AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2280285150
Éditeur : Harlequin (01/11/2013)

Note moyenne : 4.34/5 (sur 111 notes)
Résumé :
Avry vit cachée. Elle est la dernière survivante du peuple maudit des Guérisseurs ; si elle se montre, elle risque la mort. Pourtant, un jour, elle enfreint ses propres règles. Cela suffit à Kerrick d’Alga pour la capturer et l’emmener de force. Au terme du voyage, Avry doit guérir un Prince au prix de sa propre vie. Mais, tandis qu’ils se lancent dans cette dangereuse expédition qui rapproche chaque jour Avry de la mort, il se noue entre elle et Kerrick une étrange... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (40) Voir plus Ajouter une critique
Luna05
  01 novembre 2013
Et c'est reparti pour une aventure en partenariat avec Babelio dans le cadre de l'opération Masse critique. Je remercie donc le site et l'éditeur Harlequin de m'avoir donné l'opportunité de découvrir ce livre en avant-première. Passons dès à présent aux choses sérieuses.

J'avais déjà eu le plaisir de découvrir Maria.V Snyder par le biais du premier tome de sa précédente trilogie « Les portes du secret : le poison écarlate » et Je dois dire que son style et univers m'avait d'entrée transporté. C'est donc muni d'un intérêt redoublé que j'attendais ce titre, Il ne me restait plus qu'à découvrir si cette nouvelle série possèderait les mêmes attributs et charmes m'ayant par le passé totalement envouté.

Avry de Kazan jeune guérisseuse de 20 ans fuit et cache sa véritable nature depuis le génocide qui a frappé les siens. Tenus pour responsable de l'arrivée de la peste, chaque guérisseur trouvé fut exécuté, trois longues années où Avry tente d'échapper à cette sauvage « chasse aux sorcières » d'autant plus dangereuse depuis que le Roi Tohon a mis sa tête à prix. On ne peut néanmoins changer la vraie nature d'une guérisseuse et cette dernière se verra emprisonnée après avoir soigné une petite fille. Sauvée par un certain Kerrick d'Alga ayant besoin de ses services pour guérir « un ami », Avry le suivra lui et sa bande à travers le pays mais fera machine arrière en apprenant l'identité de celui qu'elle devra soigner, un homme qu'elle exècre plus que tout et pour qui elle se refusera de lever le petit doigt. Une difficile cohabitation va alors débuter entre un Kerrick étant prêt à tout pour forcer la guérisseuse à aller jusqu'au bout et une Avry ne cherchant plus qu'une chose vite fausser compagnie à ce groupe et retourner à sa vie de clandestinité. En parallèle de ce périple des questions afflueront en surface, quelle est le véritable élément ayant déclenché l'arrivée et la propagation de la peste ? Que sont réellement tous ces Lys de la paix et de la mort à la fois si redoutés, mortels mais au combien fascinants ? Pourquoi Avry est-elle devenue l'enjeu de tous les pouvoirs du Royaume et acceptera-t-elle de sacrifier sa vie pour un homme qu'elle hait et pour lequel dépend la paix des différents territoires ? Des questions dont Avry obtiendra des réponses de la plus douloureuse des façons…

C'est avec toujours autant de plaisir que j'ai été emporté et piégé dans cette épopée fantastique dès le tout premier chapitre. Une plongée une fois de plus délicieusement enivrante dans l'oeuvre de la très talentueuse Maria.V Snyder. Un nouvel univers foisonnant de magie et empreint d'une noirceur malsaine nous faisant tour à tour frissonner et craindre pour Avry au vu du destin lui étant réservé. Pourvue d'une plume toujours aussi belle, efficace, fluide et absolument addictive, la romancière nous isole de la réalité pour nous perdre dans son imaginaire captivant et complexe dont nous découvrirons tous les réels tenants et aboutissants qu'au compte-gouttes. Une aventure épique menée tambour battant rythmée par de nombreux rebondissements par moment impossible à anticiper, et à d'autres qui se révèleront prévisibles mais amenés de telle manière que j'ai pris plaisir à les voir venir.

