AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782013230254
416 pages
Hachette Jeunesse (07/03/2012)
4.01/5   62 notes
Résumé :
Vacances de Thanksgiving. Le campus est déserté. Roxane est restée seule à Mendenhall. Ame solitaire, noyée dans ses idées noires, la jeune femme a décidé d'en finir avec la vie. Mais dans la salle commune où elle a trouvé refuge, d'autres étudiants sont également présents. Finalement, la découverte d'une vieille planche de Oui-ja promet une soirée excitante ! Bientôt, dans la pénombre du salon, l'esprit de Zachary, un ancien élève, semble vouloir jouer avec eux. Le... >Voir plus
Que lire après Le cercle meurtrierVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (17) Voir plus Ajouter une critique
4,01

sur 62 notes
5
3 avis
4
10 avis
3
1 avis
2
1 avis
1
0 avis
Le Cercle Meurtrier de Alexandra Sokoloff. (Genre : Fantastique).

Editions : le Livre de Poche
Prix : 6,90€
Année de parution française : 2012
Année de parution originale : 2008
Titre version originale : The Harrowing.

.Résumé : Vacances de Thanksgiving. le campus est déserté. Âme solitaire, noyée dans ses idées noires, Roxane a décidé d'en finir avec la vie. Mais dans la salle commune où elle a trouvé refuge, d'autres étudiants sont également présents. Finalement, la découverte d'une vieille planche de Oui-ja promet une soirée excitante ! Bientôt, dans la pénombre du salon, l'esprit de Zachary, un ancien élève, semble vouloir jouer avec eux. Mais qui est vraiment Zachary ? Et dans quel tourbillon les entraîne-t-il ?

.Mon avis : LIVRE COUP DE COEUR ! Ce livre m'avait tenté par sa couverture et par son résumé. Je l'avais laissé de côté parce que d'autres livres me faisaient plus envie, mais j'aurai du sincèrement le lire avant. Cette histoire est juste superbement bien menée par l'auteure, qui a su me tenir en haleine tout le long du livre. Son intrigue est très bien construite et réfléchie...

.L'histoire commence originalement, par une description d'un monument aux morts et on se demande bien pourquoi. Ensuite, lors du 1er chapitre, on en vient à connaitre Roxanne, jeune fille déboussolée qui ne croit plus en la vie et n'a plus rien à quoi se rattacher. Etudiante en psychologie, elle décide de mettre fin à ses jours, le weekend de Thanksgiving. Mais en allant dans la salle commune, elle se rend compte qu'elle n'est pas seule, et que d'autres aussi ne sont pas rentrés chez eux. Elle prend conscience qu'elle n'est peut être pas la seule à avoir des problèmes. Elle fera alors la rencontre de Lisa, une « marie couche toi là » qui aime séduire les garçons ; de Caïn, un jeune homme timide et distant ; de Patrick, le petit ami de sa colocataire et enfin Martin, le jeune étudiant intello avec qui tout à une réponse rationnelle. Ces cinq comparses vont alors commencer à jouer à un jeu dangereux, avec une planche de Oui-ja, où se mêleront esprit, sentiments, haine, suspicion, découvertes mais surtout et peut être la mort... Ils feront alors la rencontre d'un esprit qui prétend s'appeler Zachary, et qui a aussi vécu dans la même école qu'eux, en 1920...

.J'ai tellement de choses à vous dire, que je ne sais par où commencer. Commençons par les personnages. Chacun a une personnalité distincte des autres, et c'est ce qui fait l'originalité de leur petit groupe. Chacun amène ses qualités et ses défauts et c'est ce qui les fera avancer tout au long de l'histoire. Chaque personnage va évoluer pour tenter de percer le mystère de ce fameux Zachary. Qui il est ? Ce qu'il recherche ? Ce qu'il veut prouver ? Ce qu'il attend de nos héros ? Martin amènera systématiquement une solution rationnelle à ce qu'il se passe, Patrick et Caïn se taperont dessus parce que chacun pense que c'est l'autre qui a fait le coup. Mais les filles, elles, sont suspicieuses et savent très bien qu'il y a vraiment un esprit qui leur répond au travers de la planche de Oui-ja. Elles ressentent les choses, perçoivent des émotions et j'ai trouvé que l'auteur savait au combien retransmettre cela. Certes on ne peut pas aimer tous les personnages au début, selon nos a priori, mais à la fin on souhaite qu'ils s'en sortent. Ce petit groupe sera embarqué dans une histoire qu'aucun d'entre eux n'aurait pu imaginer...

.L'auteure a su très bien délimiter son histoire et son univers inquiétant. A chaque chapitre j'ai eu le coeur serré par la peur de ce qui allait pouvoir se passer. Autant vous dire que je déteste le spiritisme, les esprits etc. Alors lire un livre dessus, en plus le soir... j'en ai les frissons. Alexandra Sokoloff a amené du piquant à son intrigue, en y intégrant, du soupçon, de la religion (qui a été bien expliqué, et il n'y en n'a qu'un peu), du surnaturel, de la colère, de la haine, de l'amitié, la découverte de l'autre, de l'incompréhension et une enquête. Mais surtout, elle a su faire transparaitre à son lecteur les émotions de tous les personnages. Ce livre a été un coup de coeur parce qu'on passe par pleins d'émotions différentes, et on s'attache à ce petit groupe. le stress a été prédominant à chacune de mes lectures et ce qui est fort c'est que l'auteure a su me rendre curieux de son histoire. Je voulais savoir comme nos 5 comparses : qui était Zachary, ce qu'il voulait, ses origines, en savoir plus sur lui à chaque chapitre. On fait des découvertes inquiétantes grâce à Roxanne, à travers qui l'auteure nous raconte l'histoire, même si c'est à la 3ème personne. On oublie la jeune fille qui a voulu mettre un terme à sa vie, c'est le personnage qui a su le plus évoluer. Je l'ai senti plus courageuse notamment grâce à sa curiosité et au soutien que les autres ont pu lui porter.

.Pour finir je dois vous dire qu'une chose m'a extrêmement troublé. le fait que l'auteure raconte son histoire à la 3ème personne était déconcertant. Je me suis demandé si c'était intentionnel pour justement nous faire vaciller, ou si la traduction avait fait défaut. En tout cas je me suis souvent dit « est ce que c'est Zachary qui nous parle en décrivant les personnages ? Ou est-ce quelqu'un d'autre qu'on ne connait pas ? » Pour ma part ça en fait un point positif, parce que ça amène du charme à la façon dont est racontée l'histoire. Alexandra Sokoloff a un style fluide, les pages se tournent toute seule et les indices ne nous permettent pas de savoir qui est vraiment Zachary ! La fin est juste effroyable, et oppressante (je n'ai pas pu m'empêcher de faire la comparaison à la série « La Maison de la Nuit » et à la série TV Charmed mais je ne vous direz pas pourquoi ^^). On comprend alors pourquoi l'auteure a commencé son roman avec la description d'un monument aux morts... Et l'épilogue est juste horrible, cela m'a fait penser à Jumanji !! Je vous recommande cette lecture si vous êtes avide de sensation stressante et si les enquêtes macabres ne vous font pas peur. Et c'est aussi agréable de lire un tome unique !
Commenter  J’apprécie          30
Ce roman est destiné aux adolescents, il est publié dans une collection "jeunesse" mais je l'ai beaucoup aimé, malgré mes 40 printemps !
L'histoire est simple : cinq étudiants se retrouvent seuls dans leur dortoir à l'université durant un long week-end, puisqu'ils n'ont pas l'envie ou la possibilité de rentrer dans leur famille respective.
Un concours de circonstances va les amener à passer tous ensemble une soirée très particulière....en effet, découvrant par hasard une planche de "oui-ja", ils vont s'initier au spiritisme et à bien d'autres choses encore...

Le thème est classique mais extrêmement bien mené, le suspense est présent du début à la fin, la psychologie des personnages est abordée de façon fine et les rend ainsi tous très attachants.
J'ai pris beaucoup de plaisir à la lecture de ce roman aux allures gothiques, qui nous entraîne dans un bâtiment ancien, aux murs tellement épais qu'ils seraient capables d'étouffer des appels à l'aide ou des hurlements de terreur, où les pièces sont froides, les plafonds immenses, les couloirs interminables...et où l'amitié et la solidarité ont une place prépondérante.
Un roman aux ficelles un peu voyantes certes mais qui peut se prévaloir de m'avoir fait passer un excellent moment.
Commenter  J’apprécie          150
Roxanne, étudiante, décide de ne pas rentrer chez elle pour les vacances de Thanksgiving. Elle n'a pas envie de supporter sa mère. Si bien que, contrairement à ses camarades de la résidence, elle ne quitte pas le campus. Roxanne découvre vite que Mendenhall n'est pas aussi vide qu'elle le croit. 4 autres étudiants ont aussi choisi de rester : Lisa, une jeune femme exubérante, Caïn, un étudiant mystérieux, Martin, un intello qui préfère plonger le nez dans ses bouquins et Patrick, le petit-ami de la colocataire de Roxanne pour qui la jeune femme craque en secret.



Une planche de oui-jà, une séance de spiritisme et un vieux bâtiment quasi-vide. Une ambiance parfaite pour frissonner de peur.



