AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2749938023
Éditeur : Michel Lafon (25/04/2019)

Note moyenne : 4.14/5 (sur 11 notes)
Résumé :
Amelia et Cate travaillent tous les étés au stand de glaces le plus incontournable de la région. Créé il y a 70 ans par Molly Meade, il est autant réputé pour ses parfums parfaits que pour son équipe exclusivement féminine. Et cette année a une saveur particulière, car Amelia va porter pour la première fois la casquette de manager. Une saveur qui se fait douce-amère lorsque Molly les quitte brusquement, laissant l'avenir de la boutique en suspens.
Grady, son ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
paulinedumont86
  19 août 2019
Si vous recherchez un roman léger, sucré et ensoleillé, ne cherchez plus, vous l'avez trouvé ! Ce roman pour adolescents se prête parfaitement à une lecture paisible les pieds dans l'eau, une glace à la main. Parfait pour la saison !
Amelia a une obsession depuis toute petite : travailler au stand de glaces de Molly Meade, la Meade Creamery. En plus de proposer des glaces artisanales succulentes, Molly n'emploie que de jeunes filles du coin qui, le temps d'un été, se lient d'une amitié à toute épreuve, tout en travaillant en complète autonomie. Quand Amelia commence à y travailler, elle se fait amie avec Cate et sa dévotion au stand est sans faille. Cette année, tout est différent : elle a été désignée manager, alors même qu'elle pensait que ce serait Cate qui tiendrait ce rôle. Elle ne prend pas cela à la légère et se sent investie d'une grande mission : hors de question que quelque chose tourne mal sous sa responsabilité. Mais le premier jour de travail de l'été, jour de l'installation du stand, elle découvre l'irréparable : Molly Meade est décédée, ce qui devrait sonner le glas du stand. Mais quand son petit-neveu Grady, étudiant en commerce, reprend le stand que Molly lui a légué, Amelia ne sait si elle doit se réjouir : le stand va ouvrir, certes, mais un garçon fera partie de l'équipe. Et qu'en est-il de son rôle de manager ? Les ennuis ne font alors que commencer : se retrouver entre Grady et les filles qui ne veulent pas recevoir d'ordres d'un garçon, c'est déjà compliqué, mais quand la glace vient à manquer… les choses se corsent ! le stand tiendra-t-il l'été ?
Si l'histoire est sucrée à souhait, légère et attendue, la lecture de ce roman a été une belle découverte et une très agréable lecture. On y rencontre des personnages attachants, en premier lieu Amelia, si attachée à ce stand de glace et qui s'évertue à la grande incompréhension de ses amies et de sa famille à le sauver. Passionnée et indécise quant à son avenir, elle s'investit de manière inconsidérée pour ce stand qu'elle aime depuis son enfance. Elle a besoin de faire partie de cette famille de jeunes filles, presque prêtes à s'envoler vers l'université, et de s'affirmer en tant que manager. Sa place inconfortable, entre un patron à peine plus âgé qu'elle et bien peu présent au stand et les filles qui veulent leur indépendance, va lui permettre de s'affirmer et de prendre ses propres décisions, en son âme et conscience, en bousculant parfois les uns ou les autres, au grand dam de Cate, qui ne comprend pas son obstination à sauver ce stand, d'autant plus qu'il s'agit de leur dernier été dans le coin.
Grâce au souhait ardent d'Amelia de sauver Meade Creamery, considéré comme le meilleur marchand de glaces de la région et faisant partie intégrante du patrimoine culturel de la ville, c'est aussi tout un pan de l'histoire locale qui s'offre à nous : celle de Molly Meade qui a commencé à fabriquer des glaces pour remonter le moral de ses amies alors que leurs fiancés, frères, amis étaient à la guerre. Ce roman parle donc de transmission, tradition, respect du passé et du patrimoine, thèmes qui lui donnent une nouvelle profondeur, en ne s'arrêtant pas à une simple histoire d'amies et de romance adolescente estivale.
Rencontrer Molly à travers son journal intime, comprendre le jeune Grady dans son obstination à vouloir reprendre le stand et la décision de Molly de le lui léguer, côtoyer les filles Meade et tenter de comprendre Cate, autant de petites intrigues qui rendent plaisantes cette lecture, qui nous entraînent à la suite d'Amelia et nous tiennent en haleine jusqu'au dénouement : Amelia parviendra-t-elle à sauver Meade Creamery ?
Ce roman est plaisant car léger en apparence, mais profond malgré tout. On prend plaisir à découvrir les aventures d'Amelia, jeune fille peu frivole, la tête sur les épaules et qui aime le travail bien fait. Une héroïne comme je ne pensais pas en trouver dans ce type d'histoire, et c'est tant mieux ! Elle donne de la profondeur à une intrigue adolescente qu'on lit d'une traite en rêvant de goûter les quatre parfums de glaces proposés à la Meade Creamery. C'est ensoleillé, savoureux, sucré et pas niais, que demander de plus ?
Lien : https://breveslitteraires.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Jangelis
  11 mai 2019
Une jolie lecture d'été. Que j'ai lue avec grand plaisir.
Pendant une bonne partie du livre, je me suis dit que c'était sympathique, rien d'exceptionnel, mais ça se déguste très agréablement. Et puis un personnage inattendu apparaît, et ça change pas mal de choses, des secrets sont mis au jour (de famille, ou pas). La dernière partie est une belle ode à la liberté de détermination, au féminisme, et en fait, c'est un bien beau texte.
Finalement, je me suis aperçue que je m'étais vraiment attachée aux personnages, et plusieurs jours après ma lecture, elle m'habite encore.
Travailler tout l'été quand on est étudiante, d'accord, ça peut être pas drôle mais obligatoire. Mais s'il s'agit de vendre les meilleures glaces existantes, c'est nettement mieux.
Et quand en plus, ça se passe entre filles, dans un groupe aux traditions festives et bien établies, ça devient le rêve de beaucoup.
Pas tout le monde peut intégrer l'équipe de Meade Creamery. Beaucoup se proposent, peu sont choisies.
Amelia, elle, fait partie déjà des filles Meade Creamery. Et cet été doit être important pour elle : non seulement elle sera responsable de l'équipe, mais elle va y retrouver Cate, sa meilleure amie, son inséparable. Pour leur dernier été avant la séparation vers leurs universités.
Sauf que ... tout va soudain basculer. Et cet été ne sera vraiment pas ce qu'elle en attendait.
S'il peut sembler décevant de prime abord, il va surtout lui permettre de s'affirmer.
Amelia se révèle forte, pleine d'idées et de courage.
J'ai été agacée pendant un moment qu'elle se sente sans cesse en faute, coupable vis à vis de Cate, alors que c'est elle qui sauve tout, et que Cate s'avère odieuse. Je me demandais où était cette amitié à laquelle elle tient tant. Comment peut-on être ami avec quelqu'un d'aussi manipulateur ! Qui joue sur le fait qu'Amelia, malgré toutes ses qualités, soit aussi peu sûre d'elle.
Mais cet été doit marquer la fin d'une époque pour elles, et ça perturbe pas mal.
J'avoue avoir mis la barre un peu haute en ce moment, vus les gros coups de coeur de mes dernières lectures. Mais ce roman est sans doute plus profond qu'il n'y parait d'abord, et surtout, un bon plaisir de lecture.
Je n'ai pas lu La liste, qui semble un livre assez "choc" et je m'étonnais un peu que l'autrice soit passée ensuite sur un roman de pur divertissement, mais en fait, ce n'est pas vraiment le cas, même si c'est une lecture bien agréable et distrayante.
Lien : https://livresjeunessejangel..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Colibrille
  24 juin 2019
"Ne juge pas un livre d'après sa couverture." Combien de fois me suis-je répété cela ? C'est pourtant tentant de se laisser séduire par une jolie couverture et de se détourner d'une autre, sans même avoir pris le temps de lire le résumé au dos. Je n'étais pas franchement emballée à l'idée de lire ce roman ado à la couverture très girly. Pourtant, un petit je-ne-sais-quoi dans le résumé me soufflait qu'il pourrait me surprendre. Et c'est ce qu'il a fait !
Si la couverture fait redouter une intrigue girly et mièvre au point d'en devenir écoeurante, on est pourtant loin de ça. L'histoire se révèle particulièrement prenante, émouvante et sensible. Car "Un été givré", ce n'est pas seulement l'histoire du dernier été d'Amelia au stand de Meade Creamery, c'est un beau portrait de femme ainsi que la transmission d'un patrimoine, d'un savoir.
L'écriture est pleine de sensibilité et décrit avec subtilité les différentes émotions qui s'agitent dans le coeur des personnages. Par son caractère, sa personnalité, sa façon d'être, je me suis sentie extrêmement proche d'Amelia. Je crois que je me suis un peu reconnue en elle, ce qui me l'a rendue tout de suite sympathique. Sa ténacité, sa volonté de donner le meilleur de soi, sa fidélité et son goût pour le travail bien fait en font à mon sens une héroïne bien plus admirable que d'autres qui se contentent de se la jouer cool.
Même d'un point de vue narratif, l'histoire est habilement construite. J'ai adoré découvrir le journal intime de Molly Meade, une femme résolument moderne, en avance sur son temps, de part son indépendance, son envie de vivre sa passion sans restrictions. En refermant le livre, j'ai ressenti une vraie peine en pensant à elle, à l'idée que son personnage soit mort avant même le début du récit. Sa vie mériterait d'être relatée dans un autre roman !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
theannashaw
  07 mai 2019
Cette année je me suis fixé plusieurs objectifs de lecture parmi lesquels faire baisser ma pile à lire, qui ne cesse d'augmenter de manière un peu trop considérable, mais également me remettre à lire en anglais pour ne pas totalement perdre la main. C'est donc dans l'optique de ce second objectif que j'ai entrepris de lire Stay Sweet, le roman de Siobhan Vivian juste avant sa sortie française sous le titre Un été givré.
Dans la petite ville où vit Amelia, être une Meade Girl, soit une des filles travaillant pour le célèbre glacier de la ville, est à la fois un honneur et un privilège. Et cette année est très particulière pour Amelia puisque c'est son quatrième et dernier été au glacier avant son départ pour la fac. Mais ce qui devait être le meilleur été possible menace de tourner au cauchemar quand Molly, l'emblématique propriétaire du glacier, décède et que son petit neveux Grady vient prendre les commandes.
Il y a eu du négatif autant que du positif dans cette lecture. Je vais donc commencer comme toujours par le négatif : j'ai trouvé quelques longueurs à l'histoire mais par dessus tout j'ai détesté le personnage de Cat la meilleure amie d'Amelia que j'ai trouvé franchement égoïste, immature et parfois même cruelle. Elle représente pour moi l'archétype de la meilleure amie maltraitante et un peu garce que je déteste trouver dans mes livres et même si elle se repentit à la fin du livre et fait amende honorable, elle n'en reste pas moins un per- sonnage odieux pendant une bonne partie du roman.
Passons maintenant aux points positifs de l'histoire, à commencer par son ambiance. Je suis une véritable fan des romans estivaux, ces histoires d'été qu'on adore lire au soleil et qui nous donnent inévitablement envie de manger une glace, particulièrement dans ce cas d'ailleurs, ou de boire une boisson bien fraîche. J'ai d'autant plus aimé l'ambiance de ce livre que les descriptions du glacier avec son ambiance bon enfant et son petit côté vintage sont très visuelles et bien décrites. On peu presque sentir l'odeur des cônes en train de cuire et le goût de la glace sur notre langue.
Autre point positif et de taille : le message très girl power enrobé dans cette histoire sucré. Amelia est volontaire, organisée et travaille dur tout au long de l'histoire. Elle recarde également Grady quand le jeune homme dépasse les bornes. On apprécie d'ailleurs particulièrement le fait que ce dernier ne se comporte pas comme un gros macho insupportable en voulant tout régenter et qu'il s'excuse quand il reconnaît avoir fait une erreur ou encore qu'il se plie en quatre pour accéder au mieux au requêtes des employés.
J'ai aimé aussi le parallèle entre la vie d'Amelia et celle de Molly dans les années 1940 que nous découvrons à travers le journal intime de cette dernière, lu par l'héroïne à un moment donné de l'histoire. Une nouvelle fois, le message caché dans cette histoire est très girl power : ne laissez personne décider à votre place de ce que vous êtes ou non capable de faire et de ce que vous avez envie de faire de votre vie et n'oubliez pas que quand on veut, on peut.
Enfin j'ai aimé l'ultime message de cette histoire celui sur le changement. Amelia est terrifiée par ce que cet été signifie, par toutes les dernières fois qu'elle va vivre avant son départ à la fac. Mais ce que le roman lui apprend, et à nous aussi par la même occasion, c'est que si certaines choses tendent à disparaître, d'autres apparaissent aussitôt et que dans la plupart des cas changement n'est pas synonyme de fin mais d'évolution, de modification, parfois pour le pire mais souvent pour le meilleur.
Un roman facile à lire, teinté de messages positifs, d'un fond de romance et de juste ce qu'il faut de déterminant et désinvolte pour en faire une excellente lecture estivale. Attention cependant à vous munir de quelque chose à grignoter avant d'entamer cette lecture, de préférence un bol de votre glace favorite, sans quoi vous vous retrouverez rapidement avec une irrésistible envie de crème glacée qui ne fera qu'augmenter page après page.

Lien : http://mabibliothequerose.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          11
LittleA03
  29 mai 2019
Voilà quelques jours que j'ai terminé ce livre. Depuis je pense, je mange et dors “sorbetière”. Depuis la fin du bouquin, je passe des heures à écumer le BonCoin à la recherche de la parfaite petite machine à fabriquer des glaces. Parce que dans le cas, où vous ne l'auriez pas compris malgré les différents indices ( le titre, la couverture, la sorbetière), cette histoire parle de GLACES, DE CREMES GLACEES. Et elles ont l'air si bonnes que même si actuellement il fait -4 ( Bonjour le réchauffement climatique, bonjour les plastiques qui nagent à la place des poissons dans les océans, pardon… ), on a envie que ces glaces sortent du livre pour les savourer !
Ces glaces sont l'invention de Molly. Enfin, elle n'a pas inventé la glace hein, mais quatre parfums délicieusement exquis dont un avec un ingrédient top secret. Dans les années 1940, après l'entrée en guerre des Etats-Unis, Molly et ses amies décident de se remonter le moral en attendant que leurs fiancés, pères ou frères rentrent. Elles se réunissent régulièrement et un jour la jeune femme commence à faire des délicieuses crèmes glacées pour ses amies. Les douceurs sont si bonnes, que les filles poussent Molly à en vendre. Voilà comment commence l'histoire de “Meade Cremery “.
Depuis chaque été, le stand ouvre ses portes au bord du lac pour deux mois de dégustation et de longues files d'attentes. La particularité de cet endroit ? Les employés sont uniquement des filles. Beaucoup souhaitent y travailler. Voyez-vous là-bas c'est vraiment le job d'été parfait. Les collègues deviennent des amies, le stand est un véritable repère de filles. L'ambiance est à l'image des glaces : parfaite. ( J'aurai 10000 fois préféré travailler dans un endroit comme celui-ci qu'à Intermarché… ! En même temps, la comparaison n'est peut-être pas la bonne. )
Amélia et Cat se sont rencontrées derrière le comptoir. Depuis, elles sont devenues de véritables meilleures amies. L'été qui commence est le dernier pour ces deux-là avant leur rentrée à l'université. Il s'annonce parfait. Alors quand Molly meurt subitement, tout est chamboulé. Mais Amélia fera absolument tout pour que le stand reste ouvert, au moins pour cet été.
Outre les crèmes glacées, vous savez ce que j'ai aimé dans cette histoire ? La quasi-absence de clichés. Ok, c'est un roman jeunesse qui se passe pendant l'été. Il en existe déjà un tas et ils font partie de mes chouchous. Ici, nous avons certes les petits clichés de base, mais c'est tout. le reste demeure assez inédit et ça fait du bien. J'ai passé un excellent moment en compagnie d'Amélia, de Cat, de Grady et de tous les autres. C'était frais, réfléchi et honnête. Un roman sans prise de tête mais non dénué d'émotions bien dosées. On découvre des femmes fortes, indépendantes et courageuses. J'ai beaucoup aimé découvrir aux côtés d'Amélia, le journal intime de Molly. Ce petit retour dans les années 1940 apporte un vrai plus à une histoire déjà chouette !

Bref, j'ai aimé. Je valide. Je recommande. Je voudrai une sorbetière.

Edit : Depuis que j'ai écrit cette chronique, je me suis promenée dans les brocantes. Et… J'ai déniché le précieux sésame ! Une sorbetière Seb TOUTE NEUVE pour 6 EUROS ! J'ai même fait ma première glace à la vanille. Ce fut une réussite.

Lien : http://littlearead.fr/un-ete..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
JangelisJangelis   10 mai 2019
À Meade Creamery, Amelia a toujours eu le sentiment d'appartenir à un groupe, d'être parmi ses soeurs. Désormais, elle a l'impression d'être une étrangère.

Ou pire, une traîtresse.

Même si c'est douloureux, elle sait qu'elle mérite probablement d'avoir été abandonnée de la sorte ce soir. Après tout, elle n'a pas déçu que Cate.
Commenter  J’apprécie          50
ColibrilleColibrille   23 juin 2019
Les herbes folles sont presque aussi hautes qu'Amelia sur ce côté de l'allée, et denses comme un fourré. Des centaines de fleurs sauvages égayent la végétation d'un arc-en-ciel de couleurs, de textures et de formes. Ce spectacle, elle y a souvent assisté au fil des années, mais il n'a jamais été aussi flamboyant qu'à cet instant. Sept heures viennent de sonner, et la rosée s'accroche encore à tout ce qu'elle peut, couverture étincelante qui réfracte le soleil comme la poussière d'un millier de diamants.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
ColibrilleColibrille   23 juin 2019
Tiggy a dû me guider parce que j'avais oublié le chemin. Elle répétait que ça deviendrait moins dur, mais jamais facile. D'une certaine manière, je le savais. Mes frères sont partis depuis un an déjà. Le frère de Tiggy, depuis presque deux ans. Mais cette fois, c'est différent. Cette fois, c'est mon amour qui est parti.
Commenter  J’apprécie          00
ColibrilleColibrille   23 juin 2019
Amelia et Grady pétillent autant que deux bouteilles de soda qu'on aurait secouées, l'équivalent d'un été de tension, brusquement décapsulé.
Commenter  J’apprécie          10
JangelisJangelis   10 mai 2019
La crème glacée, ce n'est pas de la cuisine, c'est de la chimie.
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : eteVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
15154 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre