AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Carine Chichereau (Traducteur)
EAN : 9782743651527
667 pages
Éditeur : Payot et Rivages (14/10/2020)
3.38/5   25 notes
Résumé :
Troisième volume de la trilogie de Jane Smiley, Un siècle américain, best-seller en Amérique et dans toute l'Europe. Dans ce dernier épisode avec la famille Landgon, les membres du clan doivent faire face à des changements sociaux, économiques et personnels profonds. On traverse alors main dans la main avec ces personnages attachants les années 80, les scandales des années 90, la montée du cynisme et la prise de pouvoir de Wall Street. Mais pour Jane Smiley, il ne s... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
ptitsoph
  28 mai 2020
Un siècle américain une saga de près de 2000 pages de l'auteure américaine Jane Smiley.
Une saga en trois volumes : Nos premiers jours 1920 – 1953, Nos révolutions 1954- 1986 et L'âge d'or de 1987 à 2016.
J'ai commencé le premier volume au tout début du confinement et je me suis accordée une petite parenthèse littéraire avec deux romans sortis en janvier. Très vite, j'ai eu envie de retrouver les personnages très incarnés et j'ai donc enchaîné les tomes 2 et 3 sans aucune lassitude.
L'auteure raconte l'histoire de la famille Langdon, des fermiers originaires d'Allemagne installés en Iowa. Les premiers chapitres nous présentent le couple fondateur de la saga : Rosanna et Walter. La vie est dure dans les champs de maïs mais aussi à la maison. Les grossesses se suivent et nous faisont connaissance dès leur naissance avec les enfants de la fratrie Langdon qui à leur tour se marieront et enfanteront. Jane Smiley suit le schéma basique d'une saga familiale mais elle y apporte son talent et son art du récit.
Chaque chapitre correspond à une année de temps, les personnages évoluent vite, les enfants grandissent et partent pour leurs études, les situations professionnelles ou personnelles changent.
Les personnages sont très vite identifiables mais ne sont jamais caricaturaux, pour ma part j'avais une préférence pour Arthur, membre de la CIA mais j'étais intéressée par l'évolution des autres protagonistes. L'auteure tisse une toile complexe entre eux tous.
Le style de l'auteure m'a un peu déroutée sur les cent premières pages car j'aime beaucoup les auteurs de type nature writing comme Ron Rash.
Ici l'écriture semble plus simple, un peu plate, voire sans relief, mais ce n'est qu'une illusion. Certes la toile de fond est constante : la vie rurale est monotone, rythmée par les intempéries qui menacent les récoltes. Mais les bouleversements de la grande Histoire apportent leur lot de surprises et de chagrins au sein de la famille Langdon. Les scènes les plus émouvantes sont effleurées par l'auteure qui esquisse via ces héros ordinaires des gestes immémoriaux qui nous bouleversent : un enfant câliné sur des genoux, une lettre anodine envoyée par un fils parti à la guerre à sa mère.
Certains motifs sont récurrents comme les très jeunes hommes de la famille qui partent à la guerre, 39/45,Vietnam et Irak, mais loin d'être un artifice c'est plutôt une connivence qui s'installe avec le lecteur. La guerre restant une fumisterie, une boucherie.
Les réunions de famille rythment également le récit : Thanksgiving, Noël, mariage puis enterrements permettent aux hommes et aux femmes éloignés de se retrouver un temps.
C'est aussi un roman sociétal et féministe qui sur prés d'un siècle nous révèle en filigrane l'évolution des moeurs et de la société : émancipation des femmes, reconnaissance des noirs et des homosexuels.
Enfin et surtout c'est un roman écologique car Jane Smiley n'a pas choisi par hasard de planter son décor dans une ferme de l'Iowa. L'arrière grand-père Walter travaillait de ses mains, puis son fils Joe à commencer à cultiver du maïs hybride artisanal et à utiliser des pesticides, Jesse, le petit-fils lui est pris dans l'engrenage infernal des OGM, des graines achetées à crédit qui endettent sa ferme.
C'est un constat amer qui est dressé sur l'Amérique d'aujourd'hui même si le livre a été fini avant l'élection de Donald Trump. La politique étrangère au Moyen Orient dictée par des intérêts économiques, le manque de prise en charge des laissés pour compte de la société, la main mise des trusts financiers sur l'économie des USA et du monde etc...
Le dernier livre refermé et posé, je me suis sentie orpheline mais je sais que tous ces magnifiques personnages Rosanna, Arthur, Andy, Minnie, Joe, Henry, vont continuer à m'accompagner un long moment.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
mimipinson
  14 juillet 2019
Ainsi prend fin cette sage familiale entamée avec ‶Nos révolutions″… sans grande nostalgie, pour être honnête.
De 1987 à 2019, couvrant ainsi un siècle, et en anticipant les dernières années puisque publié avant, Jane Smiley s'attache à nous montrer cette famille traversant les dernières crises ; le 11 septembre, la crise financière ; mais également les interrogations environnementales qui se font de plus en plus présentes. le glyphosate fait ainsi une entrée remarquée…
La famille se fait de plus en plus étoffée, est dispersée aux quatre coins du pays ; les rivalités s'affirment de plus en plus.
Je terminais mon avis à propos du tome2 de la façon suivante :
″ Malgré ces réserves, je lirai le dernier volet de cette trilogie, curieuse de découvrir comment la jeunesse va appréhender les années à venir. ‶
Force est de constater que je n'ai pas vraiment perçu chez l'auteur de mise en avant de la nouvelle génération ni de sa manière de s'approprier le monde.
