumé :
La porte s'ouvrit et devant nous surgit Miriam. Elle était petite, trop large pour sa taille, la poitrine haute et le visage d'une fille d'à peine plus de seize ans.

Elle avait une expression de gaieté juvénile, pas de maquillage du tout, et ses cheveux châtains coupés court étaient un peu ébouriffés.

Dans ses yeux d'un bleu foncé brillait la joie d'une enfant qui reçoit la visite de grandes personnes...

" A vingt-sept... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
LambertValerie
  15 novembre 2020
Meshugag permet de connaître et d'approcher la littérature yiddish, à mon sens, trop ignorée.
Isaac Bashevis Singer recevra le prix Nobel en 1978 à l'âge de 76 ans.
Meshugag ( en yiddish signifie fou) raconte l'histoire d'un écrivain yiddish mais aussi journaliste qui pour survivre donne des conseils à des auditeurs et rédige un roman feuilleton chaque semaine.
Son public de lecteurs n'est autre que les juifs polonais vivant en Amérique, qui ont échappé de près, bien souvent à l'holocauste.
Isaac Bashevis Singer nous conte avec un humour et aussi parfois avec beaucoup de dérision les souvenirs des shtetl polonais.
Tout un monde disparu, rempli de nostalgie avec l'évocation de bons plats qui réunissaient ses familles d'alors.
Notre écrivain / journaliste est un homme aimé aux multiples conquêtes, un jour, il tombe néanmoins amoureux de Miriam, âgée de 20 ans de plus que lui, qui elle-même est très liée à un homme : Max.
Notre narrateur ne porte pas de jugements, à travers ce triangle amoureux où chacun bizarrement à une vraie place.
Ce qui m'a touché dans ce livre, c'est toutes les questions que se pose le narrateur, sur l'existence de Dieu, sur la filiation, et même sur l'origine du mal.
On apprend que Miriam à été pendant la guerre une kapo et d'une certaine façon une prostituée.
Isaac Bashevis Singer nous plonge dans les conflits, les contradictions à l'intérieur de chacun des trois protagonistes, et par ricochet en nous-mêmes.
Une lecture, pas forcément facile, mais pleine de questionnnemts
À mon sens, mérite un détour de lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          1811
wivin
  04 février 2018
Ce qui m'a intéressée dans ce roman, c'est de partager le quotidien d'immigrés juifs aux États-Unis ayant fui Hitler. J'ai vu de fortes contradictions entre une grande soif de vivre (ils refont leur vie après avoir parfois perdu toute leur famille, certains font fortune, ils s'adaptent à la vie New-Yorkaise) et des élans dépressifs et suicidaires, des cauchemars qui les poursuivent des années après. Pour cela, le personnage de Miriam est très représentatif.
Chez ces protagonistes, il y a aussi une ambivalence par rapport à la culture juive. À la fois ils restent entre juifs, continuent à parler yiddish entre eux, et à la fois ils questionnent l'existence de Dieu, les traditions. Chaque personnage à sa manière place dans sa vie des éléments de traditions et de modernité. Ce ne sont pas les mêmes pour tous et cela cause parfois des situations étranges.
J'ai vu l'émancipation des femmes comme un thème central du roman. Dans un contexte bien plus paternaliste qu'aujourd'hui, les personnages s'interrogent sur le sens de la fidélité et vivent une situation de polyandrie assumée. À un moment le personnage principal, Aaron, dit qu'un homme ne peut se contenter de passer sa vie avec une même femme, tandis qu'une femme ne se satisfait pas d'appartenir à un même homme. Plusieurs fois on retrouve cette notion d'appartenance de la femme à son mari. de même, Miriam est, dans différentes situations, traitée de putain, alors que les hommes ayant plusieurs relations ne sont pas jugés.
À mon sens la quatrième de couverture contient plusieurs erreurs. Max n'a pas eu « l'imprudence » de présenter Aaron à Miriam, il l'a fait consciemment dans le but qu'ils commencent une relation ensemble. Étant donné son âge avancé et ses habitudes libertines, il souhaite que Miriam ait un deuxième homme dans sa vie. Par moment dans ma lecture il m'a semblé qu'il lui choisit l'homme qu'il voudrait être. de même, Miriam n'a pas été déportée en camp. Elle ne semble pas tenter d'oublier son passé, mais plutôt de vivre avec.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
guydeblog
  03 mai 2019
Le rythme est lent. mais le charme agit. Une histoire triste au fond d'une femme dans le gouffre de camps devenue kapo pour vivre encore.peu de sentiments. Beaucoup de déchirures.
Commenter  J’apprécie          10
Marpesse
  09 mars 2019
Abandonné aux 3/4.
Pourtant, pas mal, mais ça traîne en longueur.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
mh17mh17   17 avril 2020
C'était déjà arrivé plus d'une fois : quelqu'un que je croyais mort dans les camps hitlériens surgissait devant moi, vivant et en bonne santé. J'essayais de dissimuler ma surprise. Pourquoi monter tout un mélodrame ou signifier à cette personne que je m'étais résigné à sa disparition ? Mais ce jour de printemps 1952, quand la porte de mon bureau, à la rédaction du quotidien yiddish de New-York, s'ouvrit brusquement et que Max Aberdam apparut, je dus sursauter et pâlir car je l'entendis s'exclamer: " N'aie pas peur ! je ne suis pas rentré de l'Au-delà pour venir t'étrangler ! "
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90

Videos de Isaac Bashevis Singer (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Isaac Bashevis Singer
Commandez les coups de coeur de nos libraires sur filigranes.be !
Les livres dans l'ordre : "Le dernier des Camondo" de Pierre Assouline, Éditions Folio "Les Camondo ou L'éclipse d'une fortune" de Nora Seni et Sophie le Tarnec , Éditions Babel "La rafle des notables" de Anne Sinclair, Éditions Grasset "Pourquoi les Juifs ?" de Marek Halter, Éditions Michel Lafon "Je rêvais de changer le monde" de Marek Halter, Éditions J'ai lu "Ellis Island" de Georges Perec, Éditions POL "Il est de retour"de Timur Vermes, Éditions 10/18 "Le charlatan" de Isaac Bashevis Singer, Éditions Stock "La Source" de James A. Michener, Éditions Robert Laffont
+ Lire la suite
autres livres classés : holocausteVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Dead or Alive ?

Harlan Coben

Alive (vivant)
Dead (mort)

20 questions
1426 lecteurs ont répondu
Thèmes : auteur américain , littérature américaine , états-unisCréer un quiz sur ce livre