AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Laurence Videloup (Traducteur)
ISBN : 228302448X
Éditeur : Buchet-Chastel (06/01/2011)

Note moyenne : 3.12/5 (sur 17 notes)
Résumé :
Sikh Kirpal Singh revient au Cachemire pour réaliser un repas de noces. A bord du train, en même temps que les paysages défilent, Kip se remémore son passé : la violence des combats, les températures extrêmes, l’univers capiteux des femmes, les mets délicats et épicés de son mentor le chef Kishen et aussi un aprèsmidi inoubliable où une terroriste pakistanaise a changé sa vie…
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
traversay
  28 août 2012
La nostalgie. Que reste t-il d'autre du passé ? Des regrets ? Oui, aussi. Kip, le cuisinier sikh qui raconte sa jeunesse au service d'un général de l'armée indienne dans Chef, se souvient d'une époque bénie et douloureuse, cinq années passées au Cachemire, comme une symphonie inachevée qui l'aura marqué, on le devine, pour le restant de son existence. Ce roman est le premier de Jaspreet Singh, né en Inde et émigré au Canada depuis 20 ans. Son écriture est à la jonction des deux cultures, exubérante et pittoresque pour le côté indien, précise et documentée pour l'aspect nord-américain. Ce n'est pas un livre exceptionnel, mais il est touchant par sa tristesse infinie et son acceptation fataliste des coups du sort. Il y est question de cuisine, de quoi mettre l'eau à la bouche, d'amour, interdit avec "l'ennemie" venue du Pakistan, de beauté, les paysages cachemiris sublimes avec ce glacier de Siachen près duquel il n'est pas rare que le thermomètre descende 50 degrés en dessous de zéro. Et puis, surtout, des souvenirs du cuisinier, on retient le message humaniste, dans le contexte explosif de la révolte du Cachemire pour son indépendance et la guerre réelle ou larvée entre les deux puissances nucléaires qui se narguent : l'Inde et le Pakistan. Jaspreet Singh aime cette terre du Cachemire et ses habitants, frondeurs et doués pour l'humour, et plaide, plus ou moins explicitement, pour qu'on leur accorde la liberté. Au fond, derrière une façade de roman culinaire et sensuel, Chef n'est-il pas, avant toute chose, un livre engagé et politiquement incorrect de Jaspreet Singh vis à vis de son pays d'origine ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Lybertaire
  28 juin 2012
De montagnes et de glaciers, le Cachemire est une région en guerre depuis des temps immémoriaux. Entre l'Inde et le Pakistan, l'Angleterre et la Chine, les hindous et les musulmans, les Cachemiris s'affrontent.
Kirpal, le narrateur, après avoir quitté le Cachemire pendant quatorze ans, y retourne. Son long voyage en train de Delhi à Srinagar est dilaté par les souvenirs qui l'assaillent. Si la trame est conventionnelle, elle permet de cerner les traces du temps et du cancer qui ronge les pensées du sikh.
Alors jeune sikh étranger au pays, il suit le parcours de son père, mort à l'armée sur le glacier de Siachen. Il intègre l'armée en devenant l'assistant du cuisinier du général Kumar, et s'imprègne d'une culture complexe, née des religions, des coutumes et des langues d'un pays déchiré. L'arme nucléaire en place depuis 1998, une sorte de guerre froide, avec exactions, attentats, tortures et propagande, paralyse la région.
Alors que la guerre déverse les corps des hommes des deux camps dans les fleuves glacés du Cachemire, Kirpal découvre l'art culinaire et cherche l'amour des femmes. Aveugle des crimes et des corruptions de ses supérieurs, il enfreint les lois du régiment pour aider Irem, une Pakistanaise en terrain ennemi.
Étranger à la culture occidentale, sans début ni fin, le premier roman de Jaspreet Singh publié par Buchet/Chastel est tantôt hallucinant, tantôt incompris. Ici, ce n'est pas une boucle avec une histoire aboutie, c'est deux récits qui se croisent : celui du passé, le plus fort, le plus violent, et celui du présent, mélancolique et interrogateur. le livre se lit avec une attention constante, semant davantage de questions que de réponses, et garde une part de mystère jusqu'à la fin.
L'honneur, la pudeur, la tolérance, les saveurs et le désir y tiennent une place majeure, mettant au défit l'intelligence : on sent plus qu'on ne voit, on se laisse emporter ; on comprend à demi, on aime à demi.
L'intégralité de la critique sur mon blog :
http://www.bibliolingus.fr/chef-jaspreet-singh-a80136638
Lien : http://www.bibliolingus.fr/c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
CelineCDI
  03 mai 2013
Kip Singh est cuisinier qui vient d'apprendre qu'il est atteint d'une tumeur au cerveau. Dans le même temps, son ancien employeur, général d'armée, lui demande de venir préparer le repas de noces de sa fille. Durant son voyage en train, Kip se souvient de son passé...
Je dois dire que j'ai eu du mal à entrer dans ce roman, pourtant plutôt bien écrit. Et pourtant, l'Inde, la cuisine, que d'atouts qui m'avaient donné envie de me lancer dans cette lecture ! Hélas, j'ai abandonné avant la fin, les allées et venues dans l'histoire de Kip ne m'ont pas touchée, elles m'ont juste fait perdre pied... Ce n'était peut-être pas le moment pour moi...
Commenter  J’apprécie          60
MarieC
  01 juillet 2013
Un très beau roman, tant pour sa description gouteuse de la cuisine indienne que par la découverte qu'il permet d'un monde dont j'ignorais tout... L'histoire est celle d'un cuisinier d'un certain âge, rappelé au Cachemire par son ancien patron, un général indien chez qui il a travaillé à l'âge de 17 ans. le roman est surtout composé de flash back, retraçant l'itinéraire de ce jeune sikh dans l'armée. Il tombe bientôt amoureux de l'"ennemie", une jeune femme pakistanaise rejetée par le fleuve du côté indien de la frontière, et donc considéré comme espionne et emprisonnée. le jeune cuisinier apprend vite qu'il s'agissait d'une tentative de suicide, mais voilà le jeune femme rejetée de part et d'autre... Car le roman est surtout, par petites touches et nombreux personnages interposés, une peinture de la société complexe du Cachemire, dans la zone disputée entre le Pakistan et l'Inde : le mépris et la haine entre hindous et musulmans, le froid... Un monde à découvrir.
Commenter  J’apprécie          40
fran6h
  08 février 2011
Jaspreet Singh nous livre ici un texte à la fois géopolitique par son contexte (le conflit indo-pakistanais au Cachemire) et gastronomique (la cuisine indienne).
Kip, un cuisinier militaire sikh, revient au Cachemire après 14 années d'absence à l'occasion des noces de la fille du général. Pendant le voyage mouvementé depuis Delhi, en train puis en bus, jusqu'au Cachemire, les souvenirs lui reviennent.
Son arrivée comme jeune cuisinier où il travaillait pour Chef Kishen un amoureux de la musique allemande, la gloire de son père héros de l'armée et du glacier de Siachen et des températures extrêmes, Rubiya la fille du général ....
A travers la cuisine, la confection des différents plats au rythme la vie du camp militaire, la présence féminine hante la vie de Chef Kip. Ambiance à la fois suave, délicate et épicée.
Jusqu'au jour où le camp accueillera une prisonnière pakistanaise échouée sur les berges de la rivière. Cette rencontre bouleversera la vie de Kip.
Lien : http://animallecteur.canalbl..
Commenter  J’apprécie          70
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
LybertaireLybertaire   28 juin 2012
Non loin du point, la route grimpe très fort, et à un endroit élevé, tout en pédalant, hors d’haleine, je vis de soudains points de lumière. J’étais le témoin du moment précis où l’on allumait les lumières dans notre pays et dans celui de l’ennemi. L’ennemi allumait les lumières (sur ces montagnes brunes qu’il avait occupées) à l’heure précise où, je m’en rendis compte, nous allumions les nôtres sur nos montagnes. Les deux camps annonçaient la tombée de la nuit au même moment, pensai-je, malgré le décalage horaire. Je m’arrêtais et attendis près de la rambarde un long instant, songeant aux cuisines de chaque côté de la frontière, aux différences culinaires, et aussi à la pluie qui tombait maintenant sur chacun des pays et brouillait de plus en plus les frontières.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
LybertaireLybertaire   28 juin 2012
Idéalement, je voulais devenir un légume. Les légumes ne redoutaient rien. Les carottes baisaient la terre. La vie sexuelle des carottes et des oignons était meilleur que la mienne. Les courgettes faisaient scandaleusement l’amour aux paneer, champignons, ail et tomates. Le basilic se nichait au plus profond de pâtes bien gonflées, aux noms plus sexy que la forme.
Commenter  J’apprécie          10
AtasiAtasi   21 février 2015
Je regarde par la fenêtre. Le train traverse des villages dont je ne connais même pas le nom. Les champs de moutarde, jaunes et ondulants, l'obscurité grandissante me ramènent avec anxiété à l'époque où j'ai démissionné de l'armée. Pourquoi ai-je laissé filer ma vie dans cette mauvaise direction ? Je me surprends sans cesse à me poser cette question.
Commenter  J’apprécie          10
totototo   02 janvier 2015
Non, on ne peut se mentir à soi-même. Tout comme on ne peut se chatouiller.
Commenter  J’apprécie          20
Video de Jaspreet Singh (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jaspreet Singh
Chef de Jaspreet Singh Marque Page 18-02-2011
autres livres classés : cachemireVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr




Quiz Voir plus

La littérature indienne : etes-vous intouchable ?

Quel est le nom de l'ancienne propriétaire de la maison qu'occupe le couple dans "Loin de Chandigarh" de Tarun Tejpal ?

Fizz
Karine
Catherine
Angela

10 questions
79 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature indienne , indeCréer un quiz sur ce livre