Le cercle meurtrier est ma lecture d'Halloween de cette année. En lisant le résumé, j'ai tout de suite été emballée par la perspective de passer quelques heures en compagnie de Roxanne et des autres au milieu d'un campus désert avec pour compagnie un fantôme.



Sauf que, je n'ai pas du tout accroché au personnage de Roxanne. Si au début, elle semble avoir un faible pour Patrick, au fur et à mesure, ses réflexions donnent l'impression qu'elle a aussi une attirance pour Martin et Caïn. Si, en soi, mettre une romance dans l'histoire ne me dérange pas, j'ai fini par avoir l'impression qu'elle était plus préoccuper par l'idée de se trouver un petit-ami plutôt que par le fait d'avoir possiblement libérer un fantôme. Heureusement, elle finit par se décider et l'intrigue principale est revenu sur le devant de la scène.



Si l'ambiance a parfaitement été retranscrite par l'auteure, l'action met un moment à se mettre en place. Et j'ai fini par lire certains passages en diagonale en espérant que les évènements surnaturels arrivent enfin.



J'avais envie d'avoir peur, de sursauter, d'être surprise. Cela n'a pas été le cas. Si ce n'est pour la révélation finale.



Malgré tout, ce livre a de bons côtés. Les personnages, même s'ils sont assez stéréotypés, ont chacun un passé compliqué. Les descriptions sont tellement bien maîtrisées qu'on a vraiment l'impression d'être à Mendenhall aux côtés des cinq étudiants. Parfait pour Halloween ! On en apprend davantage sur les légendes juives ce qui n'est pas un sujet commun.



En résumé, un livre sympa à découvrir, mais qui ne restera pas longtemps dans ma mémoire.
Commenter  J’apprécie          00
Vacances de Thanksgiving, un campus désert et cinq étudiants qui découvrent une planche de Oui-ja. Un thème intéressant de prime abord.
Une introduction lente qui tourne autour d'explications freudiennes ennuyantes.
L'histoire met tellement de temps à s'installer que j'ai eu du mal à accrocher. Ensuite, il est difficile de s'attacher aux personnages. L'histoire est contée à la troisième personne, ce qui fait que l'on assiste de loin aux événements, sans pouvoir en prendre part.
Le scénario est globalement prévisible. Je m'attendais à un retournement de situation qui n'a jamais eu lieu.
Un livre en-dessous de mes attentes et qui m'a paru sans grand intérêt. L'idée de départ était pourtant attrayante.
Commenter  J’apprécie          70
Tout y est pour passer un moment sans temps mort à la frontière entre le roman psychologique et le roman fantastique. La nature déchaînée, l'atmosphère gothique du campus universitaire, la description des protagonistes en rupture familiale.
Autour de l'héroïne gravite Lisa, écorchée vive, Martin juif athée, Patrick sportif boursier et Caïn musicien raté.
Le groupe se forme lors du weekend de Thanksgiving. le campus est désert. Lisa découvre une planche Ouija en partie carbonisée.
Ce qui devait être un jeu se transforme en un engagement pour leur survie.

En dévorant ce roman, j'ai parfois pensé au Vaisseau fantôme de Wagner.
Commenter  J’apprécie          60

Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
- Nos démons viennent-ils de l'extérieur ou bien les engendrons-nous à notre insu ?
Il esquissa un sourire, puis referma son classeur.
- C'est sur cette réjouissante question que je terminerai, un peu plus tôt que prévu.
Commenter  J’apprécie          90
On tue un gros volatile, on le farcit, on le mange, on se dispute avec ses vieux, et quand ça se calme et qu’on se fait tous la gueule, on se soûle et on se met devant la télé pour voir le match. Dans ce cas, autant passer direct au match, que la dinde et la famille aillent se faire foutre.
Commenter  J’apprécie          20
La Clé de Salomon raconte des tas de conneries vraiment trop bizarres. Des histoires de démons, d’exorcismes, de rituels qui servaient à invoquer ou à bannir des esprits… Les gens croyaient dur comme fer à ce genre de trucs… Ces textes sont de véritables modes d’emploi.
Commenter  J’apprécie          20
le footballeur travaillé par ses hormones, prêt à se taper tout ce qui bouge, mais qui s’envoie en l’air avec la reine du bal sans cervelle — elle-même étant bien décidée à se faire épouser.
Commenter  J’apprécie          30
A la lumière du jour, l'endroit ressemblait à une jungle abandonnée et, au clair de lune, il devenait un repaire où nymphes, spectres, cœurs brisés et rêves fiévreux auraient pu se croiser.
Commenter  J’apprécie          30

autres livres classés : campusVoir plus
Les plus populaires : Jeunesse Voir plus


Lecteurs (130) Voir plus



Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1504 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre

{* *}