AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2266002546
Éditeur : Pocket (09/09/1998)

Note moyenne : 2.33/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Central City, son hôpital universitaire, sa faculté, ses hôtels s'apprêtaient à recevoir plus de deux mille médecins pour le Congrès médical le plus important des Etats-Unis. Déjà des sommités de la médecine affluaient, parmi lesquelles la ravissante embryologiste Marian Crowder dont le livre, Esclavage Sexuel, venait de faire scandale en lui rapportant une fortune, et le cardiologue le plus célèbre du monde, H. Edward Danton, accompagné de sa belle épouse ambitieus... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   01 octobre 2013
C’est quand même fabuleux de penser qu’avant le prochain congrès, avant
l’année prochaine, nous aurons peut-être réussi à passer à la postérité et
implanté dans la poitrine d’un homme un cœur artificiel qui marche !
Commenter  J’apprécie          60
rkhettaouirkhettaoui   01 octobre 2013
Le cœur est la plus merveilleuse pompe jamais construite, dit le narrateur tandis qu’une image fluoroscopique d’un thorax apparaissait sur l’écran, montrant un cœur palpitant régulièrement. Contrairement aux autres pompes, il contient des contrôles hautement sensibles, une circulation propre, appelée coronaire, un centre d’énergie propre lui permettant de fonctionner indépendamment du reste du corps tant que l’oxygène lui est apporté par le sang et que les toxines sont éliminées…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   01 octobre 2013
Le cœur artificiel idéal devrait pouvoir fonctionner indéfiniment et surtout ne
pas être sujet à des pannes souvent mortelles si le sujet ne peut être
transporté en quelques minutes dans un centre de chirurgie cardiaque. C’est
beaucoup demander, sans doute, mais en une décennie, la science a fait un pas de géant, et promet d’en faire d’autres encore.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   01 octobre 2013
Le besoin d’oxygène était tel que la parole devenait un luxe que Frank Spurgess ne pouvait plus se permettre.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   01 octobre 2013
Le seul moyen de vivre en paix avec la gent féminine, c’est de conclure une alliance. Je fais mon boulot et j’attends des femmes qu’elles fassent le leur…
Commenter  J’apprécie          00
Video de Frank G. Slaughter (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Frank G. Slaughter
Vidéo de Frank G. Slaughter
autres livres classés : hôpitalVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Ecrivain et malade

Marcel Proust écrivit les derniers volumes de La Recherche dans une chambre obscurcie, tapissée de liège, au milieu des fumigations. Il souffrait

d'agoraphobie
de calculs dans le cosinus
d'asthme
de rhumatismes

10 questions
178 lecteurs ont répondu
Thèmes : maladie , écriture , santéCréer un quiz sur ce livre