AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Corinne Quentin (Traducteur)
ISBN : 2809702144
Éditeur : Editions Philippe Picquier (08/10/2010)

Note moyenne : 3.38/5 (sur 16 notes)
Résumé :

Ecrite par un moine zen, voici l'histoire d'un petit temple niché au milieu des montagnes, de Sokudô, le jeune bonze qui en a la charge, de sa femme Keiko et des événements qui vont venir perturber une routine paisible et bien installée. Mme Ume, une médium douée du pouvoir de " communiquer avec le divin ", vient de prédire sa propre mort et sa disparition annoncée s'accompagne de signes et de manifestations in... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Yanoune
  14 juin 2019
Au-delà des terres infinies.... Ou le bouquin, au moment d'écrire un avis, tu sais pas bien par quel bout le prendre...
Et si on commençait par le pitch?
Pitch:
Le Japon, la campagne, les montagnes, Soduko est moine, un moine zen en charge d'un temple. Il vit avec sa femme Reiko... Et puis madame Ume, une vieille femme malade, médium de son état meurt. Elle avait prédit le jour de sa mort d'ailleurs.. Et voilà Soduko plein de perplexité, et voilà Reiko pleine de questions et de ressentis...
Un livre très doux, très légers, très diffus... La spiritualité de la mort, de l'après, et les questions, les croyances, voir les certitudes... Soduko n'en a pas, non aucune certitude malgré le fait qu'il soit moine bouddhiste. Et ça m'a beaucoup amusé. Lui aussi s'en pose des questions, aussi bien sur madame Ume, que sur le reste.
Un livre sur le deuil aussi, et comment chacun, le surmonte ou non... continue à vivre en trouvant des parades.
La vie de ce temple au rythme de sa routine, de ses rituels, cérémonial et autres et aussi quelque explications du pourquoi, mais sans trop s'appesantir non plus.
Et malgré le sujet, un livre doux, et lumineux.


+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
emmyne
  20 décembre 2012
ndéfinissable lecture pourtant parfaitement inscrite dans son contexte de littérature japonaise.
Genyû Sokyû est moine zen. Dans cet ouvrage, il raconte le quotidien d'un temple de village dont s'occupe un jeune bonze et son épouse; quotidien rythmé par les gestes traditionnels, quotidien perturbé par le décès de madame Ume, considérée comme » médium « , ayant prédit le jour de sa mort. Autour de la figure de celle ayant le don d'être » en relation avec l'au-delà « , le récit s'attarde sur les questions de chacun sur ce passage, sur le divin selon la philosophie bouddhiste, sur le deuil, sur les manifestations de l'au-delà, sur cet au-delà de la vie. Sokudô, le jeune moine, n'a pas de réponses, il propose des éléments de réponses, n'hésitant pas à aborder des domaines scientifiques, l'esprit curieux, ouvert, se rappelant ses heures d'enseignements et ses propres expériences. Comme certainement l'auteur s'en est inspiré.
» … il se mit à réfléchir au monde qui lui était invisible. Pour lui, le zen était une philosophie de la vie quotidienne extrêmement concrète. Pourtant, les gens semblaient souvent attendre, non seulement du zen mais de la religion en général, une gestion du surnaturel. «
Pour autant, ce livre n'est pas un manuel du zen ou une initiation au bouddhisme. Il s'agit bien d'un court roman, relatant avec précision la vie contemporaine d'un et dans temple au Japon, les prières, les cérémonies et les sollicitations auxquelles répondent les moines. Et sur ces pages, on lit les inflexions sobres et subtiles de cette littérature, la profondeur de la beauté des images et de ces moments qui peuvent paraître si insignifiants, comme la confection de ces tresses de papiers colorés de Keiko, l'épouse, confection sans raison apparente, pour ne pas les jeter, parce qu'ils sont jolis. Au fil de quelques jours, de pensées, de paroles, se dévoile la spiritualité, une spiritualité de pratique, pas de dogme, une spiritualité ancrée dans ce quotidien, dans l'écoute, dans la vie; une spiritualité pragmatique et pourtant, c'est une sensation de légèreté qui affleure à la lecture, quelque chose de diffus. » Images du monde flottant « …
Lien : http://www.lire-et-merveille..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Fromtheavenue
  14 janvier 2014
A travers ce roman, Genyû Sokyû invite le lecteur à pousser la porte d'un temple bouddhiste, situé au coeur des montagnes japonaises et de suivre un couple, un jeune bonze et sa femme qui s'en occupent. Leur vie va être bousculée par Madame Ume, une médium, habitante du village qui prédit sa propre mort.
Avec ce livre, j'ai pu découvrir de manière très concrète la vie quotidienne de ce moine (prières, cérémonies, les villageois qui le sollicitent), ses questionnements sur la vie en générale, sur la religion pour lesquels il n'a pas parfois pas de réponses.
J'ai été ému par la manière dont ce couple va être contraint d'une certaine manière à tenter de comprendre et de réfléchir sur la mort qui fait partie de la vie, sur l'acceptation de la mort, sur le passage vers l'eau delà.
Une lecture d'une grande douceur et très apaisante. Une merveille porte d'entrée sur la découverte du bouddhisme et de la compréhension de soi.
Lien : http://fromtheavenue.blogspo..
Commenter  J’apprécie          70
Guillaume72
  21 septembre 2018
Ouvrage assez étonnant pour un lecteur occidental. Ce roman nous plonge en effet dans la vie d'un petit temple zen tenu par un bonze et sa femme. le point de départ du récit est le décès d'une voyante qui avait prédit le jour de sa propre mort, mais c'est surtout une réflexion sur les croyances, la mort et l'au delà. C'est joliment écrit, avec une touche de légèreté et malgré tout un sujet assez profond.
Ce récit est l'occasion de plonger dans une culture orientale que l'on maîtrise souvent assez peu.
Commenter  J’apprécie          20
Aifelle
  24 mars 2011
"Ecrite par un moine zen, voici l'histoire d'un petit temple niché au milieu des montagnes, de Sokudô, le jeune bonze qui en a la charge, de sa femme Keiko et des évènements qui vont venir perturber une routine paisible et bien installée. Mme Ume, une médium douée du pouvoir de "communiquer avec le divin", vient de prédire sa propre mort et sa disparition annoncée s'accompagne de signes et de manifestations inhabituels. Mais peut-être ne s'agit-il que d'illusions ? Au fur et à mesure que ces signes, d'une touche légère, pénètrent peu à peu le réel, le lecteur se sent emmené dans un voyage à travers les mystères de la vie et de la mort. Dans le quotidien de ce temple et des fidèles qui le fréquentent, la banale réalité côtoie de près l'inexplicable, avec une sereine simplicité. Et voilà que ce petit livre, tel un kôan zen, vient bousculer nos certitudes et ouvrir notre esprit à des questions dont chacun doit trouver la réponse en lui-même". (présentation de l'éditeur)

Lien : http://legoutdeslivres.canal..
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
AifelleAifelle   24 mars 2011
"Ce jour-là, deux cérémonies étaient prévues. Le petit-déjeuner terminé, Sokudô enfila son vêtement blanc hakui, puis, par-dessus, le vêtement sacerdotal hôe. Après avoir disposé les offrandes dans la salle de prière principale, Keiko revint dans la maison où Sokudô préparait du thé, installé devant le brasero du salon. Il s'agissait d'une des nombreuses habitudes quotidiennes, mais c'était également un des moments préférés du couple. De la bouilloire en fonte leur parvenait comme de loin le bruit de l'eau frémissante, et dehors, le chant de la bergeronnette se faisait parfois entendre. "Bonjour" dit Sodukô, "bonjour !", répondit Keiko en inclinant la tête. Puis ils se regardèrent bien en face."

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
libellule1libellule1   20 février 2018
- Une tomate, par exemple. Rien qu'en la regardant attentivement pendant un moment, elle me comble déjà, alors après, si j'en mange même seulement la moitié, je me sens rassasié.
Commenter  J’apprécie          40
Video de Genyû Sôkyû (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Genyû Sôkyû
Payot - Marque Page - Sôkyû Genyû - Au-delà des terres infinies
autres livres classés : spiritualitéVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les mangas adaptés en anime

"Attrapez-les tous", il s'agit du slogan de :

Bleach
Pokemon
One piece

10 questions
403 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , littérature japonaiseCréer un quiz sur ce livre