AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2714468969
Éditeur : Belfond (04/05/2016)

Note moyenne : 3.25/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Mathieu, illustrateur, tente désespérément de boucler à temps une image pour une grande marque automobile quand il reçoit l'étrange coup de fil d'une dame japonaise très insistante. Kimiko Toyoura demande à s'entretenir avec le père de Mathieu, qu'elle dit avoir connu dans sa jeunesse alors qu'il était expatrié à Tôkyô. Ensemble, lui apprend-elle, ils ont eu un grave accident de voiture, dont elle est sortie défigurée... ( Fantôme du passé)
Une musicienne ja... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
LeaTouchBook
  12 juillet 2016
Avis de Grybouille Chroniqueur sur le blog Léa Touch Book :
3.5/5 : Amateurs des récits courts… à vos marques… prêts… achetez…
Romain Slocombe, dans son livre « Route 40 » parle d'un fil conducteur japonais. Personnellement, Grybouillement, je parlerais plutôt d'une série d'occasions manquées !
Personnages prisonniers de leur histoire qui confrontés à la croisée des chemins, par maladresse, par vengeance, par goût, par désespoir, par… viennent se briser ou rebondir sur le récit que l'auteur à écrit pour nous, eux…
Encore une chronique « Slocombesque» qui est donnée à faire au Grybouille, depuis que j'ai la chance d'appartenir au « Léa Touch Book » et de lire du Romain Slocombe pas un de ses livres qui se ressemblent, une inventivité de tous les instants, une écriture qui vous charme, le plaisir de la découverte, une cuisine alchimique, j'oserais même dire que « la mayonnaise prend. »
Ce nouveau livre est une compilation de cinq nouvelles dont plusieurs ont été récompensées, Romain Slocombe, pour cette publication, les a révisées et en partie réécrites.
Si vous chercher une lecture estivale vous avez sonné à la bonne porte, alors en Route et pourquoi pas la 40 ?
@ Bientôt sur la plage,
Entre deux sessions de surf ou de VTT au milieu des pins, qui sait…
Bonnes vacances à TOUS et TOUTES :)
Lien : http://leatouchbook.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
ckdkrk169
  05 mai 2016
Cinq nouvelles attachantes toutes en lien avec le Japon.
L'auteur nous fait voyager dans chacune de ses nouvelles : aux Etats-Unis et au Japon. Chaque nouvelle fait écho au Japon et à sa culture.
Des textes plutôt sombres, avec un réalisme qui peut même déranger, j'ai pourtant accroché à ces récits : bien racontés, avec une plume fluide et des héros cabossés.
Une puissante mélancolie se dégage de l'ensemble avec une envie d'aider ces désespérés, j'ai ressenti de l'empathie pour ces personnages fragiles et bousculés par la vie.
Ma nouvelle préférée est celle qui se nomme « Fantôme du passé », l'histoire d'un illustrateur qui reçoit un coup de fil d'une vieille dame qui a bien connu son père lorsqu'il vivait à Tokyo. Ce récit nous emmène à Tokyo, après la guerre, lorsque les japonais étaient privés de tout et avaient faim. Intéressant par son contexte historique et émouvant, une nouvelle qui reste gravée dans notre mémoire.
Une autre vision du Japon avec des histoires prenantes, je conseille aux amateurs de nouvelles, genre trop peu répandu.
Lien : http://www.despagesetdesiles..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
tribulationsdunevie
  12 juin 2016
5 nouvelles singulières: voici ce que nous propose Romain Slocombe pour ce recueil "Route 40".
​Pour chacune d'entre elles, l'auteur a souhaité créer un univers bien particulier mais toujours avec ce point commun d'une tension extrême. Dès les premières pages le lecteur se retrouve dans un univers malsain sans en comprendre la raison. Une chose est sure, chaque nouvelle va apporter son drame: reste à le découvrir.
De manière générale, mon avis est mitigé sur ce recueil. J'ai autant adoré certaines nouvelles que j'en ai détesté d'autres du moins une. le style m'a paru par moment assez lourd, un manque du fluidité m'a sauté aux yeux notamment dans la dernière "Route 40".
​Malgré un court bon moment de lecture avec ce livre, je ne le conseillerais pas forcément.
Lien : http://tribulationsdunevie.w..
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   23 janvier 2019
Il fallait que je garde quelque chose pour me rappeler que j’étais une jeune fille, Mathieu-san… La plupart des Japonaises après la guerre étaient sans maquillage, en gros pantalons, obsédées par leur seule survie, épuisées par la faim et le manque de sommeil… Nous perdions notre jeunesse, nous perdions notre beauté, nous perdions notre intelligence. Et les hommes étaient rares : des millions ne sont jamais revenus de la guerre… D’autres restaient encore dans les îles du Pacifique ou en Mandchourie, dans des camps de prisonniers, attendant d’être rapatriés… Ils mouraient lentement de faim, de maladie et de fièvres…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   23 janvier 2019
J’en connais un bout, question armes à feu, et je n’eus pas de mal à identifier un automatique sistema Obregon de l’armée mexicaine. Au milieu des années 1960, on pouvait s’en procurer pour pas cher chez les petits armuriers de San Francisco. Extérieurement cet automatique ressemble beaucoup au Colt 45, et tire des balles de même calibre. Mais il est potentiellement plus précis, à cause d’une particularité dans le système de déverrouillage du canon, et suffisamment plat pour être dissimulé dans une botte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   23 janvier 2019
Et Dinu aperçoit la fille. Grande, en bottes noires et mini-jupe en cuir, et des seins énormes. Plus belle que Magdalena, plus belle que Mihaela, plus belle que Monica. La plus belle fille qu’il ait jamais vue. Dinu dérive vers elle, qui est plus grande que lui, et il se réfugie contre ces seins laiteux, livides, il se serre, se perd entre eux, si larges et si doux, ils lui rappellent ceux de sa mère…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   23 janvier 2019
« Notre intention n’est nullement de nous abaisser à flatter les forces d’occupation. Nous ne compromettons pas notre intégrité, ni ne vendons nos âmes. Nous nous acquittons d’un inévitable devoir de politesse, et remplissons nos obligations en contribuant à la sécurité de notre société. Nous l’affirmons fièrement : nous offrons nos corps pour la défense de la politique nationale. »
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   23 janvier 2019
Pour nous les Japonais, le baiser n’est pas un acte naturel. Nous l’avions vu au cinéma dans les films américains. C’était très rare dans les films japonais, et les acteurs devaient introduire un bout de gaze stérilisée entre leurs lèvres avant le contact, par peur des microbes et par respect des convenances. S’embrasser, en japonais, on appelle cela « faire kissu ».
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Romain Slocombe (28) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Romain Slocombe
L’affaire Léon Sadorski - Romain Slocombe - LTL # 149
autres livres classés : japonaisVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Bienvenue chez Slocombe

Je ne suis pas né de la dernière pluie, j'ai tout de suite vu que j'avais affaire à un .....?..... détective, il s'appelait Jo Bical, et n'avait que 12 ans !

Vrai
Faux

10 questions
10 lecteurs ont répondu
Thème : Romain SlocombeCréer un quiz sur ce livre