Les réserves sont toujours là et plus pesantes pour moi : longueurs, un souffle romanesque qui manque de part les choix narratifs de l'auteur.
Sans doute aurait-elle gagné à alléger un peu et à trouver des moyens de relancer l'intérêt du lecteur qui baille un peu, et s'ennuie davantage dans troisième tome (en tout cas, tel est mon ressenti).

Lien : https://leblogdemimipinson.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
claraetlesmots
  15 mai 2019
A l'origine de cette saga qui débute en 1920, le couple de fermiers Langton de l'Iowa a une descendance que l'on a pu découvrir dans les deux tomes précédents. La roue généalogique se poursuit et ici un peu plus de trente années (de 1987 à 2019) sont déclinées.
Tandis que la plupart des membres de la famille ont préféré d'autres domaines d'activité, ceux qui ont repris le flambeau de l'exploitation appliquent des principes de rentabilité au détriment de l'environnement. Des facteurs sociaux, politiques ou économiques interfèrent ou influencent les destins. Des choix sont opérés, certains sont assumés, d'autres sont regrettés. Et comme dans toutes les familles, les relations entre les membres ne sont pas un long fleuve tranquille surtout quand l'appât du gain et du pouvoir nourrit les ambitions personnelles.
En se calquant sur des grands événements, l'auteure s'intéresse aux histoires personnelles. Sans jamais être indigeste ou verser dans la caricature, ce roman dense mais fluide est fouillé avec des pointes d'humour et d'ironie. Et tout au long de ces pages, on ressent l'empathie de l'auteure et une impression d'authenticité très forte.
Jane Smiley a su mêler l'intime, le quotidien et les préoccupations de ses personnages qui nous ressemblent ou qui nous semblent familiers pour les ancrer dans l'histoire américaine. C'est terriblement réussi et si par moments certains aspects politiques ont été un brin trop détaillés pour moi, ce point n'enlève rien au talent de conteuse de Jane Smiley.
Je n'ai pas boudé mon plaisir avec des émotions bien présentes et un intérêt qui n'a pas faibli. Un plaisir de lecture !
Pour celles et ceux qui ont peur de se perdre, on ne panique pas car ce dernier tome est agrémenté d'un arbre généalogique complet.
Lien : https://claraetlesmots.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Tweedledee
  27 mars 2021
Des trois tomes qui constituent cette saga, c'est sans doute celui que j'ai préféré, peut-être parce que je m'étais habituée au style narratif, une succession d'instantanés sans véritable intrigue, rien qui ne nous tienne en haleine, simplement le plaisir de voir se dérouler la vie des protagonistes et la curiosité de savoir ce qu'ils vont devenir. Des personnalités attachantes, souvent complexes, qui ont une véritable épaisseur et savent nous surprendre. Ces trois décennies sont décrites sous un jour bien sombre, malheureusement réaliste. Une Amérique qui ne fait plus rêver!
Commenter  J’apprécie          10
Bebelle1725
  22 novembre 2020
3ème tome de cette saga, toujours un peu triste que cela soit terminé :)
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
claraetlesmotsclaraetlesmots   15 mai 2019
Il comprenait à présent que qu'un des problème venait des "illions" - lorsqu'on commençait à compter en "illions", l'esprit avait du mal à se retrouver. Quand cet article dans le Post était-il paru - Riley avait dû le stocker dans son cerveau - , expliquant que la guerre en Irak avait coûté trois billions? C'était l'exemple parfait du problème des "illions", Richie s'était concentré sur les trois, oubliant les billions. Trois, ce n'était pas grand-chose. Ils auraient dû écrire : 3 000 000 000 00. Là, il aurait pris les choses au sérieux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Jane Smiley (13) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jane Smiley
A l'occasion de la 11ème édition du salon international du livre en format livre de poche Saint-Maur En Poche, la journaliste Jacqueline Pétroz recevait sur la scène de la Griffe Noire l'auteur américaine qui fut la lauréate du prix Pulitzer 1992 pour son roman L'Exploitation inspiré du Roi Lear de Shakespeare...
L'Exploitation de Jane Smiley aux éditions Rivages https://www.lagriffenoire.com/26305-poche-l-exploitation.html
Un siècle américain, Tome 1 : Nos premiers jours de Jane Smiley et Carine Chichereau aux éditions Rivages https://www.lagriffenoire.com/110258-divers-litterature-nos-premiers-jours.html
Un siècle américain, Tome 2 : Nos révolutions de Jane Smiley aux éditions Rivages https://www.lagriffenoire.com/116025-divers-litterature-nos-revolutions.html
Un siècle américain, Tome 3 : Notre âge d'or de Jane Smiley et Carine Chichereau aux éditions Rivages https://www.lagriffenoire.com/144205-divers-litterature-notre-age-d-or.html
La culture décontractée !!!!! ABONNEZ-VOUS A NOTRE CHAINE YOUTUBE ! http://www.youtube.com/user/griffenoiretv/featured (merci) La boutique officielle : http://www.lagriffenoire.com
#soutenezpartagezcommentezlgn Merci pour votre soutien et votre amitié qui nous sont inestimables. @Gérard Collard @Jean-Edgar Casel
+ Lire la suite
autres livres classés : généalogieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1192 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre