AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2092541552
Éditeur : Nathan (02/01/2014)

Note moyenne : 3.11/5 (sur 60 notes)
Résumé :
Toutes les questions que vous vous posez :
Avez-vous déjà croisé Lemony Snicket?
Peut-être faites-vous partie des 1 800 000 personnes de confiance autorisées à lire les Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire...

Le verrez-vous dans la presse?
Seulement dans les magazines interdits aux + de 13 ans.

Le verrez-vous dans la rue?
Ouvrez l'œil ! 300 000 extraits et goodies cerneront les abords des écoles et... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (38) Voir plus Ajouter une critique
xnewlo
  04 février 2015
Voilà un petit moment que j'avais envie de lire ce livre. Pourquoi ? Eh bien, parce qu'il s'agit du même auteur qui a écrit "les Désastreuses aventures des Orphelins Beaudelaire", que j'avais bien évidemment adorées. Toutefois ici, la sauce n'a pas du tout prise pour moi, dommage...
Lemony Snicket, 13 ans, vient d'obtenir son diplôme ( de quoi ?). Il va désormais entrer en apprentissage ( de quoi ?) auprès de son mentor: S. ( pour quoi le S ?) Theodora Markson. Sa première mission va consister à retrouver une étrange statuette volée de la Bête bombinante ( qu'est-ce ?) pour la rendre à son propriétaire légitime ( qui est-ce ?). Ce jeune homme va donc parcourir les sombres endroits de Salencres-sur-Mer, pour tenter de trouver la vérité concernant ce vol. Pourquoi avoir volé cet objet ? A qui ? Quand ? Mais là, ce ne sont bien sûr que de mauvaises questions !
En ce qui concerne les personnages, je les ai trouvé loufoques, décalés, mais néanmoins agaçants.
Lemony Snicket nous conte ses aventures pleines de secrets et de questions. Qui sont ses parents en réalité ? Quelle est le but premier de sa mission au Musée ? Bien trop de demi-réponses pour pouvoir cerner véritablement le personnage. On sait juste qu'il peut se montrer insolent avec son mentor, et désobéissant.
S. Theodora Markson, sous son incroyable choucroute de cheveux ne semble pas montrer de véritables capacités à être un bon mentor. Ses déductions sont simplistes, parfois impossibles et déjantées. Au lieu d'enquêter, elle prend le temps de faire des siestes à tout bout de champs. Et au final, on se rend compte qu'elle n'a absolument rien fait de concret, contrairement à son apprenti.
Enfin il y a des personnages secondaires, tels que Pip et Squeak, Moxie ou encore Ellington ( avec ses sourcils en forme de point d'interrogation ?!!).
Que dire ? Pour moi, ce livre a été une énorme déception. On pourrait penser qu'il s'agit d'un préquel aux Orphelins Beaudelaire, mais je n'y crois pas. Dans le récit nous avons par exemple la présence de lave-vaisselle, ce qui n'est pas le cas dans les Orphelins où l'époque semble relativement plus ancienne qu'ici. Donc déjà, je n'ai su comment aborder le récit. S'agit-il véritablement d'un "récit" imaginaire de l'enfance de l'auteur des Orphelins, avant qu'il conte leur histoire ? S'agit-il d'une histoire totalement à part ? Mais pourquoi appeler son héro Lemony Snicket ? Je n'ai déjà pas bien compris ce point. Ensuite, j'ai trouvé le récit lourd avec ses réponses à demi-mot à chaque fois. En fait, à chaque question, l'auteur la détourne et on se retrouve encore plus perdu. On retrouve toutefois la plume présente dans les Orphelins, avec cet humour particulier. Mais j'ai trouvé l'histoire tellement pauvre comparée aux Orphelins Beaudelaire, où là on percevait un réel avancement tout de même, et une logique dans le déroulement des faits. Là, Lemony entrecoupe les faits en parlant de tout et de rien ( je déteste avoir les pieds mouillés, je n'aime pas le café etc...). Ce livre est vraiment loufoque, illogique, et les personnages sont agaçants et un peu prévisibles. Au final, on a aucune réponse aux questions ( je pense que ce sera résolu d'ici les prochains tomes), je n'ai pas su me plonger véritablement dans le récit. Les poulpes producteurs d'encre au fond de puits, les taxis conduits par deux enfants l'un sur l'autre... Très peu pour moi, c'est trop farfelu. A voir si la suite me tombe sous la main, mais je n'achèterais surement pas. Une véritable déception.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
orbe
  15 décembre 2013
Un enquêteur stagiaire de 13 ans, doté du plus mauvais des mentors tente de remplir sa première mission pour une mystérieuse organisation. Après avoir déjoué une tentative d'empoisonnement, il se rend dans une étrange ville en décrépitude suite à la fin de l'exploitation de l'encre de sèche. Leur mission? Retrouver une étrange statuette. Mais les événements qui se succèdent laissent à Lemony Snickett la désagréable impression de toujours poser les mauvaises questions...
Un roman étonnant qui inaugure la nouvelle série de l'auteur des Orphelins de Baudelaire. Ce premier volume présente un monde étrange et déroutant pour le lecteur. Loin d'être résolue, l'énigme de la statue semble s'être épaissie à la fin du récit. Il va donc falloir patienter avant de pouvoir comprendre dans quelle direction l'auteur veut nous amener. Reste de très bons moments de scènes de comédies principalement induites par la nullité de son mentor et un héros original. A suivre

Lien : http://cdilumiere.over-blog...
Commenter  J’apprécie          190
murielan
  25 février 2014
Lemony Snicket, bientôt 13 ans, stagiaire dans une association bien mystérieuse, se voit confier sa première enquête sous les ordres d'un mentor plutôt à côté de la plaque, S. Theodora Markson. le voici donc à Salencres-sur-Mer pour résoudre le vol d'une statuette. Mais les apparences sont souvent trompeuses...
J'avais adoré la série des Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire du même auteur et je dois dire que j'ai vraiment apprécié retrouver dans ce roman un univers fantasque et une galerie de portraits déjantés qui s'en rapprochent.
L'enquête est hors normes partant dans tous les sens, les personnages secondaires loufoques, le héros rusé, les mystères restent souvent en suspend mais je ne me suis pas ennuyée une seule seconde et j'ai hâte de lire la suite pour en apprendre un peu plus sur toutes les intrigues qui entourent ce jeune Lemony Snicket.
Commenter  J’apprécie          140
argali
  06 janvier 2014
Lemony Snicket est connu comme auteur de la célèbre série « Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire ». C'est aussi le pseudonyme de Daniel Handler, né en 1970, et l'un des personnages principaux de cette série où il est narrateur omniscient. Ce n'est pas banal !
Lemony Snicket nous revient avec une nouvelle série où il est à nouveau le narrateur (ici, il a 13 ans) et le moins que l'on puisse dire c'est que son univers est extravagant. Dès le début, on plonge dans un récit déroutant et rocambolesque, plus encore que ne l'est celui des orphelins Baudelaire : rebondissements incessants, rencontres bizarroïdes, personnages farfelus ou louches, actions dangereuses… rien ne nous est épargné. Un tourbillon indescriptible nous emporte dans cette étrange aventure où plus on lit, plus on s'embrouille. Entre Théodora dont les méthodes farfelues font rire et les secrets de Lemony, on n'en finit pas d'aller de « non sens en non sens ».
J'avoue avoir trouvé tout cela tellement déroutant, que j'ai failli abandonner ma lecture. Je pense que je n'étais pas suffisamment en forme pour tout appréhender à ce moment-là. J'y suis revenue, une fois en vacances et j'y ai pris plaisir.
Ne vous attendez pas à une enquête classique, en ligne droite, non. Ce serait trop simple. Tout sort de l'ordinaire dans ce récit humoristique et décalé. Les non-dits sont nombreux, les questions sans réponse plus encore… de quoi donner envie de poursuivre cette série dans l'espoir de trouver enfin les réponses.
Original, ingénieux, bien écrit, ce récit devrait plaire aux adolescents.
Un OLNI (objet littéraire non identifié) qui fera passer un très bon moment aux amateurs du genre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Melisende
  06 avril 2014
Connu pour ses Désastreuses aventures des Orphelins Baudelaire, Lemony Snicket nous revient ici avec une nouvelle série pour la jeunesse. J'ai aimé les premiers tomes mettant en scène Violette, Klaus et Prunille (il faudrait d'ailleurs que je me procure et lise la suite), j'espérais donc retrouver le même plaisir avec ce nouveau héros… mais je suis mitigée.
Si - contrairement à beaucoup de lecteurs -, j'ai savouré l'humour très particulier de Lemony Snicket, j'ai en revanche eu moins d'affinités avec l'intrigue et les personnages qu'il présente ici.
L'aventure s'ouvre très étrangement dans le café d'une gare. Un jeune garçon de 13 ans, Lemony Snicket, est assis à une table avec deux adultes que l'on imagine être ses parents. Feignant une envie pressante, il s'éclipse aux toilettes… et prend la poudre d'escampette par la petite fenêtre. Dans la rue, il retrouve son nouveau mentor, une jeune femme détective privée sûre d'elle mais aux résultats catastrophiques. Tous deux partent en mission dans une petite ville anciennement située en bord de mer (l'eau salée a disparu), ils doivent retrouver une étrange statuette volée dans la bibliothèque d'un manoir…
Au fil de l'enquête, Lemony prend les choses en mains (son mentor semblant totalement incapable d'avoir la moindre bonne idée) et va de rencontre loufoque en rencontre loufoque. A vrai dire, j'ai eu un peu de mal à accrocher aux différents protagonistes. Complètement décalés, on peine à les visualiser. le héros de 13 ans et les autres préadolescent(e)s qu'il rencontre, sont au coeur de l'intrigue. Ce ne sont pas les premiers jeunes héros que l'on suit dans un livre mais là, on a comme l'impression qu'ils prennent la place des « grands ». Alors certes, Lemony Snicket utilisait déjà cette « inversion » dans Les Orphelins Baudelaire, mais ici, le sentiment de se retrouver dans un monde peuplé d'adultes complètement incapables prend vraiment le pas. Les enfants semblent êtres les seuls maîtres de la situation et ça en devient presque dérangeant. Je ne sais pas si je suis très claire.
Cela dit, le processus n'est pas sans intérêt et parlera très certainement aux jeunes lecteurs qui seront ravis de constater que des personnages de leur âge peuvent mener des enquêtes… et surtout les résoudre !
L'auteur m'était toujours apparu comme une personnalité excentrique et il confirme ici son goût pour le « bizarre ». Les personnages sont décalés, l'enquête en elle-même est étrange… et le contexte porte définitivement la marque particulière de Lemony Snicket. L'auteur ne pouvait placer son aventure que dans une petite ville mystérieuse, anciennement au bord de l'eau, qui semble contenir uniquement un hôtel, une bibliothèque, un café, une boîte aux lettres et trois ou quatre baraques isolées et défraichies.
Il ne s'embarrasse pas de détails encombrant et propose quelque chose de très visuel. On pourrait presque s'amuser à créer un décor en carton pour illustrer ce premier volet.
L'autre force de ce premier tome et de l'auteur de façon générale, c'est son style. J'ai lu pas mal de chroniques insistant sur l'humour très bizarre de Lemony Snicket et sur la difficulté d'y adhérer. de mon côté, j'apprécie le lien qu'il créé avec ses lecteurs en proposant une sorte d'interaction avec eux. Entre courtes descriptions et répliques percutantes, les jeux de mots sont nombreux. Ce n'est pas conventionnel, l'auteur est connu pour sa plume décalée… on accroche ou pas. Je pense que c'est quitte ou double.
A noter que pour les plus jeunes lecteurs, outre des chapitres courts et une police de texte assez aérée, plusieurs illustrations en plein page sont disséminées régulièrement dans le texte. Nul doute qu'elles sauront être appréciées.
Malgré un contexte visuel et un humour intéressants, j'ai eu du mal à entrer dans l'histoire. Lemony Snicket plonge directement le lecteur au coeur de l'action sans aucune explication. On a beau attendre des éclaircissements, ils n'arrivent pas. L'enquête est sympathique et assez mystérieuse pour nous pousser à tourner les pages mais… je suis restée trop extérieur à cette aventure pour envisager de me lancer dans la suite. Un premier tome à conseiller aux jeunes lecteurs, en priorité.
Lien : http://bazardelalitterature...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

critiques presse (2)
Ricochet   14 mars 2014
Ce roman étonnant et joueur de ses mots, critique avec vivacité, parcellaire jusqu'à l'irritation, s'adresse-t-il à de bons lecteurs ?
Lire la critique sur le site : Ricochet
Ricochet   10 février 2014
On n'apprécie pas forcément le caractère sûr de lui de Lemony, mais on reste ébahis devant le déferlement d'aventures qui lui tombent sur la tête.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
orbeorbe   15 décembre 2013
Voilà une affaire qui va être rondement menée ! coqueriquait mo mentor. Ce n'est pas souvent qu'un client nous fournit le nom du coupable. Tu me portes bonheur Snicket.
- Mais si Mrs sallis sait qui est son voleur, pourquoi n'a-t-elle pas appelé la police?
- Question sans intérêt.
Commenter  J’apprécie          200
AlyenorAlyenor   30 décembre 2014
Passer un savon à quelqu'un doit être une immense satisfaction, sans quoi les enfants seraient autorisés à le faire. Si cette pratique leur est interdite, ce n'est pas qu'ils en soient incapables. Trois ingrédients suffisent. Un peu de temps; d'abord, pour rassembler les reproches à énumérer. Un brin de méthode, ensuite, pour placer ces griefs en bon ordre, afin de les asséner crescendo, avec les compliments associés, sur la tête à savonner. Et enfin de la chutpah, mot signifiant ici : "sacré culot - gonflé d'arrogance -" qu'il faut avoir pour se planter devant quelqu'un et lui passer un savon en règle, alors qu'il est endolori de partout et guère en état d'entendre ce qu'on lui reproche.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
SioSio   28 décembre 2013
- De toute manière, les adultes ne disent jamais rien aux enfants.
- Les enfants ne disent jamais rien aux adultes non plus, avoue. Dans ce monde, enfants et adultes ne sont pas dans le même bateau. Leurs barques ne se rapprochent que de loin en loin - quand l'un de nous a besoin d'un chauffeur, par exemple ; ou quand on veut nous faire nous laver les mains.
Commenter  J’apprécie          30
kanarmorkanarmor   10 février 2014
Le regard qu'elle posait sur ce livre me rappela les mots de Qwerty : dans toute bibliothèque se trouve un livre prêt à répondre à la question qui brûle comme un feu en chacun de nous.
Commenter  J’apprécie          50
EwylynEwylyn   13 février 2014
C'est l'histoire d'une ville, c'est l'histoire d'une fille, c'est l'histoire d'un vol. [...] J'aurais dû me demander : "pourquoi aller raconter qu'on vous a volé un truc quand ce truc n'a jamais été à vous en réalité ?" Au lieu de quoi, je me suis posée la mauvaise question - quatre mauvaises questions au bas mot. Ce qui suit est le rapport détaillé de la première.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Lemony Snicket (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Lemony Snicket

Galaade Éditions - Lecture de L'AMOUR ADVERBE par Daniel Handler et Emmanuelle Collas (extrait 3)
Galaade Éditions - Lecture de L'AMOUR ADVERBE par Daniel Handler et Emmanuelle Collas, Paris, 23 septembre 2008. Pour en savoir plus sur Galaade : www.galaad...
autres livres classés : enquêtesVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle