AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Paul Thoreau (Traducteur)
ISBN : 2253118869
Éditeur : Le Livre de Poche (17/01/2007)

Note moyenne : 3.46/5 (sur 99 notes)
Résumé :
Dans la petite ville de Grant County, des meurtres déguisés en suicide se succèdent et ne trouvent pas d'explications. Sara Linton, pédiatre et médecin légiste, mène l'enquête. Elle prend l'affaire d'autant plus à cœur que sa sœur Tessa, enceinte de huit mois, est sauvagement agressée sur le lieu d'un des crimes. Très vite, les soupçons se portent sur Lena Adams qui travaille à la sécurité du campus: victime d'un viol et ayant assisté au meurtre de sa sœur jumelle, ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (21) Voir plus Ajouter une critique
cicou45
  15 juin 2015
Cela faisait un bon petit moment déjà que ce livre traînait sur ma PAL mais je ne sais pas pourquoi, je repoussais toujours au lendemain avant de l'ouvrir...et bien ça y est, c'est chose faite et je termine cette lecture avec un avis mitigé. C'est le premier roman que je découvre de l'auteur et je ne sais pas encore vraiment très bien si j'ai envie de découvrir ses autres écrits. Disons, pour faire court, que c'est un peu trop glauque à mon goût.
Bon, histoire de vous plonger un peu dans l'ambiance : Un étudiant, Andy Rosen, est retrouvé mort non loin le campus de l'université de cette petite ville de Grand County. Tout porte à croire que c'est un suicide puisqu'une lettre se trouve à côté de lui. Cependant, pendant que Sara Linton examine le corps en sa qualité de médecin légiste, sa soeur Tessa, enceinte de huit mois, se fait violemment agressée alors qu'elle était venue l'accompagner. Aurait-elle vu quelque chose qu'elle n'aurait pas du voir ? Jeffrey, l'ex-mari de Sara, est lui aussi sur les lieux du crime mais, lui, en tant que policier. Autant dire que cela fait un peu beaucoup pour une même famille : un flic qui collabore sur une sordide affaire avec son ex-femme, avec laquelle il partage encore beaucoup de complicité pendant que sa belle-soeur se fait agresser dans les bois ! Et tout cela, rien que pour le premier jour ! Puis la semaine se poursuit et les soit-disant suicides se multiplient. Vous ne trouvez pas que cela fait un peu trop pour une petite ville des plus ordinaires dans laquelle il ne se passe d'habitude jamais rien ? Arrive ensuite le personnage de Léna Adams, une ex-flic qui travaille dorénavant sur le campus et qui est, elle aussi, un personnage clé de ce roman. Après avoir été torturée et violée, Léna tente tant bien que mal de remonter la pente et surtout, d'arrêter de boire -seul remède qu'elle ait trouvé afin de ne pas trop penser à toutes les horreurs qu'elle a dû subir. Boire pour oublier, ne serait-ce que pour un temps ! Et c'est là que je m'emmêle un peu les pinceaux car beaucoup d'autres personnages ont eux, aussi, une place non négligeable dans cet ouvrage mais je me passerai de tous vous les énumérer pour ne pas vous embrouiller plus dans ma critique, et vous invitant à venir les découvrir par vous-mêmes !
Voilà donc ce que je reproche un peu à cet ouvrage : trop de personnages dont certains débarquent un peu brusquement, d'on ne sait trop où et j'ai trouvé cela un peu tiré par les cheveux ! de plus, les scènes concernant les descriptions de viol ou de sévices sexuels infligés aux victimes m'ont également perturbées, empêchant probablement d'apprécier cet ouvrage à sa juste valeur ! Un ouvrage qui reste néanmoins très bien écrit et que je vous recommande (pour les âmes sensibles telles que moi) de ne pas lire juste avant d'aller vous coucher ! A découvrir !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          360
emi13
  19 septembre 2015
Hein bien, une fois que l'on commence à lire Karin Slaughter, on n'a plus envie de s'arrêter, lecture prenante du début à la fin. L'histoire se déroule sur le campus universitaire Grant County où l'on découvre des étudiants morts mais de morts bizarres. Tout commence par l'agression de la soeur de Sara pédiatre et médecin légiste, Tessa enceinte de 8 mois accompagne sa soeur sur le lieu d'un meurtre, sentant qu'elle a un besoin urgent de vider sa vessie elle prévient Sara qu'elle s'éloigne un peu dans les bois pour pouvoir se soulager. Constatant que sa soeur ne revient pas son équipe et elle-même partent à sa recherche. Malheureusement ils la retrouvent poignardée de plusieurs coups de couteaux principalement dans la région du bébé. Sara met tout en oeuvre pour sauver sa soeur, mais pour le bébé tout est fini. Commence alors des morts sur le campus, suicides, pendaisons, drogue. Une ancienne flic et son patron qui font partie du service de sécurité vont tout faire pour ralentir l'enquête. Dans cette histoire n'y a-t-il pas une question de racisme ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
loreleirocks
  22 novembre 2012
C'est mon troisième polar par Karin Slaughter et comme les deux fois précédentes, la première page m'a filé des sueurs froides de crainte d'avoir à faire face à une romance déguisée en polar. Y'a pas de mal à lire de la romance. Mais j'aime pas l'emballage mensonger.
Mais ce n'était que la première page...
Encore une fois, Karin Slaughter choisit des thèmes difficiles et les utilise de manière sobre et pas vraiment dans les sentiers battus. Probablement parce que la narration passe par trois points de vue très différents. C'est d'ailleurs le travail sur les personnages que l'on peut noter dans ces polars. le plus intéressant, à mon avis, est probablement celui qui partage le plus les lecteurs.
On ne s'attarde pas inutilement sur les relations familiales et amoureuses des protagonistes, bien qu'elles soient omniprésente dans la trame.
Pas non plus de jugement facile et moralisateur concernant la violence conjugale, sans que celle-ci soit minimisée ni excusée. Ce sont plutôt formes, réactions et conséquences qui sont le point central.
Ah, et Lena qui s'enfonce dans le gouffre de désespoir et de violence que semble être sa vie déjà bien bourrée de difficultés, en accumulant mauvaises décisions et attractions.
Une série (terminée et pas trop longue) que je poursuivrai donc avec plaisir!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
BlackKat
  13 septembre 2015
Un campus universitaire américain…
Un jeune homme est retrouvé mort. Un suicide, en apparence.
La jeune femme ayant découvert le corps se suicide à son tour, le lendemain.
Entre la police du campus et les autorités de la ville, les tensions sont palpables, les recherches difficiles et chaotiques.
Suicides? Victimes d'un serial killer? Trafics de drogues? L'enquête se corse lorsque le responsable de la sécurité de l'université est retrouvé égorgé…
Bon… contrairement au titre de ce bouquin, mon ressenti est pondu… à chaud!
Pour être tout à fait honnête, cette lecture fut d'un ennui… mortel, d'où mon envie de vite archiver la chose!
Une impression de synopsis et non un roman abouti et travaillé…
Trop de personnages que l'auteur a voulu riches et intéressants… sauf que le lecteur peut toujours s'échiner à saisir les appâts lancés, il restera sur sa faim car la ligne n'est pas remontée. Les personnalités des uns et des autres s'entrechoquent sans réelle cohésion, créant ainsi un brouillard qu'aucun rayon de soleil ne vient transpercer.
Les morts s'accumulent, accompagnées de quelques détails sordides pour rendre l'ambiance bien glauque mais l'action policière autour reste bien passive et brouillonne.
Il y a bien Sara, le médecin légiste, Jeff, le flic et accessoirement son ex-mari, Chuck et Lena, les autorités du Campus mais malgré quelques indications techniques semées par ci par là, le lecteur ne sent pas de « professionnalisme » dans tout cet imbroglio.
Jeff semble plus enclin à vouloir reconquérir sa femme et maîtriser sa jalousie et sa colère récurrente… Sara est meurtrie par l'agression sur sa soeur et la réaction de ses parents… Chuck préfère jouer les gros durs dragueurs et Lena se complaît dans l'autodestruction.
L'enquête semble tellement accessoire dans le déroulé des événements que la révélation du coupable dans une mort ultime arrive presque dans l'indifférence totale.
Situer l'action sur un campus est l'occasion (facile!) pour s'étendre sur les excès, les raves, les piercings, les tatouages, la drogue, le sexe, le racisme et l'homosexualité. Conférant une atmosphère encore plus nauséabonde.
En bref, je n'ai pas senti de fil directeur qui nous conduise au travers d'une intrigue intéressante. Au contraire, tout par dans tous les sens ou s'essouffle dans des détails inutiles. C'est un amoncellement de thèmes et de situations qui auraient pu être captivantes, avec un peu de méthode et de doigté. C'est bien dommage car l'écriture de l'auteur est agréable et fluide. de surcroît, il y avait de la matière mais elle n'a pas été exploitée pour obtenir un excellent résultat.
Bon, je vous quitte, je suis pressée de ranger ce livre dans ma bibliothèque et de vite… passer à autre chose!
Lien : http://livrenvieblackkatsblo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Larene
  22 novembre 2014
Sara Linton est un médecin légiste qui se cherche encore dans sa vie. Elle se retrouve sur une affaire de suicide suspecte d'un étudiant, sous la direction de son ex-mari, chef de la police, et avec le concours plus ou moins volontaire d'une ex-flic victime de violence sexuelles. Très vite, les morts s'accumulent et les mobiles se multiplient. La violence est sous-jacente durant tout le roman. Tous les lieux, que ce soit le campus, les chambres d'étudiants glauques, les couloirs d'hôpital, les forêts peu rassurantes, sont représentatifs d'un polar froid et dur, où la mort est partout. En effet, le récit est un peu flou et confut. Je n'aime pas le personnage de Lena, mais je me suis bien attaché au flic, dépassé par les évènements. Ce n'est pas un roman policier exceptionnel, mais il se lit plutôt facilement et avec un certain plaisir.
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (32) Voir plus Ajouter une citation
cicou45cicou45   08 juin 2015
"Jeffrey répétait souvent qu'il n'aimait pas parler aux parents ou aux amis des victimes avant d'avoir quelque chose de concret à leur annoncer. Elle avait toujours considéré que c'était un peu une lâcheté de sa part, mais maintenant elle comprenait mieux en quoi c'était nécessaire, car les gens avaient besoin d'un peu d'espoir, sous une forme ou sous une autre, qu'on leur assure que les choses allaient s'arranger, au moins sous un aspect."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
cicou45cicou45   13 juin 2015
"_C'est un cocktail pharmaceutique à base d'herbe. C'est la clef en matière de marketing...faire croire aux gens que c'est bon pour la santé. Brian prétend que cette herbe n'a aucun effet secondaire. Mais c'est des conneries, même l'aspirine a des effets secondaires."
Commenter  J’apprécie          140
cicou45cicou45   09 juin 2015
"La mort, c'était déjà assez dur comme cela, mais le suicide, c'était toujours particulièrement horrible, pour ceux qui restaient. Soit les survivants s'en voulaient de ne pas avoir perçu les signes, soit ils se sentaient trahis [...]."
Commenter  J’apprécie          120
rkhettaouirkhettaoui   05 juillet 2014
Comme la plupart des auteurs de sévices sexuels, il était charmant et affable, et, une fois qu’il en avait terminé avec ses mauvais traitements, totalement aveugle devant l’état de son épouse. De nos jours, un flic n’a plus besoin du témoignage de l’épouse, il aurait pu s’en passer pour arrêter le mari, mais à l’époque, les lois avaient protégé ledit mari.
Commenter  J’apprécie          70
cicou45cicou45   15 juin 2015
"Apprendre à devenir chirurgien, traiter des cas critiques qui exigeaient d'elle la quintessence de sa discipline, tout cela avait créé chez elle une dépendance aussi puissante que celle de l'héroïne."
Commenter  J’apprécie          130
Videos de Karin Slaughter (56) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Karin Slaughter
3 bonnes raisons de lire Une fille modèle, par son auteure Karin Slaughter !
Le dernier thriller de Karin Slaughter est sorti en mars 2018 aux éditions Harper Collins Noir.
Top des ventes, coup de c?ur des libraires, Une fille modèle n?a pas tardé pour trouver son public... Rien d?étonnant pour le dernier livre de Karin Slaughter, auteure n°1 sur les listes internationales de best-sellers. Ainsi, après ses séries Grant Country et Will Trent, la romancière transforme son essai Pretty Girls (2016) avec un nouveau thriller psychologique réussi !
autres livres classés : thrillerVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1753 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre
.. ..