AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Citations sur Les Aventures Extra-Solaires, tome 1 : La planète aux épi.. (11)

AlexSol
AlexSol   20 octobre 2019
— Il y a quelque chose à l'intérieur de la forêt qui bloque les ondes. Les objets connectés ne fonctionnent pas. Pas étonnant que les soldats ne veuillent pas pénétrer à l'intérieur. Sans leurs gadgets, ils sont perdus. C'est sûrement pour ça qu'ils n'ont pas mis de champ de protection autour de la base.
Commenter  J’apprécie          20
AlexSol
AlexSol   28 août 2019
Le vacarme des machines couvrait le bruit de ses pas. L'adolescente, aux
joues rondes et au nez retroussé, marchait rapidement entre les moteurs en
espérant que sa mère et son beau-père ne lui tombent pas dessus. Elle avait
apporté avec elle la petite boîte de nourriture qu'elle prenait à chaque fois.
Aujourd’hui, elle avait réussi à ramener quelques bouts de viande. Elle
savait qu'il aimait cela et ce n'était pas tous les jours qu'elle pouvait en
dérober sans se faire pincer.
Une grille de ventilation rejeta de l'oxygène et Alice sursauta. Elle
n'aimait pas cet endroit, mais c'était le seul où elle pouvait le cacher. Pour
l'instant. Le quartier des habitations était bien trop fréquenté, quelqu'un
finirait par tomber dessus.
Elle s'avança vers le fond de la pièce et s'accroupit pour ramper sous
l'énorme tuyau de traitement des eaux. Elle imagina tous les déchets qui
passaient à l'intérieur et rampa aussi vite qu'elle put. Elle avisa les boulons
qui reliaient les tubes des canalisations et pria pour que rien ne lâche à ce
moment-là. Elle n'avait pas réellement envie de se retrouver recouverte
d'excréments et surtout pas de ceux de ses soeurs. Elle savait toutes les
cochonneries que mangeait Asel.
Finalement, elle s'extirpa de sous l'énorme tuyau et se releva. Une fine
couche de transpiration perlait sur son front ; elle ne savait pas si c'était dû à
l'adrénaline de faire quelque chose d'interdit ou à l'effort en lui-même.
Enfin, elle vit ce qu'elle cherchait tant. Une petite trappe dont elle avait
déverrouillé les boulons. Elle regarda autour d'elle une nouvelle fois. Asel
avait la fâcheuse tendance à la suivre partout et à tout raconter aux parents.
C'était son secret, pas celui d'Asel et Alice ne voulait pas prendre le risque
qu'on le lui enlève.
Elle fit basculer la plaque en acier et la fit glisser le long du mur. À
l'intérieur, une créature s'agita, Alice venait de la réveiller.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Khiad
Khiad   27 octobre 2019
- Plus jamais je fais de camping, râla Alice. Faire caca dans la nature... berk. Je crois que je me suis essuyée avec un truc piquant !
Asel rigola.
- Je crois que quelque chose m’a léché la fesse, dit Émilane en revenant vers elle.
Elle passa une main dans ses cheveux et grimaça. Elle les fit passer derrière ses oreilles et soupira.
- Il voulait sûrement vérifier que tu n’étais vraiment pas comestible, ricana Alice.
- Au moins pour moi, il a fallu vérifier !
Alice ajusta son sac sur son dos en tirant la langue.
- Bien joué ! Admit-elle.
Commenter  J’apprécie          10
Khiad
Khiad   27 octobre 2019
- Sur Terre, les Humains ont voulu réquisitionner toutes les terres et... Et bien il y avait des animaux qui vivaient dans les forêts. Comme les orangs-outans. Quand il n’y a plus eu de forêt, il n’y a plus eu d’orangs-outang non plus.
- Aïe ! Mais pourquoi ils faisaient ça ?
- Parce qu’ils étaient idiots, répondit Alice. Ils voulaient juste devenir de plus en plus riches. Ils s’en foutaient de la Terre, c’est pour ça qu’on a dû s’enfuir dans l’espace. On aurait eu assez d’espace pour nourrir tout le monde et laisser les animaux tranquilles mais ils ont voulu faire pousser des trucs pour gagner plus d’argent, faire du carburant et des matières premières pas chères... Bref... Les Humains ont tué la Terre par cupidité.
Commenter  J’apprécie          10
Khiad
Khiad   27 octobre 2019
Rovi se répétait sans cesse qu’elle ne pouvait pas souffrir plus, que l’angoisse dans son ventre était au stade maximal de sa tolérance et pourtant, chaque instant était plus difficile que le précédent. Elle voyait la folie avancer vers elle comme une ombre maligne sans pouvoir l’empêcher de prendre le dessus sur elle. Son équilibre mental s’effritait à chaque mètre qu’ils faisaient dans cette forêt sinistre, à chaque nouvel animal dangereux ou étrange qu’ils croisaient, à chaque minute où la nuit se faisait plus noire. Il s’effritait et la laissait, tremblante, entièrement mue par un instinct primitif incontrôlable.
Commenter  J’apprécie          10
Khiad
Khiad   27 octobre 2019
Alice soupira, agacée, quand elle glissa pour la troisième fois sur des déjections d’animaux.
Émilane tourna la tête vers elle et ricana avant de mettre elle aussi le pied dans la déjection d’un animal bien plus gros. Large comme une assiette à dessert et montant à une dizaine de centimètres, Émilane en eu jusqu’à la cheville.
- Berk, râle-t-elle, en plus ça pue et c’est chaud... C’est... C’est chaud ?
Elle tourna la tête vers Alice qui se moquait d’elle.
- Alice, lança-t-elle en chuchotant, c’est chaud.
- Oui et bien, ça veut juste dire que... Oh... Genre... Chaud et venant d’un animal potentiellement dangereux ?
Commenter  J’apprécie          10
Khiad
Khiad   27 octobre 2019
Elle hocha la tête. Il souleva ensuite son pull et lui fourra un pistolet laser dans la ceinture de son pantalon.
- Ça, c’est juste au cas où. Et rappelez-vous ! Ouvrez les deux yeux et visez l’entre-jambe. On a toujours tendance à tirer trop haut quand on commence. Au pire, vous les empêcherez de se reproduire, ça sera pas une perte croyez-moi !
Commenter  J’apprécie          00
Khiad
Khiad   27 octobre 2019
Alice regarda sa sœur en fronçant les sourcils. Était-elle en train de perdre la tête ? Est-ce que la bave d’hépozaure lui avait attaqué le cerveau ?
Commenter  J’apprécie          00
Khiad
Khiad   27 octobre 2019
Son regard était dirigé droit vers la cime de l’arbre duquel elle venait de tomber. La douleur dans son bras était sans pareille, elle n’avait jamais eu aussi mal de sa vie.
Elle pleurait et son visage était maculé de larmes et de morve. La pluie s’abattait sur elle sans qu’elle puisse se protéger. Sans pitié.
Rien ne pouvait être pire.
Elle voulait rentrer au vaisseau et retrouver sa mère.
Commenter  J’apprécie          00
Khiad
Khiad   27 octobre 2019
- Je n’ai pas cassé cette turbine, dit-il.
- Ça, je n’en sais rien moi. Je dis juste qu’il va se radoucir.
Un sourire crispé s’étira sur les lèvres de Liscoan. Il secoua la tête et se passa une main dans le cou.
- Personne ne me croit en fait ?
- Ce n’est pas ça, se rattrapa Émilane. J’y connais rien en turbine moi ! J’essayais juste de te dire ne pas le prendre trop à cœur. Reï est... Reï quoi. Il s’emballe vite, mais au fond, il est gentil.
Elle savait aussi que sa propension à être déçu par ses proches était proportionnelle à l’affection qu’il leur portait.
Commenter  J’apprécie          00




    Acheter ce livre sur

    FnacAmazonRakutenCulturaMomox





    Quiz Voir plus

    Les plus grands classiques de la science-fiction

    Qui a écrit 1984

    George Orwell
    Aldous Huxley
    H.G. Wells
    Pierre Boulle

    10 questions
    3499 lecteurs ont répondu
    Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre