AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9791097222055
Magic Mirror éditions (15/03/2018)
3.73/5   24 notes
Résumé :
Lorsque le prince Siegfried s'aventure en forêt ce soir-là, pour oublier les injonctions au mariage qui le pressent et le poids du royaume qui l'incombe, il s'attendait à tout sauf à croiser le chemin tortueux de l'intrigante Odette. Fasciné par la demoiselle et ses soeurs, prisonnières d'un antique sortilège, il voit là la quête de son existence et se fait la promesse de leur venir en aide. Mais a-t-il seulement conscience du danger qui rôde dans les bois et des té... >Voir plus
Que lire après Le Lac des CygnesVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
3,73

sur 24 notes
5
3 avis
4
6 avis
3
2 avis
2
0 avis
1
1 avis
Alice Sola nous présente dans ce roman, une réécriture du conte qui a inspiré le ballet de Tchaïkovski, conte jusqu'alors, non édité en France. Cette histoire, on peut la découvrir, pour la première fois, en français à la suite du roman, ce que je trouve être une très belle initiative.
Honnêtement, je n'ai jamais eu l'occasion de voir le ballet dans son intégralité mais je connais l'histoire dans ses grandes lignes mais aussi les différentes fins alternatives qui ont été produites.....
En revanche, j'ai vu plus d'une cinquantaine de fois le Cygne et la Princesse et j'étais curieuse de découvrir si j'allais retrouver des similitudes entre l'un de mes dessins animés animés préférés et cette réécriture.

Dans cette version du Lac des Cygnes, notre prince s'appelle Siegfried et maintenant qu'il est majeur, sa mère lui impose un mariage au plus vite. Cette annonce ressemble à une sentence pour lui qui n'avait pas prévu de se ranger aussi tôt. Pour se vider la tête, il part avec son meilleur ami faire une partie de chasse et en suivant un cygne, il débouche devant un lac où se trouve une jeune femme. Odette a été ensorcelée voilà des années par un sorcier et passe désormais ses journées sous la forme d'un cygne et ne retrouve sa peau d'humaine qu'une fois la nuit tombée. Mais elle n'est pas seule sur ce lac, près d'une quarantaine d'autres jeunes filles sont dans le même cas. Dès cette rencontre, Siegfried n'aura plus qu'une idée en tête : sauver Odette et toutes les filles du lac des cygnes.

Le coup de foudre entre Odette et Siegfried est peut-être un peu précipité mais en même temps, nous sommes dans un conte de fée... Et puis on sent les sentiments grandir au fil de leurs rencontres nocturnes. Et chaque nuit, on découvre un peu plus l'univers hyper riche que l'auteure a créé autour de cette malédiction et de l'histoire d'Odette.

Bien que j'ai trouvé le rythme un peu lent, j'ai beaucoup apprécié la richesse de l'histoire et des personnages. En effet, j'ai particulièrement aimé le fait que tout ne tourne pas seulement autour du couple phare de l'histoire mais que les amis du prince ait un rôle important à jouer. C'est sympa parce qu'ils apportent tous une petite touche d'humour à l'histoire qui, ce qui la rend un peu plus légère ^^

Même si je ne lirais pas que des contes, j'apprécie énormément ce genre de lectures de temps en temps. J'aime ces histoires empreintes de magie, de malédictions, d'animaux ensorcelés. J'aime les princes courageux qui vont affronter de dangereux mages noirs pour sauver leur bien-aimée... Mais j'aime surtout, les réécritures modernes où les femmes sont bien plus que des demoiselles en détresse ! C'est clairement le cas cette version du Lac des Cygnes. Odette a beau être sous le coup d'une malédiction qui ne pourra être levée que par "un serment d'amour plus pur encore que la lumière qui se lève chaque matin", ce n'est pour autant qu'elle va rester les bras croisés en attendant que le prince charmant fasse tout le boulot ! Au contraire ! Et quand il va falloir se relever les manches et mouiller ses plumes, Odette va être de la bataille !
Ce n'est d'ailleurs pas la seule femme forte de l'histoire : parmi la bande d'amis de Siegfried, il y a Aloysia, une noble, mariée mais qui participe aussi à l'entrainement des chevaliers ! Et c'est globalement celle qui est la plus perspicace de tous les personnages. Et oui, une femme badass et intelligente ^^

Le lac des cygnes est le premier roman d'Alice Sola et j'ai beaucoup aimé son style. Elle a su réutiliser les codes des contes traditionnels avec une ambiance rétro, des rêves enchantés, une tension croissante... Plus j'avançais dans l'histoire plus j'avais envie de découvrir qui gagnerait la partie : le cygne noir ou le cygne blanc ?

Bilan :
J'ai beaucoup apprécié cette version du Lac des Cygnes avec cette magie omniprésente et des personnages forts en caractère. Il y a une bonne balance entre le contre traditionnel et un coté un peu plus moderne porté par des femmes fortes et un petit soupon d'humour !
Encore une fois, j'ai été enchantée par une publication de Magic Mirror et je suis déjà impatiente de découvrir quel sera le prochain conte qui se retrouvera revisité par leurs soins...
Lien : http://ibelieveinpixiedust.b..
Commenter  J’apprécie          10
J'ai eu la chance, merci encore à la maison d'édition, de
pouvoir écouter "Le lac des cygnes" lu par Marie
Barbaria. Tout d'abord, j'ai trouvé que la narratrice était
une bonne conteuse et réussissait à nous faire entrer
dans le récit ; j'ai toutefois eu quelques soucis
d'adaptation dû à l'accent que je n'ai pas du tout
l'habitude d'entendre.

Ce roman d'Alice Sola est une réécriture du Ballet de
Tchaïkovski et du conte "Le voile dérobé" de Johann
Karl August Musaüs. Je ne connaissais pas ce dernier
et j'ai vraiment apprécié de le trouver à la fin de l'ebook
(c'est souvent que la maison d'édition intègre à la fin de
ses romans les contes originel : c'est une super idée, je
prends à chaque fois plaisir à le lire et les découvrir !).
Je ne connais pas non plus le ballet mais je pense qu
l'univers peint par Alice Sola y est assez ressemblant.
Nos héros évoluent dans un univers médiéval
enchanteur, magique et enivrant; les descriptions des
cygnes et des lieux y sont pour beaucoup, je pense ici
au château d'Odette et au palais souterrain de son
grand-père ainsi qu'à la forêt mystérieuse.
🦢🌳

Si le point fort de ce roman est son univers, son gros
bémol réside dans ses personnages. Les personnages
masculins étaient trop clichés, trop chevaleresques et
malgré des femmes fortes, sûres d'elles et de leurs
choix je n'ai pas été convaincue.

Pour finir, j'ai souvent été perdue dans le déroulé des
évènements et je n'ai pas compris certains enjeux lors
des combats par exemple. ⚔️

En bref, lire Alice Sola c'est entrer dans un univers
poétique et envoutant. Cependant, je n'ai pas réussi à
m'attacher aux personnages que j'ai trouvé trop
stéréotypés : Odette est la parfaite princesse en
danger, Sigfried, le preux chevalier et Rothbart, le
méchant sorcier.
Commenter  J’apprécie          20
J'avais très envie de découvrir le premier roman de l'autrice puisque j'avais adoré Les Dragons de l'Impératrice.
Dans cette réécriture du conte, on va suivre le prince Siegfried dont la mère a posé un ultimatum pour qu'il se marie. Lui, qui a toujours tout donné au royaume espérait pouvoir passer outre cette obligation…
Puis, nous ferons connaissance de la princesse Odette qui a été changée en cygne et qui ne recouvre sa forme humaine que pour de courts laps de temps.

Il y a également de nombreux autres personnages notamment le meilleur ami du Prince et Aloysia qui ont un rôle important. J'ai eu un petit coup de coeur pour cette dernière. Son personnage, tout comme celui d'Odette, montrent un féminisme très plaisant.

Pour ce qui est de l'histoire, bien que j'ai trouvé la relation entre le Prince et la Princesse un peu trop rapide, elle reste tout de même très belle.
Je ne suis pas fan des coups de foudre mais c'est propre à ma sensibilité et cela n'enlève absolument rien au roman. La plume d'Alice est très fluide et surtout très douce. Associée à la voix de Marie, je visualisais très bien les scènes. C'était très plaisant.

J'ai aimé l'ambiance du roman et ses descriptions, notamment pour le lac et son palais souterrain. J'aurais peut-être aimé plus de passages sur la dualité entre Odette et Odile mais ça, c'est certainement parce que j'aime les protagonistes “morally grey”.
J'ai également aimé le fait que le roman soit divisé en actes, comme pour le balais bien connu. Honnêtement, le dernier acte m'a filé les frissons. Les méchants sont de vrais antagonistes et je pense que c'est là qu'on voit tout le travail de l'autrice. Elle nous propose une palette de personnages tous plus travaillés les uns que les autres. Quand certains sont un peu plats pour coller à leur rôle, d'autres sont tout en relief.

En bref, une jolie découverte pour ce premier roman et surtout, une certitude : celle d'aimer le style de l'autrice.

Je félicite également l'illustratrice qui, une fois n'est pas coutume, offre une couverture magnifique à ce roman.
Commenter  J’apprécie          10
En commencant ma lecture, je ne savais pas trop à quoi m'attendre, je n'avais pas spécialement d'attentes vu que c'est la première fois que je me lancais dans ce genre de lecture. Mais franchement je pense que cela ne sera pas la dernière, j'ai passé un excellent moment, je me suis sentie complètement transportée par l'histoire et la plume d'Alice Sola.

Je vous avoue : Je n'ai jamais vu le lac des Cygnes, je savais juste de quoi cela parlait. La différence, maintenant, c'est que j'ai envie d'aller plus loin, de mettre des images et de la musique sur ce que j'ai lu. On peut donc dire, je trouve, que le challenge est réussi pour Alice Sola qui m'a fait découvrir cette légende.

Hormis le fait que j'ai parfois eu du mal avec certains prénoms, je n'ai absolument rien à dire de contraire, de négatif. Lorsque j'ai débuté ma lecture, je me suis laissée transporter, je me suis entièrement immergée dans l'histoire, je n'avais plus envie de lâcher ma liseuse avant la fin. C'est vrai qu'une personne qui connaît déjà le Lac des Cygnes, aura un oeil plus critique que moi sur le rendu, mais pour ma part, moi qui ne conaissais pas, eh bien je suis ravie d'avoir plus que l'idée que je m'en faisais.

Je me suis prise d'affection pour Odette et Siegfried, leur histoire est touchante, sans compter toutes les compagnes de malédiction d'Odette, les amis du prince. Chacun a un rôle important à jouer, certains moins. Je peux vous dire que j'ai trembler d'angoisse en même temps qu'eux, j'étais remplie d'espoir, j'ai cru comme eux que cela serait plus simple que ce qui fût le cas.

L'amour, la haine, deux émotions assez proches qui font la joie ou le malheur. Ici nous avons les deux. Mais pas seulement, nous croisons également le courage, l'amitié, la fidélité, l'espoir, l'angoisse, tout un panel qui fait que nous sommes totalement absorbés dans l'aventure.

Non, je n'ai pas lu l'histoire, je l'ai dévorée en un rien de temps, et je me suis régalée.

Que vous connaissiez l'histoire ou pas, je vous conseille de vous lancez dans cette lecture, dans cette découverte. Si vous connaissiez déjà l'histoire et que vous lisez ce livre, je serai ravie de savoir ce que vous en avez pensé.
Commenter  J’apprécie          00
Nous suivons le Prince Siegfried, rattrapé par les devoirs de son statut d'héritier, qui part dans la forêt où il rencontre la Princesse Odette, métamorphosée en cygne par le sorcier Rothbar. Sous le charme de la belle ensorcelée, Siegfried jure de tout faire pour la sauver, ignorant que son royaume tout entier est en danger…

J'ai passé un agréable moment de lecture, même si ce n'est pas un coup de coeur. Concernant la réécriture, elle est assez classique, permettant de développer le conte original. Pour ma part, je le connaissais déjà par l'histoire du ballet de Tchaïkovski, mais si ce n'est pas le cas pour vous, pas de problème : comme d'habitude, la maison d'édition met le conte original à la fin du roman. Je ne connaissais pas le texte qui avait inspiré le compositeur russe, et nous avons le droit à une nouvelle traduction, la dernière datant de 1826.

J'ai beaucoup aimé l'univers qu'Alice Sola a construit autour du Lac des Cygnes. D'abord, la mythologie du lac lui-même, qui m'a beaucoup fait pensé à la légende arthurienne. Il y a un travail dans le développement d'un folklore, d'une histoire à la magie des lieux. Par cela, l'aura des antagonistes et leurs pouvoirs m'ont marquée, parfois même effrayée. le dernier acte, mettant en scène la bataille finale, est bourré d'actions trépidantes, et m'a tenue en haleine jusqu'au bout. Chapeau !

Concernant les personnages, ils correspondent à leur rôle-type de prince, princesse, sorcier maléfique, etc., tout en étant assez développés dans leurs émotions et leurs dilemmes. J'ai beaucoup aimé Odette qui m'a paru un personnage féminin fort, mais avant tout humain. Malgré sa position peu avantageuse due à sa malédiction, elle ne se contente pas d'être une demoiselle en détresse, et a également son rôle à jouer dans la bataille contre les forces du Mal. Cependant, elle reste très crédible dans ses sentiments : il lui arrive de baisser les bras, de pleurer, de douter, …. Ce qui est parfaitement normal dans sa situation. Odette ressort comme un personnage extrêmement courageux qui est pour moi le point fort de ce roman, et le pilier de l'intrigue.

J'ai plus de réserve concernant Siegfried. Certes, l'histoire le veut comme le prince courageux, prêt à tout pour défaire le sorcier et sauver sa belle. L'auteure développe son dilemme, entre son désir de liberté et ses fonctions de prince, mais malgré cela je ne trouve pas qu'il se détache assez du « personnage-fonction » qu'est le prince dans les contes de fée. Je l'ai trouvé assez plat comparé aux autres personnages, si bien que je lui ai préféré ses compagnons de route, surtout Aloysia, une jeune noble futée et courageuse.

J'ai tout de même une déception concernant Odile. Ayant un faible pour les personnages « gris », j'ai adoré cette dernière dès sa première apparition. Mais finalement, elle est à peine exploiter ? Ce personnage était une mine d'or, de part son rapport compliqué avec son père, de même qu'avec Odette… Je trouve dommage qu'on la voit si peu, et j'aurais aimé avoir un plus son point de vue.

Globalement ce fut une bonne lecture. Je ne me suis pas ennuyée une seconde : la plume d'Alice Sola est très belle, l'univers magique et les personnages sont travaillés… Encore une jolie lecture que nous offre le Miroir :) Ce roman plaira à tous, mais je le recommande également aux amateurs de danse, de contes et de légendes. Ils passeront certainement un très bon moment dans un univers qu'ils connaissent.
Lien : https://moonlightsymphonyblo..
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
Les deux amis dessellèrent leurs montures, avant de les attacher à un arbre. Ils approchèrent du lac pour puiser de l'eau C'est à cet instant qu'un bruissement d'ailes doux comme de la soie attira leur attention. Il n'y avait qu'une seule lueur pâle sur le lac, telle une perle luisant dans la nuit.
Commenter  J’apprécie          20
Très jeune, elle avait compris qu'elle ne pouvait pas déroger aux règles qui régissaient la vie d'une femme. Qu'à cela ne tienne ! Elle avait décidé de jouer d'une apparence impeccable pour faire secrètement ce qui lui chantait.
Commenter  J’apprécie          10
Odette se demanda si toutes les autres femmes étaient aussi stupides en étant amoureuses, ou si cela tenait à sa nature de cygne.
Commenter  J’apprécie          20
Une fois encore, elle tairait son secret à tout le monde.
Commenter  J’apprécie          20
Et c'était indubitablement l'amour qui avait sauvé le lac des cygnes.
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : réécriture de conteVoir plus
Les plus populaires : Imaginaire Voir plus


Lecteurs (60) Voir plus



Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
2576 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..