AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782759226993
376 pages
Éditeur : Quae (19/10/2017)

Note moyenne : 2.5/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Perchlorate, nonylphénol, rayons ultraviolets, ozone, DDT, changement climatique... L'ensemble des facteurs environnementaux qui influencent la santé humaine compose une vaste jungle dans laquelle il n'est pas aisé de s'orienter. Cet ouvrage en dresse un état complet, scientifique, rigoureux et dépassionné. Il présente les mécanismes toxicologiques et les effets sanitaires des contaminants, qu'ils existent de longue date, comme le plomb, les particules et les pollua... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
ZilizZiliz   06 août 2018
De premiers éléments laissent penser que l'aptitude à l'adaptation – la résilience des sociétés, des zones urbaines – face à la canicule varie effectivement d'une région à l'autre. Ces travaux suggèrent ainsi que, au cours de la période allant de 1993 à 2006, les villes du Japon ou des États-Unis sont devenues moins sensibles à la canicule, alors que ce n'est apparemment pas le cas des villes du Royaume-Uni. Des données couvrant l'ensemble du XXe siècle sont en particulier disponibles pour la ville de New York. [...]
• La climatisation ne sera pas la solution.
Cette amélioration sensible de la résilience à New York au cours du XXe siècle semble être une bonne nouvelle. Elle a cependant, au moins en partie, été obtenue par la généralisation de la climatisation, du transport en véhicules particuliers (eux aussi climatisés) y compris sur de courtes distances. Près de 90 % des foyers américains sont climatisés, et les climatiseurs consomment de l'énergie (dont la production est source de gaz à effet de serre), et ont longtemps émis des gaz de la famille des CFC, qui sont des milliers de fois plus puissants que le dioxyde de carbone en termes de contribution à l'effet de serre, en plus d'endommager la couche d'ozone.
Les CFC ont été bannis des climatiseurs américains au milieu des années 1990, mais un grand nombre de ceux produits jusqu'en 2010 utilisent encore des gaz de la famille des HCFC, qui sont aussi de forts contributeurs à l'effet de serre.
Si ce qui rend la société américaine de plus en plus résiliente à la canicule est aussi ce qui contribue à faire d'elle celle qui émet le plus de gaz à effet de serre par habitant, alors il y a à craindre que le « modèle » ne puisse être transposé à l'échelle de la planète…

- extrait cité dans Le Point, 02/08/2018
http://www.lepoint.fr/sante/canicule-on-le-sait-desormais-la-chaleur-tue-02-08-2018-2241048_40.php
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90

Lire un extrait
autres livres classés : santéVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Ecrivain et malade

Marcel Proust écrivit les derniers volumes de La Recherche dans une chambre obscurcie, tapissée de liège, au milieu des fumigations. Il souffrait

d'agoraphobie
de calculs dans le cosinus
d'asthme
de rhumatismes

10 questions
210 lecteurs ont répondu
Thèmes : maladie , écriture , santéCréer un quiz sur ce livre