Voilà le genre de lecture pour laquelle j'exulte littéralement et qui dernièrement m'a manqué terriblement, une lecture me poussant à refréner mon impatiente et à ralentir mon rythme pour qu'il me reste encore des chapitres à dévorer pour le lendemain. Une impression de béatitude lors du parcours de ce livre avec une envie irrépressible de rester le plus longtemps possible au sein de cet univers et auprès de toutes ces personnalités présentes et si vivantes. Marie.V Snyder usera une fois de plus de la narration qu'elle affectionne, celle à la première personne, c'est donc par le biais de la vision de la jeune guérisseuse Avry de Kazan que nous nous familiariserons avec ce monde et percerons à jour une multitude de secrets inavouables parsemant cet univers et détenus par ses habitants. En plus de posséder le don de nous subjuguer par son écriture et de nous piéger dans ses fascinantes odyssées, Maria.V Snyder sait également nous offrir avec beaucoup de talent des personnalités au combien attachantes, séduisantes, charismatiques mais également glaçantes et effrayantes.

Commençons par son héroïne donnant sa voix à ce roman, Avry de Kazan. Je dois dire que je me suis instantanément attachée à elle dès son apparition. Jeune femme combattive et extrêmement courageuse, Avry fera également preuve d'altruisme et d'abnégation quitte à souffrir atrocement. Usant de son don de guérisseuse pour son prochain au mépris de sa sécurité et propre vie Avry en essuiera très souvent d'amères conséquences… Cette orpheline solitaire et méfiante nous dévoilera également un côté chipie doublé d'un caractère très fort et rancunier refusant de se laisser marcher sur les pieds. Pourvue également d'un excellent sens de la répartie dont Kerrick et beaucoup d'autres feront les frais.
Pour l'accompagner dans ce dangereux périple apparaitra à son côté le très austère Kerrick d'Alga, un homme froid et autoritaire faisant passer son devoir avant tout. Guerrier mystérieux dont chaque démonstration de son pouvoir fut tout bonnement époustouflant et grisant à voir. Homme qui n'aura de cesse de se chamailler avec Avry et dont les disputes feront ressortir un caractère taquin, impulsif, protecteur et extrêmement maladroit avec la gente féminine nous gratifiant de passages tour à tour amusants, glaçants, touchants, tendres et émouvants.
Dans « Précieuse », Maria.V Snyder nous offrira une romance secondaire à l'intrigue principale qui s'instaurera de manière délibérément lente, prenant racine par le biais de signes subtilement distillée tout au long de cette aventure faisant peu à peu monter la pression et rendant ce couple absolument crédible. de savoureux face à face et prémices amoureux ponctués par de simples petits gestes les rapprochant inéluctablement à leur insu et maintenant fermement notre intérêt.
Autre personnalité m'ayant résolument marqué, le très ambigu et sombre Roi Tohon. Ce Mage de Vie au sourire charmeur m'a plus d'une fois déstabilisé. Homme détestable ne reculant devant rien pour soumettre et détruire ses ennemis, cet arrogant Roi violent, instable et jaloux a su à la fois piquer ma curiosité et me dégouter en découvrant ses agissements et intentions. Ses humeurs changeantes passant du séducteur sexy à l'homme incontrôlable m'ont plus d'une fois fais craindre quant au devenir d'Avry. Un personnage très charismatique qui par sa seul présence évinçait ceux qui l'entouraient.
Pour finir je parlerai rapidement de la bande à Kerrick recelant de personnalités toutes plus adorables les unes que les autres apportant à ce roman cet humeur bonne enfant. de Belen le colosse au grand coeur surprotégeant Avry et surnommé affectueusement par cette dernière, « Papa ours », en passant par Loren et Quain les deux joyeux lurons inséparables et Flea le gamin de 16ans, Avry se familiarisera avec ce cocon familial et partagera cette chaleur et richesse avec nous lecteurs.
le Prince Ryne du Royaume d'Avel, Jaël, Estrid Celina et Sepp feront également des apparitions magistrales nous dévoilant par la même occasion leurs réelles ambitions.

Maria.V Snyder est parvenue une fois de plus à me rendre totalement accro à son nouvel univers alliant sombres ambitions et magie. « Précieuse » a été pour moi un véritable ravissement qui n'a eu de cesse de m'éblouir et me captiver page après page. Un monde peuplé de personnalités m'ayant marqué et surtout manqué une fois la toute dernière page tournée. Je n'ai plus qu'une chose à ajouter, vivement la suite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Lire-une-passion
  17 octobre 2013
Tout d'abord, je tiens à remercier les éditions Darkiss et la masse critique de Babelio pour leur confiance et de m'offrir la chance de pouvoir lire en avant-première ce premier opus qui m'a comblée du début à la fin ! Ce n'est pas un coup de coeur, mais pas loin !
Avry vit cachée depuis trois ans. Elle fait partie de la guilde des guérisseurs, qui, à présent, sont recherchés pour être tués. Pourquoi ? Tout simplement parce que le virus de la peste s'est propagé dans tout le royaume, et, devant le nombre de malades, les guérisseurs se sont sentis dépassés, et beaucoup de gens sont morts. Depuis, une mise à prix est posée sur leur tête. Elle est guérisseuse, mais pas que. Elle peut aussi donner la mort, ce qui la rend bien plus dangereuse. Mais son pouvoir de guérisseuse ne s'arrête pas là. Car elle peut guérir, mais elle récupère aussi la maladie de la personne. Elle soigne une côte cassée, elle récupère la côte cassée. Autant dire que son métier n'est pas un métier de rêve !
Malheureusement, un jour elle enfreint l'une de ses propres règles : ne pas se faire remarquer. C'est à partir de cet instant que Kerrick D'Alga fait surface et décide de l'embarquer dans son aventure avec au bout, la guérison d'un prince, au périple de sa vie.
Entre ces deux-là, une relation ambiguë va se créer. Pour le plaisir des lecteurs ! Kerrick est un personnage haut en couleurs, avec un caractère grognon, jamais content, et qui ne fait pas du tout confiance à Avry. À plusieurs reprises, les discussions vont voler en éclat et Avry non plus ne se laisse pas faire. Ils ont deux caractères forts, qui au final les rapprochent plus qu'ils ne le pensent. Bien qu'ils ne peuvent pas se voir en peinture, ils vont devoir cohabiter, ce qui ne sera pas simple tous les jours pour eux, mais drôle pour nous. J'ai adoré leurs échanges, qui apportaient un peu de fraîcheur dans ce monde gouverné par la haine.
Évidemment, il n'y a pas que ces deux-là durant le voyage ! Il y a aussi Belen, la tête pensante et apaisante du groupe. J'ai de suite aimé ce personnage, car malgré la guerre contre les guérisseurs, il est prêt à tout pour protéger Avry, et une vraie relation d'amitié va se créer entre eux.
Ensuite, nous avons Flea, le plus jeune du groupe. le petit rigolo qui ne cesse de rire, raconter des bêtises mais aussi qui est grognon quand il ne parvient pas à faire quelque chose. Il semble cacher un secret assez dur, et c'est ce côté mystérieux qui m'a plu en lui.
Et pour finir, les deux inséparables : Loren et Quain. Je les ai trouvés plus effacés que les autres, ce qui est dommage car eux aussi on s'y attache vite. On ne les voit pas vraiment mais on arrive à les comprendre et à rire des piques qu'ils s'envoient continuellement. Un vrai lien de fraternité les unis, ce qui est beau à voir.
Il y a évidemment d'autres personnages, mais on les rencontre au fur et à mesure de l'avancée de la lecture, et je vous laisserai le loisir de les découvrir vous mêmes ! La plume de l'auteure et fluide (oui, c'est le premier roman d'elle que je lis!) et le fait que ce soit à la première personne du singulier, fait qu'on s'attache plus vie au personnage principal. D'ailleurs, dès les premières phrases j'ai su que j'allais aimé Avry.
Bien qu'elle soit recherchée par tout le monde pour être tuée, elle reste forte et ne se plaint pas. Quand elle soigne les blessés, elle s'accapare toutes les maladies sans broncher et va même au devant de tout. Elle ne réfléchit pas, ne se pose pas la question de savoir s'il est utile de guérir telle ou telle personne au point d'en souffrir d'autant plus. Non, elle y va, elle fonce sans s'inquiéter de l'état dans lequel elle va se trouver. Elle a un caractère affirmé qui la tire de situations difficiles ou au contraire l'y enfonce. Mais elle en ressort toujours plus forte et ne se plaint jamais. Elle est intelligente et devine presque instantanément ce qui va se dérouler par la suite. Bref, vous l'aurez compris, j'ai eu un coup de coeur pour Avry, et j'ai hâte de la retrouver dans le tome 2 !
Une fois qu'on a lu le roman dans son intégralité, que l'on a bien ancré les informations dans nos têtes, le titre de la saga prend tout son sens et je n'ai qu'une chose à dire : waouh ! Car oui, c'est de la fantasy, des royaumes, des personnages qui ont une quête à mener, mais l'originalité prime sur le reste. J'ai été happée par l'aventure du début à la fin, et si je n'avais pas travaillé, je pense que je l'aurais terminé très rapidement ! En bref, une seule phrase : procurez-vous cette série ! La plume de l'auteure vous embarque dès les premiers mots et les personnages avec leur caractère fort vous attendrissent, vous font rire, vous font vous énerver, vous font douter. Bref, un bon cocktail pour être pris dans l'histoire !
Justine P.
« — Et donc, qui lui a donné ce surnom ? ai-je demandé.
— Kerrick, a répondu Belen.
Vraiment ? Cela m'a paru étonnant.
— Et pourquoi « Flea » ?
Ce dernier s'est fendu d'un sourire éclatant.
— Parce que je suis rapide et quasiment impossible à attraper.
— Parce que c'est une nuisance et qu'on ne peut pas l'écraser, plutôt, a rétorqué Belen.
— Parce qu'il fait des bons de trois mètres de haut quand il est effrayé, a ajouté Loren.
— Parce qu'il est irritant et que tu as toujours envie de te gratter quand il est dans les parages, a renchéri Quain.
— Merci les gars. Moi aussi je vous aime. »
« […] Ensuite, Flea pourra aller au marché, peut-être avec Avry...
Il s'est tourné vers moi pour achever sa phrase :
— A condition qu'elle apprenne à se déplacer dans la forêt sans faire autant de bruit qu'un cerf qui marque son territoire.
— J'aurais dit « qu'une ourse qui protège ses petits », a proposé Loren.
— Vous n'y connaissez rien, a lancé Quain. Elle fait le même bruit qu'une troupe de gardes à la poursuite d'un braconnier.
Avec un sourire malicieux, Flea s'est joint à la conversation.
— Moi, quand je l'entends marcher, je pense plutôt à la fois où nous avons été pourchassés par une meute de chiens sauvages dans la forêt du Fer à Cheval. »
Sortie en Novembre 2013 !
Lien : http://lireunepassion.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Colombedelesperance
  19 mars 2015
Voici un livre que je ne m'attendais pas à autant apprécier. Ayant été déçue par le dernier roman de Maria V. Snyder que j'avais eu entre les mains, je suis surprise de constater que je me suis laissée embarquer aussi aisément par celui-ci !
Avry est une guérisseuse. Seulement, depuis que la peste a commencé, soit depuis quelques années maintenant, les guérisseurs sont devenus les ennemis du peuple : on les tue. Avry vit donc cachée, allant de ville en ville sans jamais s'établir, fuyant dès qu'elle sait qu'elle va être découverte. Mais un jour, elle soigne une enfant et se fait capturer. Kerrick d'Alga la sauve, puis la fait lui-même prisonnière afin de l'emmener de force soigner un ami à lui. Sauf que pour le soigner, Avry devra en payer de sa vie. Elle ne fera pas ce choix sous la contrainte. Mais tout au long du voyage, elle va tisser des liens avec la bande qui l'a enlevée, et plus particulièrement avec Kerrick. Elle qui s'était promis de ne plus s'attacher…
J'ai essayé de commencer le livre sans a priori. C'est toujours un peu difficile, et j'avoue que je me suis demandé en quoi ce nouveau livre de fantasy allait changer de la saga des Portes du Secret. Eh bien, rapidement, j'ai oublié toutes mes appréhensions, mes questions, et j'ai plongé dans l'histoire pour ne plus désirer en sortir !
Précieuse nous permet de faire la rencontre d'Avry, une jeune guérisseuse qui mène une vie cachée depuis plusieurs années. La magie qui coule en elle est curative, et il lui est parfois difficile de lui résister, surtout lorsqu'elle se trouve auprès d'un enfant malade. J'ai tout de suite apprécié son caractère déterminé, sa franchise et son altruisme. Parce que même si elle est considérée comme paria, elle n'hésitera pas à soigner quelqu'un si elle pense que c'est juste. Je dois avouer aussi que son indépendance et le fait qu'elle décide elle-même de ce qu'elle veut faire, de ce qu'elle peut et veut encourir m'ont énormément plu. Cela fait d'elle une personne très forte, même si elle possède évidemment des faiblesses.
Peu après, c'est la bande à Kerrick, que nous rencontrons. le premier est un mufle de première, mais on en vient à l'apprécier. Il est têtu comme une mule, cependant, comme tout un chacun le sait, c'est à la fois une qualité (si, je vous assure) et un défaut (hem, oui, beaucoup). du coup, il nous est aussi horripilant qu'appréciable. Parce que la relation qu'il nous avec Avry est… explosive, et qu'elle nous permet d'apercevoir quelques autres parcelles de celui qu'il peut être. Bref, c'est un mufle, certes. Un mufle que j'aime beaucoup, ceci dit !
Après, il y a tous les membres de l'équipe, avec Flea, qui est juste trop touchant et drôle, il y a Belen, le grand protecteur du groupe et celui qui a sans doute l'âme la plus sensible de toute l'histoire… et il y a aussi Loren et Quain. Ils forment un ensemble particulier, plein de vie et de chamailleries, de camaraderie et de moments difficiles. Je trouve qu'ils apportent énormément à l'histoire.
Ensuite, si on regarde la trame, eh bien… je dois avouer qu'elle est très bien ficelée. Parce qu'on ne rejoint le Prince qu'Avry doit soigner uniquement sur la dernière partie du bouquin, néanmoins, on ne s'ennuie pas une seconde ! Ce roman est plein de rebondissements de tous les côtés, et pas des moindres ! C'était même carrément effrayant pour certains points. Sans compter les machinations et complots qui se dévoilent et rendent le tout encore plus complexe et difficile pour nos héros…
Enfin bref, cette histoire-là commence sur des chapeaux de roue !
Il faut avouer aussi que si j'ai si vite plongé dans le bouquin, c'est parce qu'en présentant le roman sur la page FB, en incluant le résumé, j'ai lu la dernière phrase qui signifiait bien évidemment une romance. Après 20 pages, j'avais déjà bien deviné que cela irait dans ce sens-là, toutefois, on ne se refait pas, on est midinette ou on ne l'est pas ! Et là aussi, honnêteté oblige, la romance ne m'a pas du tout déçue, bien au contraire ! Elle met le temps à s'installer, c'est vrai. Sauf que c'est un mal pour un bien, je peux vous l'assurer ! Et c'est tortueux, comme truc…
Tout à fait génial.
À propos de romance, il faudrait quand même que je mentionne Tohon. Il prend malgré tout une grande place dans le bouquin, et quand on finit par le rencontrer… il y a de quoi être dérouté. Pourquoi ? Bah… parce qu'on penserait presque à un triangle amoureux ! Pas si classique, ceci dit… et Tohon étant un méchant… permettez-moi d'exprimer ce que j'ai déjà pu écrire à La Bibliothèque d'une Serdaigle.
Je pense que ce personnage n'a pas toutes ses cases. Alors soit on l'a bercé trop près du mur, soit il a eu un incendie de poussette dans son plus jeune âge et le feu a été éteint avec une pelle carrée, je l'ignore. Toujours est-il que ce méchant-là est quand même d'un certain niveau et que c'est chouette ! (enfin, non, mais si, parce que ça rend la situation plus prenante)
Tout ça avec une plume agréable, fluide, en résumé, ça se lit tout seul et ça vous embarque jusqu'à la fin, qui n'est pas frustrante et cependant vous invite bien gentiment à vous procurer la suite pour la dévorer aussi !
En conclusion, le premier tome de la saga le Pouvoir des Lys vous embarquera dans un nouvel univers très riche et à l'histoire bien travaillée. Vous y rencontrerez une héroïne déterminée, forte et qui saura vous paire, ainsi qu'une bande de… enfin bref, d'autres personnages fort appréciables qui apporteront réellement quelque chose à l'histoire. Au milieu d'un micmac compliqué et de rebondissements qui vous donneront chaque fois plus envie de tourner les pages, vous trouverez aussi une belle romance ainsi que de belles valeurs qui m'auront vraiment enthousiasmée.
Ce sera donc un 18/20 pour moi et merci à La Bibliothèque d'une Serdaigle pour ton prêt, c'est une excellente découverte pour moi !
