AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9791033909347
800 pages
Harper Collins (19/05/2021)
4.31/5   787 notes
Résumé :
UN BRAQUAGE SOUS HAUTE TENSION
" On entre, on prend le fric, on ressort. Personne ne sera blessé. "
Leur plan est sans risque. Le bijoutier ne portera pas plainte pour le vol car son argent est d'origine illégale. Damien, Élie, Audrey et Driss s'imaginent avoir trouvé la réponse miracle à tous leurs problèmes.

UN FLIC EN CHUTE LIBRE
Fraîchement muté dans un groupe de surveillance, Olivier est loin d'imaginer que la planque qu'on ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (253) Voir plus Ajouter une critique
4,31

sur 787 notes

Kirzy
  03 avril 2019
Dès les premiers chapitres, ce thriller m'a obsédé, 4 jours à dévorer ses quasi 600 pages. Ma première pensée du matin était pour Vindicta ( tant pis gosse et Chéri ) , ma dernière avant de sombrer dans les bras de Morphée.
Ça démarre fort avec une citation avec en exergue un extrait de «  Vengeance is mine » d'Alice Cooper ( feat. Slash, siouplaît ) : «  Tout ce que je veux – la vengeance. Tout ce dont j'ai besoin – la vengeance. Pardonner est divin mais la vengeance m'appartient ».
Une histoire de vengeance, donc, à partir d'un braquo foiré, en fait, plutôt une avalanche de châtiments qui va s'abattre en mode dies irae !
Accordage en mi bémol, un village afghan ravagé, cordes souples pour gagner dans les graves, le braquo se prépare et c'est parti, phrasé roots à 3 doigts, montées et descentes de gamme sans s'arracher la pulpe de l'annulaire, faut du suspense ...
La tension monte, addictive.
Cédric Sire rebande son arc et nous offre un psychopathe juste génial. Quel personnage hallucinant aux confins de la folie et de la légende urbaine, un concept à lui tout seul qui revisite complètement ce type de personnage qui hante thrillers et polars. Pas qu'un gros taré en plus, mais un être que sa désespérance rend sublimement terrifiant en le poussant à commettre l'insupportable.
Autant dire que c'est hardcore quand il se lâche mais cette violence déchaînée est bien dosée, les passages restent supportables ( ou alors j'ai la couenne bien épaisse, possible aussi ).
Et puis, c' est tellement bien écrit ! Une prose ciselée, ultra précise, qui maintient le palpitant au taquet avec notamment de nombreux retours à la ligne. Très visuelle aussi mais avec classe, sans démonstration inutile.
Le dernier quart se poursuit sur un tempo démentiel, les trois trajectoires des personnages principaux se croisent dans une unité espace- temps qui fait frémir lorsque tu comprends que cette rencontre va advenir. Cette fois, l'auteur nous propose bien une partition à s'arracher la pulpe des doigts jusqu'à l'os. Je suis à bout de souffle lorsqu'il assène le twist ultime ( que je n'ai absolument pas vu venir, alors que d'habitude je ne suis pas mauvaise à ce petit jeu ), le king twist !
Le livre se clôt sur une citation des Misérables. Ouvrir avec du Alice Cooper et refermer sur sur Hugo, le genre de grands écarts que j'adore !!!
Le talent de Cédric Sire crève les pages. C'est le thriller parfait comme je n'en avais pas lu depuis longtemps sur un rythme infernal . Jubilatoire, addictif, intense, intelligemment construit. Enorme coup de coeur, ou plutôt coup de foudre !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          13316
lyoko
  06 avril 2019
Il y avait Sire Cédric.. mais ça c'était avant…
Maintenant que l'auteur est passé a autre chose en écrivant du thriller pur et dur et qu'il a légèrement changé son nom d'artiste , je me devais de plonger dans ce nouvel univers.
En fait ce n'est pas tout a fait vrai, comme j'avais été peu , voir très peu réceptive a ses anciens romans, j'avais en fait très peur d'acheter ce roman…. mais nouvelle maison d'édition (toute jeunette mais inspirée par Ring et du coup une valeur sure pour moi), une couverture qui fait de l'oeil, un petit mot de Thilliez, de Gilberti et de Gérard Collard sur leur FB, etc... j'ai cherché a l'emprunter chez des amies.. mais en vain. Ma curiosité a été plus forte que tout j'ai fini par l'acheter.
..
Et ce pour mon plus grand bonheur je l'ai dévoré. L'écriture de Cédric Sire est assez sèche. Les chapitres sont courts. les phrases aussi, parfois même sans verbes.. mais au final ça claque. Même si cette façon de faire m'a un peu déroutée au début. On plonge vite dans l'univers , très réaliste à la fois par le scénario et par les personnages. Ces derniers sont extrêmement bien travaillés, et ont malgré un passif parfois particulier une humanité exacerbée. .

Et puis le scénario qui se tient et qui est juste addictif… on tourne les pages sans s'en rendre compte… et on avale 600 pages en un rien de temps.
Il reste malgré tout des défauts dans ce roman, quelques incompréhensions de ma part… certains tout petits éléments sont justes impossibles…
.
Mais tout ça ne nuit en rien a cette lecture addictive et prenante.
Ce roman reste malgré tout dans la veine de Cédric Sire ou la violence est omniprésente. C'est un domaine que l'auteur maîtrise bien.
Pour conclure j'ai juste adoré ce roman, une vraie claque…je le conseille et bienvenue a Cédric Sire dans le monde du Thriller , ça lui va comme un gant !!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          977
Ptitgateau
  27 août 2019
Afin de vous aider à entrevoir la teneur de ce roman, je vais vous expliquer dans quel état d'esprit je me suis retrouvée à chaque fois que j'ai ouvert ce livre et durant un bon nombre de pages pas très relaxantes. Je dois d'abord vous expliquer que, fréquemment, lorsque je lis, j'ai une fâcheuse tendance à piquer du nez. Hors de question avec le thriller que nous a concocté l'auteur, yeux grands ouverts, dents serrées, perles de sueur sur le front, forte agitation intérieure propre à vous priver de sommeil pour le reste de la nuit.

Dans l'histoire, deux héros, un bon et un méchant. le méchant c'est un genre de super héros élastique, super héros côté obscur je m'entends ! Elastique donc, qui a dû être un chat dans une vie antérieure parce prompt à jouer avec ses proies, capable de se déplacer sans bruit, de se fondre dans le décor, de se tapir pour mieux bondir par surprise. Aucune chance d'échapper à sa vindicte si on est visé. Aucune chance de s'en sortir si on se fait alpaguer. Individu de terrain, intelligent et compétent dans son domaine.

C'est dans ce contexte que se démène notre deuxième héros, un flic mis au placard qui se débat et déploie de l'énergie, qui brave les interdits pour tenter de rétablir la sécurité, se débattant au sein d'une police divisée en services qui passent leur temps en réunion, se renvoyant le bébé, composée d'individus se tirant dans les pattes, mais ça énerve !!!

Je suis donc passablement mitigée : des thrillers, j'en ai quand même lu quelques-uns, certains biens gratinés, mais là, je trouve que Cédric Sire puisque tel est son nom désormais, pousse un peu loin la violence, décrivant avec force détail les tortures subies par les victimes, à vous mettre mal à l'aise. S'il y a subtilité, ce n'est pas dans la description, ni dans la façon de tourmenter du psychopathe c'est on nage dans l'hémoglobine et la cervelle, et que l'on ressent fortement la souffrance morale comme physique des suppliciés !

Je me suis demandé, aux deux tiers du livre si je refermais… et puis non, happée que j'étais par l'histoire et dominée par l'envie d'en connaître la fin, une fin pas plus reposante que le reste, une sorte de bouquet final qui vous amène à abandonner toute idée de zénitude après une telle lecture. Âmes sensibles, s'abstenir !

Le roman est malgré tout très bien pensé et structuré, un page-turner qui se lit facilement du fait de ses chapitres brefs et d'un récit constitué de phrases courtes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          782
Yggdrasila
  29 octobre 2019
Captivant et dynamique !
Un roman dans lequel action, meurtres et poursuites sont au rendez-vous.
En voyant l'épaisseur du roman, certains pourraient y aller à reculons. Mais ne vous fiez pas à cet aspect car une fois commencé, on est emporté par ce livre.
Même si j'ai mis un certain temps pour venir à bout de cette lecture, je ne me suis aucunement ennuyée, bien au contraire.
C'est l'histoire d'un braquage qui ne se passe pas comme prévu. Les événements vont alors s'enchaîner très vite et sans relâche.
J'ai beaucoup aimé le personnage d'Olivier Salva qui m'a fait penser au flic dans Tréfonds de Thomas Clearlake. On retrouve le même style de personnage à la dérive, qui brave tous les dangers pour aller jusqu'au bout de la vérité.
Mais c'est surtout une histoire de vengeance. J'ai trouvé que l'auteur faisait bien transparaître les différents sentiments d'amour et de haine à travers ses personnages.
L'histoire est prenante, avec un rythme très soutenu. Les pages se tournent très vite et l'action est toujours présente.
L'auteur est connu pour ses petites touches fantastiques et paranormales, mais ici il décide de rester dans du thriller classique.
Il y a cependant le côté légendaire de son personnage vengeur qui apporte une pointe d'excentricité au récit.
J'ai aimé l'alternance avec les quelques chapitres relatants des missions militaires.
On se doute qu'un lien va se former avec l'histoire principale.
On est embarqué dans une double traque : celle des braqueurs avec les policiers d'un côté, et de l'autre la personne qui cherche à se venger.
Les scènes de violence sont assez récurrentes et très souvent accompagnées de détails macabres.
Vers la fin, le récit prend une tournure à laquelle je ne m'attendais pas.
Même si j'ai beaucoup apprécié cette lecture, je m'attendais tout de même à plus d'originalité de la part de cet auteur. Hormis l'aspect hors-norme du vengeur, le reste se retrouve assez fréquemment dans d'autres thrillers.
Un bon page-turner qui fait passer un agréable moment, mais qui ne marquera pas mes souvenirs de lecture très longtemps.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          694
ange77
  14 juillet 2019
«
Un braquage sous haute tension...
Un flic en chute libre...
Une traque haletante secouée de fausses pistes...
»

Avant tout, quelques mots de l'auteur lui-même :
« Vindicta, c'est une histoire de vengeance. C'est un engrenage qui une fois commencé, ne peut plus être arrêté. (...) Ce roman est profondément viscéral. »
Et la phrase « hameçon » de Frank Thilliez, ornant la première de couverture :
« Une histoire à cent à l'heure. Un suspense addictif. »

De quoi déjà mettre l'eau à la bouche...
... mais le pire ; c'est qu'on est encore loin de la vérité.
Des chapitres extrêmement courts, percutants à souhait, dynamisent une lecture déjà rythmée, prégnante et riche en tensions, et par voie de conséquence, entraînent le lecteur dans une furieuse spirale à l'instar des principaux protagonistes auxquels on s'attache rapidement, inexorablement. On vibre pour eux, avec eux. Tout comme eux, on tombe de haut... très haut. Et, fatalement, ça fait mal... très mal.

«
Tout ce que je veux - la vengeance
Tout ce dont j'ai besoin - la vengeance
Pardonner est divin
Mais la vengeance m'appartient
»
[Vengeance is Mine - Alice Cooper]

J'ai trouvé que l'écriture de Cédric Sire avait profondément gagné en envergure et en caractère - je n'irai pas jusqu'à dire que cette dernière était « vindicative », mais presque...
Avec « du feu de l'enfer », notre hard-auteur visait déjà un certain réalisme, reléguant le fantastique au placard. Ici, on baigne dans cette terrible lecture avec un drôle de goût dans la bouche, cette fameuse sensation de « possible ».
Pire que la loi du talion...
Le suspense haletant et palpitant, nous maintient dans une sorte d'état second, et grimpe crescendo, comme souvent dans les romans de l'auteur... Mais celui-ci est probablement le plus abouti.
578 pages de haute voltige. Ni plus ni moins.
« Que serais-tu prêt à faire pour aller jusqu'au bout ?
Il ne tient pas à répondre à ça. Il ira jusqu'au bout, c'est tout. »
L'écrivain aime se jouer de son lectorat, maîtrisant parfaitement son équation littéraire. De l'entrée en matière au twist final - juste indétectable - , on se retrouve brinquebalės telle une fulgurante balle de gun qui n'aurait pas encore décidé où et quand stopper sa course folle. Mais qui fera bien des dégâts sur son passage, en mode destruction massive dudit lectorat qui va s'en prendre plein les dents !
On saigne, abondamment, sous la plume assassine de Cédric Sire, et on a hâte que cessent nos maux de ventre tout en désirant ne pas arriver au bout trop rapidement... parce qu'après pareil récit, on se demande bien quel autre livre parviendra à surpasser celui-là.

Un coup de coeur ? Nooon...
Un uppercut en pleine face oui !! Mais, Diable, que c'est bon !
P*** ! C'était juste jouissif comme lecture =)
Ardemment recommandé, évidemment.

[« Elle se nomme vindicte ; elle n'est pas neutre, et ne vous permet pas de rester neutre. Qui l'aperçoit frissonne du plus mystérieux des frissons. »
- Victor Hugo, Les Misérables]

~~~ Prix Masterton et Prix polar du festival de Cognac. ~~~
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          559

Citations et extraits (75) Voir plus Ajouter une citation
YggdrasilaYggdrasila   14 septembre 2019
- On devrait avoir peur de toi juste parce que t’es flic ? C’est ça ?
- Ce n’est pas ce que j’ai dit. Je...
- Encore heureux !
Elle s’approche de quelques pas, le pistolet dansant au bout de sa main.
- T’en sais beaucoup sur nos affaires ?
- Peut-être, dit Salva sans la quitter des yeux. Peut-être plus que tu crois.
- Dommage que tu puisses le dire à personne, alors...
Salva frémit. Cette crétine est l’incarnation de la nouvelle délinquance. Aucun cerveau. Aucune limite. Pas le moindre recul vis-à-vis de ses actes, encore moins de faculté d’envisager leurs conséquences.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          400
ange77ange77   27 avril 2019
Puis il se tourne. Il se trouve face au miroir de l’entrée, qui a miraculeusement échappé au carnage et qui renvoie en cet instant son image comme une erreur dans la trame de la réalité. Même en le devinant au sein de la pénombre, quiconque poserait les yeux sur cette silhouette la trouverait beaucoup trop mince. Une anomalie. Son visage imberbe est d’une pâleur cadavérique, dépourvu de la moindre expression.
Le visage de la mort.
Implacable. Inéluctable.
Le spectre parfait son apparence en déposant un chapeau rond et noir sur son crâne. Pour mieux se fondre dans la nuit.
Pour mieux effrayer ceux qui doivent à présent payer.
(...)
Il bouge à nouveau, s’efface comme il est apparu. Sans un bruit. Sans une trace.
Tel le vent faisant à peine frémir les rideaux.
Juste ça. Un mouvement.
La vengeance qui se lance.
Maintenant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
lyokolyoko   04 avril 2019
Il venait d'avoir dix-huit ans, mais le juge n'a rien voulu entendre. Verdict : six mois fermes à la maison d'arrêt de Seysses. Depuis, Elie a conservé un pied dans les petites magouilles. La taule fait ça. Même quelques mois. Surtout quelques mois. Elle vous enchaîne à la lie de la société.
Commenter  J’apprécie          368
lyokolyoko   05 avril 2019
Le monde est déprimant.
Dévoré par la bêtise.
Tous ces gens attroupés, appâtés par la tragédie et la mort. Tous ces téléphones transmettant les images d'horreur en direct sur Twitter. Une maladie des temps, sans retour.
Commenter  J’apprécie          474
SaiwhisperSaiwhisper   04 mai 2019
- Le tout est de ne pas y prendre goût, Uriel. On ne fait ça que pour la patrie.
Il tourne les talons et s'éloigne.
Égorger le dernier des otages.
Pas de survivants.
La règle absolue.
Tu traites les cibles et tu les oublies.
Uriel commence à démonter et remonter soigneusement son arme alors que, derrière le mur, les gémissements cessent net.
Sa chair de poule ne dure pas.
Son regard se fait plus dur.
Chaque jour un peu plus.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120

Videos de Cédric Sire (58) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Cédric Sire
Extrait du livre audio "La Saignée" de Cédric Sire lu par Marcha van Boven. Parution numérique le 27 avril 2022.
https://www.audiolib.fr/livre/la-saignee-9791035408831/
autres livres classés : thrillerVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Vindicta" de Sire Cédric.

Comment s'appelle la fillette renversé sur le trottoir au début du roman ?

Audrey
Marie
Valentine
Jessie

10 questions
17 lecteurs ont répondu
Thème : Vindicta de Cédric SireCréer un quiz sur ce livre