AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9782283024850
Éditeur : Buchet-Chastel (01/08/2011)

Note moyenne : 2.67/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Dans l’isolement d’une clinique psychiatrique, une femme lutte en vain contre le souvenir. A travers la voix de sa mémoire, son passé ressurgit peu à peu : les silhouettes d’une mère glaciale, d’un père chéri et inaccessible, d’un époux décevant et volage, la quête d’un amour perpétuellement volant. Une vie se dévoile, hantée par une culpabilité dont la clé n’est révélée qu’au terme du récit.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Zebra
  29 juillet 2012
Atypique, dérangeant et à ne pas lire quand on a "le blues" !
Ce livre est inscrit dans la réalité d'aujourd'hui : un couple dont le mari se désintéresse progressivement de sa compagne pour se plonger d'abord dans l'alcool puis dans des aventures sexuelles exotiques ; un Tsunami qui emporte la vie de ce mari comme celle d'autres victimes innocentes ; une compagne qui se souvient d'un père avocat que les déboires professionnels isolaient de plus en plus ; une mère aigrie envers sa fille et qui lui pourrit la vie car cette fille qui fait de l'anorexie, refusant dans son corps la vie qui lui est offerte, l'oblige à un peu d'attention ; cette fille qui recherche en vain un substitut masculin à l'homme qui a fait semblant d'accompagner sa vie ; un enfant mort-né qui aurait pu être le frère de cette compagne, et qui inscrit la marque de son absence dans les esprits de la mère comme de la fille ; un personnel médical aux prises avec les souffrances psychologiques et physiques de la dépendance et tenté de masquer tout ça sous des convenances ou des réalités administratives ...,
Par-delà toutes ces péripéties, un livre poignant - pour ne pas dire bouleversant - qui retrace la quête de la narratrice pour un avenir personnel et interpersonnel meilleur, qui montre les efforts qu'elle fait au quotidien contre sa propre mémoire (en fait sa conscience, ou "tu"), mémoire qui lui rapatrie des souvenirs inadmissibles et impossibles à verbaliser. A la fin, vient enfin la délivrance, mais quelle délivrance !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Lagagne
  03 novembre 2011
Lu dans le cadre de l'opération Masse Critique.
Pourquoi pas? Je n'ai pas été totalement transportée par cette lecture, je n'en resterai pas marquée mais je l'ai trouvé intéressante. J'ai aimé l'idée de faire parler la voix intérieure de Lisa. Elle s'adresse à elle avec ce "tu" troublant, ce "tu" de la proximité mais aussi de la distanciation. Ce "tu" apporte l'intimité, l'identification qu'exclue le "on" des infirmières. L'écriture, c'est cela que j'ai préféré ici.
L'histoire en elle même ne m'a pas transcendé. Cette femme à la mère froide, frustrée et méfiante, au père distant et méprisant, cette fillette en quête désespérée d'amour et d'attention pour se sentir vivre, exister...cela m'a paru téléphoné (mais bien écrit). Quant à la révélation annoncée en quatriième de couverture...bof. Je n'appelerai pas cela une révélation...
Bref, on l'aura compris, l'intérêt de ce livre réside pour moi non dans son histoire mais dans son écriture. Rien que pour cela : pourquoi pas? Je n'ai pas perdu mon temps en tout cas.
Merci à Babelio et aux éditions Buchet-Chastel pour cette lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Eve94
  19 octobre 2011
Le mal être d'une femme poursuivie par sa mémoire.... en traitement dans une clinique. L'oreille du médecin homme remplacé par une consoeur ... et tout est différent. Les infirmières, professionnelles mais peu "humaines" dans les actes et propos, utilisant le "on" tellement impersonnel. ...
L'histoire est "dérangeante" car elle touche à l'intime, au vécu à l'obsessionnel.
J'ai eu du mal à m'y plonger mais j'ai particulièrement apprécié le style d'écriture.... 200 pages de poésie mêlant allitérations et isocolies au rythme de chapitres courts qui donnent de la vie à ce qui n'y ressemble plus.
Commenter  J’apprécie          20
agathe10000
  07 novembre 2011
Quel étrange roman!
Elisabeth, alias Lisa, est internée en hôpital psychiatrique. de rendez-vous en rendez-vous, elle cherche à comprendre pourquoi elle est là. Tout le long du roman nous suivons Lisa et ses souvenirs, Lisa et sa voix, qui ne la quitte que lorsqu'elle est sous traitement ou sous perfusion.
Nous comprenons petit à petit le mal qui la ronge. Très jeune, elle porte un poids ben lourd pour une petite fille : un père absent, un frère disparu très tôt, une mère inconsolable... Et cette envie d'être aimée quoi qu'il se passe...
Petit à petit le lecteur comprend pourquoi Lisa a perdu la tête...
je ne sais quoi penser de cet ouvrage. Il a en tous cas le mérite de ne pas laisser indifférent!! J'ai parfois été perdue dans la narration, entre Lisa et sa voix, et celà permet de rendre compte à quel point la narratrice à l'esprit embrumé.

Lien : http://leslivresdagathe.over..
Commenter  J’apprécie          40
eowin
  23 octobre 2011
Complaisance dans la victimisation.
Dans la spirale infernale des troubles physiques et mentaux, une femme en mal d'amour et de "regards" voir d'"égards" nous conte sa déroute et son parcours vers la guérison.
J'en ressors avec malaise... et me demande le "pourquoi" de ce texte trop plein de souffrance pour mener vers l'espoir....
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
LagagneLagagne   03 novembre 2011
Tu préfèrerais t'inventer... Au début ce ne serait pas terrible, mais tout finirait par s'arranger. Dans un baiser, comme au ciné. Il t'offrirait sa bouche, ses lèvres minces, et tout reprendrait goût.
Mais tu lui fais face et, sous son regard bienveillant, tu t'emmêles. Mal à l'aise sur ta chaise, tu tentes de dissimuler le bandage qui ceint ton poignet, tes doigts se posent sur tes cuisses serrées, tu te cherches. Tu aimerais trouver l'inspiration et lui transcrire en paroles ton enfance heureuse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Eve94Eve94   19 octobre 2011
Ce n'était pas une raison pour perdre ta raison d'exister, puis la raison tout entière, alors que ce qui t'avait quittée, c'était de l'amour un succédané, une histoire sans fesses et sans tendresse.

On n'a pas l'air en forme aujourd'hui, balance en passant une infirmière, avec la même assurance, le même détachement que si elle avait annoncé dans un micro la météo ou la température de l'eau à des estivants.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
autres livres classés : cliniqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr

Autres livres de Sandrine Soimaud (2) Voir plus




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (2 - littérature francophone )

Françoise Sagan : "Le miroir ***"

brisé
fendu
égaré
perdu

20 questions
2061 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature française , littérature francophoneCréer un quiz sur ce livre