Lien : http://leden-des-reves.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Hillel
  09 janvier 2014
On plonge dans une intrigue de pure fantasy. Au coeur d'un royaume déchiré, appauvri après une immense épidémie de peste qui n'a laissé que désolation. Tous les personnages de cette histoire ont perdu des êtres chers, et peut être plus encore... Ils sont tous en lutte pour la survie, pour retrouver un semblant de paix. Une paix qui semble alors improbable, menacée par les ambitions et les manigances des monarques encore en vie. Deux d'entre eux notamment veulent s'accaparer le plus de pouvoir et de terres. le troisième a été touché par la maladie. Ils sont les seuls dirigeants rescapés des 15 Royaumes.
C'est dans ce contexte de chaos, que nous suivons l'histoire trépidante d'Avry. Elle est une des seules guérisseuses encore en vie. Peut-être même la dernière, depuis que tous les guérisseurs ont été pris pour responsables de l'épidémie, pointés du doigt comme bouc-émissaires. Ils ont été jugés fautifs des 6 millions de morts qu'ils ont été incapables de sauver, puis ont été traqués et exécutés.
Depuis trois ans, Avry, tente de se faire oublier. Sa vie n'est que solitude et fuite. le roman commence sur des chapeaux de roue, alors qu'elle est mise à jour. Elle vient de guérir une enfant, mais se voit dénoncer par son père. Elle est aussitôt arrêtée et sera exécutée le lendemain. Finalement, elle attend un peu cette mort comme un soulagement, après trois années à devoir se cacher, dans la peur. Mais le destin en a jugé autrement. Une bande de jeunes et valeureux guerriers s'occupent de la faire évader. Depuis deux ans, menés par Kerrick, un homme autoritaire et taciturne, ces hommes recherchent la dernière guérisseuse capable de sauver le prince Ryne à qui ils ont juré fidélité.
A partir de cet instant, c'est une folle poursuite, une série d'actions, de rebondissements sans fin qui nous tient tout au long du roman. On ne le lâche pas une seconde. Aucune mièvrerie ou romance, mais un suspense haletant, une intrigue finement menée, rythmée, alternant entre des moments d'actions et d'émotions.
De plus, les personnages sont attachants, drôles, émouvants... de véritables héros charismatiques et très crédibles. Pas de supers-héros, magnifiques et infaillibles. Non, des jeunes gens qui ont fait certains choix au péril de leur vie, qui doutent, qui s'amusent, se battent, s'entraînent au lancer de couteaux, et se balancent des vérités à la figure. Dans cette bande "d'hommes des cavernes" Avry apporte sa petite touche féminine. Beaucoup de générosité servi avec une témérité et un caractère terrible. C'est une héroïne particulièrement touchante, très altruiste dans son rôle de guérisseuse, mais très forte. Elle ne se laisse pas mener à la baguette et donnera du fil à retordre à Kerrick. Entre eux c'est la guerre. Et quelques beaux échanges de force, de magie et de répliques des plus énervantes! Au fil des pages, excepté avec lui, une belle amitié naît peu à peu entre Avry et ces garçons... Nous suivons ainsi ces personnages aux quatre coins des 15 Royaumes, face à de multiples dangers, espérant qu'inévitablement, la glace fonde un peu entre Avry et Kerrick... Mais rien n'est aussi sûr!
C'est une véritable quête haletante, une aventure fantasy très intense qui nous embarque dans un univers riche. Un réel bonheur de lecture.
Alors, certes cela m'a fait pensé à "Keleana", un autre très bon titre du genre, mais les deux histoires sont tout de même très différentes.
Enfin un petit mot sur le style. Il est tout bonnement impeccable. L'auteur arrive à merveille à nous plonger dans son monde, à nous faire ressentir la magie sylvestre ou encore la souffrance et les appels des guérisons... Tout est lisse, tout s'enchaîne simplement mais finement, c'est l'art d'un style efficace, celui qui captive de manière subtile et claire.
Un très bon roman young-adult pour les amateurs de fantasy, de belles aventures. Et une très jolie fin, qui nous donne une forte envie de retrouver tous ces personnages.
Mais un conseil, ne lisez pas la quatrième de couverture...

Lien : http://leslivresdalily.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Laviniaa
  01 novembre 2013
Oh mon dieu, je viens à peine de finir ce livre et je ne peux m'empêcher de vous donner mes impressions à chaud. En toute honnêteté, sans exagération, je finis cette lecture complètement tremblante. Et j'écris cet article sur mon téléphone, ce qui ne me facilite pas la tâche. Mais peu importé la difficulté, je tiens de tout coeur à parler de cette saga.
Une merveille. Une pure merveille! Je n'ai pas eu un tel coup de coeur depuis la saga de Karen Marie Moning, Les Chroniques de MacKayla Lane. Tu te souviens, cette saga qui m'avait empêchée de dormir pendant 5 jours tellement j'étais dedans? Et bien ici c'est pareil, j'ai même du mal à trouver mes mots tellement c'est.. Magique. Vraiment.
Ma camarade Moody ne tarissait pas d'éloges à son sujet et je ne peux qu'être d'accord avec elle. C'est prenant, incroyablement génial. J'ai tout adoré, de A à Z. J'ai vibré en ressentant une foule de sentiments bien différents. J'ai eu peur, j'ai ri, j'ai aimé. Et j'ai découvert un monde fabuleux.
Un monde où une énorme partie de la population est morte suite à une épidémie de peste. La faute est mise sur le dos des guérisseurs, des mages capables d'absorber le mal des gens et d'y survivre en guérissant plus vite que la moyenne. Ils n'arrivent néanmoins pas à survivre à cette maladie-là, aussi se résignent-ils à ne plus essayer.. ce qui leur vaudra d'être traqués et tués jusqu'au dernier. Ou plutôt.. Il en reste une: Avry, une jeune femme qui se cache depuis 3 ans. Malheureusement pour elle, elle ne résiste pas à la souffrance d'un enfant ce qui lui vaut d'être enfermée et condamnée à mort après avoir été dénoncée par les parents de la petite fille. Elle est toutefois sauvée par Kerrick et sa bande de vauriens qui l'emmène de force sauver le prince Ryne, lui aussi malade mais endormi dans une torpeur magique. Elle refuse tout net d'aider cet homme dont elle pense le plus grand mal. le voyage qui suivra bouleversera tout, leurs vies mais également celles de leur monde dans son entièreté.
Un monde assez complexe, il faut bien l'avouer mais je n'ai pas ressenti une seule seconde de la lourdeur ou de l'incompréhension. L'écriture de Maria est telle qu'on ne peut que se laisser porter, transporter, et pourtant je t'ai déjà parlé assez souvent du fait que je trouvais la plupart du temps la fantasy trop compliquée et que mes lectures se retrouvaient assez ardues. Ici le langage est clair et malgré la complexité de cet univers incroyable j'ai complètement été happée dès la première page, j'ai tout trouvé.. fantastique. Les créatures, la magie, les pouvoirs, L Histoire.. Tout est juste passionnant. Je regrette juste qu'il n'y ait pas eu une carte pour me faire une idée plus précise de la géographie des lieux.
Outre tout ça, les personnages prennent une énorme place, une place centrale même. Je me suis attachée à chacun d'eux, profondément. J'ai passé deux jours à les voir comme des amis, à être heureuse d'être à leurs côtés, car ce sont des gens adorables, tout simplement.
Avry, tout d'abord. Notre jeune guérisseuse est d'une générosité rare, d'une bonté touchante. Elle est néanmoins forte et courageuse, elle ne se laisse pas faire malgré toutes les horreurs qu'elle a vues et malgré toute la haine que les gens ressentent à son encontre. Elle a juste appris à voiler son coeur et j'ai adoré voir cette armure se fissurer petit à petit devant ses compagnons.
Kerrick le premier. le méchant, le bougon. Leur relation est tendue et fait plus d'une étincelle. Leurs joutes verbales m'ont fait sourire plus d'une fois. Lui aussi a un coeur de pierre, pour éviter de le voir de briser. On ressent néanmoins rapidement qu'il est plus que ça..
Et il reste la petite bande, les quatre compères: Belen, Flea, Quain et Loren. Ils sont une véritable bouffée d'air frais dans ce monde d'intrigues politiques et de douleurs. Leur attachement est beau à voir et chacun d'entre eux apporte quelque chose au groupe. Sans eux le récit ne serait définitivement pas le même, il serait bien fade.. et beaucoup moins drôle.
Que du bon, comme vous pouvez le constater. Je ressors de ce livre avec un énorme sourire aux lèvres et une seule envie: lire la suite! Vite une traduction du tome 2, ne torturez pas trop longtemps mon petit coeur..
Lien : http://mamantitou.blogspot.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
TeakupTeakup   24 octobre 2014
Kerrick m'a jeté un regard éperdu :
- Pourquoi ne peux-tu pas m'expliquer, toi ?
- File, ou tout cela n'aura servi à rien.
Et je l'ai poussé en direction de la muraille.
Mais il n'a pas bougé ; à la place, il m'a regardée, sourcils froncés et mâchoire serrée. Je connaissais par cœur cette expression obstinée : il ne partirait pas sans moi.
A moi de jouer, alors... Avant qu'il n'ait eu le temps de me saisir de nouveau, je me suis précipitée entre les lys et j'ai débouché à découvert, là où Tohon pouvait me voir.
Le cri de désespoir de Kerrick me hanterait jusqu'à la fin de mes jours - et ce même si j'avais du vivre cent ans au lieu des quelques jours qu'il me restait.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
BouquissenciaBouquissencia   02 juillet 2016
- Nous avons assez de provisions pour tenir une semaine, a dit Kerrick. Ensuite, Flea pourra aller au marché, peut-être avec Avry...
Il s'est tourné vers moi pour achever sa phrase:
- A condition qu'elle apprenne à se déplacer dans la forêt sans faire autant de bruit qu'un cerf qui marque son territoire.
- J'aurais dit "qu'une ourse qui protège ses petits", a proposé Loren.
- Vous n'y connaissez rien, a lancé Quain. Elle fait le même bruit qu'une troupe de gardes à la poursuite d'un braconnier.
Avec un sourire malicieux, Flea s'est joint à la conversation.
- Moi, quand je l'entends marcher, je pense plutôt à la fois où nous avons été pourchassés par une meute de chiens sauvages dans la forêt du Fer-à-Cheval.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
BouquissenciaBouquissencia   02 juillet 2016
- Alors pense à quelque chose que tu n'aimes pas. Un serpent ou un lys de la mort, ce que tu veux.
D'accord. J'ai visé le cercle rouge et imaginé une image sur le tronc de l'arbre. La colère et le mépris m'ont envahie à parts égales; j'ai lancé le couteau d'un mouvement puissant et souple, avec toute la "fièvre" dont parlait Belen.
Avec un bruit joyeux, il s'est fiché dans l'arbre.
- C'est tout à fait ça, a approuvé Belen. Alors à quoi pensais-tu ? A un lys ou à un serpent ?
- Aucun des deux.
Pouvais-je rééditer mon exploit ? De nouveau, j'ai invoqué les sentiments qui me venaient à cette image... et le deuxième poignard s'est fiché dans l'arbre, juste à côté du précédent.
- Très bien. Tu vois bien que tu es assez forte...
Je suis allée jusqu'à l'arbre pour en retirer les deux couteaux, puis j'ai repris ma place et les ai lancés - en plein cœur de la cible, de nouveau.
- Tu as tout compris. Alors, dis-moi, ta motivation, qu'est-ce que c'était ?
- Imaginer le visage de Kerrick dans cette cible, ai-je sifflé entre mes dents.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
KateLineKateLine   18 juillet 2016
— Et si je refuse ?
Mais je n’ai pas eu le temps de répondre à cette question, car déjà Kerrick secouait la tête d’un air abattu en ajoutant :
— Si je refuse, tu te lèveras et tu partiras seule à la recherche d’un lys. D’accord, j’abdique.
Commenter  J’apprécie          30
ElwingElwing   10 août 2014
— Ça me fait plaisir de savoir que tu penses souvent à moi.
— Oh ! Je pense très souvent à toi en effet. Comme on pense au caillou dans sa botte.
— Quel sentimental tu fais, Kerrick !
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Maria V. Snyder (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Maria V. Snyder

Magique - Maria V Snyder - Tome 2 le pouvoir des Lys
Tome 2, série "Le pouvoir des Lys" La suite tant attendue de "Précieuse"... Traquée, Avry de Kazan, dernière des Guérisseuses, se fait passer pour morte. C'e...
autres livres classés : guérisonVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1370 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre
.. ..