AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2330025076
Éditeur : Actes Sud (13/11/2013)

Note moyenne : 4.14/5 (sur 11 notes)
Résumé :
Conte lointain et chimérique, cette nouvelle traduction de The city of the singing flame de Clark Ashton Smith, considéré avec son ami H. P. Lovecraft, comme l'un des pères de la fantasy et de la science-fiction modernes, est un joyau de poésie fantastique et d'érudition baroque.
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
MarianneL
  02 janvier 2014
Cette nouvelle fantastique de 1931 me permet de découvrir Clark Ashton Smith (1893-1961), un auteur prolifique de nouvelles, qui fut soutenu et souvent inspiré par son ami H.P. Lovecraft. Récit fantastique dans une veine hallucinée et mystique, «La flamme chantante» puise sa force dans des visions poétiques grandioses ; au-delà de l'exaltation, l'histoire est plutôt classique, loin (ici en tous cas) du grand maître du genre de l'époque.
Le narrateur, Philip Hastane, récupère le journal écrit à son attention de son ami Gilles Angarth, auteur d'écrits fantastiques mystérieusement disparu avec un ami, artiste peintre célèbre, dans des conditions très confuses. À la lecture des révélations que contiennent ce carnet, il s'engage, malgré ses doutes, sur la trace des disparus dans les paysages rocailleux de la Sierra Nevada, à la recherche du passage vers un monde parallèle, vers un lieu de dévotion au coeur d'une cité colossale, attirant les pèlerins comme le chant de Circé.
Ce court récit, d'une centaine de pages, donne cependant envie de lire davantage cet auteur méconnu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
DarkHawk
  12 décembre 2013
Ce court recueil contient deux nouvelles, l'action de la deuxième faisant suite au premier récit.
Après la disparition de Giles Angarth, Philip Hastane se voit adresser un étrange journal laissé à son intention dans le chalet de son ami auteur.
Il y trouvera une histoire étrange où Giles Angarth raconte sa découverte d'un passage vers un autre monde. Un monde peuplé de créatures fantastiques qui, comme aimantées par une flamme chantante, parcourent la lande pour s'y jeter. Son ami raconte sa fascination pour cette flamme et son envie de s'y abandonner.
Quand on commence la lecture de la flamme chantante on remarque aussitôt le style étonnant de sa narration. Ce style est fait de longues phrases poétiques. N'étant pas habitué à ce genre d'écriture, j'ai mis quelques pages à rentrer dans le livre mais très vite cela devient plaisant.
«Cette flamme était l'unique source de lumière - et c'était , également, la source de l'étrange musique éthérée. Et moi, en dépit de mes oreilles fourrées de coton, je fus aussitôt hypnotisé par la douceur perçante et astrale de son chant ; je fus saisi par son appel voluptueux, sa haute et vertigineuse extase...»
Dans les 2 nouvelles, les histoires sont racontées sous forme d'un journal de voyage. On y relate le voyage fantastique de leurs auteurs pour un monde parallèle. Dans ses histoires, pas ou peu de méchants en vue, mais un dépaysement total. On y voit des créatures exotiques, un décor étonnant et une ville fabuleuse. Rapidement, mon imagination a été titillée. Je me suis demandé où ces aventures allaient nous mener. Je me suis identifié aux sympathiques héros propulsés dans ce nouveau monde.
La flamme chantante ne révolutionne plus le genre comme il a dû le faire lors de sa première publication mais reste un livre très agréable. Grâce entre autres à son style poétique à l'extrême, il est pour moi une des curiosités de la fin de cette année.
Note : 7/10
Lien : http://www.les-mondes-imagin..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          82
michelblondeau
  08 février 2016
Bonne traduction de 'The City of the Singing Flame', un des textes les plus connus, je crois, de Clark Ashton Smith.
Ni fantastique (pas de rupture de rationalité), ni science-fiction (aucun cliché technoscientifique), relevant donc plutôt du merveilleux, l'oeuvre de C.A. Smith se situait dans un registre assez proche de celui de Lovecraft - qu'il connaissait, du reste-, et au même niveau de qualité littéraire. Des héritiers d'Edgar Poe au XX° siècle.
Cette "Flamme chantante" est un exemple parfait de son talent. C'est une longue nouvelle astucieusement construite en deux parties, avec une mise en abyme, qui plonge le lecteur dans un monde de vastes merveilles, via un point de passage, un seuil que chacun pourrait franchir...
Commenter  J’apprécie          70
Philemont
  18 décembre 2013
Actes Sud se fend d'une nouvelle édition, et traduction, d'une nouvelle d'un auteur quasi oublié aujourd'hui des amateurs de littératures de l'imaginaire, Clark Ashton SMITH, dont l'essentiel de l'oeuvre a été publié dans les années 1930 au Etats-Unis.
La Flamme Chantante raconte comment trois hommes, Giles Angarth et Felix Ebbonly d'abord, Philip Hastane ensuite, trouvent un passage vers un monde parallèle en plein Nevada. le coeur de ce monde est un temple contenant en son sein une flamme dont le chant envoûte tous ceux qui s'en approchent...
Le texte est parfaitement représentatif de ce qu'est l'oeuvre de SMITH : une prose onirique, presque poétique, qui fait la part belle aux longues descriptions d'univers aussi merveilleux que somptueux. C'est certainement cette caractéristique qui fit que le premier admirateur de son oeuvre fut H. P. LOVECRAFT.
Commenter  J’apprécie          20

critiques presse (2)
Elbakin.net   22 novembre 2013
Le récit en lui-même reste plaisant, parfois surprenant. Et si l’on se demande bien comment le communiqué de presse accompagnant l’ouvrage peut citer Star Wars, il n’en demeure pas moins que l’on se retrouve bel et bien littéralement transporté dans une succession d’univers dans lesquels les repères tombent les uns après les autres.
Lire la critique sur le site : Elbakin.net
Actualitte   15 novembre 2013
La flamme chantante n'est pas une simple débauche d'imagination, c'est aussi une méditation onirique et métaphysique
Lire la critique sur le site : Actualitte
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
DarkHawkDarkHawk   22 novembre 2013
Cette flamme était l'unique source de lumière - et c'était , également, la source de l'étrange musique éthérée. Et moi, en dépit de mes oreilles fourrées de coton, je fus aussitôt hypnotisé par la douceur perçante et astrale de son chant ; je fus saisi par son appel voluptueux, sa haute et vertigineuse extase...
Commenter  J’apprécie          50
Videos de Clark Ashton Smith (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Clark Ashton Smith
Le royaume des ombres, Clark Ashton Smith lu par Anne-Chantal Berger
autres livres classés : fantastiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr