AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Alain Ayroles (Traducteur)Anne Capuron (Traducteur)Guy Delcourt (Traducteur)
EAN : 9782756006611
181 pages
Éditeur : Delcourt (14/08/2007)

Note moyenne : 4.35/5 (sur 47 notes)
Résumé :
Perdu dans une immense forêt, Fone Bone veut retrouver ses deux cousins et rentrer chez lui. Mais ses pas les ménent à de bien étranges rencontres : un dragon fumeur de cigarettes, des rats-garous mangeurs de quiche, une grand-mère capable de battre un troupeau de vaches à la course...
De surprise en surprise, son périple se transforme en une fantastique épopée faite de grande épreuves, de petits tracas, et de savoureux moments.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Presence
  09 février 2015
Il s'agit du troisième tome d'une série complète en 9 tomes. Il faut absolument avoir commencé par le premier. le scénario, les dessins et l'encrage sont de Jeff Smith. La présente édition a bénéficié d'une mise en couleurs réalisée par Steve Hamaker.
Fone Bone continue de faire la lecture de Moby Dick à Thorn Harvestar (qui a appris à faire semblant de l'écouter en pensant à autre chose). Ils sont interrompus par madame Possum qui leur apporte de quoi assurer l'étanchéité du toit de la ferme de Mamie Ben. Phoney et Smiley passent par le même endroit pour aller jouer la sérénade aux poules afin qu'elles pondent plus vite.
Les créatures rats peureuses continuent de se cacher, mais Kingdok les retrouve et sa réaction est pour le moins inattendue. Pendant la nuit, Thorn et Fone font des rêves étranges chacun de leur côté. le lendemain, Lucius Down emmène Phoney et Smiley vers le village, pendant que Mamie Ben, Thorn et Fone cheminent dans les bois. Une pluie torrentielle se met à tomber.
La première sensation est celle du confort et même du réconfort. le lecteur retrouve avec plaisir ces personnages au caractère bien établi, à l'apparence simple et très expressive pour les 3 Bone, leurs interactions chaleureuses et ces scènes comiques à la gentillesse irrésistible. À ce titre la séquence d'ouverture est très réussie. Fone Bone essaye de communiquer sa passion pour Moby Dick, alors que Thorn se contente de l'écouter comme un bruit de fond. Fone reste entier dans son enthousiasme pour l'oeuvre, Thorn l'assure de sa présence lui fournissant un auditoire, sans vraiment prêter attention, mais sans se moquer non plus. Les expressions exagérés de Smiley et Phoney sont à la fois comiques et d'une telle justesse que l'empathie avec leurs émotions est immédiate, pleine et entière. Les gags visuels s'insèrent de manière naturelle, sans forcer.
Tout au long du récit, le lecteur se délectera ainsi de ces moments de connivences, d'amitié, et de comédie. de surcroît, Jeff Smith fait preuve d'une belle inventivité visuelle. Certes, certaines séquences de dialogues se reposent presqu'exclusivement sur les personnages en train de parler, sur un arrière plan squelettique (de nuit dans une grange, ou par une nuit noire sous la pluie). Mais à côté de ces scènes (très vivantes quand même grâce aux visages), Smith réalise également des mises en scène qui utilisent toutes les possibilités de la bande dessinée, que ce soit de manière débridée (la séquence de rêve De Bone en pirate) ou en retenue (le dialogue des 2 créatures rats dans leur fossé). Il utilise aussi des éléments graphiques très particuliers (par exemple les petits coeurs roses autour d'un personnage enamouré), mais uniquement pour rehausser l'expressivité, jamais comme raccourci pour masquer un manque de savoir faire.
Lorsque les 3 Bone sont réunis (par exemple quand Smiley et Phoney taquinent Fone pour ses poèmes), le lecteur a l'impression que la scène s'écrit toute seule, tellement chaque trait participe à l'harmonie du tout. Smiley Bone montre une certaine tendance à voler la vedette à tous les autres personnages, chaque fois qu'il apparaît. Fidèle à son point de départ, Smith continue d'écrire les 3 Bone comme des individus au caractère entier. Ainsi Smiley sert de ressort comique, de bouffon. Même dans les situations délicates, il continue d'arborer un franc sourire et de faire des pitreries (il faut le voir chevaucher sa guitare).
Du coup le lecteur en vient presque à regretter que Jeff Smith tienne absolument à développer son intrigue plutôt que de s'en tenir à ces moments de grâce. Pourtant l'auteur a posé de solides fondations pour que les différentes péripéties et révélations participent naturellement au récit, que ce soit les révélations concernant Thorn, l'apparition du serviteur du seigneur des locustes, ou le pari saugrenu concernant le bar de Lucius Down. La narration de Jeff Smith conserve son caractère confortable, en ce sens que le lecteur a le temps d'apprécier les moments de calme auprès des personnages, d'autant plus qu'à ces occasions ces derniers prennent de l'épaisseur psychologique. le lecteur ne se sent pas pressé par l'action, et il l'apprécie d'autant plus quand elle vient accélérer le rythme de la lecture. Smith conçoit avec intelligence ces séquences mouvementées, agissant avec adresse sur l'accélération du temps, et sur les cadrages.
Pourtant la dichotomie liée aux Bone demeure. D'un côté ses personnages sont immédiatement attachants, avec un fort potentiel comique savamment exploité. de l'autre, le choix de Jeff Smith de forcer leur trait de caractère est à double tranchant. Ces Bone se comportent comme des enfants, ou des grands enfants, ce qui leur confère une forme de pureté les rendant encore plus attachants. Ces caractères entiers et leur apparence épurée les mettent à part du monde des adultes. le savoir-faire de Jeff Smith lui permet de les intégrer sans solution de continuité au reste de leur environnement (lieux et personnages) qui sont représentés de manière plus réaliste.
Néanmoins Smith montre de manière claire par la morphologie des Bone qu'il s'agit d'êtres qui n'appartiennent pas à la race humaine. de la même manière leur comportement infantile implique qu'il ne s'agit pas d'adultes. Ces 2 caractéristiques conduisent le lecteur à conclure que l'amour que Bone porte à Thorn relève plus de la passion d'enfant, que d'un sentiment adulte, et qu'il ne pourra pas aboutir à une relation sérieuse. L'emploi comique de Smiley et Phoney dédramatise chaque situation dangereuse puisqu'il s'agit des personnages principaux et que leur rôle induit que le lecteur ne les prenne pas au sérieux, ne les assimile pas à de vrais personnages.
Du coup, en fonction de son âge, le lecteur pourra éprouver une forme de distanciation vis-à-vis des personnages (ce qui ne nuit pas à son ressenti vis-à-vis d'eux) qui diminuera sa capacité à prendre l'intrigue au sérieux, à s'y impliquer. Par exemple, il est difficile de consentir un niveau suffisant de suspension d'incrédulité, pour accepter que Lucius Down souffre réellement des conséquences de son pari quant à la propriété de son bar. Ce léger détachement est encore accentué par le caractère irrémédiablement méchant des individus qui s'opposent aux gentils Bone et à leurs amis.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
svecs
  27 mars 2015
il était temps que Jeff Smith mette les choses à plat et nous en disent un peu plus sur les origines de Thorn et les enjeux de cette histoire; C'est désormais choise faite. Traiter ce genre de révélation est toujours délicat, le risque étant de tomber dans les longs récitatifs. Il s'en tire plutôt bien, alternant comme toujours humour, aventure et fantastique.
Bone reste une des meilleures séries de ces 30 dernières années.
Commenter  J’apprécie          00
laurentbone
  21 janvier 2015
il est très bon comme tout les livres.
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
beklfbeklf   27 mai 2017
- Quelles nouvelles nous apportes-tu ?
- Nous avons notre armée. La population du camp approche les 500 000... De nouvelles recrues arrivent tous les jours.
- C'est bien. Y a-t-il autre chose que tu souhaites nous demander ?
- La fille... Ses rêves sont comme un phare... Mais je ne peux pas l'atteindre...
- Sa force est-elle si grande ?
- Même dans son ignorance, sa force est grande... Mais il y a autre chose... alors que j'essayais de l'atteindre... un nouveau phare est apparu..
- Le dragon rouge tente d'avancer un pion. Ne t'en préoccupes pas. Quelles nouvelles as-tu de celui qui porte une étoile sur la poitrine ?
- Celui qui porte une étoile est de retour au village... Si tel est votre désir... nous attaquerons le bourg.
- Attends nos instructions.
- Monseigneur... Le dragon rouge est dangereux. Ne devrait-on pas préparer...
- Assez de questions.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
jersheshore_13jersheshore_13   04 mars 2012
Je demande à un livre de créer en moi le besoin de ce qu’il m’apporte.
Commenter  J’apprécie          30

Lire un extrait
autres livres classés : comicsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les personages de la serie BONE

De quel personnage est amoureux Bone ?

Torn
Thaurne
Tharn
Thorn

6 questions
7 lecteurs ont répondu
Thème : Bone, Tome 1 : La Forêt sans retour de Jeff SmithCréer un quiz sur ce livre