AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782226231536
328 pages
Éditeur : Albin Michel (01/10/2011)
2.83/5   3 notes
Résumé :
Quand des images torrides de Naia, jeune Philippine de quinze ans, commencent à circuler sur le net, le scandale éclate au sein de la communauté fermée d’universitaires presbytériens de Sweethaven, au sud de l’archipel. Respectables enseignants, les grands-parents de la jeune fille voient leurs certitudes vaciller tandis que remontent à la surface les infidélités oubliées et les mensonges enfouis.
Lorsque Narita, mère de Naia, rentre à Sweethaven pour voler ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
traversay
  28 août 2012
Que connait-on des Philippines ? Les films de Brillante Mendoza, ceux de Lino Brocka, un peu plus anciens. Et sur le plan politique, la dictature de Marcos, les difficultés d'imposer la démocratie ... le premier mérite du roman de Lakambini Sitoy, Les filles de Sweethaven, est de nous plonger au coeur de sa société, où les destins individuels sont indubitablement liés à son évolution et à ses contradictions, compliquées par les effets de la mondialisation. le livre est fondé sur des dualités : hommes/femmes, noirs/métis, capitale/province. Trois générations de femmes témoignent de l'ordre moral du pays, face au machisme dominant : les hommes sont des prédateurs sexuels, des lâches qui s'enfuient, de vieux imbéciles dépassés. Dans ce contexte, les relations mères/filles se construisent sur la rébellion, sur le refus des valeurs traditionnelles et coercitives. Les filles de Sweethaven évoque également la couleur de la peau qui conditionne l'avenir de chacun(e). Qui l'a claire peut se prévaloir d'ancêtres espagnols et a de grandes chances de faire de bonnes études et de s'élever dans la hiérarchie sociale. Enfin, Lakambini Sitoy pointe le doigt sur les différences entre Manille, ville de toutes les opportunités, moderne, qui s'oppose à la province, terre conservatrice, sous une chape de plomb imposée par l'église chrétienne. le roman de Lakambini Sitoy est édifiant : sous le vernis, l'hypocrisie et la corruption règnent en maître. Un DVD porno, qui circule sous le manteau, va le mettre le feu aux poudres dans la petite ville de Donostia, mais le scandale sera vite étouffé. Si le contexte décrit par la romancière est passionnant, la fiction en elle-même est moins convaincante. le récit est laborieux, le style assez souvent plat, la chronologie confuse ... Lakambini Sitoy semble hésiter entre l'étude de moeurs, la critique sociale, le roman familial, voire l'enquête policière. le mélange des genres fonctionne par à-coups et laisse une impression mitigée, plutôt frustrante dans le sens où les intentions et les ambitions de l'auteure ne se concrétisent pas totalement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Neneve
  09 novembre 2019
Une lecture plutôt moyenne !! Ce n'était pas mauvais, mais je n'ai pas été transcendé par le récit et l'écriture. J'ai tout de même aimé me retrouver plonger dans une culture que je ne connais pas du tout, avec ses codes, ses règles, ses traditions, son contexte politique pas toujours évident... J'ai appris des trucs avec cette histoire de femmes, que l'on suit sur trois générations, et qui luttent dans un monde conservateur régit par la religion. Par contre, je reproche à ce livre le rythme plutôt plat, la chronologie un peu brouillonne, et les éléments pas toujours très clairs.
Commenter  J’apprécie          80


critiques presse (1)
LeMonde   04 novembre 2011
Malgré une envie parfois trop grande d'opposer modernisme et traditions, éducation et ignorance, hommes et femmes, Lakambini Sitoy parvient toutefois à me faire sentir l'impuissance d'une femme seule dans un pays où les libertés restent réduites. Elle ne veut donner aucun tort à son personnage principal, qui semble pourtant avoir intégré une notion très moderne : l'égoïsme. L'auteur dresse le portrait de trois générations qu'elle juge avec férocité par moments.
Lire la critique sur le site : LeMonde
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
NeneveNeneve   14 juillet 2019
Un jour, alors que Narita avait 15 ans, elle rentra tard. Assise sur le canapé en rotin, sa mère l'attendait, les yeux brillant dans le crépuscule. Elle agrippa le poignet de sa fille et renifla ses cheveux.
Souffle, lui ordonna-t-elle.
En sentant l'odeur prononcée des bonbons à la menthe mêlée à celle du tabac, elle fit la grimace. Narita eu un frisson.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : philippinesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Voyage en Italie

Stendhal a écrit "La Chartreuse de ..." ?

Pavie
Padoue
Parme
Piacenza

14 questions
492 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , voyages , voyage en italieCréer un quiz sur ce livre