AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782265094789
384 pages
Fleuve Editions (15/11/2012)
3.33/5   137 notes
Résumé :
David Cartier fait partie de ce petit groupe de chefs étoilés parmi les plus réputés de la planète – même s’il est vrai que lorsqu’il apparaît dans la presse c’est beaucoup moins à ses fourneaux qu’au bras de ses conquêtes. Anna Cartier est une brillante chirurgienne qui élève Agathe, leur adolescente, et Tom leur petit garçon. Seule depuis que son mari David parcourt le monde pour ouvrir ses restaurants et qu’ils ont décidé de divorcer. Ce soir justement, David est... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (53) Voir plus Ajouter une critique
3,33

sur 137 notes
5
12 avis
4
11 avis
3
20 avis
2
7 avis
1
0 avis

tousleslivres
  20 janvier 2013
Il manque quelque chose pour ce que livre ne soit pas un coup de coeur !!!
La famille de David Cartier se retrouve un beau matin en 1980. Plus de TV écran plat, plus de téléphone portable, plus d'Ipad ni d'Iphone. Ils habitaient à Versailles, banlieue Ouest de Paris, dans les Yvelines, et ils se retrouvent le lendemain matin à Tomeville. Cette ville ressemble à tout point à Versailles. Leur maison ressemble à l'ancienne, il manque quelques pièces, mais tout est presque identique. Sauf qu'il leur manque tout ce qui est notre monde actuel.
Anna, la maman est neurochirurgien... elle se retrouve infirmière...
Le père, David, un cuisinier riche et célèbre, très imbus de lui-même et qui délaisse ses enfants au profit de son business. Il ouvre des restaurants branchés de cuisine moléculaire à travers le monde... il se retrouve dans une petite brasserie immonde avec un crédit sur 25 ans à payer...
Ces deux parents sont en train de divorcer, rien de va plus dans leur couple et c'est le soir de la signature de ce divorce, ils sont chez Anna et le temps va leur jouer un tour...
On perçoit que cette famille n'est pas la seule a se retrouver en 1980. Willy et son frère, qui étaient en train de cambrioler la maison des Cartiers sont aussi en 1980...
J'ai trouvé l'idée très bonne !!! Se retrouver dans en 1980, surtout quand on a vécu cette année là !!! et surtout quand on est bien dans ses baskets en 2012...
Pour Agathe, ado qui ne se sépare pas une seconde de son smartphone, elle trouve tout ringard à souhait, les habits, les coiffures... elle se demande comment elle va pouvoir communiquer avec ses camarades de classe sans SMS... mais elle va vite apprendre à utiliser et surtout à rentabiliser son savoir sur l'avanie avec ses camarades de classe...
Pour le petit frère c'est le paradis, il découvre de nouveaux jeux, de nouvelles émissions télé qui n'a que 3 chaînes à proposer. Il découvre Goldorak, Albator et autre dessins animés de l'époque.
J'ai adoré, mais j'ai trouvé cette comédie un peu tirée par les cheveux... Il n'y aurait pas aussi, un peu d'anachronisme quelque part... bon, bref, j'ai aimé l'ambiance 80, retrouver les voitures de l'époque, la musique de l'époque, la vie de cette période...
Malgré que les personnages ne savent pas comment ni pourquoi ils ont arrivé là. Quelque part, je savais qu'ils reviendraient chez eux et que rien ne pourrait leur arriver... c'est dommage qu'en lisant un tel livre je n'ai pas eu peur pour eux. D'ailleurs le retour chez eux est sacrément tiré par les cheveux pour le coup !!!
Un livre très agréable à lire, juste dommage que la fin soit si prévisible et qu'il n'y ait pas plus de suspens...
Une lecture très rapide et une histoire un peu simple aussi... J'ai tout de même passé un très bon moment !!!
Lien : http://tousleslivres.canalbl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
fabienne2909
  25 février 2013
"Timeville", ou l'histoire d'un livre qui aurait pu...
être beaucoup de choses, et en premier lieu un livre totalement réussi. le postulat de départ l'est incontestablement : une famille, les Cartier, au bord de l'explosion (David, le père, un cuisinier qui a réussi, mais qui a perdu dans son ascension toute humilité et profondeur, est en train de divorcer de sa femme Anna, et se trouve également proche de la rupture avec ses enfants, dont il s'est dangereusement éloigné), se trouve renvoyée dans les années 1980, à Timeville, sans qu'ils perdent aucun souvenir de ce qu'ils étaient en 2012 (en même temps que les cambrioleurs de la maison des Cartier, qui se trouvaient là lors du "choc" temporel).
On suit donc cette famille qui essaie de survivre, avec plus ou moins de facilité et de bonheur, dans une époque qui, si elle l'a été pour les parents, leur est quasiment étrangère.
Les Cartier vont-ils s'adapter ? David Cartier va-t-il renouer avec sa femme et ses enfants ou définitivement s'en éloigner ? Vont-ils pouvoir tous rentrer en 2012 ? Qu'est-ce que le bonheur, au final (oui, il y a une différence de niveau dans cette dernière question, mais elle a son importance) ?
Telles sont quelques unes des questions, plus ou moins profondes (et pas toutes à la même échelle d'importance), auxquelles Tim Sliders va essayer de répondre dans son roman.
L'histoire donc, est très originale, et assez bien exploitée. En revanche, l'auteur a essayé d'écrire un livre très humoristique, et malheureusement, assez souvent, les ressorts comiques tombent un peu à plat (notamment les personnages des deux cambrioleurs, qui ne prennent pas du tout et manquent singulièrement de relief), tombent à côté ou pire, sont en trop et amènent un cafouillis superflu.
De même, le choix de placer l'histoire dans une ville utopique, qui présente beaucoup de traits des villes françaises sans qu'on sache réellement où on se trouve dans le monde, est une bonne idée mais ne fonctionne pas bien et n'est pas assez crédible. de même, placer sur le chemin des personnages principaux des personnages célèbres de l'histoire (un à la rigueur, ça peut passer, mais toute cette flopée...) enlève encore plus de crédibilité à l'histoire et lui donne un côté fourre-tout un peu désagréable (on ne sait plus bien dans quelle dimension, on se trouve, au final).
Toutefois, malgré ces défauts, "Timeville" est un divertissement efficace, sans prétention, parfait pour passer un agréable moment sans penser à rien d'autre qu'au dénouement (et au final, malgré ses 380 pages, très - trop - vite lues) !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
Patience82
  12 décembre 2015
Ce fut une bonne lecture. La famille Cartier qui vit en 2012, se réveille un matin en 1980. le moins que l'on puisse dire, c'est que notre façon de vivre a pas mal changé en 30 ans.
L'auteur ne s'embarrasse pas d'une longue introduction et entre directement dans le vif du sujet. Même si j'ai trouvé ça un peu brutal, c'est préférable à des longueurs. Il n'y a pas de grandes surprises au fur et à mesure de la lecture, mais c'est très agréable à lire, j'ai bien aimé les personnages et les situations sont cocasses. Dans son voyage, la famille a été accompagnée par 2 cambrioleurs qui vont vite profiter de la situation. Et leur nouveau voisin cache quelque chose avec tous ces mystères.
Pour les point négatifs, j'ai trouvé que les personnages manquaient un peu de développement, et une dizaine de jours pour vivre tous ces évènements, je trouve ça bien peu.
En bref, ce livre ne sera pas inoubliable, mais c'est sympathique et agréable.
Commenter  J’apprécie          150
Lionel34
  03 décembre 2012
L'histoire est géniale : une famille entière est envoyée dans le passé, dans les années 80, du jour au lendemain. David et Anna Cartier, ainsi que leurs enfant devront comprendre pourquoi ils ont atterri à Timeville, une ville qui a priori n'existe pas, s'ils veulent avoir une chance de rentrer chez eux, en 2012... Les situations loufoques, absurdes, marrantes, émouvantes, s'enchaînent à un rythme effréné. Entre humour, tendresse et nostalgie de ces années où tout semblait encore possible, où le mot crise n'existait que dans le dictionnaire, Tim Sliders réussit un coup de maître. Il nous surprend, nous étonne, nous amuse et nous bouleverse à travers l'histoire de cette famille aussi "barrée" qu'attachante. Les références aux années 80 sont bien trouvées et nous renvoient à cette époque avec une précision incroyable. Une comédie comme on aimerait en lire plus souvent, le genre qu'on a envie de lire en ce moment, loin de la morosité ambiante. Comme il est dit que Tim Sliders est un pseudo, je me suis demandé s'il ne s'agissait pas de Marc Levy ou de Guillaume Musso, car ils auraient très bien pu écrire ce livre... Je recommande très très chaudement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Unpapillondanslalune
  21 novembre 2012
Je suis tombée par hasard sur Timeville à la librairie le jour de sa sortie, alors que je n'avais prévu l'achat que pour janvier 2013. Écrit par Tim Sliders, pseudonyme d'un "écrivain et scénariste franco-américain de renom" (si quelqu'un sait qui c'est ?) et publié chez le Fleuve Noir, je dois dire que le pitch, la couverture, les années 80, tout cela était bien alléchant !
Voici un livre coup de coeur. Timeville est une comédie romantique ayant pour décor l'année 1980. En 2012, David Cartier est en train de divorcer d'Anna, son amour depuis 32 ans, car il est devenu un cuisinier riche, célèbre et surtout très imbus de lui-même. Il délaisse ses enfants sans que cela lui pose problème. Un soir, alors qu'il vient signer les papiers du divorce chez Anna (dans son ancienne maison donc), deux cambrioleurs entrent et le tabassent. Il se réveille, ainsi que sa famille (Anna sa future ex-femme, Agathe l'ado survoltée et Tom tout mignon de 6 ans) et les deux cambrioleurs le 6 décembre 1980. Ils se retrouvent dans une maison vintage, sans internet, sans portable, sans écran plat... de quoi péter un plomb !
La suite sur le blog !
Lien : http://unpapillondanslalune...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170

Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
UnpapillondanslaluneUnpapillondanslalune   21 novembre 2012
- Pourquoi vous me regardez comme ça m'sieur ? demande l'intéressé. Y a un problème ?
David sourit, pas de doute c'est bien lui.
- Marty ? Marty McFly ?
L'autre le considère avec méfiance, puis étonnement.
Il hésite avant de répondre en français, avec un léger accent américain :
- Vous devez me confondre, je m'appelle Michael. Michael J. Fox.
Commenter  J’apprécie          160
UnpapillondanslaluneUnpapillondanslalune   21 novembre 2012
Y a que trois boutons à la télévision et je trouve plus la télécommande ! Et puis, il y a un gros robot avec des cornes jaunes qui envoie des éclairs sur des soucoupes volantes. C'est pas ça, Beyblade !
Commenter  J’apprécie          80
Melusine53Melusine53   21 décembre 2012
Accroupi près d'eux, Goldman range la guitare Gibson dans son étui avec précaution. Réservé, classe, tel qu'en lui même. Agathe sait qu'elle ne le reverra peut- être pas. Ce serait trop bête d'en rester là. A choisir, elle préfère se ridiculiser plutôt que de ressasser des regrets.
Suivant son instinct, elle chantonne :
"J'ai compris tous les mots, j'ai bien compris, merci
Raisonnable et nouveau, c'est ainsi par ici"
Goldman referme l'étui et se redresse. Sans qu'il sache pourquoi, la mélodie et les paroles le touchent. Elles lui sont étrangement familières. Il s'empare de la Takamine acoustique posée sur un trépied et la porte en bandoulière. Après quelques talonnements sur le manche, il trouve les accords puis commence à jouer, accompagnant Agathe.
"J'irai chercher ton âme dans les froids, dans les flammes
Je te jetterai des sorts pour que tu m'aimes encore"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
ssstellassstella   03 mars 2013
- je n'ai plus de portable, plus d'iPod, plus d'ordinateur. Qu'est-ce que je vais devenir, maman ? Pourquoi ça m'arrive, à moi ?
Commenter  J’apprécie          110
UnpapillondanslaluneUnpapillondanslalune   21 novembre 2012
Il cherche le GPS en vain, le bouton électronique pour ouvrir le carreau ou régler le rétro. Tout est manuel, c'est honteux. Un véritable scandale.
Commenter  J’apprécie          80

Video de Tim Sliders (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Tim Sliders
Timeville de Tim Sliders .Et si vous et votre famille vous réveilliez en 1980 ?
autres livres classés : années 80Voir plus
Notre sélection Roman d'amour Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura




Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
18118 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre