AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2369811307
Éditeur : Rue de Sèvres (11/10/2017)

Note moyenne : 3.8/5 (sur 32 notes)
Résumé :
Roodhaven, 1930. Ce tranquille port vit de la pêche à la baleine depuis des générations, cultivant la mémoire de ses disparus en mer. Un jour, échoue sur le sable une créature fantastique, un crabe gigantesque, comme tout droit sorti de l'imagination d'un ivrogne. Le village s'inquiète et vocifère, d'autant plus que des débris d'un bateau naufragé sont entremêlés aux chairs du crustacé. L'affaire fait grand bruit dans le monde scientifique, attirant le jeune cherche... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
Enki
  08 octobre 2017
Roodhaven, petit port de pêche, a connu la fortune à l'époque de la chasse aux baleines. Mais depuis la faillite de cette activité et surtout la disparition en mer du plus grand de ses baleiniers, sa communauté vit dans l'amertume. Alors, quand un gigantesque crustacé s'échoue sur la plage couvert d'une pièce du navire regretté, l'émoi gagne la population… Un jeune scientifique, John Greyford, est dépêché sur place pour tirer la chose au clair. L'affaire prend une tournure plus inattendue encore lorsqu'une jeune fille est extraite de la bête.
Benoît Sokal et François Schuiten convoquent ici Verne, Defoe, Melville et par là-même rendent hommage aux grands récits d'aventure des XVIII et XIXè siècle. Les convictions cartésiennes du héros doucement s'effacent devant le rêve porté par Aquarica la jeune voyageuse, dans le même temps que le lecteur se laissent emporter par leur histoire. Le trait de Sokal, s'il n'est parfait en tout, restitue merveilleusement gueules burinés des marins et paysages de mer. Au final chaque élément, des couleurs aux relents tradi jusqu'aux ambiances soignées portent cette nostalgie des récits qui ont bercées notre enfance. Un album a l'onirisme certain.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
tchouk-tchouk-nougat
  09 février 2018
Roodhaven, un petit village de pêcheur sinistré. Il y a vingt ans leur dernière baleinière se serait fait éventrer par un monstre marin géant faisant plus de victimes que de rescapés. Et voici que ce crabe immense vient s'échouer sur les plages, dans son flanc une plaque de métal ayant appartenu à la Golden Licorn, la baleinière disparue. L'institut des sciences de la mer va dépêcher un jeune savant pour étudier la bête, mais ce qu'il découvrira va bouleverser ses certitudes!
Sokal et Schuiten nous livre ici un récit fantastique et onirique qui louvoie entre les légendes de la mer. Ils opposent le jeune John Greyford, scientifique cartésien de la ville, à la mystérieuse Aquarica qui lui apprend qu'elle a vécu toute sa vie sur le dos d'une baleine.
J'avoue que j'avais un peu peur en me lançant dans cette bande dessinée. Les récits étranges de Schuiten ne m'ont pas tous parlé. Mais après avoir vaincu sa réticence initiale, et infondée, on se laisse dériver au gré du récit et de ces quelques étrangetés. Un univers particulier, une histoire un peu spéciale, mais qui finit par nous envoûter. On a au final hâte de découvrir la suite!
Le dessin de Sokal offre de bonnes gueules de marins burinés et éprouvés par les tempêtes. Un régal avec une jolie colorisation qui se marie parfaitement à l'histoire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
MarquePage
  21 mars 2018
Dès la première page, on est plongé dans l'ambiance de Roodhaven et les mystères qui nous attendent.
Des histoires qui s'entremêlent avec l'arrivée d'un étrange crustacé géant. Des baleiniers survivants d'un naufrage, un jeune scientifique, et une étrange jeune femme venant d'une ile lointaine. Beaucoup de mystère qui se transforme en fantastique. le récit est bien rythmé, distillé d'informations sur les différents protagonistes. On sent derrière un versant écologique, avec les batailles entre baleines et baleiniers, Aquarica parlant à l'océan, une communauté vivant en harmonie avec la nature...
Pour le second tome, on va changé de décor et nous promet quelque chose d'un peu différent.
Les personnages ont des histoires variées. Même les moins attachants sont travaillés et compréhensibles. Des visions différentes pour une vision complète de la vie.
Les dessins sont très réussis. Ils correspondent très bien à l'ambiance de la BD. Les pages sont très belles, chaque case faite avec soin et détails. La colorisation est tout aussi belle. Parfois sombres pour Hoodhaven, parfois très lumineuse pour l'ile.
J'ai hâte de découvrir le dernier tome.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Pachy
  08 janvier 2018
Un crabe géant vient s'échouer sur la plage de Roodhaven. Immense carcasse fait de morceaux d'épaves de métal et de bois.. Parmi eux, un de la coque du « Golden Licorn », un baleinier échouer. Parmi les quelques rescapés qui racontent qu'il fut victime d'une baleine géante, Baltimore n'a qu'un but : se venger et cherche à entrainer ceux qui veulent le suivre. Celui qui est devenu le Liuetenant O'Brian n'est pas de ceux-là.
Envoyé par l'institut des sciences de la mer, le jeune professeur Greyford, cryptozoologue débarque à Roodhaven contre le gré de Baltimore et ses suivants. Greyford va faire une étrange découverte en la personne de Aquarica, sortie du crabe géant qui n'est autre que l'arrière – arrière petite fille de Mike Conoly, océanographe, disparu au siècle précédent.
Il va apprendre d'elle que, Aquarica, quelques uns des siens et les rescapés vivent depuis lors sur un île qu, en fait se trouve juchée sur le dos d'une baleine géante.

Première collaboration de François Schuiten (la fièvre d'Urbicande et les cités obscures, pour le scénario et Benoit Sokal, dessinateur, auteur de la célèbre série Canardo.
Le duo est, en s'en doute une vrai réussite et, ce premier tome refermé, on attend avec impatience le second.
Fidèle à l'univers de Schuiten, cet album est une pure science fiction traditionnelle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Nadael
  17 octobre 2017
Un soir dans les années trente, sur la côte Est du nouveau monde, d'anciens chasseurs de baleines parlent encore et encore de leurs traques passées, s'enivrant dans l'auberge sombre et enfumée du port de pêche de Roodhaven, Les visages les regards les gestes – si bien croqués – sont marqués, durs et rageux.. Ils ne pourront jamais oublier leur baleinier, le Golden Licorn, disparu en mer, brisé par une baleine immense, avec à son bord des dizaines d'hommes. Vingt ans se sont écoulés, et la mémoire de ces rescapés ne faiblit pas. Alors quand un monstre marin – une espèce de crabe géant – s'échoue sur la plage, tapissé de tôles de vieux navires et de l'enseigne du Golden Licorn, les esprits s'échauffent.
Afin d'apaiser la furie des pêcheurs, un certain Greyford, scientifique de son état, est appelé sur les lieux. Et ce qu'il découvre est ahurissant ; une jeune femme aux longs cheveux blonds sort des entrailles du monstre… elle se nomme Aquarica… comme le navire de son ancêtre qui fut heurté par une énorme baleine en 1865.
L'ombre de Moby Dick plane indéniablement sur cette bande-dessinée qui réunit pour la première fois Benoît Sokal et François Schuiten. Aventure et fantastique, science et environnement, amour et paradis terrestre, anciens vaisseaux et peuple à sauver, monstres marins et île-baleine, un récit qui captive, intrigue et soulève moult questions. Les couleurs sépia, grises et verdâtres nous plongent dans une atmosphère ténébreuse, limite oppressante, alors on a hâte de connaître le fin mot de l'histoire et de voir enfin la lumière…
Lien : https://lesmotsdelafin.wordp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60

critiques presse (2)
BDZoom   24 octobre 2017
Entre fantastique et poésie, les deux monstres sacrés du 9e art que sont Benoît Sokal et François Schuiten proposent un effrayant récit maritime, dans la lignée de ceux écrits par l’Anglais William Hope Hodgson …
Lire la critique sur le site : BDZoom
BDGest   20 octobre 2017
Puissant comme la tempête et profondément humain à la fois, Roodhaven ne bouleverse pas les codes et s’inscrit dans la lignée des œuvres de Riff Reb's : de remarquables hommages à l’Océan et à son fragile équilibre dont nous dépendons tous.
Lire la critique sur le site : BDGest
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
EnkiEnki   08 octobre 2017
— La mer abandonne des tas de choses curieuses sur la plage, vous savez. Le plus souvent, ce ne sont que des coquillages et des morceaux de bois… Mais parfois, ce sont des chimères étranges qui attirent les hommes très loin de chez eux… De l’autre côté du monde.
Commenter  J’apprécie          200
tchouk-tchouk-nougattchouk-tchouk-nougat   09 février 2018
-On a ça dans le sang ici, on est baleiniers de père en fils depuis des générations... Avant la pêche était bonne et les bateaux revenaient les cales plaines, avec de l'huile au ras des barriques! Notre cité était prospère, les gens vivaient bien... Mais petit à petit, à force, les baleines se sont fait rares au large de Roodhaven...
-Vous m'étonnez!
Commenter  J’apprécie          120
NadaelNadael   17 octobre 2017
» Par bien des aspects, nous avons retrouvé au fil du temps et des générations, la bonté et l’innocence des premiers matins du monde, ma chérie… Comme tes frères et tes soeurs, tu as grandi sans contraintes… La connaissance de l’eau et du vent a remplacé dans votre éducation l’apprentissage de la lecture et de l’écriture… Pour vous les vagues et l’écume se sont substituées aux bancs de l’école… Mais il n’en va pas de même pour le reste de l’humanité, loin s’en faut… »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
reve2003reve2003   15 mai 2019
Dans le vaste monde, la qualité de l'âme humaine peut-être altérée par les épreuves d'une vie bien plus dure que la nôtre... il te sera difficile de deviner ce qu'il y a au fond du cœur des gens...
Commenter  J’apprécie          70
MarquePageMarquePage   21 mars 2018
Dans le vaste monde, la qualité de l'âme humaine peut être altérée par les épreuves d'une vie bien plus dure que la nôtre... Il te sera difficile de deviner ce qu'il y a au fond du cœur des gens... Tu devras suivre ton instinct et ton bon sens, et parfois même cela ne sera pas suffisant... Te montrer prudente et circonspecte... Apprendre à séparer le bon grain de l'ivraie.
Commenter  J’apprécie          30
Lire un extrait
Videos de Benoît Sokal (19) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Benoît Sokal
Un entretien avec Benoit Sokal
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

A l'abordage : la mer et la littérature

Qui est l'auteur du célèbre roman "Le vieil homme et la mer" ?

William Faulkner
John Irving
Ernest Hemingway
John Steinbeck

10 questions
259 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , mer , océansCréer un quiz sur ce livre