AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2213611580
Éditeur : Fayard (26/02/2002)

Note moyenne : 5/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Cet ouvrage a pour ambition de retracer, exclusivement à partir de documents historiquement incontestables, l'histoire des relations des Juifs et des Russes. Cette histoire est évoquée à travers trois volets: du dernier partage de la Pologne à la Révolution d'Octobre, puis de la période soviétique jusqu'à la mort de Staline et enfin de l'URSS poststalinienne à la chute de l'empire soviétique. En somme, cette monumentale étude historique aborde une question aussi cru... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Pirmin
  17 février 2019
Alexandre Soljenitsyne démarre son sujet non pas en 1795, comme le titre l'indique, mais au VIIIe siècle, à l'Ouest de la Russie, au Nord de la Mer Noire et de la Mer Caspienne, territoire incluant l'Ukraine actuelle jusqu'en Pologne, c'était le royaume des Khazars. Ce peuple, d'origine turque et établi à cet endroit depuis le VIIe siècle, passa du paganisme au judaïsme par décision de son roi Bulan Ier qui fit venir des rabbins de Babylonie pour convertir les sujets de son royaume. Ils devinrent les ancêtres des juifs Ashkénazes. Mais le roi fut vaincu par des peuplades russes venant du Nord, au XIe siècle et le peuple khazar fut en partie dispersé, mais beaucoup restèrent sur place. Ils représentent la base des juifs russes concernés par le livre, mais d'autres immigrèrent à différentes périodes. On peut donc dire que bien des juifs étaient des autochtones parce que résidant là depuis des siècles.
Au 12e siècle il y eu déjà une révolte de chrétiens contre des juifs qui pratiquaient des taux de prêts jusqu'à 50 % et détenaient le monopole commercial. Au 15e siècle, Ivan IV interdit Moscou aux juifs parce qu'à Novgorod certains avaient conçu une secte hérétique, intermédiaire entre de judaïsme et le christianisme, et s'adonnaient à du prosélytisme. Par la suite, Pierre le Grand, Catherine I, Elisabeth et Catherine II prirent des mesures d'interdictions contre les juifs. Ils ne pouvaient pas résider dans certaines villes et on les envoyait dans les nouveaux territoires conquis. Souvent on leur a interdit la production d'eau de vie. Ils fabriquaient cet alcool et les aubergistes juifs le servaient aux paysans qui se soûlaient. Ceux-ci, devenant improductifs et misérables, devaient s'endetter auprès des juifs qui n'attendaient que cela. Lors d'une grande famine en Biélorussie, le Tsar Paul Ier envoya un émissaire pour enquêter sur ses causes et sa conclusion fut que "les juifs avaient une influence négative sur les paysans et étaient responsables de la famine et du dénuement des gens". D'autre part les juifs n'aimaient pas la paysannerie comme activité pour des raisons avant tout religieuse. C'est pourquoi ils devaient trouver des moyens d'existence dans l'artisanat, le commerce, l'usure, puis dans l'industrie comme par exemple les sucrières d'Ukraine, dont ils s'étaient fait les patrons. Cela attisait bien sûr la jalousie des chrétiens. Le Tsar décida qu'il pouvait exister des écoles juives, mais l'enseignement du Talmud devait être interdit. Car on a finit par comprendre que le problème dans les conflits entre juifs et chrétiens venaient du Talmud. Non seulement il véhiculait la haine contre les chrétiens, mais par son matérialisme, incitait les juifs à l'appât du gain et à l'accumulation des biens par des méthodes très efficaces mais pas toujours loyales, honnêtes et acceptées.
Au cours du XIXe siècles, les juifs se mirent à s'instruire dans les universités et il y eut un renouveau. Ils étaient très bons élèves notamment en droit et en médecine. Le Tsar Nicolas Ier décida de les obliger à faire du service militaire. La population juive quintupla en un siècle pour se situer à 5.100.000 en 1897. A cette époque, la moitié des juifs du monde résidait en Russie. Alexandre II fit des réformes libératrices et les juifs étaient de mieux en lieux intégrés avec toujours plus de droits. Mais ils devaient les réclamer ! Ils étaient aussi très impliqués dans le commerce des céréales et du bois.
Brafman, un juif converti au christianisme, mit en garde les gouvernants contre le Talmud : "c'est un code civil haineux contre les chrétiens qui va à l'encontre du développement politique et moral chrétien et cherche à créer une république talmudique. Les juifs sont comme un état dans l'Etat. Leur but principal est de leurrer les chrétiens, etc".
A la fin du XIXe siècle survinrent des mouvements révolutionnaires anti-autocratiques, contre l'empereur. 50 % des juifs en étaient, surtout les jeunes. C'était mal vu par les russes fidèles au gouvernement. Et il y eut des progroms, surtout à l'Ouest (Odessa, Kiev) et aussi un peu partout. Les conflits venaient du peuple russe et non du Tsar ou de la police.
Les progroms étaient anti-juifs et anti-révolutionnaires, menés par les conservateurs. La révolution de 1905 donna aux juifs l'égalité civile et politique et le Tsar Nicolas II accepta une assemblée législative, la Douma. Mais il y eu des revirements contraires aux intérêts de la population juive et les actions révolutionnaires reprirent.. (suite dans le tome II).
Soljenitsyne nous soumet un livre d'histoire très complet sur le sujet de la cohabitation entre deux religions somme toute assez différentes, sinon opposées, dans une nation, à un moment de l'histoire. Il nous démontre le déséquilibre et l'incompréhension entre deux populations qui avaient des religions dont l'une autorisait, valorisait et encourageait ce que l'autre réprouvait dans certains domaines.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Alexandre Soljenitsyne (69) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alexandre Soljenitsyne
Extrait de "Une journée d'Ivan Denissovitch" d'Alexandre Soljénitsyne lu par Ivan Morane. Editions Audiolib. Parution le 15 mai 2019 en téléchargement.
Pour en savoir plus : https://www.audiolib.fr/livre-audio/une-journee-divan-denissovitch-9782367627687
autres livres classés : juifVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il Juif ?

Oui
Non
Plutôt Zen
Catholique

10 questions
1189 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre