AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 0064410161
Éditeur : Harper Collins (30/11/-1)

Note moyenne : 3.65/5 (sur 119 notes)
Résumé :
Tout a une fin - même les Désastreuses aventures des orphelins Baudelaire. Nous avions été prévenus : pas de happy end (en français dans le texte), et ce volume 13 contient sa dose d'ingrédients navrants, contre lesquels Snicket, comme toujours, met en garde son « Cher lecteur » - terrible tempête, breuvage douteux, cage à oiseau surdimensionnée (pour misérable oiseau rare), secret troublant concernant le passé des parents Baudelaire... Une triste fin, alors, ou une... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
Prunille
14 septembre 2017
Je viens d'achever la lecture de ce tome 13 des Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire et avec lui toute cette série. Je l'avais lu il y a quelques années, j'avais oublié beaucoup d'éléments de ce dernier tome, et j'étais restée sur une impression d'inachevé. Cette impression perdure avec cette relecture, car beaucoup de questions restent en suspens, sans réponse, ou le plus souvent avec plusieurs réponses, et c'est finalement au lecteur de faire son choix, selon qu'il est plutôt optimiste ou pessimiste. Ainsi, j'aurais aimé savoir ce qu'il advient des triplés Beaudraps, du capitaine Virlevent et de Fiona, ce qu'il en est du sucrier ...L'histoire des désastreuses aventures des Violette, Klaus et Prunille se termine avec ce tome, mais finalement pas l'histoire de leurs vies, et là encore j'aurais souhaité en savoir plus. Ce tome 13 est également déroutant parce qu'il semble partir sur une nouvelle histoire durant quelques chapitres, lorsque les enfants font naufrage sur une île et découvre une communauté vivant depuis des lustres à l'égard du monde. Il s'avère tout de même assez vite que ces gens ne sont pas si éloignés qu'il y paraît de VDC et de ses secrets. Mais j'ai finalement beaucoup apprécié cette relecture. L'histoire se fait plus sombre, avec quand même la mort de plusieurs personnages, mais aussi plus profonde, et nous découvrons enfin des liens importants entre divers personnages, bons ou mauvais. L'histoire prend aussi, du mon à mon avis, une dimension plus vaste, l'auteur opposant le bien et le mal, les bons et les méchants dans le roman, dans la société secrète qu'est VDC, mais aussi dans le monde en général, concluant finalement qu'il ne sert à rien de fuir la perfidie de ce monde, mais qu'il faut plutôt apprendre à la combattre. Une conclusion qui me plaît et qui achève bien cette excellente série.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
DD78
06 avril 2016
Ah, la voilà enfin, cette fin des "désastreuses aventures des orphelins Baudelaire" ! Et si vous pensiez qu'il y en avait justement une, de fin, et bien vous en serez pour vos frais : aucune explication aux multiples énigmes semées tout au long des épisodes précédents, que ce soit ce mystérieux sucrier, ou bien ce dossier manquant sur un éventuel parent Baudelaire encore en vie... que dalle. Alors la frustration est bien grande, comme vous pouvez l'imaginer.
Cependant, et contre toute attente, ce dernier tome est loin d'être le moins bien de la série : j'ai en effet beaucoup aimé cette île perdue où quelques utopiques souhaitent se protéger du monde, et la description des us et coutumes de leur communauté m'a beaucoup plu. On échappe également au style narratif ultra-répétitif, et même si nous avons droit aux habituels avertissements ("Ne poursuivez pas votre lecture !"), on rentre pour une fois rapidement dans le vif du sujet.
Alors oui, un peu déçue, car tout cela a mené à pas grand chose ; mais pas tant que ça non plus, car la série m'a finalement bien divertie.
Bref, mitigée !!!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          41
Mondaye
08 avril 2016
La fin.
Un titre qu'il m'a pris de remettre en question une fois le livre referme. En effet, tant de choses demeurent sans réponse.
Par exemple qu'est il advenu des triples? Car comme me l'a fait remarquer un ami, dans cette série, les personnages disparaissent et semblent fichus, mais un rebondissement les tirent toujours d'affaire.
Bon certes, mais trop de point demeurent obscurs pour qu je considère ce tome vraiment comme une fin.
Plutôt un nouveau début.
PS : commentaire qui date un peu, je les relirais à l'occasion
Commenter  J’apprécie          50
marina-76
02 juin 2014
Après avoir réussit à lire les 12 précédents tomes malgré les mises en garde de Lemony Snicket, je suis au regret de dire que la fin de la Fin n'est en fait que le commencement de nouvelles (désastreuses ?) aventures pour les enfants Baudelaire.
Attention spoiler ! Ce dernier tome est également rempli de rebondissements et de personnages tous aussi loufoques les uns que les autres. Malheureusement, en refermant ce livre, nous n'en savons toujours pas plus sur tous les mystères entourant les orphelins... Libre à nous de faire travailler notre imagination !
Commenter  J’apprécie          30
anais17
18 août 2013
Cette série de livre est la première que j'ai lu en entière et qui a marqué mon enfance. Elle est juste superbe. L'écriture est belle et simple. le texte contient beaucoup d'ironie et de réflexion. L'histoire est envoutante quand on commence un tome on ne peut plus s'arrêter. le tome de la Fin est toujours aussi génial mais cependant un peu moins bien que les autres. Il y a moins d'actions et une Fin qui nous laisse un peu sur notre faim car à mon goût pas suffisament recherché et pas assez innovante.
Commenter  J’apprécie          30
Citations & extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
anais17anais1718 août 2013
Peut-être que si nous savions ce qui nous attend, si nous jetions d'avance ne serait-ce qu'un coup d’œil aux crimes, aux folies, aux malheurs qui nous guettent, nous déciderions tous de rester au creux du ventre maternel, si bien que pour finir il n'y aurait plus au monde qu'une foule de femmes très rondes, très lourdes et de très méchante humeur.
Commenter  J’apprécie          30
ClovisLClovisL20 novembre 2016
"The night has a thousand eyes", Kit said hoarsely, and lifted her head to face the villain. The Baudelaire could tell by her voice that she was reciting the wods of someone else. "And the day but one; yet the light of the bright world dies with the dying sun. The mind has a thousand eyes, and the heart but one; yet the light of a whole life dies when love is done."
Count Olaf gave Kit a faint smile.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
SinjordSinjord19 août 2013
Je m'étais fait un devoir de relater l'histoire de ces orphelins et ma mission touche à sa fin. De ton côté, libre lecteur, tu as sans doute d'autres missions et si j'étais toi je m'abstiendrais de lire "la fin", de crainte que cette fin ne m'achève.
Commenter  J’apprécie          20
SinjordSinjord19 août 2013
C'est un fait inexpliqué mais certain: la première bouchée d'une pomme est toujours la meilleure, ce qui est d'ailleurs pourquoi l'héroïne d'un livre infiniment plus plaisant que celui-ci passe un après-midi entier à croquer la première bouchée de tout un boisseau de pommes.
Commenter  J’apprécie          10
SinjordSinjord19 août 2013
Oh! Nous comptons agir de manière pacifique, bien sûr, se hâta de préciser Finn. S'il nous faut des armes, c'est seulement pour en avoir.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Lemony Snicket (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Lemony Snicket

Galaade Éditions - Lecture de L'AMOUR ADVERBE par Daniel Handler et Emmanuelle Collas (extrait 3)
Galaade Éditions - Lecture de L'AMOUR ADVERBE par Daniel Handler et Emmanuelle Collas, Paris, 23 septembre 2008. Pour en savoir plus sur Galaade : www.galaad...
autres livres classés : orphelinsVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle