AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2702431151
Éditeur : Le Masque (14/11/2002)

Note moyenne : 3.96/5 (sur 14 notes)
Résumé :

Octobre 1940. Troppmann, Jack l'Eventreur, Madame Lafarge... tous sagement réunis comme chaque semaine au Vampir's Club, chez la petite fille de Dracula. On fête aujourd'hui l'arrivée d'Adolf Hitler au fauteuil n° 7, en remplacement de Gilles de Rais disparu. Troppmann, du même coup, passe au fauteuil n° 1... Et Troppmann, petit employé consciencieux plus connu sous le nom de Bitchviller, commence à trembler. Il pen... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
koalas
  26 novembre 2014
Bienvenue au Vampir's club!
"Une fois entré dans ce maudit club, on en sort les mains rouges!" Et la tête raccourcie...
Nous sommes en 1940. Depuis plus de 30 ans Bitchviller surnommé Troppmann siège une fois par semaine avec six autres clubmen - Jack l'éventreur, Madame Lafarge, le vampire de Dusseldorf, Landru, Lacenaire, Raskolninov - dans le salon très cosy du Vampir's club tenue et présidé depuis des décennies par la fille puis la petite fille de Dracula.
Mais ce cou(p)-ci ,finit la rigolade, c'est enfin le tour du fauteuil 1 occupé par Bitchviller, petit bureaucrate méticuleux à qui ont donnerait le bon dieu sans confession de commettre un crime sanglant et de finir comme ses prédécesseurs la tête tranchée nette par la guillotine....Forcément, il a les pétoches mais comme il siège dans ce club, il n'a pas vraiment le choix...
Le rituel du Vampir's cub est mécaniquement bien huilé depuis le début du siècle :
Le siège numéro 1 vacant met en branle l'ordre : le 7 passe au 6, le 6 au 5, le 5 au 4 etc.. et l'arrivée d'un petit nouveau, en l'occurrence, un peintre en bâtiment surnommé d'emblée par ses confrères Adolf Hitler va prendre place au siège 7.
Chacun des clubmen vit sa petite vie provinciale en attendant d'occuper la premier fauteuil et d'accomplir l'irréparable tout en sachant que leur l'issue sera forcément fatale...

On aime ou pas les petites touches cyniques du sieur Siniac, son univers fantasque et fantastique, son sens des châtiments et les mauvais tours pervers infligés à ses anti-héros (qui aime bien châtie bien!) mais une chose est sûre, c'est qu'il s'amuse le bougre avec la langue qu'il a bien verte et qu'il cuisine ses personnages aux petits oignons rouge de préférence!
Et moi, la serviette dégagée du cou, les zygomatiques grands ouverts, j'en reprend une louche avec gourmandise et n'en fait qu'une bouchée de ce petit polar fantastique !
Diabolique et infernale la chute finale.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          234
Fortuna
  07 novembre 2015
Quel est ce club mystérieux dirigé par les descendantes du "Vampire", monstre arrêté en 1900 après avoir commis neuf horribles crimes ? Sept fauteuils pour sept adhérents qui s'y succèdent : le numéro 1 accomplit sa mission, disparaît et est remplacé par le numéro 2. Un nouveau numéro 7 est alors convié.
Qu'est-ce qui pousse ces hommes honnêtes et travailleurs à venir siéger dans ce Vampir's club, sous des surnoms de célèbres criminels et à respecter l'effroyable contrat auquel ils se sont engagés ?
Un petit chef d'oeuvre d'humour noir qui nous tient en haleine jusqu'à la fin...
Commenter  J’apprécie          140
HerveSard
  06 février 2011
C'est une sorte de huis-clos, puisque l'essentiel se passe dans une "salle de réunion". La salle de réunion d'un club d'assassins. 7 membres dans le club, et une présidente de mère en fille depuis quelques dizaines d'années. Les règles sont on ne peut plus strictes : les membres sont numérotés de 7 (le dernier arrivé) à 1 (l'assassin) et le n°1 doit tuer quelqu'un qu'on lui désigne. Il le tue, se fait prendre, est condamné et la plupart du temps exécuté. Alors le n°2 prend sa place, le n°3 celle du 2 etc. La 7ième place étant du coup vacante, un nouveau membre arrive et on recommence.
Les membres ont tous des surnoms inspirés de tueurs réels (Jack l'Eventreur, Hitler, etc.). La question que l'on se pose dès le départ est : pourquoi ces gens font-ils ça ? Et qu'est-ce qui les pousse à s'inscrire ? Parce que c'est sûr et certain : ils vont tous finir par se faire condamner, et ils le savent.
Alors mystère. La solution (assez prévisible, mais terriblement crédible) est livrée à la fin.
Un livre atypique, court et prenant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
kaliss
  16 septembre 2017
une bonne idée dévoilée a la toute fin (dure a avoir vous inquietez pas) mais un traitement un peu classique
Commenter  J’apprécie          00
VACHARDTUAPIED
  14 avril 2013
Le préféré de Siniac, le mien également.....
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
jovidalensjovidalens   27 mars 2017
Pourquoi ? Pourquoi, mon Dieu, était-il entré dans ce cluB , ce beau soir de 1932 ?
Pourquoi ?
Il le savait trop bien, hélas, et cela lui donna la chair de poule...
Il en était arrivé là. On lui avait désigné quelqu'un... Quelqu'un à tuer. Les statuts du club exigeaient que tout partant s'en aille les mains rouges.
Pourquoi avait-il haussé les épaules, le jour où la secrétaire-présidente l'avait recruté ?
Pourquoi avait-il souri - d'un air un peu effrayé, du reste - lorsqu'elle lui avait fait part des étranges conditions régissant l'admission au club ?
Pour la simple raison qu'à l'époque, il n'y avait pas cru.
Mais c'était horriblement sérieux. Aujourd'hui, il s'en rendait compte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
koalaskoalas   26 novembre 2014
Nous sommes tous, ici très honnêtes. La ville entière peut en témoigner. Nos voisins, nos amis, nos familles le diront.
- Mais un jour : il faut tuer!
- Pourquoi tout cela, mon Dieu?
- Pour faire plaisir au Vampire, ricana Madame Lafarge.
- Une fois entré dans ce maudit club, on n'en sort que les mains rouges!
Commenter  J’apprécie          100
FortunaFortuna   07 novembre 2015
Pour entrer au Vampir's club, il fallait être fou, car l'on n'en sortait que pour disparaître.
Commenter  J’apprécie          50
autres livres classés : huis-closVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1212 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre