AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782365776202
296 pages
Éditeur : Urban Comics Editions (06/03/2015)
3.74/5   17 notes
Résumé :
Après une arrestation spectaculaire, l'impensable se produit lorsque l'incorruptible James Gordon se retrouve condamné pour bavure ! Le plus ancien allié de Batman se retrouve derrière les barreaux, alors que le mafieux Carmine Falcone réapparaît, bien décidé à débarrasser Gotham des « monstres » justiciers ou criminels. Tous ces événements convergent vers une machination tentaculaire...
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Dionysos89
  08 mars 2015
Batman Eternal, rien que le titre fait rêver ! Urban Comics publie en albums cartonnés une des trois séries hebdomadaires lancées par DC Comics en 2014. Il s'agit ici pour Scott Snyder et James Tynion IV de brosser un panorama de Gotham en période de crise aigüe, tout en sautant de personnage en personnage.
Qu'il devient difficile d'apprécier l'impact de Scott Snyder (et de son acolyte James Tynion IV) sur Batman et son univers ! L'auteur se gargarise de ses propres histoires (L'An Zéro étant cité comme un fait majeur de Gotham, or pouvons-nous imaginer que ce titre soit resté dans la mémoire collective des habitants ?) ; l'usage de la traditionnelle Harper Row (vous sentez encore la copie d'un autre side-kick connu sous le nom de Roy Harper ?... eh bien, elle est toujours aussi présente sans faire grand-chose, pour l'instant) est tout autant agaçant et dénué d'un véritable intérêt. Ok, Scott Snyder se dit très fan du travail de Frank Miller, mais là l'histoire de la guerre des gangs dans Gotham issue de celle ayant fait rage à Hong Kong, c'est clairement du « foutage de g*eule » ! Attendez-vous donc à croiser, aux côtés ou plutôt face à Batman, un véritable Caïd et une pseudo-Elektra, ni plus ni moins ! Pour le reste, le scénario emprunte un peu à Batman R.I.P. et à Batman Incorporated, Grant Morrison en force donc, mais encore faut-il le savoir, car Scott Snyder fait encore plus que frôler le plagiat. Quand on s'intéresse, en plus, à l'aspect stylistique de l'écriture, l'utilisation à outrance des « plus tard », « tant d'heures plus tôt », « dans tel endroit » ou pire « cependant, quelque part au Brésil » énerve au plus haut point, car si le scénario est bien ficelé, le lecteur s'en rendra bien compte, pas besoin de mâcher tout le travail en le prenant pour un idiot ! Je crois qu'il va donc falloir stopper Scott Snyder sur la destinée de Batman car on tourne en rond et la moindre once d'espoir nous déçoit quand on retombe sur des ficelles énormes et une construction pataude. Alors que quand on passe à un scénario de quelqu'un d'autre, Tim Seeley par exemple, l'épisode concerné est déjà plus frais (sans être fabuleux), alors même que l'histoire est bien sûr toujours ficelée par Scott Snyder et son acolyte-disciple James Tynion IV.
Bien sûr, ne boudons pas notre plaisir de lire (encore) une histoire « chorale » dans l'univers de Gotham ; certes, c'est bien un panorama (incomplet pour ma part) de tout ce qui peut se passer à Gotham en peu de temps, mais Scott Snyder et James Tynion IV, dans leur histoire structurant tout le récit du début à la fin, ne laissent aucune place à la fantaisie. Notons, heureusement quand même, l'intervention récurrente de personnages féminins et d'un policier plus jeune, une fois le commissaire Gordon mis de côté. La première intrigue est efficace, mais elle est largement gommée par le reste des détails scénaristiques plus que douteux : le commissaire Gordon vit vraiment une aventure nouvelle, une expérience dont on se doute qu'il ne se relèvera pas d'un coup d'un seul.
Du point de vue graphique, il est très difficile de faire élaborer à un seul artiste un comics chaque semaine, donc les artistes se succèdent par pelletée dans ce volume. Nous enchaînons, qui plus est, des styles graphiques très différents : même si cela se justifie pleinement par la publication hebdomadaire de cette série et que certains s'appliquent vraiment beaucoup, la cohérence d'ensemble est encore à définir sur ce titre amené à durer un certain nombre de numéros.
[Davantage de contenus (éléments connexes, images, critique plus longue) sur https://bibliocosme.wordpress.com/2015/03/07/batman-eternal-tome-1/ ]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
Yvan_T
  14 janvier 2017
Pour célébrer le 75ème anniversaire du Dark Knight, DC Comics a eu l'idée de lancer un titre hebdomadaire intitulé Batman Eternal et chapeauté par Scott Snyder et James Tynion IV. Afin de tenir un tel rythme de publication, le duo est secondé par d'autres scénaristes (John Layman, Ray Fawkes et Tim Seeley) et par une flopée de dessinateurs (Jason Fabok, Dustin Nguyen, Andy Clarke, Trevor McCarthy, Emanuel Simeoni, Guillem March, Riccardo Burchielli, Ian Bertram, Mikel Janin et Guillermo Ortego) qui se relaient au fil des semaines.
Ce premier tome, qui rassemble les épisodes #1 à #13, s'ouvre sur un flash-forward qui n'annonce rien de bon pour Batman et sa ville, tout en faisant bien comprendre au lecteur qu'il s'attaque ici à quelque chose d'énorme. Et il faut bien avouer que l'intrigue commence de manière très prometteuse, avec un commissaire Gordon qui se retrouve emprisonné pour bavure, ouvrant ainsi grand la porte au retour de la corruption à Gotham, ainsi qu'au comeback de Carmine Falcone, alias le Romain !
Si le fil rouge de l'intrigue demeure l'incarcération de James Gordon, le retour de Carmine Falcone n'est que la partie émergée de l'iceberg. Pour fêter dignement l'anniversaire de Batman, les auteurs ont en effet décidé d'inviter un maximum de personnages issus de l'univers du Chevalier Noir et de les mélanger au sein d'une grande machination visant à faire la fête à Gotham et à son héros le plus célèbre. le récit se densifie donc au fil des pages, mais à force de multiplier les personnages et les intrigues secondaires, le récit a un peu tendance à s'éparpiller, surtout que ces nombreuses menaces ne font pas toujours avancer l'intrigue principale. Certaines menaces sont de surcroît également laissées en suspend durant plusieurs épisodes, ce qui a tendance à diluer encore un peu plus l'ensemble. Si le récit nous emmène du Japon à l'Amérique du Sud, en passant par l'asile d'Arkham, et que ça part un peu dans tous les sens, c'est cependant loin d'être mauvais, bien au contraire. Tout en recyclant le folklore de Batman (et une grosse partie du run de Grant Morrison), les auteurs parviennent à livrer une histoire dynamique et très plaisante à lire. de plus, certains nouveaux personnages font leur apparition, de la surprenante Julia Pennyworth à l'incorruptible Jason Bard, qui comble le vide laissé par James Gordon de manière plus que convaincante.
Visuellement, c'est le grand festival des styles afin de pouvoir respecter la publication hebdomadaire de cette série, mais dans l'ensemble, la qualité est très bonne. Si j'ai particulièrement apprécié le dessin de Jason Fabok, j'ai trouvé que celui d'Ian Bertram tranchait un peu trop avec le reste.
Probablement pas un incontournable, mais indéniablement un excellent moment de lecture que vous pouvez retrouver dans mon Top comics de l'année !
Lien : https://brusselsboy.wordpres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (2)
BullesEtOnomatopees   26 juin 2015
Un premier tome qui donne envie d’en savoir plus et de découvrir la suite de l’histoire dans les volumes suivants...
Lire la critique sur le site : BullesEtOnomatopees
ActuaBD   03 avril 2015
Un premier ouvrage sombre, mélancolique, dans lequel Batman se retrouve piégé à perdre tout ce qu’il affectionne.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Dionysos89Dionysos89   06 mars 2015
Je vais finir. Reprendre Gotham. Mettre fin à tout ce cirque. Pingouins… chats… et chauve-souris vont rentrer au zoo.

Commenter  J’apprécie          150

Lire un extrait
Videos de Scott Snyder (13) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Scott Snyder
Undiscovered Country - La bande-annonce
autres livres classés : gothamVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Batman - Sombre Quiz - 1/2

Qui Incarne le chevalier noir dans Sombre reflet ?

Bruce Wayne
Jim Gordon
Tim Drake
Dick Grayson

8 questions
15 lecteurs ont répondu
Thème : Batman : Sombre reflet, tome 1 de Scott SnyderCréer un quiz sur ce livre