AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Ilfioredelmale


Ilfioredelmale
  30 avril 2017
On change un peu (vraiment très légèrement) sur le scénario de la mise en couple car ici : Kaleb et Sahara se connaissent depuis longtemps bien que cette dernière s'en rappelle au fil du tome.

Kaleb est l'un de mes personnages favoris. J'adore sa froideur, son côté glaçon qui rend ses "blagues" particulières, sa manière de menacer de mort avec une amabilité frisant l'insolence qui me fait rire tout le temps (je sais, je sais, je ne suis pas normale). Et puis, son côté dominant à mon plus grand bonheur n'a pas été exacerbé comme les tomes précédents (bien que je ne supporte plus de lire "à moi" et "tu m'appartiens". Au bout de 12 tomes, ça commence à être jus) . Sinon, son côté sociopathe aussi m'a plut : je me fous de tuer des millions de personne si c'est le souhait de celle que j'aime. Il est chou ce type (lol). Et vraiment quand il a dit "je tapisserai les rues de cadavres plutôt que de te faire du mal" c'était magnifique (pour moi).

Etrangement, j'étais fascinée quand sa télékinésie l'échappait juste avec un baiser et que ça fissurait les trucs de chez lui, puis quand il a crée un séisme et des crevasses, j'ai ris. Alala. Tant de passion.

Bon, Sahara, je n'ai pas de sentiment particulier pour elle. Son côté brisé, désespéré qui fait confiance quand même à l'homme le plus dangereux du monde était assez contradictoire mais je ne doute pas que son subconscient l'est reconnu, ce qui explique ceci qui induit cela.

Côté scénario, l'histoire des Psi a bien été traité, comme depuis les 11 précédents et les combats menés aussi démontrent que cela touche bientôt à sa fin. Sur la petite histoire de ce couple par contre, je n'ai pas été plus chamboulée ou emballée que ça. Je savais que les parties "d'horreurs" étaient surtout de la poudre aux yeux. Donc bof.

Mais dans l'ensemble, comparé à mes déceptions précédentes, c'était un bon tome.
Commenter  J’apprécie          10



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox