AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Pecosa


Pecosa
  04 juillet 2018
Je ne sais plus qui a écrit que le cynisme n'était rien d'autre que l'art de voir les choses comme elles sont plutôt que comme elles devraient être, mais c'est à cette phrase que je pensais en lisant ce recueil de nouvelles de Siniac. L'écrivain semble avoir toujours aussi peu de foi en l'humanité, et se fait donc plaisir en croquant les travers et les petites bassesses qui conduisent souvent au pire. Cocufiages, vengeances, petits crimes en famille, héritiers potentiels guettant la mort d'un vieux parent, traine-savates alléchés par la vie facile, c'est le festival des macchabées façon Grand-Guignol. Quelle peau de vache ce Siniac! Et comme je le préfère quand il parle des deux guerres, je retiens deux nouvelles en particulier, « L'unijambiste de la côte 284 « , ou la revanche de Fallioux, un poilu normand lassé d'aller au casse-pipe avec ses camarades pendant qu'à l'arrière les pistonnés mènent la belle vie et « Le pétainiste », ou le destin d'Octave Cotrelles, classe 92, qui voue un véritable culte à Pétain depuis la première guerre mondiale et auquel ses héritiers font croire que le maréchal est parti à Londres pour sauver la patrie .
Commenter  J’apprécie          742



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (66)voir plus