AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782234049352
154 pages
Stock (02/03/1998)
3.99/5   58 notes
Résumé :
Voici qu'une fois de plus que débarque sous la plume du magicien Isaac Bashevis Singer une troupe turbulente et haute en couleurs, composée d'étudiants, d'amoureux, de démons, d'acrobates, de poètes, de rabbins et quelques autres venus nous raconter de fantastiques histoires. Ainsi, Shoshe et son mari Shmule-Leibele qui s'aimaient tant et qui moururent - peut-être était-ce de bonheur - un soir de shabbat à Taibele.
Et Yentl, un des plus célèbres personnages d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
mylena
  21 juillet 2021
Ce recueil rassemble des contes et récits, presque tous imprégnés de fantastiques, dans l'esprit de la grande tradition des contes et récits de la culture ashkénaze. J'y ai retrouvé des inspirations proches de celles d'Isaac Babel dans les contes d'Odessa, avec un souci des détails qui nous permettent de nous représenter la vie quotidienne des juifs ashkénazes au début du 20ème siècle. Il y est beaucoup question d'éléments religieux, mais je trouve que le contexte aide bien le profane à comprendre, nul besoin de notes. La première nouvelle, Yentl, est l'histoire d'une jeune fille qui se fait passer pour un garçon pour pouvoir étudier la Torah interdite aux femmes. La suivante, Taibele et son démon, nous permet de découvrir sur un mode mi-fantastique mi-humoristique d'autres aspects des tabous sexuels dans cette culture, ainsi que d'approcher les thèmes du deuil et de la mort qui sont centraux dans les trois suivantes : Esther Kreindel la seconde, La brève journée du vendredi et Un mariage à Brownsville. Au passage nous découvrons toujours la vie quotidienne dans un village, ainsi que l'organisation du shabbat et un mariage dans la communauté juive américaine. le fantastique et le merveilleux ne semblent jamais bien loin. L'avant-dernière nouvelle, Les coureurs, est pour moi la moins réussie, bien que son sujet soit fort intéressant, abordant le sort de quelques juifs de Varsovie qui ont fui la ville au moment de l'arrivée des allemands en 39. Comme dans toutes ces nouvelles l'humour est toujours présent, même pour raconter des événements dramatiques. Quand à la dernière nouvelle, La ligne qui manquait, après tous ces récits teintés de fantastique, c'est un joli clin d'oeil au cartésianisme avec l'explication rationnelle d'un fait énigmatique. L'ensemble était d'une lecture fort agréable et pour moi la découverte d'un auteur dont je ne connaissais que le nom et qui s'est avéré un excellent conteur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
LaMoun
  16 février 2022

Isaac Bashevis Singer prolonge la grande tradition des conteurs yiddishs traditionnels. Écrivain, auteur de romans en yiddish, il reçut à deux reprises le prix Louis Lamed, le National Book Award (ex-aequo avec Thomas Pynchon) en 1974 et finalement le prix Nobel de littérature en 1978 «pour son art de conteur enthousiaste qui, prenant racine dans la culture et les traditions judéo-polonaises, ramène à la vie l'universalité des conditions humaines». Par ses écrits, il a bien aidé bien la profane que je suis à comprendre la culture et la religion juive.
C'est un recueil de contes et récits, plus ou moins fantastiques, de la culture ashkénaze.
La première nouvelle, et de loin ma préférée, Yentl, est l'histoire d'une jeune fille qui se fait passer pour un garçon pour pouvoir étudier la Torah interdite aux femmes. Comment ne pas penser à Barbara Streisand !
Commenter  J’apprécie          144
Mermed
  15 juin 2022
L'auteur yiddish Isaac Bashevis Singer (1902-1991) a rempli sa fiction de démons et de lutins plutôt que de sionistes ou d'antisémites : il estimait que les écrivains pouvaient laisser le monde réel aux politiciens et aux sociologues. La plupart des quelque quatre douzaines d'histoires se déroulent dans l'Europe de l'Est juive avant l'arrivée d'Hitler et de Staline. Parmi leurs protagonistes figurent un boulanger cocu, une écolière travestie et Satan, un narrateur à plusieurs reprises, dont les dupes comprennent un passionné d'écritures précoces convaincu par le christianisme.
Et cela agace le diable 'Si tout va bien, ils te feront pape un jour.'
Singer, (prix Nobel en 1978), a quitté la Pologne pour New York avant la Seconde Guerre mondiale, et les nouvelles ultérieures s'inspirent davantage de la vie littéraire de Brooklyn que du vieux folklore juif.
Alors que l'élément surnaturel s'éloigne, il reste beaucoup de particularités et les choses deviennent encore plus drôles.
L'éditeur d'un magazine demande à un critique grincheux un essai sur les écrivains yiddish et, ce qu'il reçoit , c'est un article sur les chevaux qui plus est bien après la date limite. C'est alors que cet éditeur voit dans les yeux de son patron 'quelque chose comme le chagrin d'un médecin lorsqu'un patient vient se plaindre d'un rhume de cerveau et qu'il s'avère qu'il s'agit d'une tumeur maligne'.
Le style bavard et boutonneux du chanteur ('maintenant écoutez ce qui s'est passé') crépite d'esprit : un personnage apprend tôt dans la vie que 'si l'on voulait être un vrai juif, il n'y avait pas de temps pour autre chose'.
Ce sont des actes inexplicables qui donnent tout leur charme à ces nouvelles.
Dans le Manuscrit, une réfugiée retourne à Varsovie, tenue par les nazis, pour récupérer le brouillon de roman que son amant a laissé derrière lui.
Cela suffirait pour faire une histoire, mais elle revient pour trouver l'auteur au lit avec une autre femme... Bien entendu toute notre sympathie va sa réponse impulsive –
Et l émerveillement devant le talent de Singer emporte tout
Lien : http://holophernes.over-blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
MariePoone
  27 novembre 2016
Isaac Bashevis Singer, prix Nobel de littérature en 1978, a écrit en yiddish, langue orale et dont les premiers écrits sont principalement religieux, afin de ressusciter la grande tradition des contes et récits fantastiques de la culture ashkénaze (judaïsme de l'Europe de l'Est).
Dans ce recueil, Bashevis aborde de nombreux thèmes. Il évoque la vie quotidienne de la communauté juive ashkénaze de la première partie du 20e siècle et se moque de ses moeurs, de sa superstition. Ces récits, alliant le merveilleux et le surnaturel, permettent notamment d'aborder les thèmes tabous de la Mishna (les premières lois juives), dont la sexualité. C'est l'objet d'ailleurs de la première et plus célèbre nouvelle de ce recueil éponyme, Yentl.
Yentl, étudiant en secret avec son père le Talmud dont la lecture est interdite aux femmes, refuse le destin de femme au foyer, quitte son village, se grime en garçon et intègre une Yeshiva (école religieuse). Elle y rencontre Avigdor, dont le mariage a été annulé, et deviennent amis. Ce dernier demande à Anshel (aka Yentl) d'épouser la fiancée dont il est toujours amoureux. Yentl accepte.
Porté à l'écran par Barbra Streisand, cette dernière a transformé cette histoire, qui certes souligne l'absurdité de l'interdiction de l'étude religieuse faite aux femmes, en une espèce de pamphlet féministe assez lourdingue. Bashevis l'a d'ailleurs jugé avec ironie : “Miss Streisand is always present, while poor Yentl is absent.”
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          71
emmadal
  24 mai 2013
J'ai une préférence pour ce livre d'Isaac Bashevis Singer.
Pour une fois l'héroïne est une femme dans Yentl, la nouvelle principale. Ce personnage permet de découvrir ce qu'était de devenir rabbin à cette époque. Il pose les bases de ce que contient de nombreux livres de l'auteur : une hésitation entre la foi, l'instruction et les désirs personnels.
J'ajoute qu'il fait partie des livres que j'aime à offrir aux personnes que j'aime.
Commenter  J’apprécie          100

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
OverTheMoonWithBooksOverTheMoonWithBooks   27 février 2014
"Yentl, tu as l'âme d'un homme.
- Alors, pourquoi suis-je née femme?
- Le Ciel lui-même n'est pas infaillible..."
Commenter  J’apprécie          90
OverTheMoonWithBooksOverTheMoonWithBooks   28 février 2014
Il est un fait incontestable : à défaut de la vérité, les gens avalent n'importe quel mensonge. Quant à la vérité, en règle générale, plus vous la cherchez, moins vous la trouvez.
Commenter  J’apprécie          50
cvd64cvd64   21 avril 2018
comment prendre son destin en main, Yentl veut autre chose que ce que les hommes décident pour les femmes; elle se rend à la Yeshiva grimée en homme pour parfaire son éducation et vivre son désir d'apprendre accompagnée par la mémoire de son père qui a débuté son apprentissage
Commenter  J’apprécie          10
OverTheMoonWithBooksOverTheMoonWithBooks   28 février 2014
Quand on dit "A", "B" suit automatiquement. C'est ainsi que les pensées entraînent des paroles et que les paroles entraînent des actes.
Commenter  J’apprécie          30
cvd64cvd64   21 avril 2018
papa can you ear me ?papa can you see me?
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Isaac Bashevis Singer (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Isaac Bashevis Singer
Commandez les coups de coeur de nos libraires sur filigranes.be !
Les livres dans l'ordre : "Le dernier des Camondo" de Pierre Assouline, Éditions Folio "Les Camondo ou L'éclipse d'une fortune" de Nora Seni et Sophie le Tarnec , Éditions Babel "La rafle des notables" de Anne Sinclair, Éditions Grasset "Pourquoi les Juifs ?" de Marek Halter, Éditions Michel Lafon "Je rêvais de changer le monde" de Marek Halter, Éditions J'ai lu "Ellis Island" de Georges Perec, Éditions POL "Il est de retour"de Timur Vermes, Éditions 10/18 "Le charlatan" de Isaac Bashevis Singer, Éditions Stock "La Source" de James A. Michener, Éditions Robert Laffont
+ Lire la suite
autres livres classés : pologneVoir plus
Notre sélection Littérature étrangère Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il vraiment Juif ?

Oui
Non
Plutôt Zen
Catholique

10 questions
1565 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre